Forum : Conception des enceintes acoustiques

Accessoires => Câbles => Discussion démarrée par: gils le février 07, 2017, 17:14:57 pm

Titre: sans titre
Posté par: gils le février 07, 2017, 17:14:57 pm
Bonjour,

Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: luiscrepy le février 07, 2017, 18:02:40 pm
Bonjour,
Je ne connais que 3 composants passifs : la résistance, la self et le condensateur. Un câble de liaison audio idéal ne serait aucun des trois. Je ne pense pas qu'il soit très difficile d'en trouver avec des valeurs résiduelles négligeables comparativement aux composants se trouvant sur le signal juste avant ou juste après.
Pour que deux câbles audio sonnent différemment il faudrait que leurs valeurs RLC soient suffisamment différentes pour provoquer "quelque chose" d'audible.
Bien que je n'y croie pas trop, je veux bien l'admettre. Dans ce cas, le ou les câbles en question ne remplissent pas leur rôle de véhiculer un signal sans apporter une signature propre et sont donc à écarter.

Pour ma part, si un câble est capable d'être reconnu à l'oreille, c'est que c'est forcément une grosse m----

Mon avis n'est qu'un avis de cartésien. A moins qu'il n'y ai une faille technique dans mon raisonnement précédent, je ne suis pas prêt à entendre l'argument "écoutez et vous verrez".

Il y a un vrai business à la clé compte tenu des gens disposés à mettre 3000 € dans un jeu de câbles. S'il s'agit uniquement de la satisfaction de posséder les câbles les plus chers du marché, je n'ai rien à dire, il y a des gens capables de mettre 20000 € dans une montre ou 500000 € dans une voiture, alors pourquoi pas 3000 dans de "beaux" câbles de 20 mm de diamètre ?

là où l'arnaque me désole le plus, c'est au niveau des câbles secteur. Comment 1 mètre de câble à 1500 € pourrait changer quoi que ce soit alors que depuis le compteur du logement, le courant est véhiculé par du 1,5 mm² à 10 centimes le mètre ?

Luis
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 07, 2017, 18:34:31 pm
Bonjour

Il y a des forums sur lesquels critiquer les câbles est très mal perçu.
La sanction tombe vite, bannissement, censure, ou lecture préalable et validation par un modérateur de tout vos nouveaux messages postés.
Lorsque le nom du forum commence par " --- Retiré ---", et que les prises de bec ont lieu avec des professionnels du câble, il y a sérieusement de quoi rigoler !!!

Il y aurait pourtant une chose à faire et qui mettrait un terme a toutes nos discussions sur le sujet :
Que les professionnels montent eux même un test d'écoute en double aveugle, le test ABX, en publiant de façon très précise le protocole de réalisation du test, et les résultats statistiques.
Bien sur ce test sera analysé finement par ceux qui ne croient pas aux vertus des câbles, quitte à aller chercher des spécialistes des protocoles d'essais pour décortiquer les choses.
Je suis pratiquement certain que nous ne verrons jamais ce test, y aurait-il des choses à cacher ?

Le plus rigolos ce sont les tests de câbles et accessoires numérique expliqués en terme analogique.
Je suis bidonné à chaque fois, alors que les auteurs des avis restent sérieux.

Il y a aussi les accessoires qui nettoient le signal numérique.
S'ils sont utiles, pourquoi ne sont-ils pas mis directement dans les appareils ?
200 à 400 € vendu en accessoire, moins de 5 € mis directement à la conception de l'appareil...
S'ils sont inutiles, pourquoi les proposer ?
S'ils n'apportent un gain qu'avec un nombre restreint d'appareils (mal conçus) il faut dire lesquels.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: xnwrx le février 07, 2017, 21:06:21 pm
La capacitance existe bel et bien. elle est même au Larousse. On parlera plutôt d'impédance, mais capacitance peut s'utiliser ;-)
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 07, 2017, 21:58:30 pm
Gils, je ne souhaite pas que ce forum soit une tribune de ce qui se passe ailleurs, et en aucun cas que des membres d'un autre forum soit pris à parti ici, même s'ils ne sont pas explicitement cité.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: dexter59 le février 07, 2017, 22:26:41 pm
Salut amis audiophiles, restons dans le respect de chacun, dénonçons mais ne citons personne en particulier.

Pour ma part je constates que souvent les gens qui sont prêt à mettre cher dans du cable, sont souvent ceux qui n'ont jamais posé un micro dans leur pièce d'écoute.

Se basé sur des croyances à la limite de l'ésotérisme religieux pour monter un système hifi c'est quand même pas banal, les fabricants doivent se frotter les mains !

la seule chose que j’accorde à mes câbles c'est des bonnes prises, et quand je peux la liaison directe (la meilleure liaison c'est pas de liaison du tout !

je choisis mes câbles pour leur solidité et uniquement ce critère!

je ne sort pas encore en numérique pour attaquer le DCX car je ne peux pas le faire avec ma carte, elle sort un son très bon, elle shuinte windows,(au niveau logiciel pilote foobar etc) je ne ressens pas de manque particulier à ce niveau, Mais la prochaine sera une carte numérique et je respecterais les impédances 110 ohms en xlr  ou 75 ohms en rca si je passe sur un autre filtre actif genre mini dsp d'ici la.

Voilà pour moi ce sont les seuls critères à prendre en compte, le reste c'est la pignolade de cour de récréation "mon papa y'a une plus grosse voiture que ton papa".

Un micro coute moins cher que des cables et fait des miracles en comparaison....


Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 07, 2017, 22:28:38 pm
Quand le micro ne tombe pas en panne, ce qui vient de m'arriver !!!

Cordialement, Dominique
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: etsimonogn le février 08, 2017, 11:25:51 am
Bonjour

Capacitance, c'est capacité en français. C'est pour s'harmoniser avec les brexitiens et les trumpettists que Larousse l'admet. Dans le vocabulaire français, rien qu'avec les trois caractéristiques électriques des composants, c'est la marmelade.
Résistance désigne à la fois une valeur et un composant. Outre-manche & -atlantique, il y a resistor pour distinguer les deux.
Capacité est une valeur, condensateur un composant. N'empêche qu'on emploie souvent capacité pour parler d'un condensateur. On abrège même souvent en capa. En tout cas, personne n'emploie jamais capacitance pour parler d'un condo.
Et les inductances? Comme pour les résistances, en français ça désigne valeur et composant à la fois. Les anglophones ont inductor (et terminator! (http://smf.petoindominique.fr/Smileys/solosmileys/icon_reflexion.gif)). Mais la caractéristique précise pour un composant bobiné dans lequel passe un courant, c'est self-inductance. On raccourcit en self en language commun.  Cerise sur le cake, il y a un électronicien réputé qui a Self comme nom. Prédestiné, non?

Siméon
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Borak le février 08, 2017, 11:46:58 am
J'avais eu l'idée d'un Test un peu différent pour les cables audio. En partant du principe que la mémoire auditive était de courte durée. Donc pas toujours fiable.

L'idée c'est de faire un test avec un bon cable sur la voie droite et un banal sur la voie gauche. Le but n'est pas de comparer les cables. Mais plutôt de tester la cohérence de l'écoute. S'il y a un écart de qualité entre les deux voies, ce doit être directement audible. La cohérence de l'écoute est impactée, il doit y avoir quelques choses de bizarre. Par contre, si la cohérence est là, l'ambiance parfaitement rendu : On n'a pas besoin de s'embeter avec les cables.

J'avais fait l'essai avec le plus mauvais de mes cables et un bon. Pas perdu en cohérence...
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: dexter59 le février 08, 2017, 12:35:26 pm
Bonjour, le "plus mauvais supposé" serait plus juste, merci pour ce retour !
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: RicharD333 le février 08, 2017, 14:54:39 pm
Sujet qui fait l'unanimité ici sur ce forum.

Pourrions-nous songer construire un ampli ou un filtre avec des composantes qui n'ont pas de fiches techniques et espérer avoir "THE AMP" ou le saint Graal des filtres ?  Pourtant n'est-ce pas ce que font nos amis "câbleux" en "tunant" leur chaine audio avec ces bouts de fils et autres gri-gris magiques qui n'ont, comme fiche technique, que la longueur, couleur et marque des connecteurs dans le meilleur des cas ? 

__________________________________________

Mon ami est venu ce printemps à la maison, c'était sa première fois, la distance étant assez importante entre nos salles de son respectives.  Il avait amené ses câbles spéciaux, interconnects, USB et sûrement d'autres.  Moi qui prétend ne pas entendre de différence entre les câbles, lorsque qu'il m'a demandé de faire l'essai de ses câbles sur ma chaine, j'ai accepté en étant conscient de prendre un risque.  Tout d'un coup !  500 euros contre 25 euros (pour trois câbles, SPDIF, optique et Balancé taxes et transport inclus)

Bin rien !  Il n'entendait aucune différence entre ses câbles chers et les miens à 5 sous.

Bien que soulagé, je n'étais ni fou, ni affublé d'une oreille défaillante, je me suis tout de même demandé pourquoi à ce moment, sur une chaine qu'il ne connait pas, alors que partout, sur les autres chaines audio où il a essayé ses câbles, il entendait des différences et chez moi il n'a pas perçu ces différences ?

Je me suis demandé si une chaine équilibrée dans une salle de son équilibrée n'annule pas les effets des câbles ?  Pas de réponse à cette question.

Après réflexion, je crois que le cerveau, ce joueur de tour, est la piste à suivre.  Un croyant croit tout comme le non croyant ne croit pas.  Serait-ce aussi simple ?

__________________________________________

J'ai aimé ce qu'a écrit luiscrepy,

Pour ma part, si un câble est capable d'être reconnu à l'oreille, c'est que c'est forcément une grosse m----

Cette petite phrase devrait, à elle seule, clore le débat.  Si tant est que ces différences entre câbles existent bel et bien. L'audiophile n'est-il pas le défenseur de la fidélité ? 

Et Dexter,

Pour ma part je constates que souvent les gens qui sont prêt à mettre cher dans du câble, sont souvent ceux qui n'ont jamais posé un micro dans leur pièce d'écoute.


Il est clair que la clé se résume aux mesures de la chaine et de la salle de son.  C'est ce qu'il y a de plus payant en efficacité d'écoute fidèle pour des sommes d'argent dérisoires mais comment faire basculer la tendance car les croyances et légendes urbaines ont la couenne dure ? 

R
Titre: Re : Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: etsimonogn le février 08, 2017, 15:51:56 pm
Supprimer les câbles à prix dingue, c'est retirer une part des rares plaisirs que peuvent s'offrir ceux qui ont de l'argent à jeter par les fenêtres de leurs nombreux gratte-ciel.

A part ça, il y a des personnes qui ne s'interrogent pas sur le son des câbles mais sur les aspects objectifs du transport des signaux électriques par des liaisons filaires.
Aux caractérisques communes RLC, il faut ajouter le dielectrique des isolants, le potentiel de deux  métaux différents en contact, l'effet de peau, l'impédance caractéristique des liaisons et peut-être d'autres trucs encore. Dans la bande audio, les effets qui en découlent sont par eux-mêmes normalement négligeables.

Mais les moyens de transport du signal ne savent pas faire la distinction entre les signaux audio et les autres et les passagers clandestins que sont les parasites qui se glissent partout sans prévenir.
Quand ils atteignent des composants actifs, jamais parfaits, ils subissent une détection et sont transformés en signaux de fréquences plus basses qui, mêmes s'ils ne sont pas audibles, peuvent créer du bruit de fond et de l'intermodulation.

La grande préoccupation des valeureuses personnes ci-dessus est l'intégrité de la transmission. Elles se concentrent essentiellement sur la protection contre les interférences électromagnétiques (EMI), en tentant de minimiser leur propagation, leur intrusion sur le parcours du signal et leur transformation en signaux plus perceptibles. Il s'agit de prophylaxie.

On pense de suite aux liaisons symétriques. Il faut savoir que celles-ci ne se montrent efficaces   qu'aux basses fréquences et qu'au délà de 1 MHz, elles remplissent moins bien le rôle escompté. 

La torsade des conducteurs, les blindages soignés (tresse + feuillard) les perles ferrites, les réseaux RC en sortie d'ampli et aux bornes des enceintes ou des HP sont de bonnes précautions.
Pour le câble secteur, un auteur a proposé de torsader le fil de phase et de neutre et de laisser le fil de terre droit. Tout ça, c'est pas cher.

Et bien ce sont des recettes qu'emploient parfois les marchands de câbles à plusieurs milliers de $.
Il y a un exemple pour la soluce phase-neutre torsadés et fil de terre droit. Et d'autres, depuis longtemps, pour les RC, mis sous résine opaque, pour garder le secret de fabrication comme il se doit.

Siméon
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 08, 2017, 18:29:34 pm
Bonjour

Une méthode de mise au point des filtres passif consiste à mettre cote à cote les deux enceintes, de les alimenter avec un signal en mono, et de comparer un réglage sur une enceinte avec un autre réglage sur l'autre enceinte.
En passant rapidement d'une enceinte à l'autre, et en fixant son attention sur la taille de l'image sonore, on arrive très bien a entendre les différences, et a choisir la bonne solution.
La méthode marche tout aussi bien pour tester des câbles haut-parleurs, ou une liaison de modulation placé entre la mise en mono et l'ampli.

Aujourd'hui j'ai encore conservé mon DCX même si je ne l'utilise plus pour filtrer.
La possibilité d'avoir un signal "SUM" sur toutes les sorties, de faire un "MUTE" sur une ou autre sortie, permet de faire exactement la même chose, par exemple pour la mise au point d'un correcteur RLC d'un large bande.

Au niveau des câbles secteur je vois une explication dans certain cas qui dépend des appareils utilisés.
Si vous avez, comme sur un ampli BEHRINGER A500, les masses des prises RCA et la terre reliés ensemble, et si vous avez deux appareils de ce type dans la chaîne, vous avez une joli boucle de masse qui capte tout les parasites du coin.
La solution n'est pas dans les câbles ésotériques, mais dans la coupure des boucles de masse.

La coupure des boucles de masse est un sujet hautement polémique, surtout lorsque la terre est concernée.
Si vous raisonnez pour la chaîne complète avec les différents éléments branchés les uns aux autres, il y a une solution sans risque pour les personnes, mais qui n'est ni normalisée ni académique...
La bonne solution serait d'avoir des appareils à double isolation électrique et sans prises de terre, ce qui supprime la majeure partie du problème.

------------

Merci Gils pour la reprise de votre message.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 08, 2017, 20:48:35 pm
Les appareils branchés entre eux sont tous relié à la terre.
Simplement le chemin que doit prendre un courant de fuite doit parfois traverser plusieurs appareils pour trouver la terre.
J'ai contrôlé à l'Ohmmètre la continuité électrique.
C'est beaucoup moins cher que des super câbles secteur qui ne traitent pas les vrai problèmes !!!

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: etsimonogn le février 09, 2017, 00:22:41 am
Bonsoir

Au niveau des câbles secteur je vois une explication dans certain cas qui dépend des appareils utilisés. Si vous avez, comme sur un ampli BEHRINGER A500, les masses des prises RCA et la terre reliés ensemble, et si vous avez deux appareils de ce type dans la chaîne, vous avez une joli boucle de masse qui capte tout les parasites du coin.La solution n'est pas dans les câbles ésotériques, mais dans la coupure des boucles de masse.
Les ronflettes peuvent être atténuées par la rupture des circuits de masse mais ça ne va certainement pas arrêter les parasites haute fréquence, au contraire, il y a création d'antennes.
En multipliant énormément les boucles de masse, on constate un effet surprenant. Les ronflettes diminuent, les autres parasites aussi. Pourquoi donc? qu'est-ce que ça change? C'est tout simple.
Une ronflette ou un parasite HF, c'est une différence de potentiel qui se developpe entre deux points du parcours emprunté par le signal et qui se superpose à lui. Il y a toujours une impédance entre deux points. Si on abaisse cette impédance jusqu'à la rendre quasi-nulle, une différence de potentiel entre les deux points ne peut quasiment plus se développer. Et le signal ne peut plus être altéré. Au lieu de faire la guerre aux boucles de masse, il vaut mieux faire tout son possible pour diminuer l'impédance des circuits de masse. Il me semble que c'est le concept qui régit la construction en métrologie électronique moderne. Mais l'audio est encore réticent à abandonner des traditions instaurées sans réelle raison au temps où il n'y avait que des tubes.
 
Citer
La coupure des boucles de masse est un sujet hautement polémique, surtout lorsque la terre est concernée.
Ce sont deux choses différentes. Normalement le raccord à la terre n'entraîne pas de ronflette (mais fait antenne) ni ne les éradique. Des boucles de masse se forment quand plusieurs des appareils sont reliés ensemble avec chacun un cordon à trois conducteurs, ceux panachés bleu-vert font des boucles. Mais le signal audio ne transite par ces chemins, ce n'est donc pas à ces endroits que les inductions parasitantes peuvent l'amocher, c'est à l'intérieur des appareils.   
 
Citer
Si vous raisonnez pour la chaîne complète avec les différents éléments branchés les uns aux autres, il y a une solution sans risque pour les personnes, mais qui n'est ni normalisée ni académique...
Laquelle?

Citer
La bonne solution serait d'avoir des appareils à double isolation électrique et sans prises de terre, ce qui supprime la majeure partie du problème.
Ca l'atténue. Ca devient même de plus en plus courant avec la généralisation des alimentations à découpage dont les performances commencent à dépasser celles des alimentations conventionnelles et les effets secondaires à approcher l'innocuité.

Siméon
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: dexter59 le février 09, 2017, 17:51:57 pm
J'a ides mini amplis depuis bien longtemps dans mon système ça à ces limites, mais je m'en plains pas rapport qualité prix imbattable ah ah .

Je les ai achetés juste avant que les tripath smls 50 sortent, Cer derniers sont d'ailleurs très réputés. Il parait qu'ils sont encore un cran au dessus des miens  qualitativement parlant et surtout au niveau de la puissance de sortie.

Avant j'avais de gros amplis de 18 kg chacun, je regrette pas d'avoir changer ...
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 09, 2017, 19:19:07 pm
Bonjour

J'avais trois appareils avec prise de terre, prise de terre et masse des prises de modulation reliées toutes ensemble.
J'avais des boucles de masse pour chaque liaison stéréo, sans possibilité de mettre les câbles cote à cote pour réduire la taille de la boucle,
J'avais des boucles de masse par la terre.

Sur deux appareils, j'ai changé la prise secteur, et j'ai rebranché la nouvelle prise sans la terre.
Sur les liaisons de modulation j'ai coupé la masse sur le canal G. (la masse passe par le canal D.
Plus aucune boucle de masse.
Les appareils sont tout de même tous à la terre, mais en passant par les cordons de modulation. Ce n'est pas académique, mais je l'ai contrôlé avant la mise sous tension.

J'ai bien compris votre argument, etsimonogn, de grossir les sections des masses entre les appareils.
Comment faites vous un câble de modulation avec ce principe ?
J'utilise un câble symétrique, deux conducteurs + blindage pour avoir le blindage branché à la masse que d'un seul coté.
Difficile avec un câble tout fait de grossir un conducteur...

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: etsimonogn le février 10, 2017, 01:55:13 am
Bonsoir

J'avais trois appareils avec prise de terre, prise de terre et masse des prises de modulation reliées toutes ensemble. J'avais des boucles de masse pour chaque liaison stéréo, sans possibilité de mettre les câbles cote à cote pour réduire la taille de la boucle, J'avais des boucles de masse par la terre.
Des boucles de masse ou des ronflettes? Les ronflettes et les boucles de masse ne sont pas toujours liées, loin de là. En plus les ronflettes, ça peut être du 50 Hz et du 100 Hz avec harmoniques. L'origine n'en est pas la même Je comprends que vous parlez de ronflettes à 50 Hz.
Vous ne pouvez pas généraliser votre cas particulier à tout le monde, votre installation est assez simple. Il y en a de plus compliquées avec bien plus de soi-disant boucles de masse et qui ne souffrent d'aucune ronflette, même oreille collée aux HP.

Citer
Sur deux appareils, j'ai changé la prise secteur, et j'ai rebranché la nouvelle prise sans la terre. Sur les liaisons de modulation j'ai coupé la masse sur le canal G. (la masse passe par le canal D.
Comme expliqué dans mon post précedent une induction sur un conducteur y fait naître une tension. La même induction sur un cordon à deux conducteurs parallèles fait naître une tension identique dans chacun. S'ils sont reliés ensemble aux deux bouts, il ne circule aucun courant causé par l'induction puisqu'il n'y a pas de différence de potentiel, un peu comme quand on branche deux piles de tension parfaitement égale en parallèle. C'est le principe de fonctionnement des blindages et des paires torsadées. Si le parallélisme est respecté, il n'y a pas formation de boucle de masse avec le cordon à deux conducteurs.     

Citer
Les appareils sont tout de même tous à la terre, mais en passant par les cordons de modulation. Ce n'est pas académique, mais je l'ai contrôlé avant la mise sous tension.
Un câble de modulation peut être déconnecté alors que les appareils sont en marche. Quelqu'un qui essaierait de raccorder un câble RCA à fiches metalliques à un appareil sous tension non relié à la terre et ayant une défaillance risque de se prendre du jus dans les doigts. C'est un scénario imaginable qu'on peut noicir si à un moment il y a du 220 V sur le blindage. L'isolation entre corps et âme des câbles de liaison audio n'étant pas prévue pour soutenir une telle tension, ça peut arquer... Ce n'est pas une question de non-académisme, il y a un danger potentiel (c'est le cas de le dire), la sécurité telle que voulue par les normes n'est pas assurée en toutes circonstances.   

J'ai recherché sur le net ce qu'on disait sur les boucles de masse. D'autres domaines sont beaucoup plus concernés que l'audio et la comprehension des phénomènes y est bien plus poussée.     
L'expérience transpire dans le blog http://blocchaud.canalblog.com/archives/2012/11/19/25616739.html où l'on parle de température (comme ici parfois). Je l'ai repéré hier pour la première fois. Je ne suis pas complètment d'accord sur tout mais il y est dit :

Citer
Les boucles de masse (et les problèmes qui en découlent) se produisent lorsque deux équipements interconnectés ont une référence de masse différente.

Ceci est en général le cas lorsque deux appareils relativement éloignés sont raccordés à des alimentations séparées.

Les problèmes de boucles de masse peuvent être présents même si les châssis des deux appareils sont référencés à la terre.

En effet, le potentiel du sol n’est pas constant (et égal à 0 V partout) et deux points éloignés peuvent présenter une différence de potentiel suffisamment importante pour être une source d erreur. (200°C = 12.00mV)

Compte tenu de cette différence de potentiel, un courant circule entre les deux masses.

Dans la pratique, le rebouclage de ce courant parasite se fait par les câbles de signal et leur blindage.

Relier le blindage à la terre uniquement d’un côté permet d éviter ce courant parasite, mais crée dans un même temps des problèmes de CEM (compatibilité électromagnétique) souvent intermittents ou aléatoires et donc très difficiles à diagnostiquer.

Le courant de boucle de masse peut générer des erreurs indétectables car additionnées au signal. (200°C = 12.00mV)

Si vos signaux sont entachés de bruits inexpliqués ou ont des valeurs aberrantes, c’est probablement dû à la présence de courants parasites dans les boucles de masse.
 
Citer
J'ai bien compris votre argument, etsimonogn, de grossir les sections des masses entre les appareils.
Ce n'est pas vraiment ça. Reserrer les appareils et racourcir les cordons secteur pour les brancher sur un multi-socles placé  près de l'installation fait l'affaire. J'ai parlé de quelque chose de plus fondamental, l'obtention de l'impédance la plus faible possible pour les trajets de masse à l'intérieur pour les appareils.

Citer
Comment faites vous un câble de modulation avec ce principe ?
Il y a quelques constructeurs tout à fait sérieux de câbles professionnels à des prix très abordables et convenant à cette fonction.

Citer
J'utilise un câble symétrique, deux conducteurs + blindage pour avoir le blindage branché à la masse que d'un seul coté.
La liaison des appareils aux normes pro à sortie symétrique à des entrées asymétriques demande ce type de connexion qui n'est pas rien idéale concernant les parasites haute fréquence, comme dit dans  le blog. Mais... si les deux conducteurs sont torsadés bien serré, ça améliore la situation à cet égard.

Citer
Difficile avec un câble tout fait de grossir un conducteur...
C'est assez comique parce qu'on trouve des câbles à section aussi grosse que les tuyaux d'arrosage. A quelques dizaines de milliers de $.
Sinon on peut toujours mettre en parallèle sur le cable du fil de grosse section maintenu par des tas de rilsan pour diminuer l'impédance du trajet de masse.

Siméon
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 10, 2017, 18:09:24 pm
Bonjour

Merci, etsimonogn, pour vos réponses.

Il y a des choses que je faits déjà : La barrette multiprises à coté de la chaîne.
Sauf que j'en ai une pour les appareils numérique et une autre pour les amplis, pour faire un allumage décalé.

Je vais remettre mes câbles secteur et modulation à la norme.
Et j'écouterai s'il y a une différence.

Citer
Un câble de modulation peut être déconnecté alors que les appareils sont en marche. Quelqu'un qui essaierait de raccorder un câble RCA à fiches metalliques à un appareil sous tension non relié à la terre et ayant une défaillance risque de se prendre du jus dans les doigts.

Double faute !!!
Débrancher un appareil en marche, je ne le fait pas. Je le déconseille formellement.
Je suis le seul à la maison à brancher ou débrancher les éléments.
C'est comme souder des composants sur un filtre passif, un RLC, sans éteindre l'ampli...

Cordialement, Dominique
Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: dexter59 le février 10, 2017, 20:57:02 pm
Bonjour, même si un gain serait possible à ce niveau, j'irais pas mettre ma vie en jeu pour  un bout de cable de terre.

je connais les manips, et quand le dcx vous envoies des chataignes car une prie pas relié sur une terre (alors qu'elle devrait l'être), ça fait tout drôle.

Titre: Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: Tonipe le février 10, 2017, 22:09:15 pm
Mon DCX ne m'envoie pas de châtaignes, il est à la terre lui.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : un vrai sujet sur les câbles audio
Posté par: etsimonogn le février 11, 2017, 11:46:31 am
Bonjour

Je vais remettre mes câbles secteur et modulation à la norme.
Et j'écouterai s'il y a une différence.
La sécurité contre les tensions (mal-) élévées et l'immunité contre les parasites ne passe pas par la différence à l'écoute. L'écoute se borne à dire s'il y a ronflette ou pas (ça a un avantage d'en avoir un tout petit peu, ça peut signaler qu'on n'a pas éteint tous les appareils de l'installation, je préfère tout de même que ça vienne d'un transfo qui vibre plutôt que d'une pollution du signal audio).

Citer
Citer
Un câble de modulation peut être déconnecté alors que les appareils sont en marche. Quelqu'un qui essaierait de raccorder un câble RCA à fiches metalliques à un appareil sous tension non relié à la terre et ayant une défaillance risque de se prendre du jus dans les doigts.
Double faute !!! Débrancher un appareil en marche, je ne le fait pas. Je le déconseille formellement.
C'est sûr, mais ça peut arriver par inadvertance, étourderie mais aussi volontairement quand on a à gérer beaucoup de matériel en même temps et qu'on est pressé.

Citer
Je suis le seul à la maison à brancher ou débrancher les éléments.
Peu probable mais pas impossible, ce n'est pas parce que c'est vous que ça empêche un incident malecontreux de se produire en vous mettant en première ligne. Et même s'il y a interdiction formelle à quiconque de votre cadre domestique de toucher aux branchements, on peut supposer qu'il n'en est pas de même pour sa mise en marche et son arrêt. De plus, une tierce personne ignorant le règlement peut pour une raison quelconque y mettre les mains. La sécurité ne doit pas être aléatoire et l'installation ne doit présenter de danger en aucun cas.

Pour raccourcir le raccord entre châssis de deux appareils et avoir un seul conducteur de terre, il y a la possibilité d'utiliser un cordon monconducteur, court et de bonne section avec des cosses rondes à chaque bout et de visser celles-ci via des rondelles éventail aus vis apparentes des appareils. L'impédance du raccord sera plus faible que celle des cordons audio, s'il y une différence de potentiel entre les chassis, c'est par là que le courant va passer plutôt que par le câble de modulation.

hou là !! pas touche, ça mord, un vrai danger cette terre déconnecté !!!  :mrgreen:
une liaison équipotentiel par les câbles courant faible, c'est moyen.
vous vivez dangereusement !!
J'ai consigné un transfo 20 KV hier , juste 2000 A pour 400 v au secondaire, j'ai moins prit de risque que vous :)

bon maintenant, j'ai tendance à faire une fixette sur la liaison équipotentiel (déformation professionnel) , avant 92 en France, la terre n'était pas obligatoire avec des revêtements sol bois ou moquette, (NFC 14000) , seul le disjoncteur de branchement principal de l'habitation comportait un différentiel 500 mA. Cloclo en a goûté les effets  :mrgreen:
Et sans la terre la ronflette existait !!  :ptdr:

Gils cite deux fois le terme "equipotentiel". C'est la clé de l'électronique silencieuse.  Ca ne fait qu'une quinzaine d'années que le mot a commencé à se faire une place dans les discussions audio au détriment du mauvais concept des "boucles de masse". Ronflettes et compagnie, ça aime pas plus l'équipotentialité que les acariens les courants d'air.

Siméon