Auteur Sujet: la charge de la consequence  (Lu 1025 fois)

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1431
Re : la charge de la consequence
« Réponse #45 le: février 08, 2018, 07:13:54 am »
Tout à fait d'accord Siméon. J'ajouterai que pour moi, la zone de recouvrement s'étend jusqu'à -40 dB, elle est donc très large pour des pentes de filtres classiques.
Il ne faut pas oublier que la phase acoustique n'est pas non plus idéale. Elle possède creux et bosses comme la courbe d'amplitude.
Luis, l'OpenDRC DA-8 vous permettrait de faire ce que vous souhaitez, mais une 4ème voie, c'est tout de même dommage.

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 389
    • E-mail
Re : Re : la charge de la consequence
« Réponse #46 le: février 08, 2018, 11:31:42 am »
Bonjour
Tout à fait d'accord Siméon. J'ajouterai que pour moi, la zone de recouvrement s'étend jusqu'à -40 dB, elle est donc très large pour des pentes de filtres classiques.
Il ne faut pas oublier que la phase acoustique n'est pas non plus idéale. Elle possède creux et bosses comme la courbe d'amplitude.
Pour un LR 2, le niveau à -20 dB est à 333 Hz pour le PH et à 3000 Hz et pour le PB. Si à une de ces fréquences on supprime l'émission du HP atténué, le tweeter pour 333 Hz, le niveau global à cette fréquence n'est délivré que par l'autre HP et il est à -0.9 dB par rapport à l'émission simultanée des 2 HP. Une différence de 1 dB est considérée comme la limite de perception dans les conditions courantes. Prendre les fréquences où les HP sont à -20 dB comme limites de la zone relais entre eux est pas trop sévère et pas trop laxiste. A -12 dB, ca mène à une différence de 2.5 dB entre l'émission avec un HP et avec deux HP. A -30 dB, ça devient 0.28 dB, le seuil de perception de différence sur signaux sinus en conditions de laboratoire étant 0.35 dB.
Siméon
« Modifié: février 08, 2018, 12:20:50 pm par etsimonogn »

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4992
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #47 le: février 08, 2018, 17:54:29 pm »
Bonjour

Aligner les impulsions : Il faut choisir la bonne impulsion !!!
L'une s'aligne sur le maximum, l'autre sur le début.
Je ne sais plus laquelle il faut prendre dans votre cas.

J'avais parlé dans un sujet du calage de base avec des filtres à 24 dB/octave, branchement en phase, délai théorique à 0 mm.
C'est une bonne base de départ.

Cordialement, Dominique

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 642
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #48 le: février 08, 2018, 20:58:55 pm »
voici l'installation dans sa dernière mouture avec les caissons de 225 litres en charge "conséquence" coupés à 80 Hz, la voie médium composée de 4 HP (2 de 13 cm clos et 2 de 17 cm BR de 28 litres accordé 100 Hz et le tweeter DT254 Monacor coupé à 2000 Hz.


et les courbes de réponse G et D depuis le point d'écoute (à bas niveau)

jaffar

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 367
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #49 le: février 09, 2018, 14:21:45 pm »
[quote author=etsimonogn link=topic=3451.msg68665#msg68665 date=15180505 La réponse par impulsion sert soit à trouver la position du point d'émission d'un HP soit à aligner l'un à l'autre deux HP en filtrant en 6 dB/oct (la même condition que pour les LR 2 et LR 4 s'impose, prévoir un écart de 2 octaves). L'alignement trouvé en 6 dB/oct reste valable pour les autres formules de filtre.
Siméon   
[/quote]

  Je ne comprends pas cette phrase . Pour moi l'alignement temporel des points d'émission nécessaire notamment pour les LR12 et 24 doit se faire avant filtrage et pas sur hp filtré , ce qu votre message laisse à penser .

  Par ailleurs il semble bien qu'aujourd'hui une mesure avec REW et une boucle de référence permette de localiser très précisément le point d'émission d'un hp en comparant de façon automatique la courbe de phase mesurée à la phase minimum calculée ( opération "estimate IR delay" ) .

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1431
Re : la charge de la consequence
« Réponse #50 le: février 09, 2018, 17:32:59 pm »
Ce qu'indique Siméon vient simplement du fait que des filtres 6 dB/Oct, LR12 ou LR24 ont pour le passe-bas et le passe-haut à la même fréquence de coupure, la même distorsion de phase bien avant et bien après la fréquence de coupure. En d'autre terme, avec ces filtres, le déphasage électrique des deux HP est identique. Ainsi, l'alignement des HP trouvés avec l'un ou l'autre de ces filtres marchera puisque cet alignement est relatif.
Je tempère toutefois dans la mesure où ce n'est pas vrai pour la phase acoustique qui est elle dépendante aussi des baffles, des HP...etc.

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 642
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : la charge de la consequence
« Réponse #51 le: février 09, 2018, 17:54:54 pm »
..........
Je passe ensuite à l'écoute de mes morceaux d'essai.
Devant moi, une espèce de confiture dans laquelle il est totalement impossible de repérer où se trouvent les instruments ou les chanteurs. On croirait qu'un effet "spatialisation" ou de mauvais "stéréo large" est appliqué. Confirmé sur 3 morceaux différents.
Je suis inquiet car je n'avais connu cette sensation qu'une fois, alors que j'avais appliqué des retards différents à gauche et à droite sur une voie et ce n'est pas aujourd'hui le cas.
Je décide de remettre tous les retards à zéro (en conservant toutefois un retard entre médium et aigu de 40 mm que j'avais depuis longtemps et qui correspond à peu de chose près au décalage physique entre les membranes.

Et là, miracle... tout se redessine harmonieusement devant moi.
...........

Cet épisode m'a laissé très dubitatif. En effet, la différence de spatialisation de la musique entre un réglage avec l'impulsion du médium/aigu calée sur le maximum de la bosse du grave et pas de réglage du tout, c'est à dire la bosse du grave arrivant au micro 25 ms après l'impulsion des médium/aigu, était tellement énorme que je suspecte autre chose. Surtout sur des morceaux de voix et guitare laissant les caissons qui sont filtrés au-dessus de 80 Hz pratiquement muets.
J'ai donc réécouté cet après-midi en activant/désactivant ces retards de 25 ms. Difficile de dire si il y avait une différence.
J'ai ensuite appliqué ces retards uniquement d'un côté.
J'ai immédiatement retrouvé les défauts que j'avais constatés. La voix est partout et imprécise, le grave disparaît, etc....


En conclusion, je ne voudrais pas que ma conclusion implicite, à savoir qu'un alignement temporel des hauts parleurs sur les maximum des bosses est source de mauvaise image stéréo. En effet, je n'ai pas entendu de différence avec un alignement sur le début de la bosse du grave lors d'une écoute focalisée sur ce problème. J'avais certainement laissé les réglages de delay du DCX sur "off" d'un côté.
Cordialement,
Luis
« Modifié: février 09, 2018, 18:06:13 pm par luiscrepy »

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1431
Re : la charge de la consequence
« Réponse #52 le: février 09, 2018, 18:06:58 pm »
Comme je l'indiquais sur un autre sujet concernant la correction, l'un des points majeur à assurer consiste à avoir les mêmes retards et les mêmes phases entre voies droite et gauche d'un système stéréo. C'est certainement ce point qui péchait lors de vos précédents essais.

jaffar

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 367
    • E-mail
Re : la charge de la consequence
« Réponse #53 le: février 09, 2018, 19:26:20 pm »
Ce qu'indique Siméon vient simplement du fait que des filtres 6 dB/Oct, LR12 ou LR24 ont pour le passe-bas et le passe-haut à la même fréquence de coupure, la même distorsion de phase bien avant et bien après la fréquence de coupure. En d'autre terme, avec ces filtres, le déphasage électrique des deux HP est identique. Ainsi, l'alignement des HP trouvés avec l'un ou l'autre de ces filtres marchera puisque cet alignement est relatif.
Je tempère toutefois dans la mesure où ce n'est pas vrai pour la phase acoustique qui est elle dépendante aussi des baffles, des HP...etc.

  Les filtres LR sont en phase à la fréquence de coupure acoustiquement parlant . Pas de brutale variation de la phase acoustique à la coupure mais un continuum sans accident . Que vient faire la phase électrique la dedans ? D'ailleurs le défaut d'alignement temporel est responsable de décalages de phase acoustique d'ou accident dans la sommation des niveaux et courbe spl non linéaire .

  Enfin l'alignement temporel est très important dans les hautes fréquences , beaucoup moins dans les basses .