Auteur Sujet: la charge de la consequence  (Lu 124 fois)

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 324
    • mon installation hifi
    • E-mail
la charge de la consequence
« le: février 08, 2017, 14:01:56 pm »
Bonjour,
Dynaudio possède à son catalogue un modèle figurant parmi les produits se voulant les plus aboutis de la planète, et son prix est donc à la hauteur de ses prétentions. Il s’agit de la « conséquence ».
Je n’ai jamais eu l’occasion de l’écouter, mais c’est avant tout la solution retenue pour la charge du grave qui retient mon attention, ce type de charge me titille les neurones depuis plusieurs années déjà.
Ci-dessous un schéma qui sera plus court et plus clair qu’une description.

Dynaudio avance une réponse jusqu’à 20 Hz pour ce modèle.
Ma question est la suivante : existe-t-il un nom pour cette charge et un logiciel gratuit pour la simuler ?
Je comprends ce type de charge de 2 manières différentes dont la simulation ne donne pas le même résultat, et je ne saurais dire laquelle est la plus proche de la réalité.
1)   On pourrait assimiler cette charge à un BR avec HP en push-Pull (isobaric) mais avec un couplage entre les deux HP avec un volume important. Quelle différence avec un isobaric traditionnel où les HP sont au plus près possible ?
2)   On pourrait aussi décomposer la charge en une première charge close de volume pseudo infini, le haut-parleur interne se déplaçant parfaitement synchronisé avec le HP frontal, ce dernier ne subira pas l’élasticité de l’air, le volume restant constant. Pour le calcul du BR, j’ignore s’il faudrait considérer le HP interne seul ou le push pull. La réponse de l’enceinte correspondant à la somme de l’enceinte close et de l’évent.

Que pensez-vous de cette charge, de cette enceinte si vous l’avez écoutée et de la manière dont il faudrait la concevoir en théorie, sachant que la vérification par la mesure s’imposera de toutes façons ?

Cordialement,
Luis


Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3921
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #1 le: février 08, 2017, 18:07:11 pm »
Bonjour

J'ai vu cette charge utilisée la première fois sur une enceinte AUDIENCE avec des graves AUDAX WFR24, puis WFR12 et TW8B dans le médium aigu.
La partie grave était en clos pour les deux volumes.
Je ne sais pas calculer cette charge, mais je vois une autre hypothèse possible : Vous partez d'une charge 4th order bandpass, et vous remplacez l'évent par le HP extérieur.
Il faut que la Fs du HP extérieur correspond à la FB de l'évent qu'il remplace ?
http://petoindominique.fr/php/symetrique-4th.php

Cordialement, Dominique

dexter59

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 443
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #2 le: février 08, 2017, 20:48:36 pm »
Bonjour, j'allais dire la même chose que Dominique, pour moi c'est comme un pass-band aussi .

Je ne sais pas les calculés , les plans sont intéressants à regarder ceci dit.

Il se peux que le hp intérieur se comporte comme une demie voie supplémentaire sur le Hp avant qui lui doit monté bien plus haut dans le médium.  une façon de récuperer de la bande passante et du spl en bas.


luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 324
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : la charge de la consequence
« Réponse #3 le: février 08, 2017, 20:52:43 pm »
La partie grave était en clos pour les deux volumes.
Je ne sais pas calculer cette charge, mais je vois une autre hypothèse possible : Vous partez d'une charge 4th order bandpass, et vous remplacez l'évent par le HP extérieur.

Je n'ai pas les compétences en modélisation par les mathématiques d'un circuit acoustique pour contredire votre hypothèse, mais trois choses me gênent :
1) un évent est un élément passif alors que le HP donnant vers l'auditeur est un moteur. Je comprendrais mieux avec un radiateur passif à la place de l'évent.
2) Je ne sais pas si on peut réellement assimiler le comportement de la membrane d'un HP (passif ou pas) au comportement de l'air dans un résonateur de Helmholtz. Chaque solution doit avoir des limites différentes.
3) La charge arrière de la conséquence est en BR, cette autre hypothèse ne s'appliquerait pas à ce cas de figure.

Je ne connais pas d'enceinte à radiateur passif réputée pour son excellence. Dans les années 80, j'avais plusieurs copains équipés de la ditton 66, je trouvais cette enceinte mauvaise dans le grave.



Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3921
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #4 le: février 08, 2017, 20:54:16 pm »
Le 4 th order bandpass se calcule très bien avec les outils du site.
http://petoindominique.fr/php/mysql_calcul_4th.php
Il manque certainement la fréquence d'accord de l'évent dans le volume total pour accorder cela à la Fs du HP avant.

Ou alors utilisez le calcul en enceinte bass-reflex, avec l'évent calculé manuellement.
En bas de la page 4/8, il y a le calcul du résonateur qui utilise les même équations que le 4 th order bandpass.
Il suffit de faire un calcul avec Fb = Fs.

Cordialement, Dominique

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 324
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #5 le: février 08, 2017, 21:11:28 pm »
La version semblable à la conséquence avec deux volumes clos a une explication beaucoup plus simple. Il s'agit simplement de "faire croire" au HP frontal qu'il dispose d'un volume infini.
J'ai lu il y a très longtemps un article à ce sujet qui montrait un montage hypothétique où il y avait 5 haut parleurs les uns derrière les autres, le dernier étant en charge close et le premier étant le seul vu par l'auditeur. Dans ce cas, on peut dire que le premier haut parleur voit une charge quasiment infinie. Cela revient à un baffle plan infini.

Dans la conséquence, le premier haut parleur est presque dans ce cas de figure, mais on dispose d'un évent pour étendre dans l'extrême grave. Mon interrogation concerne le calcul de cet évent, doit-on considérer un HP seul, ou le pseudo montage isobaric utilisé?

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 231
    • E-mail
Re : Re : la charge de la consequence
« Réponse #6 le: février 10, 2017, 02:14:17 am »
J'ai lu il y a très longtemps un article à ce sujet qui montrait un montage hypothétique où il y avait 5 haut parleurs les uns derrière les autres, le dernier étant en charge close et le premier étant le seul vu par l'auditeur. Dans ce cas, on peut dire que le premier haut parleur voit une charge quasiment infinie. Cela revient à un baffle plan infini.
Idée brevetée d'un certain Robert. Enceinte close avec plusieurs panneaux de petits HP les uns derrière les autres.   

Citer
Dans la conséquence, le premier haut parleur est presque dans ce cas de figure, mais on dispose d'un évent pour étendre dans l'extrême grave. Mon interrogation concerne le calcul de cet évent, doit-on considérer un HP seul, ou le pseudo montage isobaric utilisé?
La Robert préfigurait l'isobarique d'Audiotechnic sortie peu après.

Siméon