Auteur Sujet: Correcteur RLC + RC pour un HP large bande  (Lu 696 fois)

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #30 le: mai 09, 2017, 14:41:51 pm »
Bonjour

Si j'ai compris, en simplifiant, pourrait-on dire que la classe A utilise un seul transistor (ou un groupe de transistors) pour amplifier la totalité du signal, la classe B demande à une partie du circuit d'amplifier les alternances positives et à un autre les alternances négatives avec le risque que le passage de l'un à l'autre provoque de micro-distorsion
La classification concerne en premier lieu un seul transistor. L'oublier mène à d'invraisemblables confusions.
En classe A, il transmet la totalite du cycle d'un signal sinus.
En classe B, il ne transmet que l'une des deux moitiés du cycle.
En classe C, il transmet moins de l'une des moitiés du cycle.

La classification peut s'étendre à un push-pull qui consiste à assembler un transistor de polarité N et un transistor de polarité P travaillant dans la même classe.
En classe A, chaque transistor transmet la totalité du cycle. Lorsque l'un conduit plus, l'autre conduit moins. L'importante dissipation thermique de la classe A limite son utilisation.
En classe B, un des transistors transmet une moitié du cycle et l'autre transistor l'autre moitié.
Le raccord parfait des deux demi-cycles est impossible à obtenir. Il faut donc les faire transmettre un peu plus que la moitié d'un cycle, il y a une sorte de chevauchement mais il n'est jamais idéal et crée une distorsion appelée de croisement. C'est la plus grosse cause de  distorsion dans la plupart des amplificateurs, mais on sait faire des circuits qui la rendent inoffensive.
En classe C, une partie du cycle à chaque passage du signal autour de 0 V est tronquée, ce qui conduit à une distorsion considérable. Pour se servir de la classe C en audio, il faut adjoindre un circuit en parallèle qui comble la non-transmission du signal lors de son passage  autour de 0 V.       
 
Citer
et enfin le pontage d'un ampli en classe B demande à la voie gauche d'amplifier les alternances négatives et la voie droite les positives avec un risque encore plus important de distorsions de croisement ?
Le pontage d'amplificateurs, ce n'est que la réplique en puissance des sorties symétriques qu'on
trouve par exemple sur un DCX. Rien ne s'oppose à faire un pontage d'amplis en classe A mais en pratique ce n'est employé qu'avec des classe B.

Siméon
« Modifié: mai 09, 2017, 15:01:06 pm par etsimonogn »

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #31 le: mai 09, 2017, 14:53:22 pm »
Merci pour vos réponses.
Cela voudrait dire que le Berhinger 500 est médiocre de base au niveau du S/N et que le pontage, tout comme la symétrisation, lui fait gagner de précieux dB ?

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #32 le: mai 09, 2017, 15:18:35 pm »
Cela voudrait dire que le Berhinger 500 est médiocre de base au niveau du S/N et que le pontage, tout comme la symétrisation, lui fait gagner de précieux dB ?
C'est un ampli de sono équipé de circuits qui sont superflus dans la cadre d'une installation de particulier. Je ne l'ai pas entendu et ne sait s'il génère un souffle gênant. Le symétrisation ou le pontage ne peuvent en eux-mêmes rien contre le souffle, ils l'augmentent même légèrement.
Néanmoins le transport du signal sous une tension relativement élevée (0 dB FS à 7.75 Veff) et la symétrisation diminuent les nuisances générées par des champs d'un environnement parasité.

Siméon     

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4473
    • E-mail
Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #33 le: mai 09, 2017, 17:38:36 pm »
Bonjour

La A500 n'est pas un ampli de SONO.
C'est un ampli de "studio" selon les termes du fabricant, sans ventilateur.
L'important pour moi est le "sans ventilateur".

Cordialement, Dominique

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #34 le: mai 09, 2017, 20:07:57 pm »
La A500 n'est pas un ampli de SONO.
C'est un ampli de "studio" selon les termes du fabricant, sans ventilateur.
L'important pour moi est le "sans ventilateur".
La marque et le produit n'ont pas une réputation de fiabilité pour qu'ils soient adoptés dans le domaine professionnel. L'ampli peut remplir son rôle dans une installation d'amateur (un peu demesurée, une telle puissance) mais il n'est pas optimisé dans cette optique.   

Siméon

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4473
    • E-mail
Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #35 le: mai 09, 2017, 21:49:30 pm »
J'avais trois amplis A500 lorsque j'étais en tri amplification active.
L'utilisation de 2 amplis en mode bridgé est un moyen d'en utiliser 2.

Entre les solutions à tubes, souvent sous dimensionnée et donc qui agissent en compresseur de dynamique, j'ai envie d'essayer une solution qui n'aura pas cette limite.
L'écoute me dira si c'est justifié, ou si c'est superflus.
J'aime bien me rendre compte des choses à l'écoute, à partir des avis lus ici ou là...

90.5 dB/2.83V/m + 30 W, permettent d'avoir 105.3 dB à 1 m, et 93.3 dB à 4 m.
90.5 dB/2.83V/m + 250 W, permettent d'avoir 114.5 dB à 1 m, et 102.5 dB à 4 m.
En sachant qu'aux calculs seuls 92 dB sont possibles, et qu'ils me suffisent à l'écoute même fort...
Surdimensionné est bien le bon terme !!!

Cordialement, Dominique

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #36 le: mai 09, 2017, 23:17:33 pm »
J'avais trois amplis A500 lorsque j'étais en tri amplification active.
L'utilisation de 2 amplis en mode bridgé est un moyen d'en utiliser 2.
Pas logique électroniquement et écologiquement.

Citer
Entre les solutions à tubes, souvent sous dimensionnée et donc qui agissent en compresseur de dynamique, j'ai envie d'essayer une solution qui n'aura pas cette limite.
Les circuits amplificateurs ne se comportent pas comme des compresseurs de dynamique. Ce dont vous parlez c'est le tassement des sommets des sinus sur les grandes excursions en tension. Ce tassemet se fait de façon assez douce sur les amplis à tubes, c'est le gain instantané qui est en cause, il conduit à une déformation de la forme d'onde et est responsable de distorsions non linéaires. 
Un compresseur de dynamique réduit son gain sur les grandes excursions du signal et augmente son gain sur les petites excursions, la variation de gain n'est pas extrêment rapide.
Un compresseur de dynamique préserve la forme d'onde et ne génère pas de distorsion sensible sauf lors de variations très rapides de gain.

Siméon

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4473
    • E-mail
Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #37 le: mai 10, 2017, 16:57:30 pm »
Bonjour

L'écologie, c'est remplacer un ampli à tubes qui chauffe beaucoup par des amplis à transistors qui ne chauffent pas !!!

Avec deux amplis, je n'aurai pas les sommets de sinus qui seront rabotés...
Je ferai deux essais, l'un avec 2 amplis, l'autre avec un seul, et je verrai bien.

Cordialement, Dominique

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #38 le: mai 10, 2017, 19:01:03 pm »
Bonjour

Avec deux amplis, je n'aurai pas les sommets de sinus qui seront rabotés...
L'ampli Behringer 500A est capable de 32 Vrms sur 8 Ohm (125 W).
En pontant deux voies, atteindre 64 Vrms est possible.
La sensibilité du Davis DE8 Siare est de 92 dB SPL à 1 m pour 2.83 Vrms. Sa puissance est donnée pour 80 W maximum. En théorie, sa bobine sera cuite et vos oreilles endolories avant même que l'ampli commence à raboter les sinus.

Siméon


Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4473
    • E-mail
Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #39 le: mai 11, 2017, 17:14:19 pm »
Bonjour etsimonogn

Je suis d'accord avec vous sur l'aspect théorie.
Mais je ferai l'essai pour pouvoir dire en connaissance de cause que cela n'apporte rien.

http://petoindominique.fr/php/puissance.php
Lisez donc les 5 pages scannées dans les cahiers de l'Audiophile, qui étaient dans la nouvelle revue du son.
Même si le calcul brut dit que c'est inutile, cet exemple tend à prouver le contraire.
Et c'est parce que j'ai en tête cet article que je tiens à faire l'essai...

Seule l'écoute à raison...
Si cela n'apporte rien, je le dirai. Si cela apporte un plus, je le dirai aussi.
Je pense que cette démarche est la bonne.

Cordialement, Dominique.

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Correcteur RLC + RC pour un HP large bande
« Réponse #40 le: mai 11, 2017, 23:51:18 pm »
Bonjour

http://petoindominique.fr/php/puissance.php
Lisez donc les 5 pages scannées dans les cahiers de l'Audiophile, qui étaient dans la nouvelle revue du son. Même si le calcul brut dit que c'est inutile, cet exemple tend à prouver le contraire.
Et c'est parce que j'ai en tête cet article que je tiens à faire l'essai...
Oubliez cet article illisible et trompeur qui parle de W là où il y a des V et voyez tout ça de près par vous même, comme suit, c'est aussi facile qu'instructif par les conclusions qu'on peut en tirer.
Avec votre source numérique habituelle, réglez le volume de votre installation selon le niveau d'écoute le plus élevé mais encore raisonnable que vous pratiquez. Puis n'y touchez plus et par précaution pour vos oreilles, débranchez les enceintes.
A partir de la même source numérique, passez l'enregistrement d'un sinus à 0 dB FS de fréquence assez basse (entre 50 à 200 Hz). Relevez la tension correspondante à la sortie de votre d'ampli. Multipliez par 1.414, ce sera la tension crête maximale que ne dépassera jamais votre ampli avec cette source et le réglage de volume que vous avez choisi.
Des logiciels permettent d'analyser des enregistrements et d'en connaître le facteur de crête d'un morceau. Il vous est facile d'en déduire une valeur moyennée de la tension appliquée à vos HP pour ce morceau.

Siméon