Auteur Sujet: Twistage des brins  (Lu 6677 fois)

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #15 le: mai 18, 2013, 10:58:33 am »
Bonjour

Mode humour : ON
Imaginez des tests à l'écoute sur la couleur des câbles. Choisissons deux couleurs, pas tout à fait au hasard, le rouge et le noir.
Vous pouvez faire des essais, des comptes rendus, et même un roman.
Dans l'exemple choisi, je vous propose même le titre du roman : "Le rouge et le noir".
Certain diront que le roman a déjà été écrit, avec un certain succès, ce sont des mauvaises langues, laissons les dire...
Mode humour : OFF

Cordialement, Dominique

Jean_Luc

  • Invité
Re : Twistage des brins
« Réponse #16 le: mai 18, 2013, 18:09:00 pm »
>> Merci pour les précisions, Forr.
Qui s'est ce Forr  :refl:
Jean Luc

Borak

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 640
Re : Twistage des brins
« Réponse #17 le: mai 18, 2013, 18:30:51 pm »
Petite pique de collectif :) 

Forr est un bon électronicien qui sévit sur le forum Audax. Forr y dit que les différences entre cables sont justement mesurables (en capacité et résistivité). Mais à priori très faible. Il faudrait une très grande différence entre cable pour que ce soit audible.

Si je ne me trompe pas (moi je ne suis pas électronicien, sniff). les effets capacitifs peuvent font office de filtre passe-bas (mais à fréquence bien plus haute que le spectre auditif, ce qui fait que ça ne gène en rien. et un effet résistif, qui ne fait qu'une atténuation (ici très très faible).

A un constructeur d'enceinte à qui on demandait ce qu'il fallait comme cable, il répondait : un cable qui laisse passer le courant.

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #18 le: mai 18, 2013, 20:09:11 pm »
Bonjour

Je maintiens mon point de vu, il n'y a pas de différences significatives à la mesure des câbles.

Cordialement, Dominique.

Borak

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 640
Re : Twistage des brins
« Réponse #19 le: mai 18, 2013, 23:51:01 pm »
Dire que : "les différences entre deux câbles doivent être considérables, c'est à dire que l'un d'eux doit présenter une vraie déficience, avant qu'on ne les entende".

ça pourrait aussi se traduire par : on peut mesurer des différences, mais elles ne sont pas significative à l'écoute (à part pour un cable vraiment déficient).

L'important est là : si il y a des différences en capacité et en résistivité, mais que ça n'a aucun impact : c'est non significatif.

Perso, on prend du cable et des contacts de bonne qualité, mais ce n'est pas la peine de se ruiner.

Andy86

  • Invité
Re : Twistage des brins
« Réponse #20 le: mai 19, 2013, 04:24:39 am »
Bj,
Voici ce que j'ai répondu à HIFI Câbles qui a constaté que le blanc était moins perturbateur pour les isolants câblage :

"- la couleur est due à la propriété de chaque matériau à absorber certaines longueur d'ondes. Ce sont des photons. Le courant traversant le conducteur (en général du cuivre) émet de l'énergie. En général la perte est sous forme de chaleur les infrarouge. Le blanc réverbère la chaleur donc à penser moins de dissipation/au noir ? donc un courant moins perturbé.
- Il faut donc repenser la couleur de tous les équipements participants au cheminement du courant électrique
- que penser alors des très faibles voltages (millivolt), je pense au pacemaker cardiaque dont le signal envoyé pourrait être sensiblement modifié? Et des circuits imprimés où sont utilisées toutes les couleurs d'isolant avec des micro-voltages et ampérage apparemment ça ne gène pas.
Vous avez constaté ce phénomène bien audible comme vous le dites. il faudrait tester des prises identiques polypro (PP) noir et blanc du même fabricant et ensuite d'autres fabricants dans les mêmes conditions. Ce que je connaîs du PP c'est qu'il résiste moyennement à la chaleur, en forte épaisseur en plus et sur un temps assez réduit (voit les tables de compatibilité des matériaux) et résistant chimiquement à pas mal de produits en industrie sauf les solvants de mémoire. Est-ce le meilleur matériau pour les prises ? c'est vrai qu'il n'est pas cher à produire juste au dessus du PVC et ça reste un produit très pratique mais bas de gamme pour cette application hifi !!!
En tant que spécialiste du câble vous avez peut être la possibilité de questionner les fabricants pour en savoir plus. Si cela est confirmé pour l'audio en HIFI il y a pratiquement tout à revoir."

et donc je reste comme vous assez dubitatif, HIFI Câble a étudié le problème et fait des essais : alors ?
Peut être certains de ce forum auront des questions + pertinentes à leur poser ?

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #21 le: mai 19, 2013, 08:05:40 am »
Bonjour

Je vous propose un autre argument.
Hi-Fi câble à trouvé du câble blanc à un prix plus intéressant que le noir. Il a cherché un argument pour le vendre.

Je répète ma question, est-ce la couleur de la gaine externe, ou celle des gaine interne de chaque conducteur ?
Allez vous repeindre votre pièce d'écoute en blanc ?

Cordialement, Dominique.

Borak

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 640
Re : Twistage des brins
« Réponse #22 le: mai 19, 2013, 09:23:57 am »
Une idée de technique pour tester les cables :

Le test en aveugle est une bonne solution mais j'ai pensé à un autre test (j'essayerai cet après-midi).

L'idée c'est de tester les deux cables en même temps. par exemple : on met un cable bas de gamme sur une voie, un cable haut de gamme sur l'autre voie (entre le Dac et l'ampli par exemple). On écoute (perso, je préfère au casque, c'est plus précis). S'il y a une différence audible entre les deux cables, il va y avoir un problème de cohérence directement à l'écoute. S'il n'y a pas de différence audible, le message doit garder sa cohérence.

L'avantage, c'est que la comparaison est en direct. Pas de pb de mémoire auditive. On détecte seulement s'il y a une différence.

Et c'est un test que l'on peut effectuer chez le revendeur sans pb :)
« Modifié: mai 19, 2013, 09:32:03 am par Borak »

chris

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 475
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #23 le: mai 19, 2013, 09:45:16 am »
bonjour borak
pas bête du tout ton idée.........
à essayer

bonne journée

chris

Jean_Luc

  • Invité
Re : Twistage des brins
« Réponse #24 le: mai 19, 2013, 10:16:51 am »
Sans oublier de refaire le test en inversant les canaux, des fois que tu ai une différence entre l'oreille gauche et la droite..
De quand date ton dernier test d'audition ?
Jean Luc

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #25 le: mai 19, 2013, 10:56:06 am »
Bonjour

La date du dernier test d'audition n'a rigoureusement aucune importance.
L'important, c'est la date de votre dernier concert acoustique, qui vous a permis de recaler votre mémoire auditive.

Vous pouvez avoir une oreille passablement pourrie, si vous prenez comme référence le concert acoustique, et si vos enceintes sont parfaites, vous entendrez la même chose.
Vos oreilles s'effacent complètement dans ce cas.

Le pire des cas est celui qui veux retrouver aujourd'hui les sons entendus 30 ans plus tôt, avec une oreille qui s'est dégradée entre temps, et qui ne va pas au concert.
Ce qui est grave, c'est que cela existe.

Il y a aussi le cas de plus en plus fréquent de ceux qui n'ont jamais entendu un instrument acoustique, puisque beaucoup de concerts sont amplifiés aujourd'hui.
Parlez de Hi-Fi dans ce cas me pose un problème.
La Hi-Fi c'est la fidélité par rapport à une référence. Lorsque tout est amplifié, il n'y a plus de référence.

Cordialement, Dominique.

Jean_Luc

  • Invité
Re : Twistage des brins
« Réponse #26 le: mai 19, 2013, 12:14:48 pm »
Bonjour Dominique,
>> L'important, c'est la date de votre dernier concert acoustique,
Donc point de salut pour ceux qui écoute (en concert ou chez soi) autre chose ?
Les pauvres, je les plaint  ;)
La musique ne peut étre que classique ou acoustique (bon, du moment que cela reste du classique) , j'ai déjà entendu ca souvent..
Jean Luc

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #27 le: mai 19, 2013, 15:16:20 pm »
Jean-Luc

Je ne sais pas comment prendre en référence une musique qui n'a pas de référence parce que torturée sur la console de mixage.

Cordialement, Dominique

Jean_Luc

  • Invité
Re : Twistage des brins
« Réponse #28 le: mai 19, 2013, 17:17:57 pm »
>> Je ne sais pas comment prendre en référence une musique qui n'a pas de référence parce que torturée sur la console de mixage.
Le probléme est le méme lors d'un enregistrement de musique classique..
Je pense que vous cherchez à reproduire un son naturel identique à un son synthétique.
Prenons un exemple qui vous est "familier",  la viole de gambe.
Ecouter Jordi Savall dans une église, dans un petit auditorium, chez vous et sur un enregistrement.
Quelles sont les différences, la piéce qui représente 75 % de l'acoustique finale.
Les timbres sont ils respectés dans ces quatres cas de figure ?
Mon chien sait faire la différence entre un son naturel et un son synthétique, il n'aboie jamais lorsqu'il entend un congénére à la télé, toujours lorsque le congénére est dehors.
Jean Luc

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : Twistage des brins
« Réponse #29 le: mai 19, 2013, 17:45:08 pm »
Jean-Luc

Vous avez plus de chance de reconnaître le son d'un viole de gambe, ou d'un ensemble violon, alto, violoncelle et contrebasse, qu'une guitare électrique ou un synthé.

Cordialement, Dominique.