Forum : Conception des enceintes acoustiques

PC et Hi-Fi => PC égaliseur => Discussion démarrée par: RicharD333 le novembre 08, 2015, 13:51:53 pm

Titre: Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 08, 2015, 13:51:53 pm
Bonjour à tous,

Lorsqu'il est question de courbes, celles de notre chaîne audio, un mot me vient à l'esprit,  équilibre.  Je vous parlerai de la courbe d'amplitude,  celle qui équilibre  la chaîne dans son environnement, la salle de son, de séjour, de ....... et que sais-je emcore.  Je connais l'importance de la mise en phase de l'enceinte mais bien humblement  je ne suis pas rendu là, d'où ma présence ici. 

J'ai toutefois une petite expérience  des courbes damplitude que je souhaite partager.

Je me suis toujours demandé quel est l'intérêt de la courbe d'une  enceinte, celle donnée par le constructeur.   Vous me direz qu'il est bon de savoir que  l'enceinte choisie est droite, OK !  Mais dans votre environnement, cette belle courbe droite sur papier ne tient plus.

Sachez qu'une  salle de son est un environnement le plus souvent hostile pour une enceinte.  Que pour un constructeur d'enceintes, bien faire sonner son produit dans autant d'environnements relève du défi.  Je m'avancerai ici en disant que pour s'en sortir, la solution  du constructeur est le compromis.

Aujourd'hui nous avons des moyens accessibles, faciles d'utilisation et pas chers, voire gratuits, qui nous permettent d'optimiser notre investissement audio dans la salle d'écoute.  Il suffit de dédier un ordinateur et de lui brancher un micro de mesure.  Les logiciels sont là, à la portée. Chaque audiophile à sa combinaison, la mienne se compose de synRTA et REW et jRiver.  Le micro est un behringer ECM 9000 et son alimentation.  En oubliant le coût de l'ordinateur le coût atteint la mirobolante somme de 160$ taxes incluses.  Combien pour votre dernier câble  ?  Les logiciels de mesures sont gratuits et jRiver au mois d'août de chaque année est à  moitié prix.  Prix régulier 45$.

Au début de mon aventure avec les courbes, le défi était de trouver le bon EQ et surtout un EQ utilisable, c'est  à dire compatible avec mes logiciels.  Mes connaissances informatiques étant basiques, OUCH !  Jusqu'à  jRiver. 

JRiver c'est facile.  Les questions de compatibilités sont réglées d'un clic.  Les logiciels, téléphones, tablettes se parlent enfin.  Android, Windows, Apple plus de souci, le dialogue est ouvert.

Permettez moi d'être  surpris par votre utilisation d'EQ graphique.  Peut être qu'un élément m'échappe, pourriez m'expliquer ce choix ?  Pour moi, j'utilise avec bonheur un EQ paramétrique.  Flexible, précis et visuel selon le modèle.  C'est  mon choix jusqu'à preuve du contraire.

JRIVER offre 2 EQ paramétriques et un graphique.  Je me fais une courbe maître puis une autre  que je peux comparer d'un clic.  Si je pousse le raisonnement je peux avoir 4  courbes, la première, celle naturelle sans modification et 3 autres travaillées, que je peux activer ou non.  Flexible je  vous dit !

Mais la question est pourquoi faire des courbes.

Dans votre salle de son, la courbe naturelle sera faite de bosses et de creux.  Une bosse c'est trop de volume sonore pour un groupe  de fréquences donné et un creux, c'est le contraire, un manque de puissance.  Un EQ au fond c'est un gros potard de course qui permet de diminuer ou augmenter le volume sonore d'un groupe  de fréquences. 

Il est maintenant facile de visualiser les effets d'une bosse suivie d'un creux.  Les sons de la bosse prenant le pas sur ceux du creux, il y a donc un déséquilibre d'où l'importance de la courbe droite.   

Attention, une courbe droite ça fait souvent mal.  S'habituant aux qualités et aux défauts de notre investissement  audio, l'équilibre de la courbe droite nous approche de la reproduction fidèle de l'enregistrement. Vous aurez à répondre à cette douloureuse question, être fidèle à l'enregistrement à la mesure des moyens mis en oeuvre ou continuer à colorer volontairement selon ses goûts personnels ? 

Tous ces moyens techniques vous mènent à cette question.   À la technique, s'ajoutera en complément  la philosophie audio. 

 Il faut dire aussi que la courbe droite n'améliore pas les éléments de notre chaîne audio.  Un mauvais tweeter le demeurera, un ampli mou du genou bin .......
C'est  un formidable révélateur des capacités de son investissement  audio.  L'avantage est que le changement d'un morceau se fera en connaissance de cause, pas à l'aveuglette.

On me demande souvent combien de courbe il faut faire.

En réalité,  une courbe suffit.  La dernière courbe que j'ai fait remonte  à janvier dernier.  Ceci dit, l'idée est d'équilibrer la chaîne audio dans son environnement.  Il suffit de faire une courbe une fois pour découvrir un potentiel d'écoute insoupçonné jusque là.  Au début j'en réalisais souvent mais au bout d'un  moment, j'ai cessé de faire des courbes et depuis j'écoute de la musique avec plaisir.

Une petite question, avez vous la certitude de bien connaître les capacités de votre chaine audio ? 

Attendez-vous à une surprise de taille et peu importe le prix de l'ensemble ou son prestige, cela ne compte plus. 

Maintenant par quoi faut-il commencer ?  La courbe d'amplitude, de phase, l'acoustique de la pièce.  HUMMM !  Est-ce que l'ordre est important sachant qu'une fois convaincu de la pertinence de l'un, cela justifiera naturellement les deux autres.  Je serais donc tenté de vous répondre qu'il  est plus important de commencer par celui qui vous inspire, plutôt  que de se demander quel est le meilleur ordre pour commencer.

Voilà pourquoi selon moi il est important de réaliser des courbes.

Pour discussion.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 08, 2015, 17:04:42 pm
Bonjour RicharD333

Nous sommes d'accord sur l'utilité de corriger la réponse des enceintes dans la pièce.
Mon avis est écrit dans un chapitre, la philosophie audiophile : http://petoindominique.fr/php/philosophie.php

Je placerai en premier la correction de la phase par convolution ET la courbe ISO au point d'écoute, et en deuxième la correction des creux et des bosses sur une moyenne des mesures au point d'écoute.
Mais vous pouvez faire cela selon l'humeur du jour.

La correction de la phase se fait par convolution. Le logiciel capable de calculer la correction est RePhase.
Ce logiciel corrige aussi l'amplitude, la courbe de réponse, avec un égaliseur en 1/3 d'octave de 6 à 40000 Hz.
Pourquoi ne pas utiliser un paramétrique ? RePhase permet de rentrer le fréquence exacte, le Q de la correction, et l'atténuation ou le gain : C'est un paramétrique.
Il parait que JRiver fait aussi la convolution. C'est donc à essayer pour vous.
Ce que je ne sais pas c'est si JRiver fait aussi l'upsampling.

Avec la convolution, vous générez autant de fichier que nécessaire. IL suffit de dire a JRiver ou a Foobar quel fichier de correction utiliser.
Sans doute n'est-ce pas aussi rapide que 4 fichiers prédéfini.
Le seul moyen de connaitre le bon réglage est, pour moi, d'aller au concert acoustique, et de comparer se chaîne par rapport au seul étalon qui justifie le terme "haute fidélité" : La musique en direct.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 08, 2015, 17:29:00 pm
Dominique,  vous écrivez,

Le seul moyen de connaitre le bon réglage est, pour moi, d'aller au concert acoustique, et de comparer se chaîne par rapport au seul étalon qui justifie le terme "haute fidélité" : La musique en direct.

Je vous rejoins sur ce point  à 100%. 

Comme je l'ai souligné plus haut, commencer à corriger sa pièce ou sa chaîne ou les deux amène à la question de définir son option, celle de la fidélité  de l'enregistrement ou de colorer volontairement  l'enregistrement.  C'est d'autant douloureux comme questionnement que la première option nous confronte directement aux colorations de l'enregistrement. 

Alors, la seule condition qui mène à la hifi demeure le son des instruments de musique acoustiques live.  Sur ce point, nous sommes en parfaite harmonie.

J'ai un ami qui connaît bien jRiver.  Je vais lui demander de me faire un cour jRiver pour les nuls.

Je sais qu'il avait Foobar avant de connaitre  jRiver.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 09, 2015, 16:02:16 pm
Des raisons pour faire des courbes ?

Quel formidable pied de nez fait à la prétentieuse industrie audio.  Avec les ordinateurs dédiés à la musique, qui songerait à s'acheter un streamer au prix hifi, c'est à dire stratosphérique.

Si vous êtes de ceux qui sont prêts à faire le pas des mesures, on ne le répétera jamais assez, les changements apportés seront majeurs. 

Le piège est de trop en faire.  Mes premières courbes avaient plus de 50 points de mesure, maintenant, 6 ou 7 points font le travail.  Ce n'est pas une courbe parfaitement droite mais elle corrige  les grandes bosses et creux.

Autre piège, attention aux points à valeur positive. Un point au dessus de 0 db engendre rapidement des distorsions.  Ne dépassez pas +3 db.  Il est largement préférable de faire votre courbe avec des points négatifs.  Essayez le, ajoutez dans les hautes 1 ou 2 points à +5 db.  Écoutez le résultat.  Je vous gage que sur le coup, vous ne percevrez pas de différence et au bout d'un moment, le son sonnera comme crispé.  Ramenez les nivaux sous 3db et tout rentrera dans l'ordre.

Faire une courbe de 6 points prend 10 minutes, installation du micro inclus.  Bon OK mettons 20 minutes mais à moins de faire des courbes à chaque changement de température, votre courbe sera bonne jusqu'à votre prochain sursaut audiophile.  D'ici là, écoutez de la musique, vous le méritez bien.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 09, 2015, 17:47:01 pm
Bonjour

J'ai faits mes derniers réglage avec RePhase, en ne corrigeant que "l'enveloppe" pour avoir la courbe ISO.
Les réglages fin, je les ai fait directement dans le DCX à l'écoute.
J'ai plus de plaisir à faire un réglage à l'écoute qu'exclusivement à la mesure.
Mais la mesure est indispensable, de temps en temps, pour vérifier les choses.
Le concert peut vous éviter une séance de mesure...

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 09, 2015, 21:14:00 pm
Bonsoir,

De ce que vous dites, la mémoire auditive fait foi et je l'ai aussi constaté :

 Je me sert beaucoup de mon casque, comme référence acoustique, non pas comme un truc absolu, mais il a le mérite (à mes oreilles) d'être assez équilibré sur le tonal.

Du coup je règle souvent le tonal à l'oreille sur des HP linéarisé au micro.

Quand je fais une mesure de confirmation je suis a peu pret dans la courbe iso , parfois un peu trop parfois pas assez.

Je ne vais pas assez dans les concerts acoustiques, mais je me sert des fêtes de rue, kermesse etc, pour avoir une idée de ce que représente un instrument.

Et parfois j’écoutai mon revendeur jouer de la guitare sèche ou du piano (il est prof de musique) tout ça pour me faire une idée de comment joue un vrai instrument. Est-ce une bonne approche ?
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 10, 2015, 01:05:01 am
Bonsoir,

De ce que vous dites, la mémoire auditive fait foi et je l'ai aussi constaté :

 Je me sert beaucoup de mon casque, comme référence acoustique, non pas comme un truc absolu, mais il a le mérite (à mes oreilles) d'être assez équilibré sur le tonal.

Du coup je règle souvent le tonal à l'oreille sur des HP linéarisé au micro.

Quand je fais une mesure de confirmation je suis a peu pret dans la courbe iso , parfois un peu trop parfois pas assez.

Je ne vais pas assez dans les concerts acoustiques, mais je me sert des fêtes de rue, kermesse etc, pour avoir une idée de ce que représente un instrument.

Et parfois j’écoutai mon revendeur jouer de la guitare sèche ou du piano (il est prof de musique) tout ça pour me faire une idée de comment joue un vrai instrument. Est-ce une bonne approche ?

C'est une bonne approche c'est certain.

Un jour un ami me disait que les concerts acoustiques sont rares désormais.  Je lui ai conseillé de se rendre dans un magasin d'instruments de musique,  il y a toujours de musiciens sur place qui jouent d'un instruments.  Il y a aussi les écoles de musique qui donnent des concerts souvent gratuits.  Il y a les concerts symphoniques.

Ha oui, bravo de ne pas lâcher les mesures.  Vous allez y arriver et n'avez vous pas un des meilleurs pour vous aider ? 


Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 10, 2015, 12:38:21 pm
Bonjour,

je vais donc continuer mon approche. De toutes les façons on as plus trop le choix.

Je reste ouvert aux écoutes chez d'autres aussi, c'est pas la meilleure méthode, car trop subjective, mais parfois c'est riche d'enseignements.
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 10, 2015, 15:16:30 pm
Bonjour,

je vais donc continuer mon approche. De toutes les façons on as plus trop le choix.

Je reste ouvert aux écoutes chez d'autres aussi, c'est pas la meilleure méthode, car trop subjective, mais parfois c'est riche d'enseignements.

N'oubliez pas de nous faire part des avancées  de votre  travail.

Vous avez raison, on retire beaucoup de l'écoute chez les autres tout comme des écoutes chez soi avec des amis audiophiles.

-------------------------------------------

Je reviens sur la réalisation d'une  courbe. 

Si après avoir fait une courbe et son écoute vous n'êtes  pas satisfait du résultat, ne comptez pas améliorer une courbe par d'autres manipulations ou ajout  de points de correction. 

Effacez la courbe litigieuse  et recommencez.  Vous allez sauver temps et énergie .

--------------------------------------------

Je vous ai dit que mes premières  courbes  avaient plus de 50 points de corrections.  Un concepteur d'EQ nous dit que le nombre de points n'a pas d'incidence négative sur l'écoute.  Le danger serait de créer du "ringing".  Du quoi ?

Du "ringing" je dois être  le seul à ne pas savoir ce que c'est.   Je compare ça au jitter, demandez ce que ça fait à l'écoute, heuuuuuuuu!!!  C'est ça !

Tout ça pour dire qu'une courbe manuelle avec un minimum de points donnera un maximum à l'écoute.  La courbe ne sera pas droite, oubliez ça manuellement.  Laissez ça au logiciel conçu pour l'exercice. 

L'idée d'une courbe est d'équilibrer le résultat d'écoute d'une chaîne audio dont on connaît en définitive peu chose dans un environnement hostile.  De faire de l'opération quelque chose d'efficace et rapide pour écouter de la musique.

Voilà !

Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 10, 2015, 17:56:42 pm
Je rejoint votre approche concernant la correction, je corriges en champ proche les HP de cette manière :

6 ou 7 points pour linéarisé au maximum les HP avant filtrage (je descend le filtre du tweeter au minimum syndical en fonction de sa FS)

Puis je fais une écoute, si par miracle c'est mieux, je laisse, ensuite je fais l'iso à l'oreille bien souvent, car j'ai jamais réussi correctement au micro, je vais essayer avec votre méthode qui somme toute ressemble à la mienne ;).

Je suis d'accord sur le faite que surcorrigé est mauvais, est lorsqu'on est au point d'écoute il faut rechercher une tendance, car ce n'est plus l'équa le juge de paix, mais bien le traitement acoustique qui fait défaut...
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 10, 2015, 18:22:43 pm
Bonjour

Au point d'écoute je faits la moyenne de 7 mesures.
Cela demande des manipulations avec les 7 fichiers de mesures, EXCEL, ressortir 1 fichier de la moyenne, l'entrer dans RePhase pour corriger.
Pour finalement se rendre compte que les défauts ne sont pas forcément au point d'écoute...
Ne faudrait-il pas aussi déplacer les enceintes ?

(http://petoindominique.fr/images/mesure/bulle01.png)

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 10, 2015, 22:03:58 pm
Je rejoint votre approche concernant la correction, je corriges en champ proche les HP de cette manière :

6 ou 7 points pour linéarisé au maximum les HP avant filtrage (je descend le filtre du tweeter au minimum syndical en fonction de sa FS)

Puis je fais une écoute, si par miracle c'est mieux, je laisse, ensuite je fais l'iso à l'oreille bien souvent, car j'ai jamais réussi correctement au micro, je vais essayer avec votre méthode qui somme toute ressemble à la mienne ;).

Je suis d'accord sur le faite que surcorrigé est mauvais, est lorsqu'on est au point d'écoute il faut rechercher une tendance, car ce n'est plus l'équa le juge de paix, mais bien le traitement acoustique qui fait défaut...

Bien d'accord,  il y a tellement de facteurs comme l'acoustique, la phase, la courbe droite et que dire de l'enregistrement qui est la pierre angulaire du succès de l'opération.

À la différence de vous Dexter, je prend la mesure au fauteuil d'écoute.  Attention,  je ne vous dis pas que c'est  la meilleure façon mais c'est  la mienne car je considère la pièce, ses réflexions, qualités  et défauts, comme inévitable au fauteuil d'écoute.  Dans ma logique, il me faut prendre la salle en considération pas seulement les enceintes.

Dominique, permettez moi une remarque basée sur ma réflexion sur le sujet des prises de mesures multiples points, comme vous le faites.

Nous avons qu'il suffit de déplacer la tête  même légèrement pour qu'au fauteuil d'écoute la courbe change.  À moins que vous ayez une astuce pour fixer dans l'espace vos 7 prises de mesures, vous faites une moyenne de toutes ces courbes qui ne sera plus  la même dès lors que l'on déplacera  la tête.  N'est  il pas plus efficient de ne faire qu'une courbe ?

À mon retour, je me promet d'essayer ceci avec jRiver.  Il s'agit de mettre à profit les deux EQ paramétriques.  Avec le premier, je ferai une courbe sur le canal droit et le micro positionné à la hauteur de l'oreille  droite, le canal gauche fermé.  Avec le second même opération à gauche cette fois.  Cela m'intrigue.

Qu'en pensez vous ?



Quelqu'un peut m'expliquer  la courbe ISO ?
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 10, 2015, 22:18:24 pm
Voici des précisions sur les capacités  de jRiver.

http://wiki.jriver.com/index.php/DSP

Bonne lecture

R
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 11, 2015, 10:13:39 am
Bonjour

L'intérêt des 7 mesures est justement de corriger la réponse dans la zone ou la tête bouge.
Je faits 7 mesures indépendantes les unes des autres, et c'est dans EXCEL que je faits la moyenne.

Courbe ISO :
Revenons quelques années en arrière, je venais de m'acheter mon système de mesure, et avait réglé mes enceintes linéaires au point d'écoute.
J'avais une grosse gêne dans les aigus, et ne retrouvais pas l'équilibre sonore entendu au concert acoustique.
J'ai essayé d'atténuer les aigus pour respecter la loi des 400000. C'était mieux, mais ce n'était pas encore ça.
J'ai trouvé la courbe ISO, je l'ai essayé et adoptée.

Il y a quelques semaines j'ai repris tous mes réglages de 0, à l'écoute.
J'ai cherché quelle atténuation mettre dans les aigus pour avoir la meilleure réponse possible.
J'ai commencé avec RePhase pour approcher la correction idéale, et j'ai fini avec 7 EQ dans le DCX.
Et je retrouve la courbe ISO.

J'ai lu bien des fois que la courbe ISO ne s'appliquait pas dans nos salons, qu'il fallait une pièce corrigée acoustiquement et laisser faire l'atténuation naturelle...
J'ai lu des essais d'internautes qui n'ont pas retenu cette courbe.
J'ai aussi des oreilles, une référence sonore incontestable : le concert acoustique.
je faits mes réglages pour obtenir chez moi l'équilibre entendu au concert...
http://petoindominique.fr/php/isox2669.php

Pour rester dans les courbes, quelle courbe de réponse essayez vous d'avoir dans le grave ?
J'ai un petit faible pour les enceintes closes avec un Qtc = 0.58 (obtenu avec une transformée de Linkwitz).

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 11, 2015, 10:53:25 am
Je rejoint votre approche concernant la correction, je corriges en champ proche les HP de cette manière :

6 ou 7 points pour linéarisé au maximum les HP avant filtrage (je descend le filtre du tweeter au minimum syndical en fonction de sa FS)

Puis je fais une écoute, si par miracle c'est mieux, je laisse, ensuite je fais l'iso à l'oreille bien souvent, car j'ai jamais réussi correctement au micro, je vais essayer avec votre méthode qui somme toute ressemble à la mienne ;).

Je suis d'accord sur le faite que surcorrigé est mauvais, est lorsqu'on est au point d'écoute il faut rechercher une tendance, car ce n'est plus l'équa le juge de paix, mais bien le traitement acoustique qui fait défaut...

Bien d'accord,  il y a tellement de facteurs comme l'acoustique, la phase, la courbe droite et que dire de l'enregistrement qui est la pierre angulaire du succès de l'opération.

À la différence de vous Dexter, je prend la mesure au fauteuil d'écoute.  Attention,  je ne vous dis pas que c'est  la meilleure façon mais c'est  la mienne car je considère la pièce, ses réflexions, qualités  et défauts, comme inévitable au fauteuil d'écoute.  Dans ma logique, il me faut prendre la salle en considération pas seulement les enceintes.

Dominique, permettez moi une remarque basée sur ma réflexion sur le sujet des prises de mesures multiples points, comme vous le faites.

Nous avons qu'il suffit de déplacer la tête  même légèrement pour qu'au fauteuil d'écoute la courbe change.  À moins que vous ayez une astuce pour fixer dans l'espace vos 7 prises de mesures, vous faites une moyenne de toutes ces courbes qui ne sera plus  la même dès lors que l'on déplacera  la tête.  N'est  il pas plus efficient de ne faire qu'une courbe ?

À mon retour, je me promet d'essayer ceci avec jRiver.  Il s'agit de mettre à profit les deux EQ paramétriques.  Avec le premier, je ferai une courbe sur le canal droit et le micro positionné à la hauteur de l'oreille  droite, le canal gauche fermé.  Avec le second même opération à gauche cette fois.  Cela m'intrigue.

Qu'en pensez vous ?



Quelqu'un peut m'expliquer  la courbe ISO ?

Lorsque j'ai lu l’intérêt de la linéarisation en champ proche avant filtrage je me suis dit mais quelle bonne idée, on se retrouve ainsi avec un filtre suposé enfin "parfait" et aussi une linéarisation de ces enceintes a 10 ou 15 cm à condition d'avoir bien calibré ces HPs évidement entre eux.

Donc nous avons des enceintes parfaitement linéaire en champ proche sans avoir toucher aux équas général, puisque j'utilise le DCX sur les voies HP pour ça.

Il ne me reste plus qu'a obtenir l'iso au point d'écoute suite à ça. Mais il y a un mais, lorsque nous avons une résonnance dans la pièce, on ne pourras rien y faire à l'équa.

Il faut soit bouger les enceintes (et ça à la conception vous avez normalement déjà choisi la bonne hauteur pour vos HPs )
Soit faire un traitement acoustique soit les 2.

En aucun cas les équa peuvent rattraper un trop gros défaut de pièce. Je penses qu'ici nous avons tous essayé.

C'est pour ça que j'évite de "corriger" au point d'écoute à l'équa mais que je cherches une tendance...

On pourra jouer un peu sur la position des enceintes un peu de traitement acoustique en vérifiant au micro si 'l'on veux...

Mais n'esperez pas rattraper la bosse de ou le creux de 10 db avec un simple équa. car se seront les modes propres de la pièce.


Pour l'iso je fréquente un site de HC, bien que je suis loin d'être adepte il y a une pointure la bas, Jean Pierre Lafont, et honnêtement j'en apprend beaucoup, sur l’intérêt d'une pièce silencieuse sur la reproduction sonore pour avoir une bonne dynamique, l’intérêt de la correction modérée et le gros intérêt du traitement acoustique.

En d'autres termes je me sert de tout ce que je peux pour évoluer, et ça passe pas des analyses, et beaucoup de lectures.

A noter que je n'ai aucune formation, je sais tout juste me servir d'une calculette à la base...

Alors je dit libre à vous de faire un essai, linéarisation en champ proche et d'essayer ensuite d'imprimer votre tendance au point d'écoute.
Et pourquoi pas en utilisant la méthode de Dominique à partir de ce point ;)
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 11, 2015, 12:19:00 pm
Il n'est pas incompatible de lire ici ou là que ce que vous faites n'est pas la bonne méthode, et de préférer tout de même cette "mauvaise" méthode à l'écoute...

Dans ce cas il doit y avoir deux réponses, en parallèle.
- Je balaye devant ma porte, c'est ce que je viens de faire en réglant 100% à l'écoute.
- Les explications sont retravaillées pour mettre le doigt sur le point qui peut expliquer que des "bonnes" explications ne sont pas vérifiées en pratique.

Si une explication ne concerne que les pièces "idéales", elles ne s'applique pas à nos pièces "imparfaites"...

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 11, 2015, 13:19:50 pm
Bonjour,

Avec la pratique et les années on arrive à régler quelque-chose facilement à l'oreille aussi,

En réglant à 100 % à l'écoute, comme beaucoup font en somme, n'est t'il pas malin de mettre une mesure au bout de quelques semaines d'écoute pour supprimer quelques défauts notamment dans le bas médium ?

Pour le cas des pièces imparfaites c'est pour ça que je me suis fait cette reflexion, il faut creer une tendance (courbe iso par exemple) mais ne pas chercher à tout corriger au point d'écoute, vous n'allez pas corriger la résonance de votre cheminée et de la mezzanine avec un simple équa.

Ce n'est pas une critique loin de là,  car je suis loin d'avoir votre expérience, j'essayes simplement d'avoir de la logique, si votre pièce génère un mode, une onde stationnaire, on ne rattraperas surement pas grand chose à l'équa.

Faites un test dans une piece vide, parler à vois haute, celà résonne, parler moins fort, cela résonne aussi, changer d'intonation ou faite parler qqn d'autre, ça va résonner aussi. C'est en ça que je me suis dit, que l'équa ne changera pas grand chose.

Faite pareil quand la pièce est meublée, c'est déjà plus le même, c'est là qu'est notre limite, l'absence de traitement acoustique... Qu'en pensez vous ?

Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 11, 2015, 13:40:32 pm
Dominique vous écrivez,

L'intérêt des 7 mesures est justement de corriger la réponse dans la zone ou la tête bouge.
Je faits 7 mesures indépendantes les unes des autres, et c'est dans EXCEL que je faits la moyenne


Dites moi,  pour l'auditeur confortablement assis dans son  fauteuil d'écoute,  s'il bouge la tête dans la zone de prise de mesure, la courbe ainsi corrigée (moyenne de 7 courbes ) ne bougera pas ?
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 11, 2015, 14:30:32 pm

Courbe ISO :
Revenons quelques années en arrière, je venais de m'acheter mon système de mesure, et avait réglé mes enceintes linéaires au point d'écoute.
J'avais une grosse gêne dans les aigus, et ne retrouvais pas l'équilibre sonore entendu au concert acoustique.
J'ai essayé d'atténuer les aigus pour respecter la loi des 400000. C'était mieux, mais ce n'était pas encore ça.
J'ai trouvé la courbe ISO, je l'ai essayé et adoptée.

Il y a quelques semaines j'ai repris tous mes réglages de 0, à l'écoute.
J'ai cherché quelle atténuation mettre dans les aigus pour avoir la meilleure réponse possible.
J'ai commencé avec RePhase pour approcher la correction idéale, et j'ai fini avec 7 EQ dans le DCX.
Et je retrouve la courbe ISO.

J'ai lu bien des fois que la courbe ISO ne s'appliquait pas dans nos salons, qu'il fallait une pièce corrigée acoustiquement et laisser faire l'atténuation naturelle...
J'ai lu des essais d'internautes qui n'ont pas retenu cette courbe.
J'ai aussi des oreilles, une référence sonore incontestable : le concert acoustique.
je faits mes réglages pour obtenir chez moi l'équilibre entendu au concert...
http://petoindominique.fr/php/isox2669.php

Pour rester dans les courbes, quelle courbe de réponse essayez vous d'avoir dans le grave ?
J'ai un petit faible pour les enceintes closes avec un Qtc = 0.58 (obtenu avec une transformée de Linkwitz).

Cordialement, Dominique

Chez nous, nous avons la norme iso.  Une norme iso 9001 par exemple est un gros + pour l'entreprise.  C'est le gage d'une bonne gestion de la qualité.

Je viens de lire le chapitre que vous avez écrit sur la courbe iso.  Ce n'est pas ce type de courbe que j'emploie.  Comme vous le dites et répété dans votre  article, la question est subjective. 

Les HP mid de mes baffles plans sont naturellement plus puissants  que ceux de basse et haute.  J'ai de ce fait une belle remontée naturelle du mid par rapport aux basses et hautes.  Dans les proportions similaires de la courbe iso.  Il y a, à ma vieille oreille, un manque aux extrémités.  Je vous enverrai le résultat  des courbes si ça  vous chante.

Pour la basse, j'ai fait l'erreur d'acheter un hp bas/mid, un Supravox 285.  La basse sous 75db est quasi inexistante, c'est mieux avec L'EQ mais cela demeure un hp bas/mid.  L'ajout du sub est devenu un bonne solution.  La courbe cassait comme sur votre courbe iso, à 50 hz.  J'ai eu l'idée  de la faire casser plus bas, ne sachant trop ce que cela donnerait  (note aux lecteurs qui hésitent à  faire des courbes, ce genre de courbes qui ne figurent dans aucun livre, peuvent être essayer sans problème ).  Dans le cas précis de mon installation, ce fut bénéfique. 

Savez-vous ce qui manque le plus chez moi ?  C'est  l'avis d'audiophiles tout simplement.  La ville est petite et les audiophiles  rares.  Il y a les fora heureusement.

Messieurs, lorsque vous faites vos courbes, utilisez vous des points positifs et si oui de quelles valeurs ?

Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 11, 2015, 16:06:55 pm
Bonjour,

Avec la pratique et les années on arrive à régler quelque-chose facilement à l'oreille aussi,

En réglant à 100 % à l'écoute, comme beaucoup font en somme, n'est t'il pas malin de mettre une mesure au bout de quelques semaines d'écoute pour supprimer quelques défauts notamment dans le bas médium ?

Pour le cas des pièces imparfaites c'est pour ça que je me suis fait cette reflexion, il faut creer une tendance (courbe iso par exemple) mais ne pas chercher à tout corriger au point d'écoute, vous n'allez pas corriger la résonance de votre cheminée et de la mezzanine avec un simple équa.

Ce n'est pas une critique loin de là,  car je suis loin d'avoir votre expérience, j'essayes simplement d'avoir de la logique, si votre pièce génère un mode, une onde stationnaire, on ne rattraperas surement pas grand chose à l'équa.

Faites un test dans une piece vide, parler à vois haute, celà résonne, parler moins fort, cela résonne aussi, changer d'intonation ou faite parler qqn d'autre, ça va résonner aussi. C'est en ça que je me suis dit, que l'équa ne changera pas grand chose.

Faite pareil quand la pièce est meublée, c'est déjà plus le même, c'est là qu'est notre limite, l'absence de traitement acoustique... Qu'en pensez vous ?

Dexter,

Voilà une réflexion qui m'en inspire une autre.

Ne décrivez-vous pas une des grandes différences entre le cinéma maison et la hifi ?  Si les deux utilisent avec bonheur les DSP et correcteur de salle, les objectifs ne sont carrément pas les mêmes.  Alors qu'en cinéma, il est de bon ton de tout faire vibrer, c'est tout le contraire en hifi.  Les seules vibrations tolérées en audio sont celles générées par la musique elle-même, pas par les murs ou autre cheminée.

Suivant cette logique, vive le correcteur de salle en CM mais en hifi ??????

Nous nous sommes tous butés, lors de nos premières courbes, à la correction d'un accident sur la courbe dûe à un problème de salle.  Comme vous dites,c'est peine perdu.  Alors comment imaginer qu'un correcteur de salle puisse bien faire son travail en hifi, sans incidence négative à l'écoute.

Personnellement, aujourd'hui, dans l'état actuel des connaissances générales en audio de lindustire audio et des audiophiles, je dirais qu'il faut équilibrer la salle par un traitement acoustique et la chaîne audio par les courbes et mise en phase des HP.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 11, 2015, 17:50:11 pm
Bonsoir,

Il y a effectivement une différence de niveau entre la musique et le HC =>

(http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_895020dynamicmoyn.gif) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=895020dynamicmoyn.gif)


La plage dynamique de différents source de bruit, avec les NC XX qui sont les seuils de bruit ambiant à normalement pas dépassé dans la pièce pour une meilleure dynamique. ça c'est un autre sujet, celà concerne l'isolation acoustique, mais néanmoins on se rend compte de pas mal de choses sur cette image.

On voit que la courbe iso du HC est proche de l'atténuation du concert symphonique...

Mais là ou vous vous trompez d'analyse, c'est que la cheminée de monsieur Pétoin pour très bien vibrer juste avec le son d'une voix, Parlez dans votre pièce et soyez attentif, vous verrez que cela résonne et créer des harmoniques, même à un niveau bien plus faible qu'un HC.... C'est là que votre système hi fi fera pareil aussi.

Par contre vous avez raison:

Personnellement, aujourd'hui, dans l'état actuel des connaissances générales en audio de lindustire audio et des audiophiles, je dirais qu'il faut équilibrer la salle par un traitement acoustique et la chaîne audio par les courbes et mise en phase des HP.

le traitement acoustique importe bien plus que vous ne pouvez l'imaginez,  l'égaliseur est vite dans les choux face aux modes propres de la pièce d'écoute, que ça soit en HC, Hi fi ou tout ce que vous voulez ;) .

Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 11, 2015, 18:26:55 pm
Dexter,

D'accord  avec vous sur toute  la ligne.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 12, 2015, 15:31:08 pm
Dexter,

Bravo pour votre réussite de la mise en phase de vos  enceintes.  Je vous envie et bien hâte d'être rendu à  ce point.

Vous venez d'ajouter un autre élément important dans la mise au point de votre chaine audio dans sa salle de son. 

Pourriez-vous essayer ce petit quelque chose et me rapporter vos conclusions.  Maintenant que vous avez la bonne phase de vos enceintes pourriez-vous déconnecter votre EQ, écoutez avec la courbe non corrigée et nous donner votre conclusion.  Je suis curieux !

____________________________________

Peut être serez-vous d'accord avec ceci, il est en train de s'installer un autre malentendu dont les audiophiles ont le secret,  un EQ est un correcteur  de salle.

Ne sommes-nous pas à adapter à la hifi une solution qui sied bien au CM c'est vrai mais qu'en est-il avec une installation audio aux exigences bien différentes ?  Les partisans du Trinnov ne seront pas d'accord c'est certain mais cet appareil ne propose t'il pas que des compromis ?

Nous l'avons vu hier, les besoins du CM ne sont pas les mêmes  que la hifi, pourquoi les moyens de corrections seraient les mêmes alors que les objectifs  et besoins sont différents ?

Personnellement c'est cette notion de correction de salle qui me rebute.   Comment un appareil, aussi performant soit-il, peut corriger une cancellation d'un groupe de fréquences engendrée par une pièce mésadaptée, avec bonheur ?  Ça me chicotte.

Pour moi la mise au point d'une installation audio dans son environnement va du positionnement des enceintes, de l'acoustique de la salle de son, de la prise de courbe droite et la phase des hp des enceintes.  J'ajouterais d'importance égale.

Et si d'aventure, mon raisonnement est juste, n'oblige t'il pas un retour sur la planche à dessein ?  Mais tant que des audiophiles achèteront ces appareils, pourquoi changer la recette ?  Je vous le demande !

Pour discussion.





Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 12, 2015, 16:33:27 pm
Bonjour

Pourquoi les besoins du Home Cinéma (CM = HC ?) serait-il différents de ceux de la Hi-Fi ?
Imaginons que nous souhaitions voir un opéra enregistré sur un DVD, puis écouter juste le son sur la chaîne Hi-Fi. Pourquoi le matériel et les réglages seraient-ils différents ?
Pour moi les amateurs de HC font n'importe quoi dans leur choix de matériel, leurs réglages, et dans leurs critères subjectifs pour juger le résultat.

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 12, 2015, 18:09:02 pm
Bonjour, aussi lu aussi testé, j'ai de la chance personne n'est à la maison ça va mieux pour se concentrer !

J'ai désactiver les équas et j'ai comparer avec la touche "compare" avec et sans.

Sans équa, mon système à tendance à faire un peu loudness naturel, c'est de prime abord flatteur, mais on se rend vite compte que les voix sont masquées par trop de grave, l'impression de basse unique est présente, on du mal a différencier.

Le bas médium est évidement noyé dans ce brouhaha. la qualité du médium aigu est en baisse c'est moins "aérien".

On sens que certains fréquences en masque d'autre comme sur une petite chaine hifi bas de gamme.

Je ne retrouve plus mon équilibre tonal du casque (une de mes références). C'est un petit JVC a 20 euros (bien encensé tout de même par la critique) i l a au moins le mérite d'être bon au niveau tonal à mes oreilles, il est encore meilleure avec la courbe iso de Dominique m'a fait essayée.

Je vais donc créer 2 fichiers, un pour le casque et un pour les enceintes, j'aurais ainsi ce dernier corrigé et les enceintes aussi d'un simple clic !

En remettant l'équa on sent un retour du médium, des voix, un grave moins présent, mais pas absent non plus, quand ça percute ça percute et ça fait pas un brouhaha...

Les aigus deviennent aérien, si le mixeur à décidé de mettre un effet dans les aigus ça s'entend distinctement, encore plus depuis la mise en phase.

Mais je le rappelles elle est incomplète,  car pas encore faite sur impulsion, mais faut t'il la faire, ou préferer un traitement acoustique qui limitera les effets d'écho de reverb etc, grande question.

On en est toujours au même point, sans traitement même minimaliste, on avance plus vraiment au bout d'un moment.

Rephase est simple à utilisé finalement, lorsqu'on à les bonnes explications, il ne faut pas s'en priver!

Le HC, fais sérieusement, doit être aussi fidèle qu'un système hifi, les problématiques sont les mêmes qu'en hifi, sauf pour le canal LFE (le caisson de basses) les réglages n'ont pas à être différents fondamentalement!
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 12, 2015, 19:29:59 pm
Messieurs,

Il est bien de préciser, chez nous c'est cinéma maison ou CM .

Concernant les différences de réglages CM et hifi, je me demande si j'aimerais écouter le dernier "Star Trek" sur un CM réglé similaire à ma chaîne audio  ?  Sais pas !

Mais la véritable question est, est-ce qu'un EQ est un correcteur de salle ?

On fait passer la pilule en CM mais qu'en est-il en hifi ? 

Qu'en  est-il réellement ?
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Borak le novembre 12, 2015, 19:50:23 pm
Autant je peux concevoir que la mise en phase des Haut-parleur est une avancé. Et je pense qu'il est important de corriger la courbe de réponse des enceintes pour qu'elle soit droite en proximité.

Autant corriger finement la courbe de réponse au point d'écoute me parait une erreur (à part pour les graves).

Ceci pour une bonne raison : Les défauts d'une pièce sont des résonnances, des sons qui vont arriver en retard sur le signal de l'enceinte et ce retard est plus important si la pièce est grande (ça se transforme en écho).
J'ai toujours trouvé qu'un retard ne doit surtout pas être corrigé par une correction en amplitude. Pour moi la seule solution est à trouver dans la pièce (ou espérer que votre cerveau s'habitue et corrige de lui-même).
Seul le grave peut se corriger, vu la longueur d'onde bien plus importante.

Si vous voulez quand même effectuer des corrections, il vaut mieux éviter les corrections hyper-précise sur une petite bosse un petit creux, mais plutôt prévoir une tendance de correction (par exemple tendre vers la courbe ISO, si elle vous plait).

On ne corrige pas la courbe, on l'adapte légèrement...
Pour moi, il n'y a pas besoin de plus de cinq bandes de correction à un equalizer (et c'est peut-être trop :) )...
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 12, 2015, 20:49:08 pm
Bonjour Borak

Le principe de ne corriger que "l'enveloppe" sans s'occuper des petits détails est donc la bonne ?
http://petoindominique.fr/php/que_faut_il_corriger.php

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 12, 2015, 22:15:45 pm
Dexter, merci pour la promptitude de ta réponse.  C'est  grandement apprécié.

Borak, bienvenue sur cette discussion.

Pendant  que nous y sommes, Borak.  OK pour votre point de vue mais, dites moi,  au fauteuil d'écoute, l'auditeur aura t'il une écoute équilibrée ? Selon bien sûr votre façon de faire.

J'aimerais bien que l'on oublie pas ma question sur les correcteurs de salle.

Amicalement
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 12, 2015, 22:33:39 pm
Il n'y a que deux moyens de corriger les enceintes dans la pièce, agir sur la réponse et agir sur la phase.
Trinov, les systèmes HC, demandent de placer le micro au point d'écoute. Ils n'agissent donc que sur la réponse.
Si la phase est corrigée, ce n'est qu'aux basses fréquences, < 500 Hz.

Avec Rephase nous agissons sur la réponse et sur la phase.
Nous allons plus loin que les systèmes du commerce !!! (et pour bien moins cher).
Si nous voulons mesurer ce que nous faisons, il faut mesurer à courte distance pour la phase, au point d'écoute pour la réponse.
Ce n'est pas facile...

Je repense à ma méthode de plusieurs points de mesure au point d'écoute.
Une analyse fine permet de savoir ce qu'il faut corriger et ce qu'il ne faut pas corriger.
Si la même bosse ou le même creux existe sur les 7 points de mesure, il est corrigeable.
Si en fonction des points de mesure il y a tantôt une bosse, tantôt un creux, il ne faut pas corriger.
Qu'en pensez vous ?

Je vais faire des mesures demain, créer le fichier EXCEL, et le montrer sous forme de courbes.
Ce sera une bonne base de discussion, sur une idée neuve.
C'est aussi l'occasion de mesurer des réglages réalisés exclusivement à l'écoute, et de faire la part des choses.

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Borak le novembre 12, 2015, 23:00:37 pm
Le principe de ne corriger que "l'enveloppe" sans s'occuper des petits détails est donc la bonne ?
http://petoindominique.fr/php/que_faut_il_corriger.php

Ben voila, je ne suis plus à jour, j'affirme sans avoir vérifier, j'suis un gros blaireau :) En tout cas, c'est la méthode que je trouve théoriquement la plus propre. Quant à savoir si c'est la bonne...

L'écoute équilibrée, c'était mon cas avant, seulement j'ai déménagé et mon nouveau salon n'est pas bon, il résonne trop. Faut que je l'assourdisse. Heureusement, dans la chambre c'est nickel sur la vieille chaine.

Pour Trinnov, ils disent qu'ils agissent aussi sur la phase. De plus, ils effectuent aussi une correction de la balance (un potentiomètre n'étant jamais parfaitement équilibré). (Bon, j'ai assisté à une démonstration, j'ai trouvé que c'était très bien avant et après la correction, même s'il y avait quelques différences...)
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 12, 2015, 23:50:06 pm
Dominique, vous écrivez,

 repense à ma méthode de plusieurs points de mesure au point d'écoute.
Une analyse fine permet de savoir ce qu'il faut corriger et ce qu'il ne faut pas corriger.
Si la même bosse ou le même creux existe sur les 7 points de mesure, il est corrigeable.
Si en fonction des points de mesure il y a tantôt une bosse, tantôt un creux, il ne faut pas corriger
.
Qu'en pensez vous ?

Savez-vous, je dirais le contraire.  Selon mes observations, tout ce qui bouge est bon signe car il est possible d'intervenir efficacement avec peu de manipulations.

Ce sont ces creux et bosses fixent qui trouvent leur règlement dans l'acoustique de la pièce.  Ce sont aussi ces creux et bosses qui provoque mon questionnement sur les correcteurs de salle comme le Trinnov.

À propos du Trinnov, vous, Dominique et Dexter, je ne sais pas pour borak, qui avez une bonne expérience des mesures, je me demande comment vous trouveriez une démonstration de ce dernier appareil, contrairement à l'audiophile qui lui n'a pas votre expérience ?

Borak,

Pour votre problème de salon qui résonne, recherchez, dans un magasin de système de chauffage,  des panneaux isolants l'intérieur de la cage de tôle recouvrant la chaudière.  Ce sont des panneaux qui sont très performants pour atténuer les sons et ils ne sont vraiment pas épais.  De l'épaisseur d'un tableau.  Il est très facile de le recouvrir avec un tissus. C'est vraiment pas cher et très efficace, je le répète.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 13, 2015, 12:59:38 pm
Avec un bête sac de laine de roche rigide épais de 75 mm on peux faire des miracles déjà, même dans le grave mais faut un placement particulier.

je ne connais pas vraiment le trinov, je dirais juste que si j'avais 9000 euros pour un système je l’achèterais pas, mais ferais un système tout autre  que de ce qu'i la de commun.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 13, 2015, 14:15:36 pm
Absolument  Dexter

Pour le placement, c'est vrai aussi, on ne place pas un panneau pour faire joli.  L'avantage est qu'il n'y a pas d'erreur incorrigible.  Dans une salle  qu'elle qu'elle soit, c'est le mélange  des genres de panneaux (diffuseurs et amortisseurs ) qui  assureront le meilleur  équilibre.

Après reflexion, concernant le CM, s'il  s'agit  de la seule musique, vous avez tout à fait raison.  La musique demeure de la musique.

Je rappellerai à mes éminents collègues qu'un appareil comme le Trinnov, en CM, corrigera 3 grands axes sonores distincts, les dialogues, les musiques et les effets spéciaux.  Avec l'image et ses autres réglages c'est le portrait du CM.

En hifi, il n'y  a que la musique.  Tâche allégée me direz-vous ?  Je ne crois pas car  dans ce cas précis, le moindre faux pas se détecte, pire, il s'entend.

Ce qui m'amène à vous donner mon avis sur les EQ, dit correcteurs de salle.  Croire qu'une correction à l'EQ corrigera un défaut créer par la salle de son, comme une cancellation d'un groupe de fréquences par exemple, sans incidence négative à l'écoute, heuuuuuuuu !  Non ça  ne me rentre pas dans la tête.

Un EQ va corriger la courbe de la chaîne audio, l'EQ va équilibrer la dite chaine audio dans la salle, qui elle indépendamment, devra être corrigée  par un traitement acoustique, pas numérique.  Les deux actions sont complémentaires l'une de l'autre mais les moyens sont totalement différents.

Je comprend toutefois la volonté  de plusieurs de se soustraire aux règles fastidieuses  de l'acoustique de salle mais selon me connaissances du moment, cela relève de la pensée magique.

Maintenant, qu'un Trinnov fasse correctement le travail de correction, c'est possible, ce qui justifierait son prix mais est-ce à partir d'un simple EQ qu'il y arrive ?  Je demande des explications.

En parlant de prix du Trinnov.  Cette compagnie française a, possiblement encore, un partenariat avec Denon ou Pioneer en fournissant le processeur CM.  Il est possible d'acheter un de ces appareils, même le haut de gamme,  ce qui inclut les amplis, le proceseur, la montagne de bouton et connecteurs pour 2000  $.  En hifi, on nous vend le processeur 9000 euros ça  fait kekchose comme 11500$.  Heuuuuuuu! 



Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 13, 2015, 15:00:43 pm
Richard, je propose d'ouvrir un post dans la rubrique du traitement acoustique pour parler du traitement si vous le voulez, car ça m’intéresses fortement et j'ai fait pas mal de recherches théoriques pour le moment.

Vous soulevez un point important dans ma tête.

J'ai déjà remarquer que trop de corrections tuaient la correction est dégradé le signal, donc pour le moment je me suis contenter de :

-5 à 7 points par HP avant filtrage (méthode DP)
- une iso générique, qui me convient bien à l'écoute
- et mes derniers expériences avec Rephase qui apporte un plus incontestable.

Et là vous me mettez un doute, doit je revoir ma façon de corriger à l'équa?

Car c'est évident que le trop est l'ennemi du bien. et j'en viens à une question suivante:

Doit t'on faire un traitement acoustique (armé d'un micro pour vérification sur le placement des panneaux différents) avant de corriger ce qui reste à l'équa...

Je suis d'accord avec vous sur tout le reste.

Pour le prix des appareils ça me parrait fort cher, et je penses que trinov égalise aussi, pour corriger, mais certainement avec des choses un peu plus élaborées, j'ose l'esperer en tout cas vu le prix !

Pour ma part une bonne base sans se ruiner:

-Un grand tapis sur le sol dans la zone d'écoute, pour éviter les réflexions d'aigus sur le carrelage. (faut pas d'enfant ni de chat/chien)
- Des murs avec quelques diffuseurs placé à  l'écoute ET au micro
-Des amortisseurs calculé dans les angles de mur fait avec de la laine de roche (donc pas bien cher)
- pas de dalles polystyrènes au plafond
- plafond le plus haut possible
-faut plafond avec laine de roche (poutres apparentes ça doit etre pas mal aussi)
-le fauteuil d'écoute loin du mur arrière
-les enceintes non collées au mur
-placement avec la feuille de calcul de Dominique
On choisira  son mobilier assez neutre, évitons les caisses de résonances....

Ca pourrait faire une base de débat sur un sujet dans la bonne section ça ?
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 13, 2015, 16:25:18 pm
Dexter,

Ouvrir une discussion sur l'acoustique, c'est une excellente idée car aussi jai beaucoup de choses à apprendre sur la question acoustique.

Les différents types de panneaux sont là clé, de ça je suis certain. Travailler l'acoustique avec un micro, je n'ai jamais fait mais cela semble être la voie à suivre.  On explorera cette voie sur le nouveau sujet.

Vous écrivez,

Doit t'on faire un traitement acoustique (armé d'un micro pour vérification sur le placement des panneaux différents) avant de corriger ce qui reste à l'équa...

Est-que je me trompe mais je sens comme un sentiment de priorité à donner à un OU l'autre de ces moyens?  Si je ne me trompe pas, la priorité est à donner à un ET l'autre à part égale.  Si j'ai bien compris le sens de votre phrase, on s'entend.

_______________________________

La dégradation de l'écoute lors de la réalisation d'une courbe est sujette à de nombreux facteurs.  Une question comme ça,  utilisez-vous, lors de la réalisation de votre courbe, des points positifs.  +5db, voire plus haut, par exemple ?

Si c'est le cas, voudriez-vous refaire votre courbe avec des points négatifs seulement, -5db par exemple ?   Si vous faites une courbe à points negatifs, venez nous parler de votre écoute.  Personnellement, je ne dépasse jamais 3 db car parfois il faut ce qu'il faut.  Je suis conscient que ce n'est pas l'idéal.

Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 13, 2015, 17:03:20 pm
Rebonjour, 

Oui Richard, je donne la priorité au traitement acoustique, plus j'avance dans l'acoustique plus je me dit que c'est  un maillon faible.

Avec l'équa on agit que sur les haut parleurs montés et filtré dans leurs enceintes, pas sur la pièce réellement, on peux je suposes tricher un peu pour améliorer les choses, mais triché n'est je penses pas la meilleure solution.

Je respecte Dominique quand il dit que l'équa est le juge de paix d'une installation, c'est sur que ça sauve les meubles avec madame, mais bon on peux toujours négocier un minima de traitement acoustique si on sais y faire  :twisted: .



J'ai effectivement quelques points positifs, j'ai un au moins 1 a + 7.6 Db

si je comprend bien il me suffirait de descendre tout les fréquences corrigées de 7.6 db pour me retrouvé avec le même équa mais en négatif.



Le premier élément d'une chaine hi-fi à votre avis c'est quoi ? (c'est une question piège)
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 13, 2015, 17:52:56 pm
Rebonjour, 

Oui Richard, je donne la priorité au traitement acoustique, plus j'avance dans l'acoustique plus je me dit que c'est  un maillon faible.

Avec l'équa on agit que sur les haut parleurs montés et filtré dans leurs enceintes, pas sur la pièce réellement, on peux je suposes tricher un peu pour améliorer les choses, mais triché n'est je penses pas la meilleure solution.

Je respecte Dominique quand il dit que l'équa est le juge de paix d'une installation, c'est sur que ça sauve les meubles avec madame, mais bon on peux toujours négocier un minima de traitement acoustique si on sais y faire  :twisted: .



J'ai effectivement quelques points positifs, j'ai un au moins 1 a + 7.6 Db

si je comprend bien il me suffirait de descendre tout les fréquences corrigées de 7.6 db pour me retrouvé avec le même équa mais en négatif.



Le premier élément d'une chaine hi-fi à votre avis c'est quoi ? (c'est une question piège)

Commençons par la question piège, pour moi et cela n'engage que moi, le morceau important est la pièce, la chaîne suit.

À la réflexion l'audiophile est un morceau pas mal aussi surtout l'audiophile qui base son audio sur une philosophie audio certaine,

Le point  à 7.6db est celui à corriger.  Est-ce qu'il suffit de tout descendre les autres points de  7.6 db?  Sais pas, pour essayer ça va mais si vous appréciez, je referais la courbe.

Hors sujet anecdotique.

Je parcours le bêtisier du site de Dominique, amusant !

Celle là est pas mal aussi.  Il y a quelques années, après une discussion où la testostérone avait coulée à flot sur les prix stratosphériques commandés par l'industrie audio et sachant que dans les pour ce genre de prix il y avait des possesseurs d'enceintes comme des Verity Audio et Sonus Faber, la moins chère coûtait 25000$, j'avais posé cette simple question,  si ces deux compagnies vous proposaient ces modèles,ceux que vous avez choisi, non fini, direct sur le MDF, pas de chrome et autre finition, avec la garantie que l'enceinte est techniquement en tout point identique à celle finie, combien seriez-vous prêt à débourser ?

La discussion s'est arrêtée nette.

Fin de l'anecdote
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 13, 2015, 18:18:27 pm
Bonjour

La problématique n'est pas aussi simple que ça.
Vous mettez des enceintes dans la pièce, vous mesurez en plusieurs points, ce n'est pas bon.
La pièce est responsable d'une partie des problèmes, les enceintes du reste.
Les enceintes sont corrigeable, la pièce beaucoup moins.
Comment fait-on la part des choses avec les mesures ?

pour moi, si je trouve le même défaut de prés et de loin dans plusieurs positions, ce sont les enceintes.
Partagez vous cet avis ?

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 13, 2015, 18:19:38 pm
Vous avez tout bon sur la réponse à la question;

http://smf.petoindominique.fr/index.php?topic=2997.msg53586#msg53586 (http://smf.petoindominique.fr/index.php?topic=2997.msg53586#msg53586)

J'ai ouvert le sujet , j'en poses une autre de questions.

Je vais essayer de régler mon équa au pire refaire la courbe.

Ce que j'adore chez Dominique c'est le faite qu'il fasses réfléchir quand à la valeur réelle des choses.  Ca évites bien des surprises!

J'en ai une autre, au prix d'un placage, pourquoi ne pas acheté un plan de travail de cuisine dans la couleur de son choix en 28 mm ça sera bien plus résistant...

Tiens Dominique pouvez copier /coller votre avis dans le sujet que je viens de créer? Merci beaucoup
Titre: Re : Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 13, 2015, 20:02:29 pm
Richard j'ai prit mon courage a 2 mains j'ai repris chaque correction en soustrayant le point le plus haut =>

Le son est meilleur en tout point, tellement meilleur que j'ai du grave à revendre là, je sais même pas d'ou il vient de mes pauvres petits  13 cm...

je vais ressortir le micro dans pas longtemps pour peaufiner tout ça je le sens bien !

Les courbes en négatif, c'est vrai que j'avais déjà tenté sur mon autoradio, mais jamais sur le DCX, c'est une piste à explorer.

D'ailleurs la courbe iso ne prévoit pas une atténuation du grave aussi ?
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: Tonipe le novembre 13, 2015, 21:12:28 pm
Bonjour

0 dB à 50 Hz.
-1 dB  à 40 Hz.
-2 dB  à 32 Hz.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 13, 2015, 22:25:14 pm
Bonjour

La problématique n'est pas aussi simple que ça.
Vous mettez des enceintes dans la pièce, vous mesurez en plusieurs points, ce n'est pas bon.
La pièce est responsable d'une partie des problèmes, les enceintes du reste.
Les enceintes sont corrigeable, la pièce beaucoup moins.
Comment fait-on la part des choses avec les mesures ?

pour moi, si je trouve le même défaut de prés et de loin dans plusieurs positions, ce sont les enceintes.
Partagez vous cet avis ?

Cordialement, Dominique

Dominique,

Pas simple en effet de tout concilier, l'acoustique de la salle, l'équilibre de la chaîne et la phase des HP. 

Voyez-vous, chacune de ces techniques amène son lot de points forts, les points faibles je dirais c'est dans l'absence d'une ou l'autre de ces techniques.  Je me trompe peut être mais quel formidable trio de connaissances complémentaires.

Sur une courbe, j'ai observé ce qui ne se corrige pas es représenté par une longue flèche mince qui va vers le haut ou le bas.  Une première manipulation avec l'EQ ne change pas ou peu la structure de la flèche.  Je ne m'en occupe pas.  Dans mon analyse, l'EQ n'est simplement pas le bon outil.

Une question pour vous, une cancellation d'un groupe de fréquences dû à la pièce, est-ce que ça bouge ?

Vous écrivez,

Les enceintes sont corrigeable, la pièce beaucoup moins.

Voudriez définir ce que vous entendez par cette phrase ?
Titre: Re : Re : Re : Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: RicharD333 le novembre 13, 2015, 22:38:16 pm
Richard j'ai prit mon courage a 2 mains j'ai repris chaque correction en soustrayant le point le plus haut =>

Le son est meilleur en tout point, tellement meilleur que j'ai du grave à revendre là, je sais même pas d'ou il vient de mes pauvres petits  13 cm...

je vais ressortir le micro dans pas longtemps pour peaufiner tout ça je le sens bien !

Les courbes en négatif, c'est vrai que j'avais déjà tenté sur mon autoradio, mais jamais sur le DCX, c'est une piste à explorer.

D'ailleurs la courbe iso ne prévoit pas une atténuation du grave aussi ?

Dexter, ,

Elle est pas belle la vie hifi !

Avec votre nouvelle maîtrise de la phase de vos HP et de votre nouvelle découverte de la courbe à points négatifs, qu'est ce que ça va être avec une acoustique de niveau.

Au fond, toutes ces opérations sur votre chaine et salle de son vous démontre que l'on connait peu les capacités de notre chaine audio dans son environnement.

Toutes ces découvertes sont formidables et effacent bien des efforts.

Je vous rejoindre bientôt sur le sujet que vous avez lancé aujourd'hui.  J'ai hâte de découvrir vos trucs et commentaires.
Titre: Re : Les courbes, pourquoi ?
Posté par: dexter59 le novembre 13, 2015, 22:44:09 pm
Bonjour, je suis tout neuf en traitement acoustique j'ai lu juste quelques trucs à droite ou à gauche, pas sur que je puisses vous apprendre quelques chose.

Pour l'instant il faudra déterminé une base commune.

Mais je serais ravi d'en discuté car j'ai des idées et pas qu'un peu. Cordialement ;)