Auteur Sujet: remise à plat de mon système  (Lu 2361 fois)

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : remise à plat de mon système
« Réponse #30 le: septembre 13, 2016, 17:00:19 pm »
Bonjour

Une paire de DT254, tweeters à dôme soie de Monacor. Ils descendent très bas en fréquence et encaissent 150 W selon le constructeur.

La masse mobile devant être dans les 0.3 g, une dissipation de 150 W de puissance musiscale ou de 90 en Wrms doit vaporiser le cuivre de la bobine en une fraction de seconde. En fait, c'est avec le filtre recommandé par le fabricant en place. Ce n'est pas un critère à prendre au sérieux. Avec sa résonance à 900 Hz, c'est un peu bas de le couper à 2000 Hz. 2500 Hz soit une octave et demie au dessus serait mieux.

Siméon   
« Modifié: septembre 13, 2016, 17:11:31 pm par etsimonogn »

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : remise à plat de mon système
« Réponse #31 le: septembre 13, 2016, 17:09:44 pm »
Je n'ai pas découvert sur REW (v5.17) un moyen d'ajuster la valeur du retard estimé pour parfaire la superposition ci-dessus. D'autres programmes le permettent.
Le bouton "Controls" propose des options spécifiques à chaque onglet.
Sur REW V5.01, dans l'onglet "Impulse", le bouton "Controls" propose une option "t=0 offset" (en samples, temps ou distance) qui permet cet ajustement.

Vu. Merci. 

Siméon

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : Re : remise à plat de mon système
« Réponse #32 le: septembre 13, 2016, 19:59:38 pm »
Bonjour

Une paire de DT254, tweeters à dôme soie de Monacor. Ils descendent très bas en fréquence et encaissent 150 W selon le constructeur.

La masse mobile devant être dans les 0.3 g, une dissipation de 150 W de puissance musiscale ou de 90 en Wrms doit vaporiser le cuivre de la bobine en une fraction de seconde. En fait, c'est avec le filtre recommandé par le fabricant en place. Ce n'est pas un critère à prendre au sérieux. Avec sa résonance à 900 Hz, c'est un peu bas de le couper à 2000 Hz. 2500 Hz soit une octave et demie au dessus serait mieux.

Siméon

Oui, bien évidemment, tous les fabricants de tweeters annoncent la puissance maxi avec le filtrage conseillé.
Dans le cas du monacor, il est imprimé sur l'aimant "puissance maxi 150 W / 90 W RMS, filtré à 12 dB/octave à 2000 Hz.
La plupart des autres tweeters de la marque sont indiqués pour 30 à 50 W RMS. Parmi les 22 modèles Monacor présents au catalogue Audiophonics c'est celui qui descend le plus bas et qui encaisse le plus. C'était une simple information.

Luis

gils

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 908
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #33 le: septembre 13, 2016, 22:09:32 pm »
 :8

30 W RMS pour un tweeter !!?? c'est de la sono et dehors ! à moins de devenir sourd dans son salon !! je dirais 5 w maxi dans la maison, plus la fréquence est coupé haute plus l'impédance sera grande donc un faible courant , vous avez rarement des résistantes de plus 5 W en série avec le tweeter .  :cheers:

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #34 le: septembre 13, 2016, 23:08:03 pm »
:8

30 W RMS pour un tweeter !!?? c'est de la sono et dehors ! à moins de devenir sourd dans son salon !! je dirais 5 w maxi dans la maison, plus la fréquence est coupé haute plus l'impédance sera grande donc un faible courant , vous avez rarement des résistantes de plus 5 W en série avec le tweeter .  :cheers:
Mais on est d'accord !
la puissance dissipée dans la bobine d'un tweeter sera effectivement de l'ordre de quelques unités de watts. Je pense simplement que les fabricants indiquent la puissance maximale possible d'un ampli (sans distorsion, car la distorsion d'un ampli de 30 Watts est plus dangereuse que 100 watts de puissance "propre") utilisable avec leurs tweeters à condition qu'ils soient filtrés selon les préconisations.

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #35 le: septembre 13, 2016, 23:28:39 pm »
Je me suis attaqué aujourd’hui à la mesure en enceinte close de 95 litres du haut-parleur de grave 38 cm double bobine Monacor SPH390TC.
J’ai commencé par la mesure à 50 cm du cache bobine, caisson au milieu de la pièce. La première série de mesures montre les courbes de réponse à 4 niveaux de volume, la plus haute étant le maximum que le micro puisse accepter dans REW.

Voici la distorsion du haut-parleur à faible niveau puis au niveau maxi. Comme déjà constaté avec d'autres HP, à haut niveau la distorsion est plus faible.




En montage clos, le haut-parleur restitue le 40 Hz sans affaiblissement mais il ne sera pas possible de restituer le 20 Hz à 0 dB ou presque, avec une compensation électronique.

Un montage Push-Pull est sensé augmenter l’efficacité dans le grave et réduire les distorsions. Voyons ce qu’il en est en ajoutant un haut-parleur sur le premier en veillant à une parfaite étanchéité du volume d’air emprisonné entre les 2 membranes :


La courbe de réponse (en rouge) ne justifie pas la technologie. Voyons ce que donne la distorsion :



La distorsion n’est pas notablement améliorée. Oublions le PP clos.

Je vais ajouter un évent dont je vais faire varier la longueur pour observer le rendu d’un PP Bass Reflex :

Le niveau du 20 Hz remonte de manière importante mais suivant l’accord choisi, un creux important se dessine. Il est de -8 dB à 43 Hz pour un évent de 2 cm (épaisseur du caisson), de -9 dB à 36 Hz pour un évent de 11 cm et de -15 dB à 30 Hz pour un évent de 26 cm. Le 20 Hz est remonté de 14 à 18 dB.
Ce creux est la conséquence d'une opposition de phase entre l’émission de la membrane et celle de l’évent. Il faudra étudier son comportement avec le micro au point d’écoute et les caissons à la bonne place. Je me demande s’il ne faudrait pas aussi étudier l’influence de la position de l’évent (devant/derrière).
Voyons la distorsion de ce montage :


Voyons si un montage Bass Reflex classique sans Push Pull dans un volume "restreint" de 95 litres tient la route :

Avec l’évent de 2 cm, le niveau du 20 Hz est au moins égal à celui obtenu avec le Push Pull et le creux à 43 Hz est de 3 dB plus important. Rien qui ne justifie 2 hauts parleurs dans le même caisson.
Voyons la distorsion du simple Bass Reflex :

à peine plus de 1 % jusqu’à 50 Hz et moins de 0,5 % jusqu'à 100 Hz. C’est plutôt pas mal !
En combinant 1 caisson clos et 1 caisson BR on arrive en théorie à la courbe suivante :

La courbe verte résultante pourra être compensée et égalisée pour le rendu souhaité. En jonglant avec les positionnements relatifs des 2 caissons (4 pour la stéréo) ainsi qu’en ajustant la longueur de l’évent, il devrait être possible d’optimiser tout ça.
Pendant que j’y étais, j’ai vérifié le comportement d’un haut-parleur double bobine en fonction de son branchement électrique. Ci-dessous les courbes avec 1 ampli par bobine, puis une seule bobine, puis bobines en parallèle et enfin en série.

L’allure de la courbe de réponse est rigoureusement identique que les bobines soient alimentées par 2 amplis séparés, en série ou en parallèle. Le niveau en parallèle est quasiment le même qu’avec 2 amplis (1 petit dB de moins) et 6 dB plus faible bobines en série. Par contre, avec une seule bobine branchée, le comportement est différent : niveau quasi identique aux extrémités du spectre et creux de 4 dB entre 100 et 300 Hz ; effet d’un Qts qui passe à plus de 0,5 contre 0,27 bobines en parallèle. 
Conclusion de l’expérience : mesurer les paramètres T&S bobines en parallèle et faire les simulations de charge avec ces paramètres pour des enceintes avec les bobines branchées en série, en parallèle, ou avec chacune son ampli.
Il est à noter que les taux de distorsion mesurés avec un branchement série sont plus importants.


 

etsimonogn

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 335
    • E-mail
Re : Re : remise à plat de mon système
« Réponse #36 le: septembre 14, 2016, 10:40:40 am »
Bonjour
Un montage Push-Pull est sensé augmenter l’efficacité dans le grave et réduire les distorsions. Voyons ce qu’il en est en ajoutant un haut-parleur sur le premier en veillant à une parfaite étanchéité du volume d’air emprisonné entre les 2 membranes
Pour deux HP travaillant ensemble, push-pull  signifie que pendant que la membrane de l'un s'éloigne de l'aimant, l'autre s'en rapproche et vice versa. En théorie, les défauts de linéarité se compensent entraînant une réduction de distorsion par harmonique 2. Mais en pratique, ce ne serait efficace que sous la résonance.
Les deux HP peuvent être montés de façon à émettre tous les deux vers l'extérieur, l'un d'eux ayant alors sa membrane tournée vers l'intérieur de la caisse avec son aimant pointant dehors. C'est pas très joli. De toute façon, le VAS est doublé, les HP branchés en parallèle, la sensibilité en tension gagne 6 dB SPL. La consommation en courant est double mais on a un gain en rendement. Même en mettant les deux membranes tournées vers l'extérieur, on gagne en linéarité, pour un même niveau sonore, car le déplacement des membranes est divisé par deux.
L'autre façon, c'est d'accoler les HP en laissant un espace d'air minimum entre les membranes dans un montage qualifié de isobarique. Le VAS est divisé par deux, c'est l'intérêt de cette pratique, assez douteux, autant chercher un seul HP, plus adapté. La sensibilité ne change pas (comme confirmé par la courbe 'PP en rouge' ) mais la consommation en courant est double, d'où une perte de rendement. 
Siméon
« Modifié: septembre 14, 2016, 15:59:39 pm par etsimonogn »

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4474
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #37 le: septembre 14, 2016, 16:44:04 pm »
Bonjour

Le push-pull permet d'avoir la même performance qu'une enceinte avec un seul HP, dans une enceinte deux fois plus petite : Le volume est divisé par deux.
Pour les enceintes avec évent, vous pouvez tomber sur une impossibilité de pouvoir construire un évent capable du SPL du HP, sans une vitesse de l'air dans l'évent trop élevée.

95 L pour un SP-390TC est un volume trop petit. (Sauf pour la version en 4 Ohms dans la base de données).

Cordialement, Dominique

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #38 le: septembre 17, 2016, 22:43:18 pm »
suite des investigations :
J'ai monté un 38 cm dans un volume BR de 95 litres avec un évent de 2 cm de long pour 10 cm de diamètre, que les mesures à 50 cm laissaient supposer pouvoir être exploitable, et monté 2 HP sony 17 cm au plus près l'un au dessus de l'autre, le tweeter Monacor haut dessus, le tout dans 30 litres clos.

J'ai tracé un quadrillage au sol dans l'angle avant gauche sur une surface de 120 cm * 240 cm et procédé à des mesures méthodiques du caisson de basses au sol puis de l'enceinte médium aigu à 3 niveaux de hauteur.

Et là, il faut se rendre à l'évidence, l'influence du local balaye tout ce qui a pu être envisagé auparavant.

voici ce que donne la courbe de réponse la moins tourmentée (en bleu) dans la zone 20-100 Hz parmi toutes celles faites avec le grave. Le caisson est à 80 cm du bord gauche et décollé du mur de 10 cm. La mesure à 50cm figure en rouge. Je n'ai pas appliqué de lissage pour montrer l'effet des réflexions multiples quasi inexistantes en mesure rapprochée. On voit que le 20 Hz est très loin en-dessous de ce que pouvait laisser espérer la mesure de proximité. J'ai mis un évent de 26 cm qui a bien remonté le niveau du 20 Hz, mais diminué l'ensemble du grave. Je me trouve dans des conditions d'utilisation où la taille de l'évent bride le passage de l'air, je ne publie donc pas les courbes, les conditions étant mauvaises. Mais il fallait s'y attendre, Dominique a raison quand il dit que 95 litres sont insuffisants pour le SPH390TC.


j'ai donc refait un caisson de 190 litres et monté 2 SPH390TC en push-pull face-face dans une charge BR accordée à 20 Hz.
Sur la courbe de réponse, j'obtiens le 18 Hz à +7 dB par rapport au 30 Hz ! Je n'en demande pas tant ! La simulation WinISD me proposait du 20 Hz à -4dB mais l'effet encoignure est passé par là.
Et si je tentais une charge close ?

Je colmate hermétiquement l'évent et...... YES !
voici la courbe de réponse filtrée en L&R 48 dB/oct à 90 Hz :


Je tente une position du médium posé au-dessus du caisson, mais reculé au maximum, quasiment collé au mur.
 
la courbe bleue est la courbe de réponse du médium ainsi positionné et filtré à 48 dB par octave en L&R.
Si je fais jouer grave + médium, j'obtiens la courbe rouge qui présente une anomalie. En effet, à 90 Hz la somme medium + grave est inférieure au médium seul alors que le niveau devrait y être 6 dB plus élevé pour des hauts parleurs en phase.
Je contrôle donc l'alignement temporel du grave et du médium avec la méthode personnelle que me permet le DCX2496, et mesure 250 cm de décalage. J'applique ce retard au médium et refais la mesure. La courbe est à présent conforme à la logique (courbe verte du haut avec un offset pour la lisibilité)
Cette courbe tient dans +- 2,5 dB de 20 à 2500 Hz avec un seul EQ pour le grave et un autre pour le médium.
A ce stade, je vise une courbe cible droite, il sera toujours temps de lui donner un profil légèrement descendant si nécessaire en jouant sur les niveaux relatifs des 3 voies. Ma pièce est assez amortie, et suivant les configurations que j'ai eues jusqu'à présent, c'est souvent une courbe quasi droite jusqu'à 12000 Hz qui me convenait le mieux. Mais avec un bon micro, ça va peut-être changer. Avant de m'en rendre compte, il va falloir que je m'occupe de la voie droite.
Suite dans quelques temps...


luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #39 le: octobre 03, 2016, 23:04:36 pm »
Bonjour,
J'ai avancé dans mes expérimentations.
Je rappelle que je me suis lancé dans toutes ces modifications afin de tester la correction de phase acoustique.
Pour cette raison, j'ai retenu pour le grave un caisson clos de 190 litres de chaque coté, chargeant chacun 2 SPH390TC montés en isobaric. Bien qu'arrivant à un niveau SPL de grave inférieur à celui que j'obtenais avec mon installation précédente, je suis à présent en charge close et devrais avoir un déphasage plus faible et un grave plus propre. Avec les caissons collés aux angles, le 20 Hz est obtenu sans atténuation.
J'ai monté également 2 paires d'enceintes destinées au médium aigu. Une première avec les quatre HM130GO et les tweeters à dôme Jamo et une autre paire avec 4 HP Sony de 17 cm et les DT254 Monacor. Ces enceintes sont également en charge close. Leur meilleure position s'est avérée être à 110 cm des murs latéraux et à 110 cm du mur frontal. Le modèle avec les Sony fait environ 30 litres et pourrait se raccorder autour de 100 Hz avec le caisson. L'autre offre un volume de 10 litres et devra prendre le relais à partir de 140 ou 160 Hz. Après mesure de la distorsion, j'ai choisi les Audax pour le système principal. Avec une position très en coin, le caisson de basses présente surtout des bosses pouvant facilement être rabotées avec l'EQ. Le premier creux difficile à corriger arrive après 160 Hz.
Dans cette configuration, j'ai pu assez rapidement obtenir un système aux hauts parleurs temporellement alignés et à la courbe de réponse lissée à l'octave dessinant une droite de 20 Hz à 20000 Hz avec une pente présentant un écart de 12 à 15 dB entre les points extrêmes. Cette courbe cible est, avec mon nouveau micro, celle qui me semble offrir le meilleur équilibre après moins d'une semaine de mise au point.

J'ai procédé à l'écoute de quelques-uns de mes disques préférés et j'ai retrouvé mes repères avec peut-être une amélioration dans la définition et dans la précision de l'image sonore ainsi qu'une différenciation des instruments encore accrue. Peut-être ai-je perdu par contre un peu d'infra et l'ampleur qui va avec, mais je n'ai pas encore eu le temps d'écouter assez de musique pour dire si cette sensation de baisse de quantité ne serait pas en réalité due à un dégraissement du grave grâce à la charge close.

Sur ces nouvelles bases que je pourrais qualifier d'excellentes, je vais m’intéresser à la phase.
J'ai exploré une méthode de correction à partir de mesures réelles. En effet, une méthode consistant à corriger d'office ce que la théorie nous indique avoir été provoqué par les filtres, les charges et les limitations du système ne me satisfait intellectuellement qu'à moitié.
J'ai donc mesuré la phase de mes enceintes :
1) à leur place définitive depuis le point d'écoute
2) à 1 mètre de l'enceinte placée le plus loin possible des plans de réflexion.
j'ai utilisé les différents outils intégrés à REW pour rendre cette mesure exploitable :
1) fenêtrage drastique avant les pics de réflexion de l'impulsion
2) utilisation de la fonction "add frequency dependant window"
Les résultats de mesure présentant de bonnes similitudes, je n'ai exporté que 2 versions dans RePhase afin de faire les impulsions de correction :
1) Les mesures gauche et droite de la mesure de la phase à 1 m étaient tellement proches que je n'en ai corrigé qu'une qui m'a servir à faire une première convolution stéréo.
2) Les mesures depuis le point d'écoute étaient un peu plus différenciées bien que semblables, j'ai donc fait deux convolutions mono que j'ai assemblé en une correction stéréo dans Audacity.

J'ai mis ma première convolution dans Foobar et enregistré un signal carré de 1000, 500 et 100 Hz avec Audacity. Enregistrement avec le micro et 1 enceinte exactement dans la même position que pour la mesure de la phase à 1 mètre de l'enceinte.
Avec convolution, je pense que l'on obtient le meilleur de ce qu'il est permis d'espérer d'un enregistrement de signal carré avec des HP electrodynamiques(ci dessous le 1000 Hz mais même le 100 Hz est bon bien que le plateau soit penché dans le mauvais sens) :


comparé au signal carré sans convolution, il n'y a aucun doute, ça marche !

Je remets les enceintes à leur place et le micro au point d'écoute et je refais la mesure un seul coté en fonction.
Déception !
je retrouve le même type de graphe que d'habitude où rien n'est synchronisé

Je rentre dans Foobar l'autre correction faite à partir de la mesure de phase au point d'écoute.
L'enregistrement du signal carré provenant d'un seul coté est tout aussi catastrophique visuellement.

Je tente la lecture depuis JRiver pour faire la même manip : Idem. De plus j'ai comme des parasites. La lecture présente plusieurs bugs sur une séquence de carrés de 15 secondes (perte de modulation, oscillations).
Le niveau en sortie de Foobar et de Jriver tombe de près de 10 dB avec convolution activée.

ça suffit pour les mesures, passons à l'écoute.
Là encore, je ne comprends pas très bien ce qu'il se passe : J'écoute un morceau, je stoppe et j'active la convolution la lecture reprend avec une forte perte de niveau. Je stoppe et supprime la convolution ; le niveau d'origine revient. Le phénomène se produit avec Foobar et JRiver.
Je remarque que les deux lecteurs acceptent l'activation du plug-in à la volée

Je procède donc à la comparaison de plusieurs fichiers (supertramp, Agnès Jaoui, Compay segundo...) convolution cochée ou décochée en pleine lecture. Pas de changement de niveau ! ni avec Foobar ni avec JRiver.
C'est peut-être un bug de ma carte son externe avec sortie SPDIF ?
Mais ce que je retiens, c'est que aucun des fichier de correction de phase n'a apporté d'amélioration de qualité à un quelconque niveau. Pour être honnête, je n'ai pas senti de baisse de qualité non plus.

Soit mes oreilles ne sont plus capables de jouer dans la subtilité, soit mon système est déjà au niveau de qualité maximum qu'il peut atteindre.

Au même titre que certains ont une sensibilité particulière aux phénomènes optiques (il faut que je maîtrise mes mouvements oculaires quand je regarde mon vidéo-projecteur dlp au risque de voir des hachures multicolores) d'autres ont peut-être une sensibilité à la phase réduite et ma déficience est à présent sensible ?

J'ai un instant pensé que compte tenu du traitement de la mesure de phase nécessaire avant de pouvoir l'exploiter, ce degré de traitement étant un peu à l'initiative de l'utilisateur et donnant des résultats différents suivant les paramètres choisis, la courbe à corriger exportée était totalement arbitraire et par conséquent avait toutes les chances d'être à l'origine d'une correction fausse. La méthode présentée par Tonipe a le mérite de donner une correction théoriquement juste si on n'oublie aucun facteur susceptible de détériorer la phase. Alors, pourquoi ne pas essayer ?

Je me suis alors souvenu que la mesure de l'enceinte à 1 m avait abouti à une correction capable de restituer un signal carré si l'enceinte émettait depuis le même endroit que lors de la mesure, le micro n'ayant pas bougé lui non plus. La mesure devait être par conséquent correcte, la correction juste, mais son utilisation rendue inefficace à partir du moment où quelques réflexions de salle viennent s'ajouter au son des HP.

A moins qu'une nouvelle idée ne me vienne, ma quête s'arrête donc ici.

Luis

xnwrx

  • Administrator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 1142
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #40 le: octobre 04, 2016, 08:00:55 am »
Bonjour,
La courbe de réponse filtrée à l'octave est propre. Je crois me souvenir que votre pièce d'écoute est traitée acoustiquement. Dans ce cas peut être serait il intéressant de tester différentes pentes de la courbe cible, avec certainement une pente plus faible. De même pour l'extrême grave sous 100 Hz il vous faudrait peut être augmenter de 2 ou 3 dB le niveau : je constate chez moi une amélioration du rendu de la scène sonore en l'augmentant légèrement.
La mesure de phase est toujours très sensible. Je ne m'aventurerai pas à essayer de faire une mesure au point d'écoute de cette dernière. Pour ma part, je fais une mesure à quelques centimètres du centre des cônes des HP, en sweep, et donc sans fenêtre de filtrage de la réponse impulsionnelle.

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : remise à plat de mon système
« Réponse #41 le: octobre 04, 2016, 09:42:49 am »
Bonjour,
La courbe de réponse filtrée à l'octave est propre. Je crois me souvenir que votre pièce d'écoute est traitée acoustiquement. Dans ce cas peut être serait il intéressant de tester différentes pentes de la courbe cible, avec certainement une pente plus faible. De même pour l'extrême grave sous 100 Hz il vous faudrait peut être augmenter de 2 ou 3 dB le niveau : je constate chez moi une amélioration du rendu de la scène sonore en l'augmentant légèrement.
La mesure de phase est toujours très sensible. Je ne m'aventurerai pas à essayer de faire une mesure au point d'écoute de cette dernière. Pour ma part, je fais une mesure à quelques centimètres du centre des cônes des HP, en sweep, et donc sans fenêtre de filtrage de la réponse impulsionnelle.

Bonjour,
Ma pièce est à peine traitée, mais comprend 2 tapis dont 1 devant les enceintes, le plafond est en crépi grossier et il y a 2 canapés très amortissants et pas mal de mobilier. J'ai enlevé les 2 panneaux amortissants que j'avais sur les murs du temps de mes enceintes très reculées en encoignure et de mes panneaux baffle plan. Ils ne servent à rien avec les nouvelles enceintes plus avancées. Par contre, je place toujours un panneau absorbeur DIY sur la table basse en marbre, sinon j'ai une réflexion de l'impulsion de gauche presque aussi importante que l'impulsion elle-même.
Pour la courbe cible, vous avez raison, cela ne fait que quelques jours que je réécoute de la musique et je n'ai probablement pas encore trouvé le réglage optimum.
Mes premiers essais avec une courbe droite étaient plutôt bons mais mon morceau test avec de l'infra (Shakira _empire) ne restituait pas l'ampleur à laquelle j'étais habitué avec les quatre 38 cm en bass reflex. D'où ma nouvelle courbe cible assez descendante qui m'a fait récupérer de l'infra. Mais je vais essayer ce que vous proposez : redresser la courbe cible et augmenter le niveau du sub. Vouloir une ligne droite est probablement une erreur dictée par un soucis d’esthétique mathématique sans fondement.
Mes essais récents vont parfaitement dans votre sens de ne pas faire de mesure de phase au point d'écoute. On est alors obligé de triturer la courbe pour lui donner une forme sympathique à corriger. C'est pas très scientifique tout çà !
Il est vrai aussi que les toutes premières mesures de courbe de réponse de mes hauts parleurs en charge close à 50 cm me donnaient des courbes de phase étonnamment rectilignes, mais elles étaient faites sans filtre ni EQ, donc inutilisables pour une vraie correction. Tous mes essais poussent clairement vers une mesure de phase très près du haut parleur comme vous le préconisez.

le seul signal carré à allure acceptable a été obtenu à partir de corrections faites sur des mesures de phase à proximité.
Mais à l'écoute, je n'ai pas été convaincu d'un apport quelconque.

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4474
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #42 le: octobre 04, 2016, 17:14:08 pm »
Bonjour

Et si vous essayez de corriger la phase non pas à la mesure mais à l'écoute.
Commencez à corriger la coupure acoustique dans le grave, les filtres, et la coupure acoustique dans les aigus.
Dans RePhase, n'utilisez que l'onglet Filters Linearization, et pas l'onglet Paragraphic Phase EQ.

Critères d'écoute : La taille de l'image sonore.

Cordialement, Dominique

luiscrepy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 473
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : remise à plat de mon système
« Réponse #43 le: octobre 07, 2016, 18:41:20 pm »
Bonjour

Et si vous essayez de corriger la phase non pas à la mesure mais à l'écoute.
Commencez à corriger la coupure acoustique dans le grave, les filtres, et la coupure acoustique dans les aigus.
Dans RePhase, n'utilisez que l'onglet Filters Linearization, et pas l'onglet Paragraphic Phase EQ.

Critères d'écoute : La taille de l'image sonore.

Cordialement, Dominique

Bonjour Dominique,
Je retenterai l'expérience en suivant ces conseils et après avoir relu vos chapitres traitant du sujet.

Je voudrais toutefois soulever deux questions concernant vos conseils d'utilisation de RePhase.

1) peut-on trouver des informations chez les fabricants de HP (ou ailleurs) concernant la phase de leurs tweeters ? vous avez choisi L&R 24 à 26000Hz pour le vôtre, mais où avez vous trouvé des valeurs de départ pour démarrer vos écoutes comparatives ayant abouti à ces valeurs ?

2) j'ai mesuré amplitude et phase électrique de mes amplis avec REW en injectant dans l'entrée analogique de la carte son le signal repiqué sur les bornes des hauts parleurs.
J'obtiens 36° à 20 Hz et 11° à 20000 Hz. Pour corriger cette rotation de phase de l'ampli, il faudrait ajouter un L&R 12 dB/oct à 6 Hz et jouer sur le réglage de phase paramétrique pour les 11° dans l'aigu (ou encore, ne pas corriger ces 11 degrés)
Ces rotations de phase mesurées tiennent compte de l'influence du DCX2496, car il se trouve dans le circuit mesuré, filtres désactivés. Je ne comprends donc pas comment vous avez déterminé une rotation de phase provoquée par le DCX devant être corrigée par un L&R48 à 50000 Hz.

mesure du DCX2496 et d'un ampli en cascade.

Les échelles sont très dilatées.

Cordialement,
Luis



Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4474
    • E-mail
Re : remise à plat de mon système
« Réponse #44 le: octobre 07, 2016, 19:54:12 pm »
Bonjour

J'ai recherché la correction de la phase acoustique du tweeter à l'écoute, aussi bien sur la pente que sur la fréquence.

Je vérifierai ce que j'ai attribué au DCX. C'était peut être une 2eme coupure du tweeter ?
Maintenant que je n'ai plus de tweeter, supprimer cette correction devrait apporter un gain à l'écoute.
A vérifier ce week-end...

Cordialement, Dominique