Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Expertises enceintes / Re : Quel système triphonique ?
« Dernier message par Tonipe le Aujourd'hui à 21:28:11 »
C'est bien cela, vous faites un caisson du volume que vous voulez, sans dépasser 140 L.
Si vous ne pouvez pas mesurer l'impédance, nous pourrons calculer les paramètres dont nous avons besoin à partir des données constructeur, mais c'est moins précis.

Cordialement, Dominique
2
Expertises enceintes / Re : Quel système triphonique ?
« Dernier message par tvazquez le Aujourd'hui à 20:29:08 »
Bonsoir et merci pour votre réponse rapide, malheureusement, je ne comprends pas les éléments techniques Fc/QTC/impédance..., Ce que j'interprète donc c'est que je peux faire mon caisson du volume que je veux, avec le bois que j'ai, peut être en respectant vos consignes de formes LxlxP, par exemple le Coefficient de Hauteur : 1.404; Coefficient de Largeur : 1.168; Coefficient de Profondeur : 1.000, et le plus grand volume le mieux, correct ?
Ensuite je ne sais pas mesurer l'impédance, mais si je comprends bien, c'est ce qui me donnera les paramètres qui me permettront de programmer le miniDSP, correct ?
Encore merci de votre aide.
Bonsoir.
Thierry.
3
Expertises enceintes / Re : Quel système triphonique ?
« Dernier message par Tonipe le Aujourd'hui à 17:23:35 »
Bonjour

A partir du moment ou vous intégrez la transformée de Linkwitz dans la conception, le calcul du volume de l'enceinte est moins important.
Le caisson clos fini avec le HP monté, il suffit de mesurer sont impédance et vous avez Fc et Qtc.
Il suffit de choisir ensuite Fct et Qtct et vous avez les 4 valeurs de la transformée.
Fct = Fc / 1.35 environ.
Qtct = 0.577
http://petoindominique.fr/php/linkwitz.php

Un grand volume clos permet d'avoir une Fc plus basse, donc Fct lui aussi plus bas.
Vos contraintes d'encombrement font le reste.

Cordialement, Dominique
4
Expertises enceintes / Re : Quel système triphonique ?
« Dernier message par tvazquez le Aujourd'hui à 17:17:28 »
Bonjour à tous, me voilà de retour avec mon système tri-phonique.
Et bien au final, après avoir trouvé du temps... j'ai procédé à la réparation de mon Audax PR380M0 (pas testé, je ne sais pas faire, je verrais à l'écoute), et j'ai récupéré de belles planches de contreplaqué de 25mm avec lesquelles je souhaite faire mon caisson de grave.
Alors ma contrainte va être liée au fait que : 1° ma femme ne veut pas un gros caisson (:); 2° Je ne peux découper que 6 morceaux de 730mm x 500mm max dans mes planches...
Donc si j'ai tout bien compris des précédents échanges, ce sera un caisson clos avec avec une transformée de linkwitz (je ne sais pas ce que c'est), comme vous m'aviez dit, j'ai acheté un miniDSP pour pouvoir faire cette linkwitz...

Donc je suis retourné sur votre site et fait des essais pour le calcul de la menuiserie et, sauf erreur de ma part, le volume conseillé est de 41L, mais il faut aussi que je puisse monter le 38... et, quand je fais le calcul, je me retrouve avec un carré "rouge" en face de transformée de Linkwitz, du coup je ne suis pas sur que ce que je veux faire marche...

Et donc, j'aurais 2 enceintes satellites avec 2 x FE167E pour accompagner le caisson.

Pouvez vous m'aider ?
D'avance merci.
Thierry.
5
Expertises filtres / Re : choix de la fréquence de coupure
« Dernier message par pereti le Aujourd'hui à 17:04:44 »
bonjour à tous
je vous remercie tous les deux pour ce long texte qui explique bien vos connaissances sur les filtres passifs pour Tonton, et plutot actifs pour Luiscrepy, c'est vraiment sympa à vous d échanger vos connaissances .
bon moi, je suis plutôt débutant dans le domaine ,quoique dans les années 80 j ai fait quelques
enceintes un peu à l arrache que je revendais autour de moi ( passion  mise de coté pendant 30 ans) elle a laissé place à " quelques tours du monde" bon maintenant j ai une belle pièce dédiée home-ciné ,hifi
de 25 m2 sans voisin à moins de 100m. plutot mat coté accoustique ,en ce moment je veux faire 3 L C R
à petit prix les caissons de basse sont à base de HP éminances 12LABC et les surround à base de tangbang  W42142 Tonton, je suis sur ton système et les graves Monacor  sont pas chers vue la réalisation des hp et la promo sur TLHP monacor spa-112pa A 75 euros volume clos 77l -3 DB a 65Hz
 mais c'est pas top top tu en pense quoi ?(BR 142L bessel trop gros). et bien sur le probléme c 'est de trouver un tweeter a 96 db minia faible coup .
     compression B&C DE10 avec pavillon ME20(19+35 euros) que tu utilise ca peut le faire dans ma pièces (trés amortie sur le tiers AV et mur AR) mais j 'ai un peut peur de
" l'agressivité coté aigus . PS : avec un 31 cm (grave ,médium) quelle coupure haute maxi faut pas dépasser
cordialement
michel
6
Baffles plans / Re : bas qts et baffle plan
« Dernier message par gils le Aujourd'hui à 03:04:21 »
:)

Enregistrement effectué avec mes mic C2 habituelles placé à 2 m du système, si tu entends des lourdeurs dans le grave, fais moi en part. :)

Que du baffle plan raccordé sur un petit ampli triphonique TPA 3116 classe D

L'infraflex est un sacré caisson basse, je n'ai pas encore trouvé mieux, mes baffles plan me plaisent aussi :) 

Musique celtique purement électronique

https://www.partage-fichiers.com/upload/mxx3rhde

bonne nuit


cdt.Gilles
7
Baffles plans / Re : bas qts et baffle plan
« Dernier message par pompon le Aujourd'hui à 02:21:49 »
Joli cabinet de basses. Pour la tête, je n'aime pas tellement mais c'est discret.

Ca arrive à donner du body dans le mid à cette taille ?

Le infraflex semble très intéressant car pas profond et peu couteux. Ce n'est pas lent avec toute cette surface à déplacer ?
8
Baffles plans / Re : bas qts et baffle plan
« Dernier message par pompon le Aujourd'hui à 02:11:33 »
Je coupe mes subs à 45 et leur filtre est 12 db par octave.

Un sub ca n'a pas d'énergie dans le haut.

90 me parait haut mais il y a tant de variantes ...
9
Expertises filtres / Re : choix de la fréquence de coupure
« Dernier message par luiscrepy le Hier à 22:50:49 »
Bonjour.
Je peux vous indiquer ma méthode, le partage est le fondement d'un forum. Cependant, elle est liée à certaines de mes convictions concernant la mise au point de mon système et qui ne sont pas partagées par tout le monde. J'obtiens ainsi ce que je souhaite sur les 3 plans que j'estime importants : le principe de fonctionnement, les mesures et l'écoute.
Je fonctionne en multi-amplification avec filtrage actif numérique, égalisation par DSP et correction de phase par filtres FIR.
Je sais d'avance que je filtrerai à 48 dB par octave en LR. La pente sera donc très raide, bien plus que tout filtrage passif. Si j'avais eu plus de puissance dans les FIR, je n'aurais pas hésité à filtrer en 96 dB/octave.
Actuellement, je suis en quadri-amplification, mais je pourrais tout aussi bien être en bi-amplification ou en tri-amplification si justement l'étape du choix de la (des) fréquence(s) de coupure m'avait offert l'alternative avec les hauts parleurs à ma disposition.

Tout d'abord, je commence par mesurer les hauts-parleurs que je souhaite utiliser méthodiquement un peu partout dans la zone de la pièce où ils viendront prendre place. Cette mesure se fait sans aucun filtrage ni correction (la mesure du tweeter se fait donc à niveau modéré) Pour les autres hauts parleurs, je double les mesures à fort niveau pour mesurer la distorsion à l'approche de l'élongation maximale et ainsi repérer les fréquences en-dessous desquelles il faudra éviter de descendre.

Pour ces mesures, le micro sera positionné au point d'écoute présumé, mais les mesures seront également reconduites avec le micro 50 cm et 100 cm plus près puis 50 cm et 100 cm plus loin.

Tout cela produit une masse colossale de courbes qu'il me faut trier et analyser.
Je cherche dans toutes ces mesures le positionnement du grave et celui du médium/aigu qui demandera le moins d'égalisation.
En rapprochant ces courbes, la recherche du point idéal pour l'intersection de la réponse filtrée de deux hauts parleurs apparaît comme une évidence ou indique que la combinaison n'est pas adaptée.

Ce qui suit n'est valable que pour ma pièce et c'est aussi ce qui a conduit à mon choix de la quadri-amplification.
Dans mon cahier des charges je dois reproduire le 20 Hz à 0 dB avec une distorsion < 1 % à niveau assez élevé (environ 90-95 dB) Pour y parvenir, j'ai utilisé quatre 38 cm chacun dans 190 litres, et maintenant 2 caissons à charge copiée sur la "conséquence" Dynaudio placés en encoignure pour bénéficier du gain dans le grave. A cet endroit, il est possible d'obtenir la zone 20 Hz - 100 Hz linéaire avec peu d'égalisation mais une réponse torturée au-dessus. A d'autres endroits, je peux monter à 300 Hz, mais soit l'effet d'encoignure devient trop faible pour obtenir l'infra, soit un creux impossible à corriger se forme entre 50 et 100 Hz.
La coupure à 100 Hz pour le grave s'impose.
Les hauts parleurs de médium et d'aigu seront le plus proche possible l'un de l'autre et leur placement sera déterminé en même temps. Un positionnement très proche des angles de la pièce au-dessus des caissons donnait d'excellents résultats à la mesure. En effet la courbe de réponse ne présentait que peu de creux ou bosses et les 13 cm du médium parvenaient à descendre en-dessous de 100 Hz. Par contre l'image sonore était trop large (écartement de 4,60m) et l'effet stéréo irréel. La distorsion autour de 100 Hz remontait significativement à fort niveau.
A l'emplacement idéal pour une belle image sonore (écartement de 3 m environ) le raccordement est impossible avec le grave car le niveau sous 200 Hz est trop faible et il existe un nœud vers 120 Hz. Par contre avec l'aigu, je n'avais que l'embarra du choix entre 2000 et 4000 Hz. Mon tweeter DT254 Monacor présente une courbe de réponse presque droite à partir de 1000 Hz. Le médium HM130GO Audax, est utilisable jusqu'à 5 ou 6 kHz. J'ai d'abord cru que 3000 Hz était le bon compromis, mais différents essais m'ont permis de constater que j'obtenais la distorsion la plus faible à haut niveau dans la zone 1 k- 5 kHz avec un raccordement à 2 kHz.

Ne pouvant obtenir satisfaction avec ce système 3 voies, j'ai donc rajouté une 4 ème voie qui couvre la zone 100-250 Hz sous le médium aigu. Il s'agit d'une paire de 17 cm chargés en bass-reflex accordé vers 120 Hz. Cette 4 ème voie comble le creux de la pièce grâce à sa surtension placée au bon endroit et permet de rester sous les 1 % de distorsion à haut niveau et à toutes les fréquences.

Mon système n'est pas destiné à être vendu, je me fiche donc de connaître sa courbe de réponse en chambre sourde. Il est juste important pour moi qu'il soit linéaire de 20 à 20000 Hz là où je l'écoute, avec une pente entre le grave et l'aigu que je réglerai à l'oreille, ne sachant pas le faire à la mesure (si toutefois cela est possible car s'il existait une corrélation universelle entre la mesure en chambre sourde et celle d'une pièce close semi-réverbérante, cela se saurait)

Dans ma pièce, j'aurais peut-être obtenu un résultat équivalent avec 2 voies (grave et LB de 21 cm ; coupure 100 Hz)
ou encore avec 3 voies (grave, grave-médium de 20 cm, tweeter ; coupures 100 Hz et 2000 Hz)

Cordialement,
Luis
10
Baffles plans / Re : bas qts et baffle plan
« Dernier message par gils le Hier à 22:24:32 »
Bonjour Pompon,

le grave du baffle plan ne m'a jamais convaincu, par contre, une scène sonore incomparable, je reste sur l'idée d'un caisson grave nécessaire en dessous de 100 Hz.
le grave du bass-reflex et du clos n'étant pas bon, j'ai opté pour l'infraflex qui est un baffle plan aussi.

maintenant, il est vrai qu'un QTS élevé d'un HP aide pour obtenir plus (+) de grave mais pas forcément de meilleur qualité, je dirais, de la quantité au détriment de la qualité trop souvent tributaire du lieu d'écoute et du placement.

Je préfère coupé les HPs du baffle plan (même des 46 cm)  à 80/100 Hz et bénéficier du grave soutenu, puissant et profond. 



ça m'étonnerai que les HPs graves de cette enceinte aient un QTS élevé :)

cdt.Gilles   
Pages: [1] 2 3 ... 10