Forum : Conception des enceintes acoustiques

Philosophie audiophile => Philosophie => Discussion démarrée par: gils le décembre 07, 2018, 23:15:33 pm

Titre: sans titre
Posté par: gils le décembre 07, 2018, 23:15:33 pm
Bonjour,

J'ai décidé de ne plus participer à ce forum pour le bonheur de certain, j'ai supprimé pas mal de mes post, il en reste encore 1800 de mes conneries racontés.

Simon a encore du moulin à moudre et Tonipe encore plein de post à modérer.

Amusez vous bien !   
Titre: Re : sans titre
Posté par: Oriu le décembre 08, 2018, 07:41:13 am
Dommage, c'est vrai qu'à la longue c'est fatiguant de se battre contre des moulins à vent :'(
Titre: Re : sans titre
Posté par: daftcombo le décembre 08, 2018, 13:54:42 pm
Bonjour,

Dommage, je découvre cette année le monde de la hi-fi DIY et voir des passionnés comme vous m'a motivé à essayer de comprendre comment on fait plutôt que seulement profiter des produits finis. Et vous m'aviez aidé sur plusieurs fils de discussion.

J'espère que vous changerez d'avis et reviendrez en prenant tout ça un peu plus à la légère.

Cordialement,

Thomas
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le décembre 08, 2018, 18:54:25 pm
Bonjour

Citer
j'ai supprimé pas mal de mes post

Ce n'est pas ce que vous avez fait de mieux, mais cela reste votre choix.
Je m'absente 24 H, et un membre s'en va. Que ce serait-il passé si j'étais parti 8 jours ?
Votre compte restera actif 1440 jours sans connexion, après je le supprime comme tout les anciens compte inutilisés.

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le décembre 08, 2018, 19:03:47 pm
Personnellement je n'ai rien vu et je ne sais ce qu'il s'est passé.
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le décembre 08, 2018, 19:15:01 pm
Je ne suis pas encore arrivé à l'endroit des messages à problèmes...
Un membre à besoin de faire un break. Respectons son choix !!!

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: gils le décembre 08, 2018, 19:46:45 pm
Je ne suis pas encore arrivé à l'endroit des messages à problèmes...
Un membre à besoin de faire un break. Respectons son choix !!!

Cordialement, Dominique

Apparemment vous êtes un peu bouché, c'est pas grave, Oriu a compris, Raymond a compris, je suis certain qu'Etienne a compris sauf vous, décidément vous avez vision sélective  !!!

Vous pouvez supprimer le compte dés maintenant, cela m'évitera d'y répondre.
Il n'y a pas de débat à faire, surtout pour rien dire !!! 
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le décembre 08, 2018, 21:24:44 pm
Gils, soit vous êtes précis, soit vous ne dites rien.
Je ne joue pas aux devinettes.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: gils le décembre 08, 2018, 22:03:47 pm
Raymond m'a confié cet après-midi que vous étiez un gars sympa, je n'en doute pas.

On en reste là, je ne veux pas de débat.

Bon, c'est pas tout, il me reste encore à virer 1500 posts 
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le décembre 08, 2018, 22:33:18 pm
Ne le faites pas.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: steph29 le décembre 09, 2018, 18:06:21 pm
Bonsoir
Bizarre que les coupeurs de cheveux en 4 et les triffouilleurs  de courbes , de PC ,de câbles,les têtes de mule, et j'en passe ne se reconnaissent pas.Bonne continuation Gils
Steph.
Titre: Re : sans titre
Posté par: daftcombo le décembre 09, 2018, 19:04:58 pm
Bonsoir,

Gilles, vous faites ce que vous voulez, mais à votre place j'aurais fait une pause d'une semaine et pris un peu de recul avant d'effacer tous vos posts, dont la plupart étaient intéressants et dont l'absence privera l'ensemble des membres actuels et à venir de l'expérience d'un connaisseur et d'un bricoleur talentueux.

Quitter le forum ou vous en éloigner est une chose respectable, supprimer vos contributions était une idée puérile et ridicule, vous vous en rendrez compte plus tard quand la colère sera tombée. C'est la pire façon de se rendre intéressant, digne d'un entêtement de gamin.

Cela sera nuisible surtout à ceux qui vous lisaient avec plaisir et ne vous ont jamais rien dit de désagréable, y avez-vous pensé ?

Cordialement,

Thomas


PS : Sans compter le bazar que ça fiche sur les fils de discussion, où l'on ne sait plus qui répond à qui !
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: gils le décembre 09, 2018, 21:15:36 pm
Bonsoir
Bizarre que les coupeurs de cheveux en 4 et les triffouilleurs  de courbes , de PC ,de câbles,les têtes de mule, et j'en passe ne se reconnaissent pas.Bonne continuation Gils
Steph.

Bonjour,

Merci Steph,

j'ai passé en revue plus de 2000 messages et le dernier (commencement) dans présentation, aucune réponse sur le sujet !!

c'était un signe !!

@+ 
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le décembre 10, 2018, 17:36:59 pm
Bonjour Gils

Je vous avais dit, dans un message précédant de ce sujet, de ne pas effacer vos messages.
Vous n'en n'avez pas tenu compte.
Je suis bien obligé de tenir compte de votre choix.
Allez au bout de votre démarche, bye bye.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le décembre 10, 2018, 18:52:12 pm
Bonsoir
Bizarre que les coupeurs de cheveux en 4 et les triffouilleurs  de courbes , de PC ,de câbles,les têtes de mule, et j'en passe ne se reconnaissent pas.Bonne continuation Gils
Steph.

Bonjour,

Merci Steph,

j'ai passé en revue plus de 2000 messages et le dernier (commencement) dans présentation, aucune réponse sur le sujet !!

c'était un signe !!

@+

Bonsoir, Gils

C'est stupide de faire la politique de la terre brulée, tu fais partis de ceux qui expérimentent et partagent ce qui est indispensable pour faire progresser les choses.
Suite a non intervention sur le triple résonateur nous en avons discuté en privé, tu sais que j'ai la même démarche . Par contre, il faut tenir compte des principes de base de la démarche scientifique, on doit donc tous accepter que certains contredisent nos conclusions surtout quand elles sont en pas en accord avec des travaux scientifiques reconnus. C'est le meilleur moyen de progresser.

Si l'infraflex passe dans le Nord, je serait le premier à le torturer et le mesurer dans tous les sens pour comprendre.

Très très cordialement.

Etmo
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: gils le décembre 10, 2018, 20:56:42 pm
Bonjour Gils

Je vous avais dit, dans un message précédant de ce sujet, de ne pas effacer vos messages.
Vous n'en n'avez pas tenu compte.
Je suis bien obligé de tenir compte de votre choix.
Allez au bout de votre démarche, bye bye.

Cordialement, Dominique

bye Tonipe.
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 08, 2019, 15:58:12 pm
Bonjour,

Je ne prend pas le clavier pour commenter ce départ, celui de Gils.  C'est son affaire !

J'aime bien ces occasions qui, de temps à autre, nous frappent sans crier gare et permettent la réflexion sur la reproduction fidèle de la musique.

Nous sommes dans la section philosophique du forum alors je vous pose cette question, lorsqu'il est question de musique, savons-nous de quoi on parle ?

Suffisamment pour la reproduire fidèlement ?

Suffisamment pour augmenter l'illusion d'un groupe de musique devant nous ?

Ce ne sont que des questions pour fin de discussion.

Je précise que je ne juge pas mais en lisant sur les différents fora audio, je ne peux concevoir que nous ayons une base commune, que je qualifierais d'obligatoire, pour aborder la reproduction fidèle de la musique, cette science qui se complexifie chez l'audiophile de mois en mois, de découvertes en découvertes et s'entendre entre nous, puis de faire évoluer notre objectif, la reproduction fidèle de la musique.

L'audiophile n'est-il pas en bout de piste, seul dans sa salle de son !



Voici le résumé de ma réflexion audio en date d'aujourd'hui. 

Le silence absolu, dans la vraie vie n'existe pas sauf dans le monde numérique.  Ce silence numérique doit être mis au service de la musique et des bruits parasites qui l'accompagne et l'enregistrement doit en tenir compte en enregistrant les bruits tout comme la chaine audio dans son environnement doit les reproduire.  C'est, à mon avis, la condition sine qua non de la reproduction fidèle de la musique. Le parcours de la musique commence au musicien, passe par la technique d'enregistrement pour finir dans nos salles de sons. 

On se doit de comprendre que nous pouvons améliorer notre ordinaire audio sans jamais oublier l'ensemble des aspects sur lesquels nous n'avons pas le contrôle. Puis il faut mettre ça en mots et se centrer sur une définition commune.  C'est le défi.

R



Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 16, 2019, 15:00:49 pm
 
La philosophie fait-elle peur ?

R



Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 16, 2019, 17:35:07 pm
Bonjour

Sur les forums je défends souvent l'idée que j'essaye d'avoir sur mon installation la même chose que ce que j'ai entendu au concert.
Et très régulièrement des internautes répondent que c'est impossible, vous pensez bien un orchestre symphonique atteint 130 dB crête, et ne rentre pas dans votre salon.

Le référence du concert n'est pas que le niveau sonore.
Le respect des timbres et des équilibres entre les graves et les aigus sont important.
Si vous comptez les coups des timbales au concert et pas sur votre chaîne, votre chaîne n'est pas au point.

Il faut aussi insister sur un effet d'échelle, nous n'écoutons pas un orchestre à 1 m mais plus à 32 ou 64 m.
Avec 1 m entre deux rangs de spectateurs, avec 32 m vous êtes au 32eme rang donc devant.
Pourtant le niveau sonore va perdre 6 dB à chaque fois que la distance double, -6 dB à 2 m, -12 dB à 4 m, -18 dB à 8 m, -24 dB à 16 m, -30 dB à 32 m et -36 dB à 64 m.
100 ou 94 dB crête sur une chaîne c'est possible, même si c'est très fort.

Imaginez aussi une scène de 30 m de large, que vous regardez à 32 ou 64 m de distance.
Dans votre salon à 4 m, pour garder le même angle de vue, la distance entre les enceinte doit être de
30 / 32 * 4 = 3.8 m, ou 30 / 64 * 4 = 1.9 m
Là encore ça rentre dans votre salon.

La référence du concert acoustique pour régler sa chaîne est une référence valable...

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 17, 2019, 17:17:14 pm
Avant de vous répondre Dominique, j'aimerais partager mon ressenti sur la philosophie et la crainte de l'audiophile à l'égard de cette science. 

Refuser la philosophie c'est refuser une partie de soi.  C'est refuser la liberté de réflexion. C'est aussi refuser de souffrir en se posant des questions aux réponses qui font mal pour avancer.

D'accord ou pas avec ce que j'avance, demandez-vous ou en est la passion audio aujourd'hui ?  Où est la relève ?  C'est triste à dire mais la passion audio est une activité pour hommes vieillissants.

Attention ! Répondre à ce questionnement vous allez faire de la philosophie.  Pas toujours facile la vie !


Dominique

Depuis le temps que je fréquente ce forum, vous connaissez ma position par rapport au concert et aux bienfaits qu'ils génèrent. Tout ce que vous avancez est vrai.

Faire entrer un orchestre symphonique dans sa salle de son et que cela soit plausible, ce n'est pas gagné.  La haute fidélité, aujourd'hui, ce n'est pas que la fidélité des sons, il y a aussi l'illusion de l'orchestre devant soi.

De ma petite expérience, les courbes, données techniques etc. c'est pour fidéliser le son, idéalement en comparant avec nos connaissances personnelles du son véritable des instruments de musique, on revient à l'importance du concert.  Le positionnement des enceintes dans la salle de son ainsi que l'acoustique de la pièce, c'est l'histoire de l'image, le fameux 3D. 

Prenez un exemple simple, un orchestre de jazz acoustique composé d'un pianiste, contrebassiste et batterie.  À l'écoute de ce "band", vous devez aussi le voir, c'est à dire, sentir clairement un effet de profondeur pour positionner les instruments dans cet espace que vous libérez.  Avec des enceintes collées au mur, c'est impossible et l'EQ avec ses courbes et tout l'outillage numérique n'y peut rien.

Avant de me répondre que je suis dans le champ, décollez vos enceintes du mur, idéalement à plus de 1m50, peu importe si votre fauteuil d'écoute n'est plus dans le traditionnel triangle et écoutez.  Oubliez les courbes, vous n'êtes pas là pour l'instant, vous êtes dans la découverte de l'image, de l'illusion d'avoir un orchestre devant vous.

Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.


Il y a tellement de détails que nous ne connaissons pas lorsqu'il est temps de reproduire un enregistrement.  Cela va de l'intention de l'artiste et de son équipe technique, du niveau de bidouillage de cette même équipe jusque chez soi, cet environnement hostile, pas prêt pour le son et nous avons la prétention, audiophiles que nous sommes, de contrôler la reproduction fidèlement. 

Commencez par avancer vos enceintes dans la salle de son, de séjour, familiale, que sais-je encore et si vous êtes toujours intéressé de discuter, on le fera.  Si vous n'avancez pas vos enceintes, ceci vaut aussi pour les "ceuzes" qui aimeraient discuter, ne me faites pas perdre mon temps et ne perdez pas le vôtre.  Vous serez le/les seuls à croire que seul la technique suffit.

Bien à vous

R






Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 17, 2019, 17:25:02 pm
Bonjour

Citer
Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.

J'étais trop près des murs, 70 ou 80 cm.
Mais avec les porte fenêtres, je ne pouvais pas mettre les baffles devant.
J'ai renoncé aux baffles plans parce qu'ils étaient inadaptés à ma pièce, par parce que le principe ne marche pas.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 18, 2019, 13:37:08 pm
Dominique,

Peu importe le type d'enceintes, il faut libérer de l'espace derrière les enceintes pour placer l'image, il faut donner de l',air à l'ensemble qui joue de la musique. 

Pourquoi ne pas essayer à 2m ?  Ce n'est qu'un test après tout et gratuit en plus.  Je rappelle que si vous vous lancez, ce test n'est pas un test de son mais d'image.  Une fois cette dernière placée et satisfaisante, il sera temps de placer le son.

Ceci dit, l'audiophile me décourage.  Nous tuons la passion par ce formidable entêtement à ne pas changer, à ne pas essayer, à réfléchir seulement ce qui l'a été sans jamais remettre en question.

En philo, le doute n'est pas un défaut mais un puissant moteur d'avancement.

Je vous pose la question, vous avancez ?  vraiment !

R
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 18, 2019, 14:33:18 pm
Bonjour

Les baffles plans sont complètement démantelés, les HP vendus.
Mes excellentes enceintes avec les DAVIS 20DE8 sont en panne, un sujet en parle. Réparation trop chère, tarif injustifiable.
Les nouvelles enceintes avec les ALTEC 420-8B sont en service depuis ce matin, mise au point commencée.

Est-ce que je progresse ?
Le passage du multivoies au LB seul est un progrès en terme de cohérence du message sonore.
Le remplacement de l'ampli FDA par un RME ADI-2 DAC + amplification analogique est un réel progrès.
Je ne saurai jamais entre le 20DE8 et le 420-8B : C'est difficile avec 5 mn entre deux écoutes, c'est impossible avec 3 mois entre.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: Borak le mars 18, 2019, 15:32:13 pm
en repartant du questionnement de Richard :

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire. J'ai tendance à croire que tout le monde n'a pas les mêmes références ni le même besoin de réalisme
.
D'ailleurs ceux qui ont un faible besoin de réalisme ont l'énorme avantage de pouvoir se satisfaire d'une chaîne de faible niveau et d'en être très heureux. Quel chance ils ont :)

Quand on est exigent, c'est plus dur d'être satisfait.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: tientien le mars 18, 2019, 22:06:40 pm
Avant de vous répondre Dominique, j'aimerais partager mon ressenti sur la philosophie et la crainte de l'audiophile à l'égard de cette science. 

Refuser la philosophie c'est refuser une partie de soi.  C'est refuser la liberté de réflexion. C'est aussi refuser de souffrir en se posant des questions aux réponses qui font mal pour avancer.

D'accord ou pas avec ce que j'avance, demandez-vous ou en est la passion audio aujourd'hui ?  Où est la relève ?  C'est triste à dire mais la passion audio est une activité pour hommes vieillissants.

Attention ! Répondre à ce questionnement vous allez faire de la philosophie.  Pas toujours facile la vie !


Dominique

Depuis le temps que je fréquente ce forum, vous connaissez ma position par rapport au concert et aux bienfaits qu'ils génèrent. Tout ce que vous avancez est vrai.

Faire entrer un orchestre symphonique dans sa salle de son et que cela soit plausible, ce n'est pas gagné.  La haute fidélité, aujourd'hui, ce n'est pas que la fidélité des sons, il y a aussi l'illusion de l'orchestre devant soi.

De ma petite expérience, les courbes, données techniques etc. c'est pour fidéliser le son, idéalement en comparant avec nos connaissances personnelles du son véritable des instruments de musique, on revient à l'importance du concert.  Le positionnement des enceintes dans la salle de son ainsi que l'acoustique de la pièce, c'est l'histoire de l'image, le fameux 3D. 

Prenez un exemple simple, un orchestre de jazz acoustique composé d'un pianiste, contrebassiste et batterie.  À l'écoute de ce "band", vous devez aussi le voir, c'est à dire, sentir clairement un effet de profondeur pour positionner les instruments dans cet espace que vous libérez.  Avec des enceintes collées au mur, c'est impossible et l'EQ avec ses courbes et tout l'outillage numérique n'y peut rien.

Avant de me répondre que je suis dans le champ, décollez vos enceintes du mur, idéalement à plus de 1m50, peu importe si votre fauteuil d'écoute n'est plus dans le traditionnel triangle et écoutez.  Oubliez les courbes, vous n'êtes pas là pour l'instant, vous êtes dans la découverte de l'image, de l'illusion d'avoir un orchestre devant vous.

Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.


Il y a tellement de détails que nous ne connaissons pas lorsqu'il est temps de reproduire un enregistrement.  Cela va de l'intention de l'artiste et de son équipe technique, du niveau de bidouillage de cette même équipe jusque chez soi, cet environnement hostile, pas prêt pour le son et nous avons la prétention, audiophiles que nous sommes, de contrôler la reproduction fidèlement. 

Commencez par avancer vos enceintes dans la salle de son, de séjour, familiale, que sais-je encore et si vous êtes toujours intéressé de discuter, on le fera.  Si vous n'avancez pas vos enceintes, ceci vaut aussi pour les "ceuzes" qui aimeraient discuter, ne me faites pas perdre mon temps et ne perdez pas le vôtre.  Vous serez le/les seuls à croire que seul la technique suffit.

Bien à vous

R


Hello,

Avancer mes enceintes ?..........Ben, j'voudrais bien, mais j'peux point.......et je pense que dans mon cas, cela ne sert à rien !
J'ai un résultat très proche du concert.....acoustique bien sûr !

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !

Tous ceux qui sont intéressés sont les bienvenus.....

Mais, et c'est dommage, il y a beaucoup d'audiophile qui ne se déplacent que si le matériel vaut au moins quelques dizaines de kiloeuros, qui sont très souvent engloutis dans l’esthétique, les matériaux hors de prix, le marketing et les marges délirantes avec des résultats qui n'ont plus qu'un rapport lointain avec la réalité sonore.

Je suis en Belgique, pas à Munich......

Amicalement,
Etienne





Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 18, 2019, 23:05:36 pm
Avant de vous répondre Dominique, j'aimerais partager mon ressenti sur la philosophie et la crainte de l'audiophile à l'égard de cette science. 

Refuser la philosophie c'est refuser une partie de soi.  C'est refuser la liberté de réflexion. C'est aussi refuser de souffrir en se posant des questions aux réponses qui font mal pour avancer.

D'accord ou pas avec ce que j'avance, demandez-vous ou en est la passion audio aujourd'hui ?  Où est la relève ?  C'est triste à dire mais la passion audio est une activité pour hommes vieillissants.

Attention ! Répondre à ce questionnement vous allez faire de la philosophie.  Pas toujours facile la vie !


Dominique

Depuis le temps que je fréquente ce forum, vous connaissez ma position par rapport au concert et aux bienfaits qu'ils génèrent. Tout ce que vous avancez est vrai.

Faire entrer un orchestre symphonique dans sa salle de son et que cela soit plausible, ce n'est pas gagné.  La haute fidélité, aujourd'hui, ce n'est pas que la fidélité des sons, il y a aussi l'illusion de l'orchestre devant soi.

De ma petite expérience, les courbes, données techniques etc. c'est pour fidéliser le son, idéalement en comparant avec nos connaissances personnelles du son véritable des instruments de musique, on revient à l'importance du concert.  Le positionnement des enceintes dans la salle de son ainsi que l'acoustique de la pièce, c'est l'histoire de l'image, le fameux 3D. 

Prenez un exemple simple, un orchestre de jazz acoustique composé d'un pianiste, contrebassiste et batterie.  À l'écoute de ce "band", vous devez aussi le voir, c'est à dire, sentir clairement un effet de profondeur pour positionner les instruments dans cet espace que vous libérez.  Avec des enceintes collées au mur, c'est impossible et l'EQ avec ses courbes et tout l'outillage numérique n'y peut rien.

Avant de me répondre que je suis dans le champ, décollez vos enceintes du mur, idéalement à plus de 1m50, peu importe si votre fauteuil d'écoute n'est plus dans le traditionnel triangle et écoutez.  Oubliez les courbes, vous n'êtes pas là pour l'instant, vous êtes dans la découverte de l'image, de l'illusion d'avoir un orchestre devant vous.

Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.


Il y a tellement de détails que nous ne connaissons pas lorsqu'il est temps de reproduire un enregistrement.  Cela va de l'intention de l'artiste et de son équipe technique, du niveau de bidouillage de cette même équipe jusque chez soi, cet environnement hostile, pas prêt pour le son et nous avons la prétention, audiophiles que nous sommes, de contrôler la reproduction fidèlement. 

Commencez par avancer vos enceintes dans la salle de son, de séjour, familiale, que sais-je encore et si vous êtes toujours intéressé de discuter, on le fera.  Si vous n'avancez pas vos enceintes, ceci vaut aussi pour les "ceuzes" qui aimeraient discuter, ne me faites pas perdre mon temps et ne perdez pas le vôtre.  Vous serez le/les seuls à croire que seul la technique suffit.

Bien à vous

R


Hello,

Avancer mes enceintes ?..........Ben, j'voudrais bien, mais j'peux point.......et je pense que dans mon cas, cela ne sert à rien !
J'ai un résultat très proche du concert.....acoustique bien sûr !

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !

Tous ceux qui sont intéressés sont les bienvenus.....

Mais, et c'est dommage, il y a beaucoup d'audiophile qui ne se déplacent que si le matériel vaut au moins quelques dizaines de kiloeuros, qui sont très souvent engloutis dans l’esthétique, les matériaux hors de prix, le marketing et les marges délirantes avec des résultats qui n'ont plus qu'un rapport lointain avec la réalité sonore.

Je suis en Belgique, pas à Munich......

Amicalement,
Etienne

Salut Etienne, l'écoute de ton système m'inspire encore à l'heure actuelle, je ne peux que conseiller aux gens de ce forum d'aller écouter.  C'est un ensemble de très grande qualité. je suis reparti chez moi avec des frissons dans tout le corps.
C'est vrai que des baflles sont proches des murs, mais j'ai pas ressenti de gêne à ce niveau, peut être qu'en une après midi c'est dur de tout juger et jauger, mais bon quand ça marche ça saute aux oreilles du premier coup !

On peux toujours optimiser un système, il y aura toujours des défauts, mais lorsque les qualités  sont beaucoup plus grande que les défauts, c'est qu'on est sur la bonne voie.

Et pour reprendre ce que tu dis, il n'y a que l'écoute qui prévaut, tout le reste même si on peux en discuter ne sont que suppositions.



Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 19, 2019, 14:11:54 pm
Borak vous écrivez,

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire.

Seulement les sons ? Vous avez raison, les sons sont importants mais n'y a t'il pas les ambiances, la vastitude du studio ou salle où a eu lieu l'enregistrement.  La dynamique, profondeur, largeur, petits instruments ou plus gros ?  Où a t'on voulu le spectateur, milieu de salle, direct devant la scène, sur scène ?  Rythmique aussi ?

Juste les silences devraient être un objectif de recherche permanent et une grande source de réflexion car il y a toutes sortes de silences.  La musique a ses silences, la vie aussi, les studios, les salles de spectacles, l'analogique et le numérique ont leurs silences et chacun de ces silences se doit d'être traiter et interpréter différemment, selon ses propres caractéristiques. 

Rien ou peu de ce que j'avance se calcule, se comptabilise mais est-ce une raison de ne pas s'en occuper ?  Je dirais que la section philosophique est un bon endroit pour en discuter.


Tientien à votre tour d'écrire

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !


Que vous avez raison !  Malgré tous nos efforts pour faire comprendre l'émotion, il est rare d'y arriver. 

Votre démarche m'intéresse, surtout appuyer par la visite de Dexter qui a un bon sens de la musique je dirais.  Est-ce que vous avez laissé de la place à l'intuition, à ce qui ne se calcule pas ou vous y êtes allé technique seulement ?

R

Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 19, 2019, 18:07:51 pm
Bonjour

J'écrivais, dans mon message précédant :

Citer
Les baffles plans sont complètement démantelés, les HP vendus.

Avec la meilleure volonté du monde je ne peux plus faire de test en avançant de 2 m les baffles plan par rapport aux murs.
Cela aurait été certainement une bonne information à partager : Trop près des murs, ça ne marche pas, loin des murs ça marche.
D'autres feront le test, pour ma part je ne peux plus le faire.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 19, 2019, 18:14:35 pm
 Dominique, 

Le positionnement à plus de 1m5 prévaut pour tous types d'enceintes, pas que pour les baffles plans.
Titre: Re : sans titre
Posté par: daftcombo le mars 19, 2019, 19:23:48 pm
Bonjour,

Dans les studios, on voit des moniteurs de proximité quasi collés aux murs. Cela ne semble pas poser problème ?

Quand à moi, je suis convaincu que beaucoup d'enceintes sonnent mieux loin des murs, mais chez moi c'est impossible. Il faut trouver un palliatif.

Cordialement,

Thomas
Titre: Re : sans titre
Posté par: Borak le mars 19, 2019, 20:06:04 pm
L'avantage de coller une enceinte au mur c'est d'éviter le retour d'onde arrière qui va faire un creux sur la courbe de réponse. Mais il faut qu'elle ait une réponse dans le grave spécifique à son emplacement.
Titre: Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 19, 2019, 20:47:34 pm
Bonjour, j'allais le dire, les enceintes de studios sont bien réglées dans leur environnement.

Dans nos maisons en général collé une enceinte au mur provoque une remontée à une fréquence X qui au choix va se trouvé dans le médium/bas médium ou grave, avec souvent les harmoniques
 à l'octave supérieure/inférieure qui vont avec...

Mais si le système est conçu de base pour ça ne pose normalement pas de soucis.

L'avantage de décoller les enceintes est aussi de les rapprocher de l'auditeur, et d'améliorer un peu la quantité de sons directs, de baisser un peu le volume sonore par conséquent etc. et ça c'est tout benef, tant sur la disto que sur la mise en excitation de la pièce à proprement parler.

Si votre système est un peu court en SPL et que votre pièce est grande c'est une bonne solution. (nb: si vous écoutez dans une petite pièce, il n'y a pas ou peu d'atténuation avec la distance)


Cet aparté fait, il est mieux d'écouter une enceinte (que ça soit un BP ou pas) loin des murs. J'ai pu testé souvent cette config chez moi:

de 1 à 50 cm ça ne change rien (chez moi)
à partir de 60/75 cm la différence commence à venir timidement.

Mais ce n'est réellement  que lorsque je mettais les enceintes à 1 m 50 au moins des murs arrières que l'on ressentait une meilleure aération des registres, pas un grave/bas médium dégraissé. Tout simplement parce que ce placement diminuait une tonique toujours chez moi vers les 300 hz ... et comblais un creux à 60 hz ...

De plus je baissais le son d'un cran pour le même volume subjectif aux oreilles => moins d'excitation de la pièce en conséquence, tout bénef!

Au fait quid d'une enceinte IN WALL ?  :mrgreen: (je sais je cherche la petite bête là )
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: tientien le mars 19, 2019, 22:40:59 pm

Rien ou peu de ce que j'avance se calcule, se comptabilise mais est-ce une raison de ne pas s'en occuper ?  Je dirais que la section philosophique est un bon endroit pour en discuter.


Tientien à votre tour d'écrire

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !


Que vous avez raison !  Malgré tous nos efforts pour faire comprendre l'émotion, il est rare d'y arriver. 

Votre démarche m'intéresse, surtout appuyer par la visite de Dexter qui a un bon sens de la musique je dirais.  Est-ce que vous avez laissé de la place à l'intuition, à ce qui ne se calcule pas ou vous y êtes allé technique seulement ?

R

J'y suis aller en réfléchissant.....Dans la théorie actuelle (les ondes de pressions) et les raisonnements qui l'ont amenés, il y a de TRES gros écueils et des concepts aberrants !  Mais la majorité s'y est ralliée :devotion:, il faudra bien qu'un jour on revienne à la réalité......Mais cela va être difficile, on a même changer la définition du son dans le dictionnaire !! :refl:

J'en ai parlé ici : http://smf.petoindominique.fr/index.php?topic=4075.0 message 135.

Apparemment, penser autrement est un exercice extrêmement difficile, bien peu en sont capable.....c'est pourtant la base de la recherche ! :idea:

Amicalement,
Etienne
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 20, 2019, 07:05:43 am
Désolé Tientien, mais encore faudrait il être scientifique pour imaginer une autre théorie qui tienne la route. La théorie ondulatoire n'est pas liée à l'audio ou aux ondes de pression, mais aux ondes tout simplement, qu'elles soient de pression, électromagnétique, gravitationnelles...etc
Titre: Re : sans titre
Posté par: tientien le mars 20, 2019, 09:15:23 am
Hello Xavier,

Ben tient, ce que je disais sur le "penser autrement".....là, çà bloque tout de suite, sur la science qui change si souvent ! ......

Amicalement,
Etienne
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 20, 2019, 12:38:28 pm
Désolé Tientien, mais encore faudrait il être scientifique pour imaginer une autre théorie qui tienne la route. La théorie ondulatoire n'est pas liée à l'audio ou aux ondes de pression, mais aux ondes tout simplement, qu'elles soient de pression, électromagnétique, gravitationnelles...etc

On peux découvrir un phénomène sans être scientifique, sans être capable de l'expliquer réellement, et justement les scientifiques ensuite peuvent bosser de suite pour affirmer ou infirmer la théorie.

J'ai une théorie pour expliquer le fonctionnement de l'infraflex, autre que celle d'Etienne=>

Dans le grave, dans une pièce d'écoute, plus on descend en fréquence, plus on met en pression cette pièce d'écoute, et du coup le court circuit dû aux longueurs d'ondes n'existe tout simplement plus.

Etienne à réalisé d'énormes haut parleur de grave qui mettent en pression beaucoup + facilement la pièce => descente dans les graves assurée.

Je ne suis pas scientifique, je sais à peine faire une division, rien ne m'empeche d'émettre une théorie, que les plus compétents pourront explorer.

Ce n'est qu'un exemple d'une façon de penser autrement, c'est pas sorti de nulle part, c'est une reflexion que je me fait=>

D'ailleurs on peux aussi penser que ce mode de fonctionnement est dû bêtement au mode de la pièce par exemple.

Mais je penses que ça serait réducteur et un peu trop vite expédié, on ne démonte pas une théorie par une simple démonstration, il faut creuser.

Maintenant la grande question a poser :

Remarquons nous avec le temps le même phénomène que nous tentons d'expliquer avec une pensée différente et des mots différents ce qui explique un désaccord constant et chronique ?

Doit t'on pinailler sans cesse pour le sens des mots ? Alors que nous savons que chacun ici maitrise déjà une certaine base en acoustique ?

Quelqu'un qui est capable de régler à minima sons système en zieutant des courbes de disto, qu'il comprend à minima ce qu'il fait, doit t'on toujours le considérer comme un ennemi qui dit n'importe quoi des qu'il essaye d'expliquer ce qu'il ressent ?


Nous sommes tous des connaisseurs, nos connaissances sont meilleures avec le temps, j'ai la moitié de l'âge de la plupart des gens sur le forum, je respecte les connaissances acquises par votre expérience.
Mais je constate des désaccords chroniques sur de la théorie au mépris du résultat final d'écoute.

Je me grattes plus la têtes avec tout ça qu'avec les notions techniques de base, c'est fou.

Bon après y'a aucun dénigrement dans ce message, mais essayons d'avancer ensembles (comme de vrais scientifiques) et non toujours en guerre permanente.
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: tarteup le mars 20, 2019, 12:47:29 pm
Dans la théorie actuelle (les ondes de pressions) et les raisonnements qui l'ont amenés, il y a de TRES gros écueils et des concepts aberrants !  Mais la majorité s'y est ralliée :devotion:, il faudra bien qu'un jour on revienne à la réalité......

"quand l'enregistrement est bien fait..."

   La réalité concrète d'un enregistrement est d'utiliser des microphones qui sont des capteurs de pression 
 ( à quelques nuances près, gradient de pression, interférences ect ) dont la sensibilité
 est exprimée en mV/Pa : Pascal, unité de pression. 
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 20, 2019, 13:41:06 pm
L'expérience des fora aidant, j'ai convenu qu'il y a une sclérose de l'esprit qui s'étire dans le temps et qui ne peut être salutaire pour la passion.

Je me dis qu'il est plus que possible que je sois dans l'erreur avec mes belles théories.  Que finalement la seule fiche technique suffit pour se aire une idée d'un résultat d'écoute ou qu'un B200 est égal à un Supravox 265 par la similitude des specs des hp.  Qu'un ampli à 250 euro, par sa fiche technique talonne mon ampli 10 fois plus cher.

Pourquoi écouter car n'y a t'il pas cette certitude que l'infaillible science nous donne avec la fiche technique.  L'écoute, une perte de temps !

Et puis je lis ceci,

Tientien écrit

Apparemment, penser autrement est un exercice extrêmement difficile, bien peu en sont capable.....c'est pourtant la base de la recherche !

Autour de Dexter

Mais je constate des désaccords chroniques sur de la théorie au mépris du résultat final d'écoute.

Voilà qui est essentiel, penser autrement.  Enfin croire qu'une théorie, que l'on peut appliquer, peut aussi être remise en question pour le bien de l'évolution est formidable.  Je souligne tout de suite que ce constat prend aussi sa source avec l'évolution de la science audio, (EQ, micro de mesures, courbes, acoustique etc)  Pour moi un ne va pas sans l'autre, l'objectivité a comme partenaire la subjectivité et ce indépendamment l'un de l'autre.  Il est futile de croire que l'un est le premier de l'autre.

Un ami m'écrivait dernièrement cette expression que j'ai adopté "résultat global d'écoute".  On ne peut résoudre un problème à 100% si on ne met pas l'ensemble de ceux-ci dans la balance, ce qui inclut ceux qui ne font pas notre affaire.


J'aimerais revenir sur cette phrase de Borak

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire.

C'est, je le précise, la seconde fois que je la ramène car je la trouve représentative de la situation de l'audiophile moderne.  Le son seulement ????  Se pourrait-il que pour vous, tenants du son seul à l'écoute de votre chaine audio, vous n'en avez que pour le son parce que c'est seulement ce que votre chaine audio vous transmet, du son ?

C'est une question !

Réponse, c'est tellement plus !

La beauté des propos de Tientien et Dexter est qu'ils font la promotion de la recherche des capacités d'une chaine audio au delà des sons, ce qui implique un plus haut taux d'erreurs,de tâtonnement aussi c'est certain mais si aujourd'hui je pouvais me téléporter en France et que j'avais la chance de faire le tour de certains d'entre vous pour une écoute de musique, lesquels croyez-vous que je privilégieraient ?

Le camp de la réflexion s'agrandit, on va enfin avancer.
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 20, 2019, 14:03:51 pm
Bonjour

Citer
Dans le grave, dans une pièce d'écoute, plus on descend en fréquence, plus on met en pression cette pièce d'écoute, et du coup le court circuit dû aux longueurs d'ondes n'existe tout simplement plus.

Je partage l'idée que le court-circuit acoustique existe beaucoup moins ou pas du tout dans une pièce d'écoute de taille normale.
Lorsque j'avais des baffles plan de 45 cm de large avec des retours de 13 cm, ils descendaient à 30 ou 40 Hz.
Cette fréquence de 40 Hz n'est pas explicable avec le court-circuit acoustique. le grave était un 38 cm.

Avec un grave de 90 cm, en pratique moins puisque la membrane travaille en flexion, le peu de court circuit acoustique qui reste dans la pièce, et compensé par le plus grand diamètre du HP.

Les quelques baffles plan du commerce fond 50 cm de large, et descendent eux aussi dans le grave.
Il est donc connu qu'un baffle plan descend dans le grave, il faut juste dire que la théorie du court circuit acoustique est contrebalancé par les résonances de la pièce.
Pour moi ce doit être relativement facile d'y arriver !!!

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 20, 2019, 19:32:26 pm
Je suis pour la remise en cause de théories, pas de problèmes, c'est le principe même du progrès scientifique. Mais encore faut il trouver des expériences qui violent la théorie ou observer des lacunes dans la théorie.
Mais quelle théorie l'Infraflex violerait il ? Personnellement je n'en voit aucune. Il se comporte nominalement conformément à la théorie.
Dans une pièce, les modes sont prédominants dans le grave, et ça la théorie l'explique très bien. Un OB dans une pièce fonctionne très bien. Où est le problème ?
Titre: Re : sans titre
Posté par: tientien le mars 21, 2019, 06:57:46 am
Oui, la théorie explique très bien pourquoi je n'ai pas de mode dans le grave.....comme par hasard, chez Jean René non plus .....
Surtout que dans le grave la membrane se déplace à peu près 100x moins vite que "l'onde de pression" à laquelle elle donne naissance......

Amicalement,
Etienne
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 21, 2019, 07:07:20 am
Ben comme pour tout HP.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: Borak le mars 21, 2019, 10:07:38 am
J'aimerais revenir sur cette phrase de Borak

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire.

C'est, je le précise, la seconde fois que je la ramène car je la trouve représentative de la situation de l'audiophile moderne.  Le son seulement ????  Se pourrait-il que pour vous, tenants du son seul à l'écoute de votre chaine audio, vous n'en avez que pour le son parce que c'est seulement ce que votre chaine audio vous transmet, du son ?

C'est une question !

Réponse, c'est tellement plus !

C'est uniquement une question de point de vue.

Pour moi, tout est son et regroupe donc tout l'ensemble, émotion comprise, et silence (si tu peux faire une différence, c'est qu'il y a du son).
Je veux qu'une guitare soit une guitare sur ma chaine, un orchestre soit un orchestre, que l'ambiance soit la même, etc... ... ...
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 21, 2019, 12:38:51 pm
J'aimerais revenir sur cette phrase de Borak

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire.

C'est, je le précise, la seconde fois que je la ramène car je la trouve représentative de la situation de l'audiophile moderne.  Le son seulement ????  Se pourrait-il que pour vous, tenants du son seul à l'écoute de votre chaine audio, vous n'en avez que pour le son parce que c'est seulement ce que votre chaine audio vous transmet, du son ?

C'est une question !

Réponse, c'est tellement plus !

C'est uniquement une question de point de vue.

Pour moi, tout est son et regroupe donc tout l'ensemble, émotion comprise, et silence (si tu peux faire une différence, c'est qu'il y a du son).
Je veux qu'une guitare soit une guitare sur ma chaine, un orchestre soit un orchestre, que l'ambiance soit la même, etc... ... ...


Borak,

Pas de doute pour moi, c'est ce que vous voulez mais diable, le savais-je !

Si je me suis servi de cette phrase, qui est une formule consacrée aux centaines d'interprétations, ce n'est pas pour vous mettre mal à l'aise, croyez le, mais plutôt pour faire ressortir une incompréhension, de ma part du moins, à propos de l'expression utilisée "reproduire les sons d'une manière réaliste"

Pour vous rassurer, ce n'est pas seulement ce bout de phrase qui n'est pas bien compris en audio.

Si j'avais connu le sens précis de votre phrase, je ne m'en serais pas servi.


Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: tientien le mars 23, 2019, 13:35:05 pm
Ben comme pour tout HP.

Je croyais, comme une béguine, qu'il y avait une explication "scientifique", apparemment ce n'est pas très développé....

Tient, si tu as une autre explication "scientifique" pour:

Comment fait notre cerveau pour repérer, dans l'espace 3d, une source avec seulement deux oreilles ? :refl:



Amicalement,
Etienne
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 23, 2019, 13:58:22 pm
Justement avec nos oreilles externes et notre tête, qui réalisent un filtre permettant de localiser en 3D la provenance d'un son. C'est connu et expliqué depuis des lustres.
LeChacal travaillait sur ce sujet justement.
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 23, 2019, 14:48:25 pm
Justement avec nos oreilles externes et notre tête, qui réalisent un filtre permettant de localiser en 3D la provenance d'un son. C'est connu et expliqué depuis des lustres.
LeChacal travaillait sur ce sujet justement.

Pourquoi alors ne pas profiter de cette caractéristique, la localisation 3D qui est naturelle pour nous et de l'appliquer à nos chaine audio ?

Un des moyens, je n'en connais pas d'autre, est de décoller les enceintes du mur, 1m5 idéalement.  Coûte rien d'essayer sinon que cela ouvre d'autres perspectives.
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 23, 2019, 18:03:27 pm
Un signal stéréo a tout perdu de la localisation 3D, tout comme 2 enceintes n'émettent que de deux positions précises.
Il faut un enregistrement binaural et une écoute au casque pour retrouver un semblant de localisation 3D.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 23, 2019, 22:04:14 pm
Un signal stéréo a tout perdu de la localisation 3D, tout comme 2 enceintes n'émettent que de deux positions précises.
Il faut un enregistrement binaural et une écoute au casque pour retrouver un semblant de localisation 3D.

Xn

Je ne vous donne pas tord.  Dans la vraie vie, un même son est toujours émis par une source unique, alors reproduire la 3D à partir de deux sources, c'est fou.  Bon il y a bien le Stéréolith avec son principe d'enceinte stéréo unique mais qui veut en entendre parler et inutile de l'essayer hein ! 

Alors on tourne en rond en s'assoyant sur la théorie ?

C'est du moins l'impression que vous me donnez, en dehors de la théorie, point de salut. 

Je ne veux pas argumenter avec vous alors je vous concède d'avance la part obligatoire de la technique, science et autres théorèmes mais à ce que je sache, tout ça ne fait pas de musique.  Je suis pour l'ajout de l'intuition.

Maintenant ce n'est que mon opinion

R
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 23, 2019, 22:47:14 pm
Il y a deux notions bien distinctes Richard :
d'un coté la physique, englobant théorie et expérimentation, l'une fournissant un modèle formel et factuel de l'autre, permettant de vérifier ou de prédire ce qui "est", ce qu'est notre monde. La théorie nous permet de comprendre, d'anticiper et de réaliser de nouvelles choses. C'est le moteur du progrès technologique.
et de l'autre coté, la perception que nous avons des choses, ce n'est pas ce qui "est", mais c'est ce que nous percevons de ce qui "est". Et sur ce sujet, la science piétine. Il n'y a pas de modélisation de notre manière de percevoir les choses. On progresse sur la compréhension de notre manière de capter ce qui "est" par nos sens (et donc notamment sur le fonctionnement de l'oreille et de la captation des sons), mais on piétine totalement sur la compréhension de ce qui se passe dans notre cerveau.

Donc, l'émotion n'est pas véhiculée par les sons, elle est produite dans notre cerveau du fait des sons perçus (ou par d'autres sens), certainement du fait d'une harmonie particulière. Quelle harmonie particulière peut nous provoquer des émotions ? On sait le déterminer par analyse statistique, mais rien à voir avec la physique des ondes ou des sons.

Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 24, 2019, 12:31:35 pm
Xn,

Y'a pas à dire, vous expliquez bien les choses.  N'y voyez aucune ironie, je ne peux être contre la vertu comme on dit chez nous. 

Il est possible que je me trompe, possible aussi que cela soit un tour joué par mon cerveau, parfaitement possible.  Peut-il être possible que ce soit vous qui soyez dans l'erreur ?  Non pas dans l'erreur de la théorie mais dans l'omission volontaire d'éléments cruciaux dans l'art de la reproduction fidèle et naturelle de l'enregistrement comme l'intuition, la fantaisie, le goût de la musique vivante et naturelle ?

Vous écrivez ceci : La théorie nous permet de comprendre, d'anticiper et de réaliser de nouvelles choses. C'est le moteur du progrès technologique. 

Vous avez oublié le doute.

Je vous invite à consulter ce petit photo reportage réalisé par Éric, mon ami de Québec, lors du Salon Sons/ Images qui a lieu présentement à Montréal.  Je vous invite au constat suivant, la grosse majorité des exposants positionnent leurs enceintes, quel que soit le type, à plus d'un mètre du mur arrière.

https://www.facebook.com/groups/QuebecHiFi/

Essayez les enceintes à plus de 1 mètre 5 idéalement, écoutez le résultat.  Si cela ne vous convient pas, convainc pas, vous le direz et je n'argumenterai pas, de plus vous aurez la crédibilité de l'écoute en me l'écrivant. Si non n'en parlons plus ensemble !

Merci de respecter ma demande.

R
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 24, 2019, 12:54:21 pm
Bonjour Richard,
Effectivement vous avez raison, le doute est aussi un moteur du progrès. Le doute nous fait rechercher pour comprendre et on reviens sur la modélisation, la mise en équation et la compréhension.

Je suis totalement d'accord sur le fait qu'avancer les enceintes en les éloignant des murs est bénéfique. Mais c'est bien connu et le "pourquoi" aussi. Donc aucun problème avec cela.

Citer
...mais dans l'omission volontaire d'éléments cruciaux dans l'art de la reproduction fidèle et naturelle de l'enregistrement comme l'intuition, la fantaisie, le goût de la musique vivante et naturelle ?

L'intuition, la fantaisie, le goût de la musique vivante et naturelle ne sont pas des caractéristiques de ce qui "est", mais de ce que chacun ressen, de ce que provoque quelque chose en nous. J'ai l'impression que nous avons du mal à nous entendre sur le sujet même de la discussion.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 24, 2019, 14:50:46 pm
Bonjour Richard,
Effectivement vous avez raison, le doute est aussi un moteur du progrès. Le doute nous fait rechercher pour comprendre et on reviens sur la modélisation, la mise en équation et la compréhension.

Je suis totalement d'accord sur le fait qu'avancer les enceintes en les éloignant des murs est bénéfique. Mais c'est bien connu et le "pourquoi" aussi. Donc aucun problème avec cela.

Citer
...mais dans l'omission volontaire d'éléments cruciaux dans l'art de la reproduction fidèle et naturelle de l'enregistrement comme l'intuition, la fantaisie, le goût de la musique vivante et naturelle ?

L'intuition, la fantaisie, le goût de la musique vivante et naturelle ne sont pas des caractéristiques de ce qui "est", mais de ce que chacun ressen, de ce que provoque quelque chose en nous. J'ai l'impression que nous avons du mal à nous entendre sur le sujet même de la discussion.

Ce n'est pas de tout repos d'exprimer clairement par écrit l'intuition et/ou la fantaisie.

Effectivement l'intuition, la fantaisie, le goût de la musique vivante et naturelle ne sont pas des caractéristiques de ce qui "est", ce n'est pas une raison de l'écarter du processus de mise au point.  Pour moi l'intuition et la fantaisie, c'est à dire que si les essais semblent fantaisistes, ils ne sont pas moins révélateurs ou bien d'une possible avancée ou bien carrément une voie à ne pas suivre, sont donc des éléments tout aussi importants que la théorie que j'intègre dans le "tuning" d'une pièce et chaine audio.

C'est ma façon bien à moi de faire de l'audio et je me vois mal vous dire que votre façon n'est pas bonne.  Toutefois, je déplore qu'en ne voulant pas écouter les enceintes éloignées du mur, cela nous prive d'une compréhension commune qui ne permet pas de bien communiquer.  Déjà que nous ne pouvons écouter la chaine de l'autre, il nous faut établir une base commune de communication et de réflexion. 

Si tant est que l'on veuille bien communiquer ensemble et faire avancer bilatéralement notre audio.

De plus sur un forum, il y a la responsabilité partagée d'être clair et compréhensible, ce qui je le répète, n'est pas évident car il y a les lecteurs.

Pas simple !

R
Titre: Re : sans titre
Posté par: xnwrx le mars 24, 2019, 16:21:43 pm
D'accord je vous suis mieux :d
Alors oui, l'intuition, la fantaisie peuvent nous guider pour essayer des choses et essayer de ressentir les choses, d'y trouver un plaisir ou d'en améliorer le ressentit. Je n'ai jamais dit le contraire.
Mes HP sont à 1m du mur arrière. je ne les avances pas plus pour des raisons d'aménagement du salon, mais j'ai déjà essayé plus éloigné. C'est toujours mieux.
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 25, 2019, 08:22:47 am
Bonjour

Citer
Comment fait notre cerveau pour repérer, dans l'espace 3d, une source avec seulement deux oreilles ?

Notre cerveau mesure le décalage de temps entre le signal qui arrive à l'oreille D et à l'oreille G.
L'espace est recréé en jouant sur la phase acoustique de ce qui est reproduit par l'enceinte D et la G.
C'est la raison pour laquelle une enceinte corrigée en phase acoustique donne une image sonore plus large et profonde.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: jaffar le mars 25, 2019, 11:15:31 am
Pourquoi avancer les enceintes ? Tout simplement pour retarder le retour d'onde en provenance du mur arrière . Pour diminuer ce retour d'onde il y a plusieurs possibilités : encastrer les enceintes dans le mur , les avancer fortement , faire des enceintes larges voire très larges ou faire un système cardioïde comme Kii .
Titre: Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 25, 2019, 13:26:59 pm
Bonjour, interessant, et ne pourquoi pas la diffuser aussi avec des déflecteurs?  :refl:
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 25, 2019, 14:11:21 pm
Elipson a fait des enceintes avec déflecteur, les fameuses oreilles de lapin.
https://www.hifi.fr/enceinte-colonne/6-elipson-bs-50-tribute
La directivité est grande.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 25, 2019, 14:22:54 pm
Je suis curieux de voir la réponse impulsionnelle au point d'écoute. Entre le son direct et le réfléchi ça doit pas être simple.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 25, 2019, 14:46:03 pm
Pourquoi avancer les enceintes ? Tout simplement pour retarder le retour d'onde en provenance du mur arrière . Pour diminuer ce retour d'onde il y a plusieurs possibilités : encastrer les enceintes dans le mur , les avancer fortement , faire des enceintes larges voire très larges ou faire un système cardioïde comme Kii .

Ç'est aussi une manière de reduire la part du son réfléchi sur le son direct. Mêmes si cela est encore plus vrais pour les murs latéraux et arrière. L'encastre etant encore mieux.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 25, 2019, 16:45:42 pm
Je suis curieux de voir la réponse impulsionnelle au point d'écoute. Entre le son direct et le réfléchi ça doit pas être simple.

Surement pas pire qu'avec le mur arrière  ;)
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 25, 2019, 16:50:53 pm
Je suis curieux de voir la réponse impulsionnelle au point d'écoute. Entre le son direct et le réfléchi ça doit pas être simple.

Surement pas pire qu'avec le mur arrière  ;)

Pas certain le mur arrière ne concerne vraiment que les basses fréquences sauf en baffle plan.
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: etsimonogn le mars 25, 2019, 16:59:26 pm
Bonjour
Pourquoi avancer les enceintes ? Tout simplement pour retarder le retour d'onde en provenance du mur arrière . Pour diminuer ce retour d'onde il y a plusieurs possibilités : encastrer les enceintes dans le mur , les avancer fortement , faire des enceintes larges voire très larges ou faire un système cardioïde comme Kii .
Ç'est aussi une manière de reduire la part du son réfléchi sur le son direct. Mêmes si cela est encore plus vrais pour les murs latéraux et arrière. L'encastre etant encore mieux.
L'encastrement dans les murs, très bien dans cette théorie. Dans une pièce de séjour, ça donne un son plat et ennuyeux. Une réverbération modeste de l'aigu n'est pas désagréable, au contraire. Mais une enceinte de largeur trop mince, c'est pas mieux non plus. Avis personnel suite à expériences.
Siméon
 

Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 25, 2019, 17:14:05 pm
faire un système cardioïde comme Kii .

Si j'ai bien compris les HP arrières envoi une onde arrière avec une avance sur le signal HP avant pour être parfaitement en phase avec l'onde du HP avant après réflexion sur le mur. :refl:
Plus l'enceinte est longue plus elle est directive à basse fréquence.
Titre: Re : sans titre
Posté par: luiscrepy le mars 25, 2019, 17:21:51 pm
Dans mon salon, 4 enceintes du 5.1 sont encastrées dans les murs. En comparaison avec celui de la pièce dédiée, le son est "plat et ennuyeux"
Titre: Re : Re : Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 25, 2019, 17:28:26 pm

L'encastrement dans les murs, très bien dans cette théorie. Dans une pièce de séjour, ça donne un son plat et ennuyeux. Une réverbération modeste de l'aigu n'est pas désagréable, au contraire. Mais une enceinte de largeur trop mince, c'est pas mieux non plus. Avis personnel suite à expériences.
Siméon
 

Je suis surpris de votre conclusion et la fois inquiet car c'est exactement mon projet. En plus des enceintes "In wall", je vais traiter par des absorbants aux murs et plafond pour renforcer au maximum du champs directe sur le champs diffus.

Actuellement en phase de test provisoire, je préfère être très proche des enceintes pour la clarté du son qui s'en dégage même si le spot point de la stéréo devient très petit.
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: jaffar le mars 25, 2019, 17:54:29 pm
faire un système cardioïde comme Kii .

Si j'ai bien compris les HP arrières envoi une onde arrière avec une avance sur le signal HP avant pour être parfaitement en phase avec l'onde du HP avant après réflexion sur le mur. :refl:
Plus l'enceinte est longue plus elle est directive à basse fréquence.

Je pense plutôt que c'est tout l'inverse . Toute enceinte rayonne sur 4 pi en basse fréquence et voit sa directivité augmenter avec la montée en fréquence : c'est le fameux baffle step . L'idée de kii est d'utiliser un effet cardioïde : les hps de grave situés derrière émettent en polarité inversée et avec un retard ce qui a pour but d'annuler une grande part de l'onde arrière ( malheureusement sur une plage restreinte de fréquences seulement ) le signal étant décalé de 180 degrés . Reste au concepteur à calibrer tout ça judicieusement . Le but est bien de réduire le retour d'onde arrière qui vient perturber trop tôt le message primaire direct . Je compte moi même expérimenter le système , pour voir .
Titre: Re : sans titre
Posté par: pompon le mars 25, 2019, 18:07:13 pm
En nearfield, vous entendez le son des hp avec beaucoup plus de niveau que les retours de la salle. Ces derniers arrivent avec un décalage temporel plus important que si vous étiez dans une position d'écoute classique.

C'est une solution de compromis qui permet une écoute différente ou la salle ne peut pas être maitrisée.

Titre: Re : Re : Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 25, 2019, 18:31:44 pm
faire un système cardioïde comme Kii .

Si j'ai bien compris les HP arrières envoi une onde arrière avec une avance sur le signal HP avant pour être parfaitement en phase avec l'onde du HP avant après réflexion sur le mur. :refl:
Plus l'enceinte est longue plus elle est directive à basse fréquence.

Je pense plutôt que c'est tout l'inverse . Toute enceinte rayonne sur 4 pi en basse fréquence et voit sa directivité augmenter avec la montée en fréquence : c'est le fameux baffle step . L'idée de kii est d'utiliser un effet cardioïde : les hps de grave situés derrière émettent en polarité inversée et avec un retard ce qui a pour but d'annuler une grande part de l'onde arrière ( malheureusement sur une plage restreinte de fréquences seulement ) le signal étant décalé de 180 degrés . Reste au concepteur à calibrer tout ça judicieusement . Le but est bien de réduire le retour d'onde arrière qui vient perturber trop tôt le message primaire direct . Je compte moi même expérimenter le système , pour voir .

J'ai pensé comme vous au départ annuler l'onde arrière, mais ce qui est étonnant, c'est qu'ils parlent de focalisation avec les 5 Hp de grave et de proximité avec le mur. Pour mois, on focalise quand les ondes sont en phases. Interférence constructive et non destructive. :refl:

En gros, ils disposent des HP en ligne et correctement en phase. On pourrait imaginé 3 ou 4 de HP sur un axes avec des retards calculés pour former un faisceau en phase que dans une seule directions. Principe de antenne râteau. Cela devient très directif.
Titre: Re : sans titre
Posté par: jaffar le mars 25, 2019, 20:00:15 pm
Regardez bien la petite animation sur le site de Kii qui explique le fonctionnement : il n'y a plus d'onde arrière . Si vous étudiez un peu le principe du cardioïde , tout est logique dans la conception de ces enceintes notamment la disposition des hps .
Titre: Re : sans titre
Posté par: pompon le mars 25, 2019, 23:06:22 pm
Principe intéressant.
Pour éviter de chercher, dans le bas de la page, on voit les animations.

https://www.kiiaudio.com/acoustics.php
Titre: Re : Re : Re : Re : sans titre
Posté par: jaffar le mars 26, 2019, 13:08:45 pm
Bonjour
Pourquoi avancer les enceintes ? Tout simplement pour retarder le retour d'onde en provenance du mur arrière . Pour diminuer ce retour d'onde il y a plusieurs possibilités : encastrer les enceintes dans le mur , les avancer fortement , faire des enceintes larges voire très larges ou faire un système cardioïde comme Kii .
Ç'est aussi une manière de reduire la part du son réfléchi sur le son direct. Mêmes si cela est encore plus vrais pour les murs latéraux et arrière. L'encastre etant encore mieux.
L'encastrement dans les murs, très bien dans cette théorie. Dans une pièce de séjour, ça donne un son plat et ennuyeux. Une réverbération modeste de l'aigu n'est pas désagréable, au contraire. Mais une enceinte de largeur trop mince, c'est pas mieux non plus. Avis personnel suite à expériences.
Siméon
 

Bonjour Simeon . Mon "spin doctor" m'a fait remarquer que le qualificatif de "plat et ennuyeux" pour des enceintes in wall ne veut pas dire grand chose . Il faut se souvenir que beaucoup de cabines professionnelles , et surtout les plus grandes , sont équipées de systèmes in wall . Parce que les ingés son qui y bossent aiment le son plat et ennuyeux ?

Et puis Kii insiste bien sur le fait que seul son système permet à un mini monitor d'approcher le rendu sonore de systèmes très grands ( sous entendu très larges ) ou in wall ; toujours parce que c'est plat et ennuyeux ?

Un système in wall ne se règle pas comme comme un système plus conventionnel ; parce que le room gain s'y exprime différemment . On en revient toujours à la balance tonale à régler et au niveau des basses notamment . C'est bien cette balance tonale qui fait que le son n'est pas "plat et ennuyeux" .
Titre: Re : sans titre
Posté par: pompon le mars 26, 2019, 17:14:21 pm
J'ai assisté à une exposition haute fidélité en fin de semaine passée et j'ai entendu plein de choses.

LineArray, Électrostatique, Électrodynamique, HP tablettes, tours et très grosses tours, HP sphérique, HP coax, HP à gros pavillons, Baffle plan.

Des hp carrément flanqués dans les coins de murs, d'autres à une bonne distance domestique et d'autres très loin de toutes surfaces (très grande salle).

Comme audiophile, il faut se questionner de quel genre de rendu nous voulons baser nos écoutes. Il faut évaluer l'environnement et ses possibilités, notre budget, la possibilité de pouvoir écouter à la maison.


Titre: Re : sans titre
Posté par: jaffar le mars 26, 2019, 18:47:36 pm
Avoir un système adapté à la pièce dans laquelle on va l'écouter est souvent plus facile qu'adapter la pièce , surtout quand elle n'est pas dédiée . Je réfléchis beaucoup à ça en ce moment .
Titre: Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 26, 2019, 19:32:49 pm
Bonjour
Je pense personnellement qu'il faut lutter contre la reverberation part tous les moyens: avec des systèmes directifs, loing des murs ou dans les murs avec du traitement si possible.

La réverbération peut sembler agréable et enveloppante par contre quelle perte au niveau clarté.  On distingue difficilement les instruments dans les orchestres symphonique de même pour leur localisation, elle devient moins précise.

Le pire c'est quand l'enregistrement est fait avec ce type de reverberation. Je suis en redécouverte des oeuvres symphoniques de Philip Glass par exemple. On entend bien la salle au niveau acoustique, un peu moins l'orchestre, je trouve cela dommage avec parfois de la bouillie instrumentale. C'est presque une carricature de ce qu'il faut éviter, quelle déception. On est loing du classement prise de son d'exception selon Qobuz.

Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 26, 2019, 22:54:28 pm
Bonjour

Des enceintes neutres et fidèles reproduisent rigoureusement le son qui leurs arrivent sans rien ajouter, sans rien retrancher.
"Plat et ennuyeux" n'est pas une caractéristique des enceintes, mais de la musique enregistrée sur le support.

Maintenant si vous cherchez "le son qui vous plait" par opposition au son "neutre et fidèle", plat et ennuyeux devient possible, sauf que ce n'est plus de la haute fidélité.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 26, 2019, 23:29:07 pm
Bonjour

Des enceintes neutres et fidèles reproduisent rigoureusement le son qui leurs arrivent sans rien ajouter, sans rien retrancher.
"Plat et ennuyeux" n'est pas une caractéristique des enceintes, mais de la musique enregistrée sur le support.

Maintenant si vous cherchez "le son qui vous plait" par opposition au son "neutre et fidèle", plat et ennuyeux devient possible, sauf que ce n'est plus de la haute fidélité.

Cordialement, Dominique

Les enceintes peut être mais quid de la pièce ? de leur positionnement dans la pièce? de leur possible encastrement dans un mur?

je crois que la réflexion est surtout là.

J'ai un avis un peu différent, si les enceintes sont sans vie sur plusieurs enregistrements, c'est souvent un problème d'équilibre tonal.
De "courbe cible"

Si la pièce est trop reverbante ça renforce l'aigu au détriment du grave (par exemple), pourtant les enceintes dans la pièce sont ultra fidèle de base.

Rien à voir avec leur faculté à  reproduire fidèlement le son ou pas.

Une enceinte aussi bonne soit t'elle doit être adaptée à la pièce. 


Moi je suis pour un mix entre amortissement et diffusion dans la pièce. En fonction du ressenti de chacun. Si quelque chose ne sonne pas naturel de toutes façons tot ou tard, le cerveau rejette.

Une fois on m'a dit "tu as beaucoup de graves sur la batterie qui joue sur ton système".

Ce à quoi j'ai répondu "as tu déjà entendu une batterie en vraie au moins ? ça te décolles ce que tu es en train de digéré dans le ventre! et au contraire mon système n'est pas assez puissant pour le reproduire"



Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 26, 2019, 23:38:09 pm

"Plat et ennuyeux" n'est pas une caractéristique des enceintes, mais de la musique enregistrée sur le support.


Personnellement, je teste en piochant dans cette liste, c'est rarement plat et ennuyeux.

https://www.qobuz.com/fr-fr/awards/qobuz/prisedeson_exception/download-streaming-albums?page=1#results
Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 27, 2019, 00:02:13 am
Ce à quoi j'ai répondu "as tu déjà entendu une batterie en vraie au moins ? ça te décolles ce que tu es en train de digéré dans le ventre! et au contraire mon système n'est pas assez puissant pour le reproduire"
Il y a grave et grave. Une batterie n'est pas aussi grave qu'un grand orgue spectre a l'appui. Elle demande une réponse impulsionnelle irréprochable jusqu'à 40hz, tu peux mettre tous les graves que tu veux si il y a du trainage, tu auras un bourdonnement qui couvre tout mais pas un son de grosse caisse qui cogne bien sec.
Titre: Re : Re : Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 27, 2019, 00:20:42 am
Ce à quoi j'ai répondu "as tu déjà entendu une batterie en vraie au moins ? ça te décolles ce que tu es en train de digéré dans le ventre! et au contraire mon système n'est pas assez puissant pour le reproduire"
Il y a grave et grave. Un batterie n'est pas aussi grave qu'un grand orgue spectre a l'appui. Elle demande une réponse impulsionnelle irréprochable jusqu'à 40hz, tu peux mettre tous les graves que tu veux si il y a du trainage, tu auras un bourdonnement qui couvre tout mais pas un son de grosse caisse qui cogne bien sec.

Euh ouai,
Pour cette raison  que je travailles l'acoustique de ma pièce et que je luttes et milites pour un grave sans traînage depuis des années maintenant.

On parle de fidélité, donc ça exclu d'office ce type de rendu lourd et trainard.

C'est là toute la difficulté si la pièce à des modes mal placé (typiquement dans cette zone de 40 à 60 hz)

Il y a aussi la fameuse bosse dans le bas médium typique de la réponse creusée de certains systèmes trop poussé dans le grave via un évent par exemple.

Pour en revenir à la batterie:

C'est typiquement le grave qui me plait le plus, puissant, sec , "frappant", net, plutôt rapide.
Loin des systèmes "kékés" que je peux entendre dans certains domaines.

Là ou je ferais plaisir en revanche à Dominique, je préfères à la limite une bande passante écourtée et propre, qu'un grave qu'on essayera à tout prit de faire descendre au max et se retrouver avec de la disto et du traînage en masse.

Boxenkiller du CD4 de Focal est typiquement ce que j'aime pour juger du grave d'un système.
Si ce dernier passe bien, je passe à l'arme ultime, les voix, car oui si le grave est propre, ça se répercute sur la qualité du médium d'office.

Un grave trainard, fait des voix traînardes, avec la sensation que les gens chantent dans leur mains...

 


Titre: Re : sans titre
Posté par: Etmo le mars 27, 2019, 00:56:52 am
Tu parles de modes de 40 a 60hz dans la pièce. Mais c'est souvent aggravé par des enceintes du commerce avec un évent résonnant à ces fréquences. Personnellement, j'accorde très bas dans les fréquences non audibles uniquement pour contenir le débattement du HP. Et ce dernier  ne couvre que deux octaves en ayant un groupe délais proche du clos dans la bande audible.
Les graves profond, il vaux mieux une voie dédiée.
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 27, 2019, 08:04:14 am
Bonjour

Je corrige mes enceintes dans ma pièce, j'adapte la pente de la courbe cible à sa réverbération.
Cela ne va pas m'empêcher, avec mes 420-8B, de chercher à l'écoute si un déplacement de quelques cm n'est pas meilleurs à l'écoute.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 27, 2019, 11:36:29 am
Tu parles de modes de 40 a 60hz dans la pièce. Mais c'est souvent aggravé par des enceintes du commerce avec un évent résonnant à ces fréquences. Personnellement, j'accorde très bas dans les fréquences non audibles uniquement pour contenir le débattement du HP. Et ce dernier  ne couvre que deux octaves en ayant un groupe délais proche du clos dans la bande audible.
Les graves profond, il vaux mieux une voie dédiée.

Oui je me souviens ton système n'est pas un BR classique, tu protèges juste ton HP, je sais plus le nom de la charge, mais c'est une très bonne idée ça en revanche ! Tu peux améliorer la distorsion avec ça.

Pour ce qui est des enceintes du commerce, je penses que la majorité des gens aiment le "boom boom" ou je ne sais pas quoi et ils font des trucs en conséquence...Peut être je me trompes, mais c'est souvent un  son boomy.

Bonjour

Je corrige mes enceintes dans ma pièce, j'adapte la pente de la courbe cible à sa réverbération.
Cela ne va pas m'empêcher, avec mes 420-8B, de chercher à l'écoute si un déplacement de quelques cm n'est pas meilleurs à l'écoute.

Cordialement, Dominique


C'est le minimum vital quand madame serait prête à mettre le feu  à la moindre présence physique d'un bass trap et/ou d'un diffuseur de Shroeder.  :cheers:

 
(http://img110.xooimage.com/files/8/9/f/photo-15-4fc02fa.jpg)
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 28, 2019, 14:27:54 pm
ll y a deux énoncés dans cette page qui ont attiré mon attention, la première de Dominique

Des enceintes neutres et fidèles reproduisent rigoureusement le son qui leurs arrivent sans rien ajouter, sans rien retrancher.
"Plat et ennuyeux" n'est pas une caractéristique des enceintes, mais de la musique enregistrée sur le support.

Maintenant si vous cherchez "le son qui vous plait" par opposition au son "neutre et fidèle", plat et ennuyeux devient possible, sauf que ce n'est plus de la haute fidélité.


C'est fondamental comme concept.  Cette compréhension de la neutralité permet de mieux se définir comme audiophile.

Le second est celui de Dexter.

Les enceintes peut être mais quid de la pièce ? de leur positionnement dans la pièce? de leur possible encastrement dans un mur?

je crois que la réflexion est surtout là.

J'ai un avis un peu différent, si les enceintes sont sans vie sur plusieurs enregistrements, c'est souvent un problème d'équilibre tonal.
De "courbe cible"

Si la pièce est trop réverbérante ça renforce l'aigu au détriment du grave (par exemple), pourtant les enceintes dans la pièce sont ultra fidèle de base.

Rien à voir avec leur faculté à  reproduire fidèlement le son ou pas.

Une enceinte aussi bonne soit t'elle doit être adaptée à la pièce. 


Si j'interprète bien le propos de Dexter, voilà la suite logique de l'énoncé de Dominique sur la neutralité, l'acoustique de la pièce de son.  ll me corrigera s'il y a lieu mais je prétend qu'il est faux de croire et surtout de promouvoir l'universalité du numérique dans la mise au point d'une chaine audio dans la salle de son.  L'outil numérique ne peut tout faire bien !

Il est vrai qu'avec le numérique on peut aller très loin dans les réglages d'une chaine audio, l'acoustique allège l'empreinte numérique laissée sur la chaine audio et permet d'améliorer l'équilibre général, je me répète, de la chaine audio dans la salle de son.  Le parfum dans son écrin, si je puis me permettre.

L'acoustique, comme toutes théories et principes reliés aux appareils audio, devrait s'inscrire de facto dans l'ADN de l'audiophile ce qui, de toute évidence, n'est pas le cas. La conséquence pour celui qui a à coeur de reproduire au mieux un enregistrement, l'audiophile, est une vue partielle des éléments obligatoires pour organiser une écoute plausible dans la représentation de la musique et fidèle dans les sons. 

L'acoustique deviendrait, de mon point de vue, l'étape suivante pour l'audiophile.  Certes, une autre avenue à explorer, une autre science à découvrir et maîtriser avec comme avantage une ouverture sur la musique insoupçonnée jusqu'à maintenant.  L'avancement de l'audio est à ce prix.


Un mot sur la courbe cible. 

La courbe cible est tributaire de la salle de son donc unique à cette dernière.  Une courbe donnant un excellent résultat chez Dominique peut être so so chez Dex et déplorable chez moi simplement parce que l'acoustique de nos pièces est différente. 


Attention !  Vous n'êtes pas d'accord avec ce que j'écris, pas de souci, mais il vous faudra tenir compte, dans vos réactions, des principes acoustiques sinon, vous démontrerez, comme je l'ai souligné, que l'audiophile a une vue partielle sur l'ensemble des moyens et connaissances nécessaires pour une reproduction intelligente de la musique.
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 28, 2019, 15:49:23 pm
Bonjour

L'idéal pour un audiophile est d'avoir une pièce dédiée à la Hi-Fi et traitée dans les règles de l'art.
Mais nous sommes très peu à être dans ce cas, et la chaîne est souvent dans le salon.
Le salon est aussi le domaine des épouses, et dans mon cas particulier, avec une épouse qui est plus importante que la chaîne !!!
La conséquence est immédiate, le traitement acoustique j'oublie, même le tapis au sol est refusé.

Dans ces conditions qui ne sont pas idéales, mais qui sont le cas de beaucoup d'entre nous, la "courbe cible" prend tout son intérêt.
Cette courbe cible que j'utilise s'appelle "TiltEQ" dans les studios d'enregistrement.
Je l'ai appris il y a un ou deux jours sur un autre forum.

La pente de cette courbe change avec chaque pièce, nous sommes bien d'accord là dessus.
Ce qui convient chez moi ne conviendra pas chez un autre, mais le principe de la correction sera le même.

Je faits dans ce cas l'hypothèse que les enceintes auront été rendues "neutre et fidèle" par une mesure à 3.5 D dans la pièce, et une correction en amplitude et phase acoustique à partir d'une mesure à la même distance.
La courbe cible, le "TiltEQ", adapte juste l'enceinte à la pièce et à la distance d'écoute.
Cela rend inutile la mesure au point d'écoute et les multiples réflexions qui vont avec.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: luiscrepy le mars 28, 2019, 19:33:29 pm
Pièce dédiée traitée dans les règles de l'art !! voilà un très vaste programme dont personne ici ne semble avoir les clés. Chacun a bien sa petite théorie, moi y compris, mais ce n'est que le fruit d'une réflexion personnelle alors qu'il serait intéressant d'avoir le point de vue d'un professionnel ayant à la fois une formation reconnue et plusieurs années d'expérience dans l'aménagement d'auditoriums destinés à l'écoute de concerts acoustiques, d'auditoriums destinés au cinéma ou à la musique reproduite et de studios d'enregistrement avec leurs cabines de mixage.
Il y a probablement des points communs à l'acoustique nécessaire dans ces différentes pièces, mais il peut y avoir aussi des différences notables. La première qui me vient à l'esprit concerne la salle de spectacle destinée à accueillir tantôt un orchestre philharmonique, tantôt Bernard Lavilliers, sa guitare et sa poignée de musiciens, tantôt un groupe rock et sa musique amplifiée. Seule cette salle parmi les trois citées a le droit d'avoir une signature acoustique qui lui soit propre, chaque prestation étant un "original" qui pourra également être perçu de manière différente en balcon, au premier rang ou au dernier.
La cabine de mixage est destinée à créer une reproduction de l'idée que se fait l'ingénieur du son de la réalité de ce qu'il mixe. A mon avis, ce local devrait être totalement inexistant, et proche des caractéristiques d'un chambre sourde. Comme c'est quasiment impossible à obtenir et très désagréable, j'ai l'impression que ces cabines sont très amorties et que les enceintes très proches pour minimiser au maximum les effets de la pièce.
Alors, pour notre pièce dédiée, quel objectif faut-il viser ? A mon avis, quelque chose qui donne un ressenti assez proche de celui de l'ingénieur du son à 1,50 m de ses moniteurs. Ce qui est une tâche ardue dans une pièce avec un recul de 3 à 4 mètres et les problèmes de pièce que tout le monde connaît.
Je vois le traitement acoustique en quatre étapes destinées à corriger les défauts que je connais, il y en a certainement d'autres dont je ne soupçonne même pas l'existence.

1) élimination des réflexions sur les murs, sols et plafond. Certaines sont directes (un seul rebond) et de nombreuses autres restent importantes malgré deux, trois ou quatre rebonds. Ces réflexions sont facilement identifiables dans l'aigu car trahies par un pic se produisant de 1 ms à 20 ou 30 ms après l'impulsion principale. Ce traitement est assez facile à faire avec un résultat visible sur la réponse impulsionnelle de l'enceinte complète. L'élimination d'un seul de ces pics peut avoir une influence de 2 à 3 dB en moins sur une plage réduite de fréquences. Un tapis épais au sol, des panneaux absorbants au plafond et de la mousse acoustique aux murs peuvent avoir raison de la majorité de ces pics parasites. C'est le seul traitement que j'ai effectué dans ma pièce dédiée. Ce traitement n'est efficace que dans le haut médium - aigu. Si on regarde la réponse impulsionnelle du système avec le tweeter débranché, on retrouve les impulsions parasites produites par le médium et qui n'ont pas su être éliminées par le traitement efficace seulement dans l'aigu.

2) Il se forme inévitablement des ondes stationnaires à une ou plusieurs fréquences. Je crois qu'elle peuvent être identifiées sur le waterfall sous la forme de zones dont l'amplitude ne décroit pas avec le temps. Ces problèmes se forment sous 200 Hz et j'en ai deux importantes mesurables en tout point de la pièce de façon plus ou moins prononcée. L'une à 15 Hz, et l'autre à 40 Hz. Une correction de l'amplitude avec un égaliseur paramétrique supprime la bosse à 40 Hz visible sur la courbe de réponse mais n'a que peu d'influence sur l'onde stationnaire qui s'est formée après quelques dizaines de ms. J'ignore si la seule solution pour les éliminer est le bass-trap. Je ne les ai pas corrigées et j'ignore s'il est possible de le faire. Même sur les waterfall réalisés en chambre sourde par de grands constructeurs, l'affaiblissement dans le grave est très mauvais et ressemble aux courbes que j'obtiens chez moi.

3) Les retours des réflexions sur les murs, le sol et le plafond se produisant à certaines fréquences en phase ou opposition de phase de l'onde directe à la position d'écoute se traduisent par des bosses ou des creux dont l'amplitude peut-être importante. Je ne vois qu'une façon de corriger ces nœuds ou ventres, c'est de supprimer l'onde réfléchie. Autrement dit, transformer son auditorium en chambre sourde.

4) Il se forme parfois un creux d'amplitude à une fréquence précise (j'en ai un à 57 Hz sur l'enceinte droite) qui ne semble pas répondre aux conditions de formation du point N°3 précédent. En effet, je peux déplacer l'enceinte ou le micro de 1 m dans tous les sens, ce creux restera à 57 Hz avec une amplitude variable mais toujours supérieure à 10 dB. J'ignore à quoi il est dû et encore moins comment l'éliminer.


J'ai mesuré à nouveau mes hauts parleurs à 10 cm du cache noyau, ceux-ci étant le plus loin possible du sol, plafond et murs. Les courbes de réponse sont exemplaires. Le grave tient dans +/- 2 dB de 50 à 1000 Hz et descend à -15 dB à 20 Hz avec l'évent bouché ; le médium tient dans +/- 1,5 dB de 160 à 5000 Hz et l'aigu tient dans +/- 2 dB de 1100 Hz à 18000 Hz. Si on écoutait la musique à 10 cm, j'aurais un système d'exception. Peut-être qu'en écoutant dans une chambre sourde aussi ?

Toujours est-il qu'au point d'écoute c'est une toute autre histoire et que la pièce détruit ces magnifiques mesures. Lorsque j'écoute (avec mes oreilles, pas au micro) le sweep de mesure au point d'écoute, j'entends clairement l'extinction du signal vers 57 Hz puis son retour.

Dominique,
Une phrase comme celle-ci "Cela rend inutile la mesure au point d'écoute et les multiples réflexions qui vont avec." Me met à genoux.
Concevoir une enceinte avec des mesures qui ne correspondent ni à celles effectuées en chambre sourde ni à celles obtenues au point d'écoute (donc à mon avis à rien) puis éluder toute mesure au point d'écoute puisqu'elle est "inutile" tient pour moi de la politique de l'autruche.
A mon avis, pour concevoir l'enceinte indépendamment de toute considération d'acoustique de pièce, la mesure la plus appropriée est à 10 cm, elle me semble la plus représentative d'une mesure en chambre sourde à 1 mètre. A 3,5D on mesure déjà beaucoup de la pièce, mais pas au bon endroit donc c'est pire que de ne pas mesurer.

De la même façon, vous écrivez que les +6 dB obtenus après addition de l'onde directe et l'onde réfléchie sur le sol sont dus à la pièce et qu'il ne faut pas corriger.
Ces +6 dB mesurés au micro seront bien perçus également par mes oreilles, si j'ai le moyen de les corriger pourquoi ne le ferai-je pas ?

Cordialement,

Luis
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 28, 2019, 20:49:27 pm
Citer
pour concevoir l'enceinte indépendamment de toute considération d'acoustique de pièce

La mesure à 3.5 D, 1.13 m pour mes 420-8B, tient compte un petit peu de la pièce.
Les réflexions dans le médium aigu sont corrigées sur la moyenne par la courbe cible "TiltEQ" dont la pente dépend de chaque pièce.

Une fois mes enceintes un peu plus au point, je referai des mesures au point d'écoute et à travers les correction, pour voir ce que j'ai réellement obtenu.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: tientien le mars 29, 2019, 07:32:23 am
Bonjour Luis,

Il y a un point ou je ne suis pas très d'accord avec toi...celui qui dit inévitablement des "ondes stationnaires", l'utilisation des infraflex permet d'avoir un " champ diffus " jusque dans l’extrême grave.

Pour en être convaincu, il faut impérativement faire une écoute.....Les discussions "théoriques" sont hors de propos, pour cause de manque d’imagination.
Donc deux solutions : L'écoute chez moi ou chez un autre constructeur ou la construction très bon marché et aisée pour un "petit" bricoleur.

Pour la mesure, c'est assez difficile, la position et l'orientation du micro induisent des variations phénoménales ... Qui ne se traduisent pas à l'oreille !
Surtout dans le grave.

Amicalement,
Etienne
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: luiscrepy le mars 29, 2019, 09:44:43 am
Bonjour Luis,

Il y a un point ou je ne suis pas très d'accord avec toi...celui qui dit inévitablement des "ondes stationnaires", l'utilisation des infraflex permet d'avoir un " champ diffus " jusque dans l’extrême grave.

Pour en être convaincu, il faut impérativement faire une écoute.....Les discussions "théoriques" sont hors de propos, pour cause de manque d’imagination.
Donc deux solutions : L'écoute chez moi ou chez un autre constructeur ou la construction très bon marché et aisée pour un "petit" bricoleur.

Pour la mesure, c'est assez difficile, la position et l'orientation du micro induisent des variations phénoménales ... Qui ne se traduisent pas à l'oreille !
Surtout dans le grave.

Amicalement,
Etienne

Bonjour Etienne.

J'ai peur de comprendre ce que tu dis. Le grave de l'infraflex serait de nature telle qu'il ne provoquerait pas l'établissement des ondes stationnaires que tout autre haut parleur traditionnel excite ?
Que l'infraflex permette une écoute inoubliable avec aération, ampleur, profondeur et impression de liberté, je le crois volontiers. Que l'on n'aie pas envie de revenir en arrière une fois qu'on y a goûté, un peu à la façon de l’électrostatique, je le crois également, mais qu'il diffuse le son de telle manière qu'il empêche la pièce d'exprimer les défauts habituels, je n'y crois pas.
Mes petits 13 cm mesurés à 10 cm au milieu de la pièce permettent déjà de mettre en évidence l'onde stationnaire à 15 Hz alors que, bien entendu, mes oreilles non.
Pourrais-tu nous fournir un fichier complet "mdat" de ton système depuis le point d'écoute ?

ci-dessous le waterfall de mon médium à 10 cm sans aucune correction ni filtrage. le niveau de 115 dB est calibré (mais c'est à 10 cm !)

Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 29, 2019, 13:39:35 pm
Dominique, vous écrivez entre autre,

L'idéal pour un audiophile est d'avoir une pièce dédiée à la Hi-Fi et traitée dans les règles de l'art.

J'aurais pu copier/coller votre intervention au complet.  OK, c'est vrai que sans une salle familiale, faire de l'audio ce n'est pas évident mais lors d'une discussion à saveur philosophique, car c'est là où nous sommes, la rigueur scientifique n'impose t'elle pas de proposer, discuter, décortiquer, promouvoir l'ensemble des aspects reliées à l'audio même ceux qui nous sont inaccessibles ?

Luis,

Ce qui m'intéresse de votre aventure acoustique sont vos impressions d'écoute.  Non pas que vos problèmes, propre à votre salle d'écoute, m'indiffèrent mais pour celui qui veut se lancer en acoustique, votre descriptif fait peur.

N'y voyez pas de critique de ma part mais il est rare de lire sur les avantages et bénéfices concrets d'un traitement acoustique de salle de son.  Il ne faut pas oublier que pour l'ensemble des audiophiles, l'acoustique c'est le néant.  Ramenons-nous à pas si longtemps ou certains faisaient la promotion des courbes/EQ, des difficultés à faire bouger les choses.  Encore aujourd'hui, faire avancer les enceintes du mur relève de la patience infini, peut être que si ça coûtait quelque chose, voire quelque chose de cher, ça aiderait.  Pas facile de trouver plus basique que ça !

Bon vous voyez le genre.

Ceci dit, Carnegie hall, L'Olympia, La maison Symphonique de Montréal et combien d'autres salles de spectacle, les grands studios d'enregistrement comme Abbey Road, Black Rock Studios, Sun Studio etc sont remarquables, voire mythiques.  Pourtant chacun(e) à sa personnalité propre.  Ne demande t'on pas à l'ensemble chaine audio/salle de son de nous transporter dans ces salles de spectacles ou studios aux réputations internationales ?

Il y a aussi, au delà de la technique acoustique, des incongruités.  Ne dit-on pas de telle église ou cathédrale qu'elle a une acoustique extraordinaire ?  De la pierre, vitraux, un peu de bois, du monde et l'acoustique est formidable, est-ce pour des circonstances particulières ?

Le défi est grand, comme vous le soulignez si justement.  Pourquoi ce trou dans la courbe ?  Pourquoi même en bougeant les enceintes rien ne se passe ? Comment y remédier ?

Bref nous voilà encore devant la neutralité, celle de la chaine audio et maintenant celle de la salle de son, il nous reste quoi à découvrir dans le joyeux monde de la reproduction d'enregistrements ?

Titre: Re : Re : Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 29, 2019, 13:45:28 pm


C'est le minimum vital quand madame serait prête à mettre le feu  à la moindre présence physique d'un bass trap et/ou d'un diffuseur de Shroeder.  :cheers:

 
(http://img110.xooimage.com/files/8/9/f/photo-15-4fc02fa.jpg)
[/quote]

Je lance une idée à propos de tous ces diffuseurs qui pourraient plaire à madame.  Pourquoi ne pas demander à la préposée officielle de la déco et du bon goût de recouvrir ces boîtes d'un tissus acoustiquement transparent aux couleurs assorties ?

Est-ce que leur intérieur est plus important que leur chéri ?

Ça marche dans tous les sens ça !

LOL !
Titre: Re : sans titre
Posté par: pompon le mars 29, 2019, 17:06:30 pm
Quand la musique fait parti du quotidien d'un couple, cela peut être un beau projet à faire ensembles.

Les beaux modules de Vicoustics/Gik ... ce n'est pas donné.

J'aime spécialement les vicoustics cinéma round panel.
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: dexter59 le mars 29, 2019, 20:02:01 pm
Quand la musique fait parti du quotidien d'un couple, cela peut être un beau projet à faire ensembles.

Les beaux modules de Vicoustics/Gik ... ce n'est pas donné.

J'aime spécialement les vicoustics cinéma round panel.

Bonjour, parfaitement, j'essaye de faire participer madame, ça passe de suite mieux, je lui laisse choisir la couleur des futures enceintes  :cheers:
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 29, 2019, 20:38:37 pm
Citer
je lui laisse choisir la couleur des futures enceintes

C'est ce que j'ai fait avec les miennes.
J'ai aussi réduit la taille, plus grand ça ne passait pas.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le mars 31, 2019, 14:24:10 pm
Ces dernières interventions sur l'acoustique et la difficile intégration de cette dernière dans l'univers familial doit tout de même allumer quelques chandelles. Il faut s'en convaincre.  Après ce que vous en ferez relèvera de votre défi personnel mais au moins vous saurez, comme l'éloignement des enceintes du mur arrière qui a son effet mais qui le sait ?

L'exclusivité des effets de l'acoustique sur la pièce complète l'exclusivité des effets de l'outil numérique sur la chaine audio.  Un ne corrige pas ce que l'autre corrige.  C'est la règle !

Il suffit de placer un panneau Schroeder pour s'en convaincre.  Il n'y a pas une mesure ou correction numérique qui fait cet effet.
https://www.google.com/searchq=panneau+Schroeder&rlz=1C1CHBF_frCA826CA827&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=rox6nHhCAHytLM%253A%252C0nTyfkWMx0OjxM%252C_&vet=1&usg=AI4_-kTSYpnT9W8NtmedL6dwpg7FOWttUQ&sa=X&ved=2ahUKEwjMwK-IuqzhAhVCj1kKHRvHC6cQ9QEwAnoECAgQCA#imgrc=rox6nHhCAHytLM:

Et inversement, l'acoustique et les mesures numériques sont deux sciences aux effets différents et complémentaires. Je me répète ici, une autre fois !

En gros, si vous ne faites que des mesures avec l'outil numérique, il manque donc, dans le cadre d'une mise au point complète de la salle (de son, familiale, de cinéma etc) et de la chaine audio, le positionnement des enceintes dans la salle de son et l'acoustique de cette dernière.  Ça commence à faire pas mal d'oubli essentiel pour des gens qui cherchent la perfection dans la reproduction de la musique, ne trouvez-vous pas ?

R
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 31, 2019, 17:01:36 pm
Bonjour

Votre lien ne marche pas, Richard.
Connaissez vous ? http://correction-acoustique.fr/index.html

Dans la mise au point de mes 420-8B, j'ai travaillé aujourd'hui à ajuster la courbe cible qui convient à mes HP dans la pièce.
J'ai augmenté la pente de "3 corrections de -2.28 dB" à "3 corrections de -2.60 dB", c'est à dire presque 1 dB d'atténuation de plus à 20000 Hz par rapport au 20 Hz.
Il faut vraiment l'essayer pour se rendre compte des gains en fidélité du message sonore obtenu.
Je termine ma mise au point, et je ferai une écoute comparée du réglage initial avec le réglage validé, pour avoir des éléments concrets à commenter.

(http://petoindominique.fr/images/420-8B/variation.png)

Je ne doute pas des bienfait des corrections acoustiques, mais ne négligez surtout pas les corrections numérique !!!

Cordialement, Dominique.
Titre: Re : sans titre
Posté par: daftcombo le mars 31, 2019, 17:28:09 pm
Dominique,

Cette courbe cible nouvelle, c'est par rapport à la réponse du HP sans correction, ou c'est par rapport au HP corrigé pour avoir une réponse plate à 3,5D ?

Cordialement,

Thomas
Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le mars 31, 2019, 22:08:46 pm
Actuellement je n'ai rien mesuré avec un micro.
La courbe bleu est meilleure à l'écoute que la rouge.
L'optimum n'est pas encore trouvé, quand je faits 3 ou 4 essais par jours, c'est bien...

Cordialement, Dominique

Titre: Re : sans titre
Posté par: RicharD333 le avril 01, 2019, 13:18:30 pm
Dominique,

Tapez panneau Schroeder dans Google et vous verrez une quantité de ces panneaux spécifiques.

Maintenant vous avez écrit ceci,

Je ne doute pas des bienfait des corrections acoustiques, mais ne négligez surtout pas les corrections numérique !!!

Simonac (patois huron) Dominique, où diable avez-vous lu que je négligeais les corrections numériques ?

Pour moi, faire de l'audio ce n'est pas que la correction numérique.  En jetant un regard global sur la mise au point, il est inclus le positionnement des enceintes et l'acoustique.  Alors que vous semblez n'avoir qu'un pôle, la correction numérique, pour réaliser la mise au point de votre chaine, moi j'en ai trois.  Vous n'y croyez pas, pas de souci, c'est votre droit absolu mais dites le donc, cela aura le mérite d'être clair et éliminer des sous entendus, laissant penser que je favorise un élément au détriment d'un autre, ce qui est faux.

Je reconfirmerai donc ce qui pour moi est primordial pour une bonne compréhension commune, les trois pôles (correction numérique, positionnement des enceintes et acoustique) sont d'importance égale. 

Je ne sais plus trop comment le dire, l'écrire. Anyway, Je comprend la situation physique et familiale de certains.  L'idée ici est de connaître les possibilités qu'offrent une installation audio dans son environnement et ça va loin, très loin même.  Ce qui est triste c'est de ne pas connaître ces possibilités.  Connaître, ce n'est pas accepter d'emblée, c'est comprendre, ce qui en conviendrez-vous, est l'évolution.

Ceci dit, j'ai bien l'intention de ne plus vous bassiner avec ces concepts audio, pour l'instant j'ai une moto à préparer pour la première sortie.

R
 
Titre: Re : Re : sans titre
Posté par: daftcombo le avril 01, 2019, 14:08:29 pm
Actuellement je n'ai rien mesuré avec un micro.
La courbe bleu est meilleure à l'écoute que la rouge.
L'optimum n'est pas encore trouvé, quand je faits 3 ou 4 essais par jours, c'est bien...

Cordialement, Dominique

Bonjour,

J'ai du mal à comprendre.
Vous appliquez une courbe descendante sur un système hifi. Le son sera plus ou moins fidèle, selon la pente de la courbe.
Mais si vous ne connaissez pas la réponse en fréquence des enceintes, le coefficient directeur de la pente ne voudra rien dire. Ce sera seulement une valeur qui vous donnera un meilleur son chez vous (et peut-être pas LE meilleur, à moins d'un coup de bol) mais la méthode ne sera ré-utilisable par personne, à moins de faire exactement la même enceinte.

Cordialement,

Thomas

PS : A moins que vous me mesuriez les enceintes après cette étape, pour observer l'allure de courbe à avoir en sortie des enceintes ?
Titre: Re : sans titre
Posté par: pompon le avril 01, 2019, 15:07:13 pm
Je vous invite à lire cet article d'un professionnel du traitement acoustique qui a fait l'essai de la correction numérique.

https://www.prosoundweb.com/channels/recording/assessing-room-correction-products-dirac-and-acourate/

Titre: Re : sans titre
Posté par: Tonipe le avril 01, 2019, 15:22:00 pm
Bonjour Thomas

Ma démarche est de chercher à avoir le maximum de gains à l'écoute, avant d'appliquer la mesure et les corrections à la mesure.
Il y a des internautes qui hésitent à corriger parce qu'ils ont peur quand ils lisent qu'ils faut 9 mesures, etc, etc...
C'est une étape intermédiaire qui a son importance, mais qui reste une étape intermédiaire.
C'est important parce que ça prouve qu'il est possible de faire des gains important à l'écoute sans la moindre mesure.

A l'épaisseur du trait près, 0.15 dB à 20000 Hz, la courbe bleu est la bonne.

Cordialement, Dominique
Titre: Re : sans titre
Posté par: daftcombo le avril 01, 2019, 18:46:38 pm
Bonsoir Dominique,

Je comprends mieux votre démarche.
La mesure permettra de voir ce qu'on a fait, et si une théorie peut en être tirée.

Cordialement,

Thomas