Auteur Sujet: Protocole de mesure pour corrections  (Lu 269 fois)

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1098
Protocole de mesure pour corrections
« le: mai 13, 2017, 15:26:50 pm »
Bonjour,
je poursuis une discussion ici, concernant la méthode de mesure au point d'écoute en vue d'appliquer les corrections.
J'ai donc fait 16 mesures autour du point d'écoute, dans un parallélépipède de 1mx1mx1m. Je mesure de 100 Hz à 22 kHz puisqu'il s'agit de mes LA destinées à passer cette bande de fréquences. Le résultat brut des 16 mesures superposées est celui-ci :



Je réalise un alignement des réponses impulsionnelles (REW permet de le faire rapidement et efficacement), je vérifie que mes phases, individuellement mesure par mesure ne sont pas aberrantes, puis je fais une moyenne complexe des 16 mesures (bouton (A+B)/2 dans REW, à reproduire deux à deux). On a alors le module du résultat.
En parallèle, à partir de mes 16 mesures, je réalise aussi une simple moyenne des modules (bouton average de REW).
Les deux modules résultants sont ceux-ci :



On constate qu'ils ne se superposent correctement qu'aux basses fréquences et aux hautes fréquences. Entre les deux, il y a un écart important.

On voit ici le module résultant de la moyenne complexe (en cyan, celui qui déborde vers le bas) superposé à l'ensemble des 16 mesures. Ce n'est pas équivalent.



La question est alors : à partir de quelle moyenne allons nous appliquer les corrections d'égalisation ?
« Modifié: mai 13, 2017, 15:31:07 pm par xnwrx »

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4411
    • E-mail
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #1 le: mai 13, 2017, 16:22:25 pm »
Bonjour

Seule l'écoute à raison...
A partir de vos deux moyennes, faites deux fichiers de corrections que vous écoutez.
L'écoute vous dira très vite ce qui marche et ce qui ne marche pas !!!
En première approche je vote pour la courbe rose qui correspond le mieux a ce que je vois avec les 16 mesures.

Ce ne sera pas forcément la moyenne complexe dont je parle, et je suis prêt, avec vos conclusions, à revoir mon chapitre, et à faire un essai chez moi.

Cordialement, Dominique

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1098
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #2 le: mai 13, 2017, 18:34:47 pm »
Voici lerésultat avec les corrections calculées par l'équaliser REW et une courbe cible type ISO. Naturellement avec la mesure réalisée sur la moyenne complexe, il y a amplification du médium/haut médium et par voie de conséquence la pente de la courbe cible type ISO, pourtant configurée comme identique dans les deux cas, donne une pente plus raide avec la moyenne complexe. Apparaissent aussi de forts pics entre 100 et 200Hz et vers 1,3 kHz, là où la moyenne complexe trouvait des déphasages importants, déphasages qui n'ont aucun sens à l'écoute puisqu'on n'écoute à tout instant que une unique position et non plusieurs que l'oreille essayerait d'intégrer.



A l'écoute, on sent évidemment le manque d'aigue et le médium en avant. Pas terrible.

J'ai donc fini la journée à peaufiner mes corrections avec la courbe moyenne des modules (average de REW) qui à mon sens est plus réaliste, pour parvenir à ceci (lissé 1/24eme d'octave) et qui me donne toute satisfaction :



Pour moi l'affaire est pliée : moyenne des modules.
« Modifié: mai 13, 2017, 18:37:53 pm par xnwrx »

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4411
    • E-mail
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #3 le: mai 13, 2017, 20:41:31 pm »
Bonjour

Je n'utilise plus la courbe ISO.
J'utilise une courbe cible, droite mais pas horizontale, qui met de 20000 Hz à -5 dB par rapport au 20 Hz.

Dans RePhase c'est :
Pentes de faibles amplitude, en 1/3 d'octave donc en utilisant 3 Bank.
EQ type Shelving High, minimum phase, Q=0.1 pour toutes les corrections, en 1/3 d'octave, sans recouvrement entre les fréquences des Bank 1, 2 et 3.
BANK 1, 17 corrections entre 6 et 250 Hz.
BANK 2, 5 corrections entre 315 et 800 Hz.
BANK 3, 17 corrections entre 1000 Hz et 41000 Hz.
Amplitude -0.19 dB, atténuation de -5.0 dB du 20000 Hz par rapport au 20 Hz.

J'ai ajouté un petit quelque chose au dessus de 10000 Hz, ce n'est pas encore dans RePhase mais uniquement dans le DCX.

Pour les réglages, j'utilise 3 Bank pour rendre la courbe bien horizontale, et 3 autres Bank pour mettre la pente souhaitée.

Cordialement, Dominique

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1098
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #4 le: mai 13, 2017, 21:23:11 pm »
Il faut que j'essaye cette courbe cible que je n'ai pas testé depuis que j'ai refais mes LA.
Pour réaliser une pente fixe, j'ai plus simple avec quelques EQ : EQ type Shelving High, Q=1, Tous les gains identiques, la première fréquence au point d'inflexion, puis chaque EQ suivant par octave. Par exemple : 200Hz, 400Hz, 800Hz, 1600, 3200, 6400, 12800, 25600. En quelques EQ vous avez réalisé la pente, c'est plus rapide. La pente est égale à NxGain, N étant le nombre d'octave.

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4411
    • E-mail
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #5 le: mai 14, 2017, 08:07:44 am »
Bonjour xnwrx

J'avais rencontré avec RePhase un problème en mélangeant des corrections en 1/3 d'octave (3 Bank) avec des corrections en 1/2 octave (1 Bank).
Avec ces problèmes, je parlais d'une atténuation de 20 dB entre 20 et 20000 Hz !!!
Depuis j'ai retenu la méthode d'utiliser du 1/3 d'octave partout.

Vous obtenez bien, avec votre principe, une belle droite inclinée avec un minimum de corrections : Je viens de le vérifier avec RePhase entre 6.25 et 25800 Hz.
Mais je vous invite à être prudent suite au bug que j'ai rencontré.
Depuis j'ai changé 2 fois de version de RePhase, peut être que le problème n'existe plus...

Puis-je récupérer 2 de vos images, les 16 mesures et les 2 moyennes, pour illustrer mon chapitre ?
Puisque je dois le corriger, autant apporter des éléments concrets et mesurés.
Votre démonstration est imparable !!!
La courbe rose, c'est la moyenne de la partie réelle sans prendre la partie imaginaire ?

Cordialement, Dominique.

tarteup

  • Newbie
  • *
  • Messages: 56
Re : Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #6 le: mai 14, 2017, 09:23:26 am »
Pour moi l'affaire est pliée : moyenne des modules.

 Bonjour,

 Résultats intéressants, mais amha les mesures raw au point d'écoute ne sont absolument pas exploitables pour la phase tant qu'elles
 présentent de brusques repliements +/- 180° liés à la réponse en peigne, en deçà d'un certain rapport son direct / réfléchi,
 et les trous dans la moyenne complexe en résultent certainement.

 cdt
 

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1098
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #7 le: mai 14, 2017, 13:23:19 pm »
C'est bien ça Dominique, la courbe rose est lamoyenne des modules des mesures, la bleue est le module de la moyenne complexe.
Je n'ai pas constaté de bug avec Rephase. J'utilise la dernière version. Le mini-DSP m'affichant les FIR uploadés, je constate qu'ils sont identiques à ce que me génère Rephase.
Je vous transmet ces mesures Dominique.

Effectivement Tartup, mon point d'écoute se situe à 1m d'un mur béton (le mur est derrière le point d'écoute). Ma pièce est très réverbérante avec un RT60 de 0,8 à 1 seconde. Il est indiscutable que cela joue. Toutefois j'obtiens toujours de meilleurs résultats avec la moyenne des modules qu'avec le module des moyennes complexes. J'ai refait tout un tas de mesures et corrections aujourd'hui et c'est systématique. J'ai abandonné le module de la moyenne complexe.

J'ai fini par me régler trois courbes cibles (sur la base de la moyenne des modules). une courbe plate, une courbe ISO avec 6dB d'atténuation à 20kHz et une courbe linéairement décroissante à partir de 200 Hz avec 6 dB d'atténuation à 20 kHz. Je suis en train d'écouter et pour l'instant avec un quartet de Jazz, la courbe plate donne vraiment une écoute proche du "live". La courbe linéairement décroissante est très excellente et la courbe ISO me donne une impression de trafiqué. Ecoutes à poursuivre avec d'autres enregistrements.

Flat :


ISO :


Linéairement décroissante :
« Modifié: mai 14, 2017, 16:10:37 pm par xnwrx »

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1098
Re : Protocole de mesure pour corrections
« Réponse #8 le: mai 15, 2017, 21:40:06 pm »
Après maintenant quelques heures d'écoute entre les 3 courbes cibles, ce dimanche et ce soir, il en ressort que pour moi et dans ma pièce, c'est la courbe plate qui est est devant. Je dirais impressionnante de réalisme. La courbe linéairement décroissante n'est pas loin derrière. La courbe ISO ne me convient pas. J'avoue tout de même que c'est assez proche, mais la courbe plate est bien devant. Il subsiste une vraie difficulté qui consiste à placer le grave/extrême grave au bon niveau. J'ai tendance à aimer/préférer le grave sous les 120 Hz rehaussé de 8 à 10 dB comme c'est le cas sur mes mesures, et pour chaque type de courbe cible, ce rehaussement modifié de quelques dB en plus ou en moins redonne un équilibre naturel.
Ma pièce étant assez grande et très réverbérante, mes constats ne seront certainement pas les mêmes chez d'autres.
Il est possible voire probable que les Line-array, avec leur tendance à rendre le médium directif sur l'axe vertical, participent à cette préférence pour une courbe cible plate, dans la mesure où les réflexions sur le sol et le plafond sont bien moindres qu'avec des enceintes classiques qui ont un médium, en général jusqu'à 3 ou 4 kHz, qui rayonne dans 4PI stéradians. Finalement l'avantage des LA, outre le gain en sensibilité, serait aussi que du bas médium jusqu'à l'aigu, le rayonnement est quasi identique, ou du moins, moins différent qu'il ne l'est avec une enceinte classique qui elle, rayonne de manière isotrope dans le grave pour devenir de plus en plus directive vers l'aigu.
Toujours est il que je me régale, et c'est bien le principal 8)