Auteur Sujet: traitement acoustique basique  (Lu 441 fois)

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
traitement acoustique basique
« le: mars 24, 2017, 10:34:41 am »
Bonjour,

Je me suis aperçu, lors de la mise au point de mon système avec REW, que l'impulsion était suivie de multiples échos se produisant entre 0,5 et 40 ms après l'impulsion principale. Autant je n'arrive pas à identifier la première réplique de faible amplitude se produisant à 0,4 ms comme pouvant être un écho (c'est peut-être le tweeter qui le produit) autant la deuxième à 1,2 ms et la troisième à 2,5 ms de forte amplitude toutes les deux sont clairement identifiées comme étant respectivement la réflexion sur le tapis se trouvant au sol puis sur le plafond grossièrement crépi. La multitude de petites réflexions visibles de 2,5 à 40 ms sont plus difficiles à identifier sauf celle se réfléchissant sur le placard à 6 portes coulissantes lisses se trouvant à 7,30 m au fond de la pièce, puis cette même réflexion venant se réfléchir sur l'écran (peinture murale) se trouvant en face.

Les mesures ont été faites sans correction de la phase.

J'ai commencé par recouvrir le tapis de sol par un matelas en latex perforé de trous de 2 cm de 5 cm d'épaisseur (âme d'un matelas normal de 10 cm coupé dans le sens de l'épaisseur) et l'ai recouvert d'un tissu assez transparent acoustiquement pour l’esthétique. La première réflexion à 1,2 ms a pratiquement disparu. Comparaison avant en vert/après en bleu sur l'image ci-dessous. L'impulsion est émise uniquement par le tweeter.



j'ai ensuite ouvert la moitié des portes coulissantes au fond de la pièce pour réduire au maximum la surface réfléchissante. Comparaison ouvert en vert/fermé en violet ci-dessous. Le premier pic diminué vers 19 ms est la réflexion sur les portes de placard dont la surface est réduite et la deuxième perturbation atténuée vers 40 ms est le retour par l'écran.



J'ai ensuite collé au plafond 2 plaques de mousse alvéolée de 4 cm d'épaisseur et de 50 cm x 100 cm. La deuxième réflexion vers 2,4 ms a été notablement réduite. Comparaison avant en vert/après en violet sur l'image ci-dessous. L'impulsion est émise par les 3 voies, on voit l'impulsion du médium en retard d'un dixième de ms sur celle de l'aigu correspondant au réglage mettant les deux hauts parleurs en phase à la fréquence de coupure. L'impulsion n'est pas belle, mais elles démarrent sensiblement en même temps, ce qui fait que le maximum du médium se produit après le maximum de l'aigu.




Pour mieux visualiser l'effet du traitement et le résultat final avec des plaques de mousse collées sur les portes de placard du fond et des plaques de mousse collées sur les murs latéraux devant les enceintes, j'ai procédé à l'alignement des impulsions grave, médium et aigu sur leur maximum, comme si j'avais corrigé la phase. Il a fallu rajouter 3 dB sur le tweeter à la fréquence de coupure pour compenser le creux qui s'est formé avec cet alignement.

Voici l'impulsion et ce qui se passe jusqu'à 40 ms avec le traitement acoustique complet et l'alignement des HP sur le maximum.
C'est bien plus beau à la lecture, reste à écouter.



landbourne

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 506
    • E-mail
Re : traitement acoustique basique
« Réponse #1 le: juin 03, 2017, 07:55:10 am »
 Bonjour Luiscrepy,
 Avez vous noté une amélioration de l'écoute après le traitement acoustique de votre pièce?
 Cordialement,
 Yves

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : traitement acoustique basique
« Réponse #2 le: juin 03, 2017, 21:08:03 pm »
Bonjour Luiscrepy,
 Avez vous noté une amélioration de l'écoute après le traitement acoustique de votre pièce?
 Cordialement,
 Yves
En toute sincérité, non.
Mais je crois que mon audition est aujourd'hui trop dégradée pour que je me fie à elle pour porter des jugements qualitatifs précis.
Mon système m'apporte toute satisfaction et me permet d'éprouver beaucoup de plaisir à chaque séance d'écoute mais je ne ressens aucune différence entre mon système réglé (au niveau de l'alignement temporel des HP) pour produire une impulsion proche de la perfection (hors grave) et mon système réglé pour que les HP soient parfaitement en phase aux fréquences de raccordement. Les mesures et les réglages sont pourtant différents dans les deux cas.

Malgré ma perte de sensibilité auditive dans les aigus, ma courbe de réponse doit être descendante sinon l'écoute n'est pas naturelle et les aigus trop présents. La capacité de mon système à restituer le 20 Hz à 0 dB est pour moi d'une importance capitale et contribue à mon avis à l'aération et à la l'ampleur du message sonore, même lorsque il ne semble pas y avoir beaucoup de grave.
Par contre je n'éprouve de réel plaisir à écouter de la musique qu'à niveau élevé.

Cordialement,
Luis

landbourne

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 506
    • E-mail
Re : traitement acoustique basique
« Réponse #3 le: juin 06, 2017, 08:00:07 am »
 Bonjour,
 Luiscrepy:
"Par contre je n'éprouve de réel plaisir à écouter de la musique qu'à niveau élevé."

 Pour moi c'est plutôt le contraire j'écoute à relativement faible volume, c'est dû au fait que j'ai vécu pendant longtemps en appartement dans des immeubles pas insonorisés, vous avez vite fait de vous mettre les voisins à dos.
 Maintenant je peux écouter à un niveau un peu plus élevé, celui qui permet d'entendre un plus de détails sans que l'écoute devienne fatigante mais ça reste relativement bas. Je suis à environ 2,50 m des enceintes.
 Yves

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : traitement acoustique basique
« Réponse #4 le: mars 12, 2018, 19:02:55 pm »

Ayant changé pas mal de choses depuis que j'ai démarré ce sujet, notamment le placement des enceintes qui est passé d'un positionnement très écarté et complètement reculé dans les angles à un positionnement écarté des murs latéraux et du mur frontal de 1 m environ, le canapé ayant été également rapproché de 60 cm. L'écoute est nettement plus de proximité qu'auparavant.
Du coup, les panneaux amortissants/diffusants positionnés sur les murs ne servent plus à grand chose et ceux placés au plafond pas au bon endroit.

J'ai refait quelques mesures et avec l'expérience, je peux noter quelques constatations.

1) la première réflexion intervenant 0,4 à 0,5 ms après l'impulsion que je n'arrivais pas à identifier a trouvé sa cause ! Il s'agit de réflexions sur le trépied photo supportant le micro. Elles disparaissent en posant un panneau diffusant sur la rotule et les parties juste sous le micro.

2) les réflexions visibles après l'impulsion sont toutes dues au tweeter ; en effet l'impulsion du médium et celle du grave à fortiori sont à des niveaux tellement inférieurs qu'ils sont noyés ou à peine perceptibles dans le bruit. Le rapport est supérieur à 1 à 10 entre tweeter et médium et de même entre médium et grave. Cela signifie que l'examen de l'impulsion globale ne pourra aider à traiter l'acoustique que dans l'aigu.

3) lors de la recherche de la surface sur laquelle se produisaient les réflexions parasites, j'ai déplacé une plaque de diffusant efficace jusque dans le médium à différents endroits. Autant les différences dans l'impulsion étaient infinitésimales ou nulles, autant la courbe de réponse pouvait changer de manière très significative avec la disparition de certaines ondulations de 2 à 3 dB d'amplitude ou l'apparition de creux ou bosses de 3 dB. Cela veut dire que quand vous faites une mesure, si ne serait-ce que votre masse corporelle se déplace dans la pièce, des changements dans la courbe de réponse ne manqueront pas de se produire. Je comprends mieux certaines modifications dans mes courbes de réponse après avoir rajouté un canapé ou une armoire, puis l'avoir déplacée quelques pois après.

4) le traitement par mousse diffusante en forme de paniers à œufs de 40 mm d'épaisseur est d'une efficacité limitée (sauf pour supprimer les réflexions sur le pied photo qui me sert de pied micro) Le panneau en mousse de 10 cm d'épaisseur auquel j'ai donné une forme en dents de scie est beaucoup plus efficace.
Je pense qu'au plafond, une suite de lattes de 10 cm de large et espacées de 10 cm fixées perpendiculairement devrait être une solution efficace. Les faire en mousse dense plutôt qu'en bois ferait gagner du poids pour l'accrochage, rendant le collage possible.

Je n'avais jamais prêté attention au RT60 car j'ignorais sa signification précise. Je ne maîtrise toujours pas la notion et ses variantes (Topt, EDT, T20, T30). Mais ayant lu que un "bon" RT30 devait se situer entre 0,20 et 0,50 je crois, le mien se situant entre 0,25 et 0,35 entre 200 et 10000 Hz semble correct. Un tutoriel sur cette notion serait le bienvenu si quelqu'un possède  :devotion:

Luis
« Modifié: mars 12, 2018, 21:09:03 pm par luiscrepy »