Auteur Sujet: alimentation ampli DIY  (Lu 2304 fois)

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 530
    • E-mail
Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #30 le: mars 09, 2018, 09:43:23 am »
Bonjour
Avec 5 Volts sur chacune des sorties des 4 LM3886, j'ai déjà perdu 4 Volts sur chaque patte du pont, donc 8 V en tout alors que le transfo consomme déjà 120 W (mesurés) + pertes pour 4 x 5 W en sortie ! Je n'ai pas testé avec 18 volts en sortie pour simuler les 65 W de puissance maxi des LM3886 car je n'avais pas les résistances suffisantes et je ne tenais pas à tout cramer en tirant plus de 300 W sur un transfo qui doit être un 160 VA environ.
Est-ce que vous croyez qu'à un moment ou un autre la consommation des voies atteignent simultanément 1 W chacune (je dis 1 W pas 5 W)? Imaginez que vous avez un système équivalent mais réalisé en passif avec un ampli de 100 W. Vous croyez que l'amplificateur sera à genoux? Vous n'aurez jamais à tirer 300 W de votre transfo de 160 VA. Vous mesurez votre système sur des signaux invariables qui sont beaucoup plus exigeants que les signaux musicaux. Sans mesures, avec votre système actuel, la température des composants est un très bon indice. La règle empirique qu'on applique est l'intolérance au toucher prolongé , ce qui se produit pour une température vers 50°. Y a de la marge, beaucoup de composants acceptent de monter à 100° ou plus. Un transfo ne part pas comme ça en fumée. Mettez un interrupteur thermique si vous avez des craintes. Ou récupérez un gros transfo sur du matos hifi préhistorique, analogique je veux dire , c'est du lourd et ça se trouve à pas cher.
Siméon

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #31 le: mars 09, 2018, 13:15:10 pm »
Bonjour,
Sur certains disques, un bon exemple est, je crois, Californication des Red Hot, les leds rouges de mon DCX indiquent en entrée un clipping permanent parfois pendant plus de 5 secondes. Si je regarde à quoi ressemble le fichier dans un éditeur, l'amplitude dépasse allègrement fréquemment le 0dB.
Avec un morceau comme celui-là, la puissance électrique dissipée en sortie doit être élevée et quasi constante pendant de longs moments !
Mais il est vrai que je ne sais pas trop comment la mesurer pour me faire une idée.

Lorsque on voit le poids et la taille du transfo de nombreux amplis home-cinéma donnés pour 5 x 100 W sous 8 Ohms, il est clair que les industriels ne se posent pas de questions ! D'ailleurs, lorsque la marque est sérieuse, elle spécifie "un seul canal en service" ou au mieux "deux canaux en service" pour la puissance maxi.

Luis

OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 254
    • E-mail
Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #32 le: mars 09, 2018, 15:02:00 pm »
Bonjour Louis,

Je vous cite: "Sur le schéma que j'avais repris sur la revue (Radio-plans ou LED, je ne sais plus) il était indiqué un transfo de 2x22V/120 ou 160 VA pour un LM3886."

Dans le LED n°190, il y a un montage avec le LM3886 qui indique effectivement 2x 25V-120VA, mais rappel aussi "qu'il vaut mieux avoir un transformateur plus puissant que celui préconisé"... il faut donc considérer que c'est le stricte minimum, et je rajouterais sous 8 ohms et pas 4!

La formule que j'indique n'est pas la "mienne" mais vient d'ici: http://jm.plantefeve.pagesperso-orange.fr/alim.html, et c'est du sérieux !
Il n'y a pas besoin de connaître la valeur du signale injecté à l'amplificateur pour calculer son alimentation. La valeur du signale (amplitude-fréquence) d'entrée, comparée à celle de sortie permet de calculer le gain de l'ampli, cela n'a rien à voir avec le calcul de l'alim...

L'alimentation, c'est le "cœur" de l'ampli couplé avec l'enceinte. Si l'ampli ne peut tirer de l'alim ce qu'il a besoin, il ne fournira pas la puissance désirée.

Cordialement

Olivier

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 530
    • E-mail
Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #33 le: mars 09, 2018, 15:59:46 pm »
Luis, avez-vous un Voltmètre?
Siméon

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #34 le: mars 09, 2018, 17:51:13 pm »
Luis, avez-vous un Voltmètre?
Siméon

J'ai 3 multimètres dont 1 Metrix à aiguille qui me permet aussi de vérifier la santé des gros condensateurs. J'ai aussi un oscillo double trace et un géné BF, mais je les ai remisés sous les combles il y a plus de 10 ans avec le magnéto à bandes, le tuner, la platine K7, un lecteur CD, un lecteur DVD, un combo DVD/magnetoscope, un magnétoscope S-VHS, une platine vinyle et deux cartons de 33 tours. Les K7 et les VHS sont parties à la poubelle.

Cordialement,
Luis

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 530
    • E-mail
Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #35 le: mars 10, 2018, 11:29:14 am »
Bonjour
J'ai 3 multimètres dont 1 Metrix à aiguille qui me permet aussi de vérifier la santé des gros condensateurs. J'ai aussi un oscillo double trace et un géné BF, mais je les ai remisés sous les combles il y a plus de 10 ans.
Il est temps de les faire revenir sur terre, construire des amplis sans eux, c'est faire de la maçonnerie sans truelle. Injectez des sinus numériques et analogiques et observez avec le scope et le multimètre ce qui se passe en sortie du DCX sur un programme plat sans filtrage ni égalisation.  Regardez à quelle tension s'allume la LED du DCX 22. La sortie maximale du DCX est 22 dBu (soit 22 dB au dessus de 0.775 V). Elle correspond au 0 dB FSD du signal numérique qui n'est jamais dépassé.  'Si je regarde à quoi ressemble le fichier dans un éditeur, l'amplitude dépasse allègrement fréquemment le 0dB' c'est pas possible. Avec certains éditeurs ou logiciels, vous pouvez analyser la valeur RMS sur une plusieurs secondes. Vous n'envoyez jamais du 22 dBu, 9.757 Vrms, à l'entrée de votre ampli dont la sensibilité doit être aux environs de 1 Vrms pour l'amplitude maximale en sortie. Il y a forcément une atténuation entre le DCX et l'ampli. Elle est de combien? Où réglez-vous le volume sonore de l'installation?
Siméon


 

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #36 le: mars 10, 2018, 15:24:05 pm »
Bonjour
J'ai 3 multimètres dont 1 Metrix à aiguille qui me permet aussi de vérifier la santé des gros condensateurs. J'ai aussi un oscillo double trace et un géné BF, mais je les ai remisés sous les combles il y a plus de 10 ans.
Il est temps de les faire revenir sur terre, construire des amplis sans eux, c'est faire de la maçonnerie sans truelle. Injectez des sinus numériques et analogiques et observez avec le scope et le multimètre ce qui se passe en sortie du DCX sur un programme plat sans filtrage ni égalisation.  Regardez à quelle tension s'allume la LED du DCX 22. La sortie maximale du DCX est 22 dBu (soit 22 dB au dessus de 0.775 V). Elle correspond au 0 dB FSD du signal numérique qui n'est jamais dépassé.  'Si je regarde à quoi ressemble le fichier dans un éditeur, l'amplitude dépasse allègrement fréquemment le 0dB' c'est pas possible. Avec certains éditeurs ou logiciels, vous pouvez analyser la valeur RMS sur une plusieurs secondes. Vous n'envoyez jamais du 22 dBu, 9.757 Vrms, à l'entrée de votre ampli dont la sensibilité doit être aux environs de 1 Vrms pour l'amplitude maximale en sortie. Il y a forcément une atténuation entre le DCX et l'ampli. Elle est de combien? Où réglez-vous le volume sonore de l'installation?
Siméon

Bonjour,
Je suis d'accord pour la truelle. Mais ça fait 25 ans que je n'utilise que le LM3886 pour faire mes amplis et toujours avec le même schéma de base paru dans un numéro hors série du haut parleur. (ce n'était ni LED ni radio-plans, j'ai retrouvé la page rangée dans un classeur). Et les transfos ont servi pour de nombreux montages. Ce que j'ai fait ces dernières années n'a donc plus été que du ré-assemblage et je pouvais me passer de Géné BF et d'oscillo. Il est vrai aussi que je ne suis qu'amateur et il peut se passer 5 ans sans que je ne touche à un fer à souder.

J'ai reçu mon MiniDSP OpenDRC-DA8 et le DCX2496 va aussi être remisé.

Je n'utilise le DCX qu'avec son entrée numérique et sur la plupart des disques, la diode rouge du signal en entrée ne s'allume jamais. Cette diode est immédiatement placée à l'entrée du circuit et rien ne peut modifier son comportement, même pas le réglage de niveau d'entrée du DCX.
En ce qui concerne son niveau de sortie, il est pris directement sur la borne + de la sortie du convertisseur AKM4393 du DCX (Tweak pour supprimer tous les amplis OP de la sortie symétrique) et traverse un filtre passif RC rajouté sur chacune des voies pour couper à 48kHz. Je sors donc en asymétrique et le volume est réglé en passif avec un potentiomètre 6 voies que j'ai à présent supprimé de l'ampli puisque le MiniDSP saura gérer le volume.

Ce n'est effectivement pas possible de coder une valeur supérieure à 0 dB mais ce que je voulais dire, c'est que ce que le micro aurait bien aimé enregistrer était largement supérieur à 0 dB au vu de ce qu'il y a sur la piste :


Cordialement,
Luis

gils

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1568
Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #37 le: mars 10, 2018, 21:24:51 pm »
Bonjour Louis,

Je vous cite: "Sur le schéma que j'avais repris sur la revue (Radio-plans ou LED, je ne sais plus) il était indiqué un transfo de 2x22V/120 ou 160 VA pour un LM3886."


Cordialement

Olivier

exact mais c'était pour le bridge// avec 2 LM 3886 120 W de la revue du HP des années 90 :)

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #38 le: mars 11, 2018, 00:35:06 am »
C'était bien pour le LM3886 seul, c'est le schéma que j'ai pompé et réutilisé plusieurs fois.
Le circuit ponté, je ne l'ai fabriqué qu'une fois.
C'était sur un numéro Hors Série du Haut Parleur.


etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 530
    • E-mail
Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #39 le: mars 11, 2018, 17:37:59 pm »
Le gain est  27 dB. Le point milieu du transfo ne doit pas être relié à la masse comme ça mais au point commun des deux condos 2200 à 4700 uF.
Siméon

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #40 le: mars 11, 2018, 18:54:08 pm »
Le gain est  27 dB. Le point milieu du transfo ne doit pas être relié à la masse comme ça mais au point commun des deux condos 2200 à 4700 uF.
Siméon
Vous voulez dire que ce point milieu des transfos, qui est aussi le point commun des condos, ne doit pas être relié à la masse du circuit supportant la puce LM3886 ?

Pour moi, la masse, c'est le fil de cuivre sur lequel est soudé le point milieu du transfo, le point milieu des condos, et un point de la piste du circuit imprimé qui relie tous les composants dont une patte est à la masse ainsi que la masse du blindage du câble d'entrée et le moins du câble du HP. Ce fil de cuivre pourra (ou pas) être aussi relié à la terre provenant du secteur et aussi (ou pas) aux différents éléments de l'ampli comme le châssis, l'étrier du transfo, les radiateurs de refroidissement. Alors souder le fil provenant de ce point milieu directement sur la même soudure que la patte du condo ou 10 cm plus loin sur la soudure de la piste de masse du circuit imprimé, je ne comprends pas la différence.

Cordialement,

Luis

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 530
    • E-mail
Re : Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #41 le: mars 11, 2018, 20:13:36 pm »
Vous voulez dire que ce point milieu des transfos, qui est aussi le point commun des condos, ne doit pas être relié à la masse du circuit supportant la puce LM3886 ?
Pour moi, la masse, c'est le fil de cuivre sur lequel est soudé le point milieu du transfo, le point milieu des condos, et un point de la piste du circuit imprimé qui relie tous les composants dont une patte est à la masse ainsi que la masse du blindage du câble d'entrée et le moins du câble du HP. Ce fil de cuivre pourra (ou pas) être aussi relié à la terre provenant du secteur et aussi (ou pas) aux différents éléments de l'ampli comme le châssis, l'étrier du transfo, les radiateurs de refroidissement. Alors souder le fil provenant de ce point milieu directement sur la même soudure que la patte du condo ou 10 cm plus loin sur la soudure de la piste de masse du circuit imprimé, je ne comprends pas la différence.
C'est la connexion au boîtier de l'ampli qu'il ne faut pas placer au point mileu du transfo. Un fil doit aller du point milieu du transfo au point milieu des condos et la connexion au boîtier se faire un tout petit peu plus loin sur le fil de masse qui va vers les cartes des amplis. 
Siméon

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #42 le: mars 12, 2018, 11:04:21 am »
Vous voulez dire que ce point milieu des transfos, qui est aussi le point commun des condos, ne doit pas être relié à la masse du circuit supportant la puce LM3886 ?
Pour moi, la masse, c'est le fil de cuivre sur lequel est soudé le point milieu du transfo, le point milieu des condos, et un point de la piste du circuit imprimé qui relie tous les composants dont une patte est à la masse ainsi que la masse du blindage du câble d'entrée et le moins du câble du HP. Ce fil de cuivre pourra (ou pas) être aussi relié à la terre provenant du secteur et aussi (ou pas) aux différents éléments de l'ampli comme le châssis, l'étrier du transfo, les radiateurs de refroidissement. Alors souder le fil provenant de ce point milieu directement sur la même soudure que la patte du condo ou 10 cm plus loin sur la soudure de la piste de masse du circuit imprimé, je ne comprends pas la différence.
C'est la connexion au boîtier de l'ampli qu'il ne faut pas placer au point mileu du transfo. Un fil doit aller du point milieu du transfo au point milieu des condos et la connexion au boîtier se faire un tout petit peu plus loin sur le fil de masse qui va vers les cartes des amplis. 
Siméon

Sinon ?
Sur un plan électrique, ça ne change rien, il me semble. C'est pour un problème de boucle de masse et de retour de résidu de 50 Hz que vous préconisez cela ?

S'il y a d'autres règles de ce genre, je suis preneur. A part respecter une implantation en étoile ou sur une ligne unique pour la masse, si ce n'est pas bon du premier coup, je procède à l'optimisation du bruit de fond de manière empirique (inversion du branchement secteur, essais avec et sans terre, raccordement de la terre en différents points, raccordement au châssis en différents points, etc...

Luis

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 530
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #43 le: mars 12, 2018, 12:25:04 pm »
Bonjour
Sinon ?  Sur un plan électrique, ça ne change rien, il me semble. C'est pour un problème de boucle de masse et de retour de résidu de 50 Hz que vous préconisez cela ?
Tout bout bout de fil est une impédance et tout courant qui y passe se traduit par une chute de tension qui a toujours la facheuse manie de vouloir perturber le signal utile. Les pointes de courant à la commutation des diodes de redressement sont énormes et redoutables. Donc, d'abord on ferme bien (dans le sens électrique) le circuit d'alimentation et on connecte tout ce qu'on veut ramener au point dit parfois 0V de l'alimentation (qui ne constitue pas une référence de potentiel!) à un point situé en dehors du passage de ces courants
Citer
S'il y a d'autres règles de ce genre, je suis preneur. A part respecter une implantation en étoile ou sur une ligne unique pour la masse,
Ben justement, l'implantation en étoile et la ligne unique de masse, c'est pas idéal. C'est un moyen d'éviter plus ou moins les ronflettes. Mais c'est pas loin du nada pour la protection contre les parasites HF. Celle-ci demande que l'ensemble électronique soit sous blindage sans discontinuité.   
Citer
si ce n'est pas bon du premier coup, je procède à l'optimisation du bruit de fond de manière empirique (inversion du branchement secteur, essais avec et sans terre, raccordement de la terre en différents points, raccordement au châssis en différents points, etc...
Le raccordement de la masse d'un PCB au châssis en de nombreux points est une très bonne chose.
Il ne faut pas oublier que c'est pas la circulation des courants qui provoquent des problèmes mais la chute de tension dans les impédances. Donc la première règle, c'est de diminuer le plus possible les impédances entre les points qui sont sensés être au même potentiel.
Un bon truc pour les raccords en RCA, c'est de mettre les socles les plus proches les uns des autres. Ne pas le faire est la première cause de ronflettes. La tendance qui gagne du terrain c'est de ne plus les isoler (les isoler limite le parasitage HF). Pour les XLR, l'obligation professionnelle c'est pin 1 directement relié au châssis. Malgré l'insistance des spécialistes, tous les fabricants ne le font pas encore.   
Siméon
« Modifié: mars 12, 2018, 13:43:59 pm par etsimonogn »

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 738
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : alimentation ampli DIY
« Réponse #44 le: mars 27, 2018, 18:14:40 pm »
Bonjour,
J'ai revu encore une fois le circuit de masse de mon ampli et cette fois-ci, je crois que j'ai obtenu ce qu'on peut attendre de mieux d'un ampli à base de 16 LM3886 (dont 12 seulement sont utilisés actuellement sur mon système) et disposant dans le même boitier 4 alimentations séparées. L'oreille collée aux différents hauts parleurs, je n'entends plus qu'un léger souffle et plus aucun bruit de parasites ou de résidu de secteur.
En fait chaque "bloc" de 4 amplis a une ligne de masse allant du point milieu du transfo au (-) des sorties HP en passant par le point commun des condensateurs d'alim et la masse du circuit imprimé. deux câbles blindés relient les RCA d'entrée aux 4 circuits imprimés supportant les LM3886.
Les 8 RCA d'entrée (branchées aux 8 sorties du OpenDRC-DA8) sont toutes regroupées au milieu de la face arrière. Leurs masses sont toutes soudées à un fil court qui est vissé au châssis alu de 10 mm d'épaisseur par 40 cm x 50 cm sur lequel sont vissés les 16 LM3886, les 4 ponts de diodes en boitier alu et les 4 transfos. Sur cette même vis est fixée la terre en provenance du secteur.
C'est donc en cet unique point que se fait la mise au potentiel de la terre des 4 masses des 4 circuits d'amplification séparés. La mise à la masse des circuits d'amplification se fait par la fine tresse de blindage du câble de modulation allant de la RCA aux circuit imprimé.

Cette solution a fait disparaître tout résidu de bruit de fond qui ne soit pas celui du LM3886.

Pour donner raison à Siméon qui m'affirme qu'en conditions réelles l'alimentation ne sera jamais sollicitée autant que lors de mes tests de tenue en puissance, j'ai choisi un morceau de musique électronique enregistré à très fort niveau (pirate Bay de l'album Alchemist que Gils m'a fait découvrir), possédant beaucoup d'infra grave ainsi qu'un spectre allant de 15 Hz à 20000 Hz et je l'ai mis à un niveau qui ne sera vraisemblablement jamais dépassé.
Pendant que les 12 amplis tournaient à plein régime, j'ai mesuré environ 29 volts avec des variations de +/- 0,5 volts sur l'alimentation destinée au bas médium et au haut médium et environ 28 volts avec les mêmes variations sur l'alimentation destinée au grave et à l'aigu. A faible niveau ou sans signal, j'ai 30 volts stables partout.
Je suis donc rassuré et satisfait de ma nouvelle alimentation CRC.

Merci à tous et particulièrement à Siméon pour vos commentaires et conseils qui m'ont aidé à avancer.

Cordialement,

Luis