Auteur Sujet: Simulation de réverbération ("acoustique") de pièce via reproduction binaurale  (Lu 273 fois)

LeChacal619

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1991
    • E-mail
Bonjour,

Convaincu de la nécessité de simuler la réverbération d'une pièce pour obtenir une écoute hi-fi via restitution binaurale, je posterai ici quelques articles et nous pourrons discuter des moyens à mettre en oeuvre pour parvenir à cela. En effet, la réverbération d'une pièce ne peut pas être correctement simulée via la convolution d'une unique mesure omnidirectionnelle de la réponse impulsionnelle de la salle, étant donné que la spatialisation est liée à la HRTF (Head Related Transfer Function : fonction de transfert liée à la tête), qui est elle même fonction de l'azimut et de l'élévation de l'angle d'incidence du son perçu, et que ce filtrage HRTF n'est pas présent dans la mesure. Il faut pour cela à mon avis, et c'est ce que semble confirmer mes premières recherches, plutôt mesurer le champ de pression sonore 3D en un point donné, i.e. la pression sonore dans une sphère d'un certain diamètre, afin de pouvoir tenir compte de la HRTF dans la simulation de réverbération de la pièce, par exemple en convoluant les signaux par la HRIR appropriée selon l'azimut et l'élévation du signal de pression sonore qui arrive sur cette sphère, i.e. autour de la tête si on était positionné au centre de cette sphère.

https://www.researchgate.net/publication/319702902_Binauralization_of_Omnidirectional_Room_Impulse_Responses_-_Algorithm_and_Technical_Evaluation

Dans ce papier (lien de téléchargement), les réponses impulsionnelles de salle sont dénommées "BRIRs" (Binaural Room Impulse Responses). Une technique est proposée pour synthétiser les BRIRs à partir d'une unique mesure omnidirectionnelle et avec certaines hypothèses comme la géométrie de la pièce et des propriétés sur le champs diffus. Dans l'absolu, il serait probablement plus simple de trouver directement des BRIRs de salles ayants une excellente acoustique : je n'ai pas encore cherché.... Une fois en possession des BRIRs d'une salle, il serait alors possible je pense de simuler artificiellement et avec une très bonne fidélité l'acoustique de la salle, en convoluant les BRIRs par les HRIRs (Head Related Impulse Reponses : réponses d'impulsions liées à la tête) qui nous vont bien : les HRIRs sont uniques pour chaque individu car liées à la morphologie de la tête, alors que les BRIRs elles, sont liées à la salle.

======================
Liste de papiers / ressources :

« Modifié: novembre 05, 2018, 22:51:57 pm par LeChacal619 »

LeChacal619

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1991
    • E-mail
Après un petit peu plus de recherche, j'ai trouvé ce papier : https://www.researchgate.net/publication/220656246_Obtaining_Binaural_Room_Impulse_Responses_From_B-Format_Impulse_Responses_Using_Frequency-Dependent_Coherence_Matching

Il est indiqué que plutôt que de mesurer les BRIRs pour chaque individu (ce qui est coûteux), il est possible de mesurer une réponse impulsionnelle de salle (RIR = Room Impulse Response) en 3D (b-format) et de réaliser une combinaison linéaire (i.e. addition) du champ sonore par les HRIRs appropriés selon l'angle (azimut,élévation). Donc ce n'est pas des BRIRs qu'il me faut, mais des RIR au b-format.... :d
« Modifié: novembre 05, 2018, 22:50:12 pm par LeChacal619 »