Auteur Sujet: renfort et tasseaux  (Lu 619 fois)

dexter59

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 445
    • E-mail
Re : renfort et tasseaux
« Réponse #15 le: septembre 19, 2016, 17:29:37 pm »
REBonjour

Justement Dominique j'ai lu quelque part qu'un panneau résonnant très très haut (1500 hz) est plus facile à maitriser par un simple isolant qu'un panneau résonnant a 50 hz qui viendrait pourrir le grave.

L'idée était qu'une paroi legère ultra rigide avec tasseaux est mieux qu'une paroi lourde plus "molle" sans tasseaux.

Ce qui rejoint un peu aussi l'état d'esprit de Landbourne.


C'est compliqué tout de même...

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 304
    • E-mail
Re : Re : renfort et tasseaux
« Réponse #16 le: septembre 19, 2016, 22:24:14 pm »
Le meilleur moyen d'éviter les vibrations des enceintes ne serait il pas de découpler les HP de la face avant en utilisant un matériau différent du baffle
Naim avait découplé une partie du volume du grave des premières enceintes commercialisées sous son nom.
Autant les électroniques de ce constructeur ont toujours été fades, autant ces enceintes étaient réussies

Je ne sais pas si ce constructeur a persévéré dans cette voie qui nécessite de sacrées études et un matériau de découplage qui fasse l'affaire en conservant ses caractéristiques dans le temps.

Citer
Fostex proposait des découpleurs en laiton sur lesquels étaient vissés les HP.
A une époque, KEF découplait ses haut-parleurs au niveau de ses vis de montage, des sortes d'amortisseur quoi.
Naim ou KEF, ça pose néanmoins le problème de situer la résonance du montage qui est 'souple'.
 
Citer
Pas sûr que d'augmenter l'épaisseur du bois améliore la rigidité, des tasseaux bien placés sont à mon avis plus efficaces,regarder autour de vous tous les objets du quotidien où la rigidité est amélioré par par exemple des rainures,qui sans cela seraient inutilisables car trop lourds.
Il y a une erreur classique qui consiste à augmenter la rigidité des panneaux en augmentant la masse, ça ne change pas beaucoup la fréquence de résonance.
Une étude américaine est arrivée à la conclusion suivante : le meilleur emplacement pour un tasseau raidisseur est celui qui minimise le diamètre des cercles inscriptibles dans les deux surfaces séparées qu'il a définies.
Ainsi pour un panneau rectangulaire, il doit être placé dans le sens de la longueur, pas tout à fait en position centrale mais légèrement décalée de 5%, afin que les résonances des sous-panneaux ainsi créés ne soient pas identiques.
Mesurée sur une plaque de 30*45 cm, cette méthode a donné un pic de fréquence de résonance de 160 Hz contre 115 en placement diagonal (comme pour l'écharpe des volets), 100 placé en largeur, 85 en raidisseur entre deux parois opposées, 60 Hz sans aucun tasseau. Plus la fréquence de résonance est haute plus elle est amortie.

Dans les méthodes qu'on a pensées idéales, il y a eu les structures en nid d'abeilles chez Celestion. Ecoute décevante AMA, les haut-parleurs sont peut-être en cause. Ce genre de matériau est sans doute encore utilisé aujourd'hui mais qui en parle? 

Citer
J'ai l'occasion de fabriquer une grande table en bois en utilisant le système des volets,deux Z pour pouvoir mettre un tréteau au milieu,cette table tient depuis plus de trente ans et elle est habituée à recevoir des pièces lourdes, et subir d'importantes contraintes vibratoires (machines outils),cette structure est plus simple qu'une charpente de bateau.
La problématique d'un plan de travail pour fixation d'un outil lourd est assez éloignée de celle d'une enceinte. 
Siméon

landbourne

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 420
    • E-mail
Re : renfort et tasseaux
« Réponse #17 le: septembre 20, 2016, 08:19:47 am »
Bonjour,
 J'avais juste parlé de la table d'atelier pour dire qu'elle n'était toujours pas déformée et donc que pour ce cas précis la solution était viable. L'adaptation à une enceinte aurait pu être intéressante.
 Sur mes premières enceintes maisons j'avais découplé le hp de grave selon le principe de KEF, les Kef 104 venaient juste d'être commercialisées, et j'avais été surpris par le niveau sonore que je pouvais atteindre sans distorsion. Il y avaient sans doute d'autres soucis inhérents à ce montage mais à l'époque je n'aurais pas su les déterminer.
 Les découpleurs Fostex sont rigides mais font avancer le hp de quelques centimètres ce qui peut créer un son de tunnel...

etsimonogn: Merci pour pour les explications sur le montage des tasseaux.
 Naim était même allé beaucoup plus loin en découplant les HP dans chaque caisson et les caissons les uns par rapport aux autres.
 Naim a été racheté par Focal, pas sûr que la fabrication d'enceintes continue sous le nom de Naim.

Yves

landbourne

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 420
    • E-mail
Re : renfort et tasseaux
« Réponse #18 le: septembre 20, 2016, 08:52:47 am »

OH

  • Newbie
  • *
  • Messages: 77
    • E-mail
Re : renfort et tasseaux
« Réponse #19 le: janvier 08, 2017, 16:38:45 pm »
Bonjour et bonne année à tous,

Je dépoussière un peu ce fil...
Il y a en effet quelques articles de la revue de l'Audiophile qui parlent de ces problèmes de vibration des enceintes, il en a un particulièrement intéressant rédigé par J. Hiraga, qui montre bien la complexité du sujet: http://www.asrr.org/biblioteca/Revue%20Audiophile/FICHIERS/28/VIBRAT/VIBRAT.html

Dans le chapitre proposé par Dominique http://petoindominique.fr/php/tasseaux.php, le "croisillon" semble être la meilleur solution vu qu'elle "laisse passer plus d'air". Certes c'est un point important, mais aucun élément ne vient rigidifier les cotés comme c'est le cas du "cadre croisillonné". D'autre part, l'énorme contrainte "ponctuelle" transmise sur la paroi arrière par le croisillon simple semble moins importante dans la version "cadre", c'est visible sur les simulations de Dominique. D'ailleurs, la simulation avec le tasseau seul montre le même phénomène, bien sûr amplifié. Aucune de ces solutions n'est donc satisfaisante, mais pas pour les mêmes raisons.

De mon point de vue, il y a (au moins) deux problèmes à résoudre pour que l'enceinte soit acoustiquement "neutre" (à défaut, le plus possible).

- Rigidifier les parois: indispensable pour ne pas créer des vibrations qui, au contact de l'air extérieur, vont créer des fréquences parasites qui vont s'additionner à celles (voulues) de la membrane du HP. Les solutions habituelles sont les tasseaux etc...

- Amortir les vibrations: qu'il est difficile de supprimer complètement par les tasseaux et autres moyens, par l'ajout de matériaux amortisseurs tels que le caoutchouc, bitume... mais qui ne sont absolument pas rigide!

Réaliser les deux fonctions de rigidification et d'amortissement en une seule fois est impossible.

Je me tourne actuellement vers les solutions suivantes:
- parois sandwichées  CP/liège/CP, avec du CP de différentes épaisseurs pour chaque face ou, parois sablées MDF/sable/MDF, l'enceinte pouvant être composées de ces deux techniques. L'idée étant de faire varier les densités afin de faire varier les vitesse de propagation des ondes à l'intérieur des matériaux utilisés.
- parois internes revêtues de plaques de bitume autocollantes de 2 à 3mm d'épaisseur, très efficace sur les parois minces, peut-être discutable sur une paroi de 25mm?!
- renforts (ou tasseaux rectangulaires sur chant) séparant les surfaces en deux portions inégales, le renfort étant constitué d'une planche largement évidée en son centre et collé sur les 4 faces internes de l'enceinte près du HP (cadre sans croisillons), sorte de ceinture interne,
- renfort mettant en pression le HP depuis les 2 angles internes arrières, sorte de pièce en "Y" prenant appuis sur le fond et les cotés de l'enceinte.

Pour en discuter

Cordialement, Olivier

OH

  • Newbie
  • *
  • Messages: 77
    • E-mail
Re : renfort et tasseaux
« Réponse #20 le: janvier 08, 2017, 20:14:22 pm »
Re,

Petites précisions.

Pour aborder les solutions possibles, j'ai pris l'hypothèse d'une enceinte assez compacte, type caisson de basse, il est évident que pour une enceinte "colonne", un seul renfort ne suffit pas. La position des renforts sur la hauteur de l'enceinte doit suivre une répartition telle qu'aucune des portions ainsi formées ne soient d'égale surface sur un même panneau. Mais vous vous en doutiez je pense.

Le pieds du renfort en "Y" s'appuie sur l'aimant du HP, et un évidement est nécessaire si le HP est muni d'un évent de décompression au centre de l'aimant. La pièces en Y est réalisée en MDF ou en CP de 18 ou 22mm.

L'intérêt du renfort en Y est sans doute discutable avec l'emploi de HP à saladier moulé, avec un saladier en acier embouti, je ne me pose pas la question, surtout s'il s'agit d'un HP pour basses!

Je n'ai pas abordé la question de l'amortissement interne de l'enceinte, c'est normal car l'amortissement interne n'a aucun rapport avec la rigidité de l'enceinte, l'amortissement de ce volume est là pour réduire les effets des retours d'ondes arrières sur la membrane du HP. Pour un HP de médium en clos, c'est un point primordial.

De mon point de vue, le HP doit être couplé avec le baffle sur lequel il est monté. Un montage "souple", si il est séduisant pour ce qui est de l'amortissement des vibrations du saladier "à la source", ne permet pas une attaque franche sur les impulsions. Imaginez-vous un sprinter partir de ses startingblocks mal fixés au sol???

A bien y regarder, fixer un tweeter ou un médium sur le même baffle qu'un grave "vibrant" n'est-il pas source de distorsions...? Posez le doigt doucement sur le haut de votre enceinte lors d'un programme musical...
Dissocier ou carrément désolidariser chaque voie de l'enceinte n'apporterait-il pas un "plus" significatif ?!
Pour une 3 voie, il faudrait 3 "boîtes" certes, mais avec l'énorme avantage que les vibrations du caisson de basses ne viennent pas polluer le registre médium, et pareil pour ce denier avec les aigus...!? Est-ce qu'un médium reproduit fidèlement le programme musical quand il est soumis à des vibrations et harmoniques provenant du HP de grave ?

Les parois sablées que j'envisage ne sont pas là pour alourdir l'enceinte (même si de fait le poids augmente), mais bien pour profiter des propriétés du sable à amortir les chocs. Dans ce cas, une épaisseur d'une dizaine de mm est suffisante entre deux "feuilles" de MDF ou de CP.

Cordialement, Olivier