Auteur Sujet: choix de la fréquence de coupure  (Lu 292 fois)

pereti

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
    • E-mail
choix de la fréquence de coupure
« le: avril 22, 2018, 15:46:53 pm »
Bonjour à tous
Voilà, j'aimerais avoir vos avis concernant le choix de la
fréquence de coupure théorique de deux haut-parleurs.
(par ex pour une deux voix), je voudrais savoir comment vous procédez,
quels critères vous retenez, histoire de me perfectionner sur ce sujet.
En ce moment, je suis sur la réalisation d'une deux voix "économique",
Dominique m'a "sorti" un plan qui me convient bien :N 1080 filtre
12 DB Linkwitz-Riley. coupure 3000Hz, HP grave Celestion :TF1225E
tweeter monacor :dt- 300+W300 je regarde pour une autre variante,
avec un HP Monacor SPA-110PA (quand je voies le prix et la conception) ou SPA-112PA
   en général on choisit : 1, 2, 3 voix ,un SPL max,un HP de grave,
                                  : une marque de HP,une promo, un budjet max ect..
Après, un tweeter et un filtre et là:!!!! c'est pas simple.
Vos avis ,expériences, m'intéressent ( par ex si vous utiliseriez les haut parleur de
grave Monacor)
Cordialement
Michel
« Modifié: avril 22, 2018, 16:05:41 pm par pereti »

tonton

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 581
Re : choix de la fréquence de coupure
« Réponse #1 le: avril 22, 2018, 16:49:29 pm »
Bonjour Pereti,

Bravo pour les choix judicieux et le projet qui  se présente bien.
Avez-vous zieuté mon projet sur base TF1225E ? (dans la rubrique "présentation de vos installations")

Perso, Mon TF1225E est monté en BR de 50 litres nets (53 litres brut - Vhp- V évent).
Accord environ 55hz, je ne me souviens plus très bien.
Évent dia.12cm intérieur , Longueur 15cm environ.
Grave propre qui tape bien !
Un truc que je vous invite à faire, c'est d'arrondir la lgr d'évent au mm prés de telle sorte que sa fréquence de résonnance de tube tombe entre 2 fréquences d'instruments (base 440hz). Ça ne coûte rien et ça rapporte.

Le petit défaut de ce HP est la bosse de fractionnement brutal. + 5dBs environ vers 2500 Hz.
Il faut absolument en tenir compte dans le filtre, sinon, ouille ouille le haut médium qui arrache.
C'est pour cette raison, que perso, j'ai raccordé à 1750hz (pied de bosse) et en 12dBs/oct.
Je l'avais d'abord et longtemps éssayé, coupé à 3000hz avec un tweeter Monacor HT958 PA: pas mal, sans plus, mais pas à cause du tweeter que je connais bien depuis 20ans et que je trouve d'un rapport Q/P excellent.
A 3000hz, pour moi, il est inutile de couper le boomer à 12dBs/oct car il coupe de lui-même. 6dBs suffit à l'aise. C'est l'avantage de couper haut, mais il faut toujours considérer une atténuation de .-11dBs environ à 3000hz, pour juguler la bosse et égaliser. Enfin, c'est vous qui voyez et si Tonipe vous a trouvé un filtre qui va bien, je n'ai rien à redire.
L'impédance du Celestion grimpe très vite avec la montée en fréquence. Je vous conseille vivement de mettre une linéarisation d'impédance, sinon gare à la self démesurée.

Pour info, j'utilise un Tweeter Beyma T-2030, mais le DT300 doit être aussi bien.
J'ai aussi essayé la compression B&C DE10 avec pavillon ME20. Très bien aussi pour plus de tenue en puissance.

Compte tenue de l'égalisation, mon filtre produit une atténuation de -11dBs à 1750 Hz pour raccorder le tweeter à -6dBs-5Bs=-11dBs.
C'est du sévère comme égalisation, mais c'est ce que j'ai trouvé de plus équilibré, à l'écoute.
Mon installation se trouve dans une chambre de 10m2. Peut-être que dans un grand séjour, -4dBs ou -3dBs conviendront mieux. Pour l'égalisation, je ne vois pas de meilleure solution que de la peaufiner à l'oreille et in situ, mais il faut en tenir compte pour déterminer le passe-bas du boomer.
Sinon, vous pouvez aussi calculer un filtre normal, genre Butterworth et tout raccorder à -6dBs, et placer une égalisation par circuit RL en tête de filtre. Je ne sais pas si c'est mieux ou moins bien, mais je n'ai pas essayé car ça me parait plus compliqué et surtout plus cher.

Pour info, mon filtre est le suivant:
Sur le TF1225e:
Linéarisation d'impédance avec C=12uF et R=4.7 ohms.
L série de 1.8 MH et condo // de 6.8uF.

Sur le tweeter:
C série = 6.8uF
L // =  1.2 mH
Atténuateur à impédance choisie qu'il faut que je recalcule car je ne me souviens plus à quelle valeur d'impédance j'arrive.

Il m'a fallu 3 bons mois pour le peaufiner celui-là !

En tout cas, et suite à cette petite R&D, je peux dire que j'ai entendu une amélioration quand je suis passé de 3000hz à 1750hz.

Si je peux me permettre de vous donner un autre conseil, c'est de placer l'évent très très prés du sol et de ne pas le faire d'un diamètre inférieur.

Je trouve que le TF1225e produit une très bonne qualité de médium. Menbrane papier renforcée kevlar. C'est pas du n'importe quoi et c'est une aubaine à ce prix-là.
Saladier en tôle emboutie un peu souple, mais pas de problème pour de la hifi. Par contre, en sono, à fond les gamelles, je suis plus réservé.
Pas de bornier mais des connecteurs à souder très basiques et pas très solides. On ne s'arrête pas à ça, mais je vous conseille de ne pas essayer d'utiliser des cosses plates enquillées en force, mais de souder du fil de 1.5mm2 pour éviter de trop tirer dessus.

Sinon, dans la même catégorie, j'ai également repéré le Monacor SP30/200PA. Il a l'air aussi vachement bien, celui-là !
A mon avis, pour pousser le boomer à 3000hz, il y a plus approprié que le TF1225E. Le SP112 que vous citez m'a l'air très bien pour ça, ou le TF 1220.

Cordialement.



« Modifié: avril 22, 2018, 22:02:23 pm par tonton »

tonton

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 581
Re : choix de la fréquence de coupure
« Réponse #2 le: avril 22, 2018, 19:37:34 pm »
Je viens à l'instant de vérifier mon atténuateur.

Impédance vue par le filtre de 6.8 ohms.
Atténuation qui place le niveau SPL du twweter à 89dBs/W. Donc une courbe de réponse bien inclinée vers les aigus.
Mais ça, c'est une question de goût et de local d'écoute, donc pas une référence.

Sinon, concernant la courbe de réponse d'une enceinte, à l'écoute, je trouve qu'un bosse dans le médium, c'est fatal.
Un creux, ne l'est pas.
D'ailleurs, je vous invite à regarder la courbe de sensibilité de l'oreille humaine d'après Fletcher-Munson. On voit que si on oublie d'égaliser correctement entre 1500hz et 5000hz, bonjour la sensation d'agressivité et les oreilles qui saignent. Comme beaucoup, je l'ai vérifié à l'écoute. Un creux dans cette zone permet d'écouter avec plus de confort et donc à volume plus élevé.
Dans la manière d'approcher le filtrage de mes enceintes, il y a effectivement un bon petit creux entre 800 et 2000hz, mais plus de bosse entre 1750 et 3000hz. Je trouve que ça glisse très bien dans les cages à miel.
Les crashs de cymbales ne sont pas agressifs. Les solos de grate électrique et la trompette non plus.
C'est doux à l'écoute, même si, sur le papier, ça fait peur.

Bien sur, on peut légitimement considérer que faire descendre un tweeter à dôme aussi bas, c'est risqué. Il faut seulement savoir si on vise la hifi ou la sono.
L'enceinte JBL L40 suit le même principe (grosse égalisation et coupure à 1800hz).
Sur les enceintes FH, on coupe les tweeters à dôme à 2500hz et à 6 dBs/octave.
La fréquence de coupure électrique (-3dBs) est plus haute que la fréquence de raccordement (-6dBs).
L'idéal serait de couper à 18dBs/oct.
Pour moi, vu la tenue en puissance et le rendement de ces tweeters, ça le fait sans problème, à condition de ne pas faire de soirée disco avec. Mais ce n'est que mon avis.

Cdlt
« Modifié: avril 22, 2018, 22:25:01 pm par tonton »

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 873
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : choix de la fréquence de coupure
« Réponse #3 le: avril 22, 2018, 22:50:49 pm »
Bonjour.
Je peux vous indiquer ma méthode, le partage est le fondement d'un forum. Cependant, elle est liée à certaines de mes convictions concernant la mise au point de mon système et qui ne sont pas partagées par tout le monde. J'obtiens ainsi ce que je souhaite sur les 3 plans que j'estime importants : le principe de fonctionnement, les mesures et l'écoute.
Je fonctionne en multi-amplification avec filtrage actif numérique, égalisation par DSP et correction de phase par filtres FIR.
Je sais d'avance que je filtrerai à 48 dB par octave en LR. La pente sera donc très raide, bien plus que tout filtrage passif. Si j'avais eu plus de puissance dans les FIR, je n'aurais pas hésité à filtrer en 96 dB/octave.
Actuellement, je suis en quadri-amplification, mais je pourrais tout aussi bien être en bi-amplification ou en tri-amplification si justement l'étape du choix de la (des) fréquence(s) de coupure m'avait offert l'alternative avec les hauts parleurs à ma disposition.

Tout d'abord, je commence par mesurer les hauts-parleurs que je souhaite utiliser méthodiquement un peu partout dans la zone de la pièce où ils viendront prendre place. Cette mesure se fait sans aucun filtrage ni correction (la mesure du tweeter se fait donc à niveau modéré) Pour les autres hauts parleurs, je double les mesures à fort niveau pour mesurer la distorsion à l'approche de l'élongation maximale et ainsi repérer les fréquences en-dessous desquelles il faudra éviter de descendre.

Pour ces mesures, le micro sera positionné au point d'écoute présumé, mais les mesures seront également reconduites avec le micro 50 cm et 100 cm plus près puis 50 cm et 100 cm plus loin.

Tout cela produit une masse colossale de courbes qu'il me faut trier et analyser.
Je cherche dans toutes ces mesures le positionnement du grave et celui du médium/aigu qui demandera le moins d'égalisation.
En rapprochant ces courbes, la recherche du point idéal pour l'intersection de la réponse filtrée de deux hauts parleurs apparaît comme une évidence ou indique que la combinaison n'est pas adaptée.

Ce qui suit n'est valable que pour ma pièce et c'est aussi ce qui a conduit à mon choix de la quadri-amplification.
Dans mon cahier des charges je dois reproduire le 20 Hz à 0 dB avec une distorsion < 1 % à niveau assez élevé (environ 90-95 dB) Pour y parvenir, j'ai utilisé quatre 38 cm chacun dans 190 litres, et maintenant 2 caissons à charge copiée sur la "conséquence" Dynaudio placés en encoignure pour bénéficier du gain dans le grave. A cet endroit, il est possible d'obtenir la zone 20 Hz - 100 Hz linéaire avec peu d'égalisation mais une réponse torturée au-dessus. A d'autres endroits, je peux monter à 300 Hz, mais soit l'effet d'encoignure devient trop faible pour obtenir l'infra, soit un creux impossible à corriger se forme entre 50 et 100 Hz.
La coupure à 100 Hz pour le grave s'impose.
Les hauts parleurs de médium et d'aigu seront le plus proche possible l'un de l'autre et leur placement sera déterminé en même temps. Un positionnement très proche des angles de la pièce au-dessus des caissons donnait d'excellents résultats à la mesure. En effet la courbe de réponse ne présentait que peu de creux ou bosses et les 13 cm du médium parvenaient à descendre en-dessous de 100 Hz. Par contre l'image sonore était trop large (écartement de 4,60m) et l'effet stéréo irréel. La distorsion autour de 100 Hz remontait significativement à fort niveau.
A l'emplacement idéal pour une belle image sonore (écartement de 3 m environ) le raccordement est impossible avec le grave car le niveau sous 200 Hz est trop faible et il existe un nœud vers 120 Hz. Par contre avec l'aigu, je n'avais que l'embarra du choix entre 2000 et 4000 Hz. Mon tweeter DT254 Monacor présente une courbe de réponse presque droite à partir de 1000 Hz. Le médium HM130GO Audax, est utilisable jusqu'à 5 ou 6 kHz. J'ai d'abord cru que 3000 Hz était le bon compromis, mais différents essais m'ont permis de constater que j'obtenais la distorsion la plus faible à haut niveau dans la zone 1 k- 5 kHz avec un raccordement à 2 kHz.

Ne pouvant obtenir satisfaction avec ce système 3 voies, j'ai donc rajouté une 4 ème voie qui couvre la zone 100-250 Hz sous le médium aigu. Il s'agit d'une paire de 17 cm chargés en bass-reflex accordé vers 120 Hz. Cette 4 ème voie comble le creux de la pièce grâce à sa surtension placée au bon endroit et permet de rester sous les 1 % de distorsion à haut niveau et à toutes les fréquences.

Mon système n'est pas destiné à être vendu, je me fiche donc de connaître sa courbe de réponse en chambre sourde. Il est juste important pour moi qu'il soit linéaire de 20 à 20000 Hz là où je l'écoute, avec une pente entre le grave et l'aigu que je réglerai à l'oreille, ne sachant pas le faire à la mesure (si toutefois cela est possible car s'il existait une corrélation universelle entre la mesure en chambre sourde et celle d'une pièce close semi-réverbérante, cela se saurait)

Dans ma pièce, j'aurais peut-être obtenu un résultat équivalent avec 2 voies (grave et LB de 21 cm ; coupure 100 Hz)
ou encore avec 3 voies (grave, grave-médium de 20 cm, tweeter ; coupures 100 Hz et 2000 Hz)

Cordialement,
Luis

pereti

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
    • E-mail
Re : choix de la fréquence de coupure
« Réponse #4 le: avril 23, 2018, 17:04:44 pm »
bonjour à tous
je vous remercie tous les deux pour ce long texte qui explique bien vos connaissances sur les filtres passifs pour Tonton, et plutot actifs pour Luiscrepy, c'est vraiment sympa à vous d échanger vos connaissances .
bon moi, je suis plutôt débutant dans le domaine ,quoique dans les années 80 j ai fait quelques
enceintes un peu à l arrache que je revendais autour de moi ( passion  mise de coté pendant 30 ans) elle a laissé place à " quelques tours du monde" bon maintenant j ai une belle pièce dédiée home-ciné ,hifi
de 25 m2 sans voisin à moins de 100m. plutot mat coté accoustique ,en ce moment je veux faire 3 L C R
à petit prix les caissons de basse sont à base de HP éminances 12LABC et les surround à base de tangbang  W42142 Tonton, je suis sur ton système et les graves Monacor  sont pas chers vue la réalisation des hp et la promo sur TLHP monacor spa-112pa A 75 euros volume clos 77l -3 DB a 65Hz
 mais c'est pas top top tu en pense quoi ?(BR 142L bessel trop gros). et bien sur le probléme c 'est de trouver un tweeter a 96 db minia faible coup .
     compression B&C DE10 avec pavillon ME20(19+35 euros) que tu utilise ca peut le faire dans ma pièces (trés amortie sur le tiers AV et mur AR) mais j 'ai un peut peur de
" l'agressivité coté aigus . PS : avec un 31 cm (grave ,médium) quelle coupure haute maxi faut pas dépasser
cordialement
michel
« Modifié: avril 23, 2018, 18:16:49 pm par pereti »