Auteur Sujet: Quelle Hi-Fi en fonction du type de musique ? Nous ne sommes pas les artistes.  (Lu 808 fois)

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 516
    • E-mail
Re : Quelle Hi-Fi en fonction du type de musique ? Nous ne sommes pas les artistes.
« Réponse #15 le: novembre 10, 2016, 14:38:00 pm »
Bien sur,

"Fires at Midnight" est le meilleur enregistrement des deux.  Le second est "Autumn Sky" lui est plus compressé.  Celui qui s'en vient est "Secret Voyage".

J'adore cette musique alors je me demande si les enregistrements les plus récents sont les plus compressés. 

Maintenant, comme mentionné plus tôt, je fais mon deuil de la qualité des enregistrements.  J'écoute sans retouche.  Peut être qu'un jour, les lecteurs comme jRiver permettront de corriger à la pièce mais  je ne crois pas que c'est la bonne solution. L'industrie de l'enregistrement doit faire un bon travail sur l'ensemble des  enregistrements.  Actuellement elle cible des groupes de clients et fabrique un enregistrement spécifique.  La pop est particulièrement touchée, le rock aussi alors je pose la question, pourquoi ?

Parce que c'est de la musique jetable ?  Musique qu'on se lasse rapidement ? 

Aujourd'hui, qui achète des cd ?  Il y a de bonnes chances que cela se résume aux audiophiles alors que les autres sont sur Spotify. 

Il y a beaucoup d'incohérence dans le monde audio et j'ose croire que cette discussion sera comprise comme un pas vers le grand débrouillage audio qui assurera une pérennité de la musique bien enregistrée. 

On écoute pas des courbes mais de la musique mais pour s'approcher de la fidélité de la musique cela prend des courbes. 

Je répète, l'audiophile n'est pas un artiste compositeur/interprète de musique et en trafiquant la courbe volontairement, ne serait-ce qu'à la hauteur d'une coquetterie, il dénature ce qui a été imaginer par l'artiste et se substitue à ce dernier.  A contrario, je ne me fierais pas à un artiste pour la mise au point d'une chaine audio.

_____________________________________________________

Maintenant Papourien, je me sers de cette discussion pour vous inciter à ouvrir un autre post, qui n'a rien à voir avec le présent sujet mais qui attise ma curiosité. 

héhé, ça fait du bien aux oreilles quand ça marche bien dominique ;)
 :cheers:

enfin, je suis contant pour toi, maintenant, il te faut le faire dehors, de plus loin, et hors axe
la tu vas commencer a faire des enceintes qui marche bien
et après, tu t'ocuperas de la pièce
[/i]

Ce sujet est d'ordre technique alors que le mien est plutôt philosophique alors ne mêlons pas les genres et je réitère mon intérêt pour votre sujet.

Au plaisir de vous lire ailleurs qu'ici sur ce sujet.
«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

jeanlouis2222

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 246
    • E-mail
"Fires at Midnight" est le meilleur enregistrement des deux.  Le second est "Autumn Sky" lui est plus compressé.  Celui qui s'en vient est "Secret Voyage".
J'adore cette musique alors je me demande si les enregistrements les plus récents sont les plus compressés. 
Maintenant, comme mentionné plus tôt, je fais mon deuil de la qualité des enregistrements.

Salut,

Bon, ben perso je dirais que c'est kif.
Ca me semble très très produit comme on dit.

Goûts et couleurs mais je préfère le Ritchie mouture Deep Purple Machine Head  8)

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 516
    • E-mail
Re : Quelle Hi-Fi en fonction du type de musique ? Nous ne sommes pas les artistes.
« Réponse #17 le: novembre 11, 2016, 12:39:55 pm »
Bonjour Jeanlouis,

Bien d'accord avec vous.

C'est dommage, cette musique pourrait très bien se passer de toute cette compression et moyens techniques qui tuent l'essence de l'oeuvre.

Pour ma part, j'aime bien les deux , Deep Purple c'était pas mal aussi.







«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer