Auteur Sujet: Line-Array n°2 - Etape 1  (Lu 9761 fois)

xnwrx

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2693
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #45 le: mai 09, 2018, 17:28:20 pm »
Le truc vert, c'est un FPS FPS0212M7R1, je voulais voir ce que ça donne tant la courbe de réponse semble intéressante.
La membrane verte porte les bobines gravées en son sein (les petits pavés vert clair). A voir ce que ça donne ; en tous cas le concept est intéressant.
http://www.usfps.com/assets/fps0212m7r1_specifications.pdf

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7896
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #46 le: mai 09, 2018, 20:03:31 pm »
Bonjour

J'ai passé en base de données opérationnelles les 4 HP de 4 cm qui n'attendaient que ça.

Cordialement, Dominique

jaffar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 844
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #47 le: mai 10, 2018, 08:43:18 am »
Xavier , ou avez vous passé commande du truc vert ?

xnwrx

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2693
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #48 le: mai 10, 2018, 09:22:15 am »
Merci Dominique ;)
Jaffar, une grande partie des HP viennent de Part-Express dont le truc vert. Le reste de chez TLHP.

xnwrx

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2693
Re : Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #49 le: mai 10, 2018, 20:20:10 pm »
Le truc vert, c'est un FPS FPS0212M7R1, je voulais voir ce que ça donne tant la courbe de réponse semble intéressante.
La membrane verte porte les bobines gravées en son sein (les petits pavés vert clair). A voir ce que ça donne ; en tous cas le concept est intéressant.
http://www.usfps.com/assets/fps0212m7r1_specifications.pdf
;)

jaffar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 844
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #50 le: mai 12, 2018, 20:50:32 pm »
Il semble que la CBT36 soit de nouveau dispo chez parts-express   :cheers:

xnwrx

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2693
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #51 le: mai 13, 2018, 09:20:14 am »
J'ai pas mal cogité ces derniers jours, lu pas mal d'articles dont celui que vous avez posté Jaffar, réalisé pas mal de simulations avec Vituix, et j'ai compris beaucoup de choses sur le fonctionnement des LA. Notamment le pourquoi de la forme et courbure de la CBT36.
Je pense Dominique que nous pourrons étoffer le chapitre sur les LA.

jaffar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 844
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #52 le: mai 13, 2018, 10:42:49 am »
Vous avez digéré l"atténuation de Legendre" ? Avez vous lu les papiers de don Keele sur son site ? Il y a les originaux de l'armée qui sont destinés plutôt aux matheux et à ceux qui veulent comprendre la théorie pure du système . Puis il y a les papiers de Keele lui même , publiés par l'AES . La lecture de ces articles permet de grapiller tout un tas d'infos notamment sur la façon de faire le shading : de façon continue ou par blocs de 3 dB . Dans l'article comparant les mesures de la CBT36 et la BW matrix 801 se trouve un schéma ou il est bien spécifié les atténuations appliquées par Keele sur chaque bloc de hps .

Perso j'étudie tout ça afin de préparer un projet un peu fou : une CBT de dimensions similaires à celle de Keele composée de 9 enceintes superposées avec tweeters planar ou AST Aurum . En fait c'est surtout le budget qui est fou .

xnwrx

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2693
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #53 le: mai 13, 2018, 11:04:37 am »
Je suis familier avec tout ça, c'est à la base mon métier ;)
 Le "shading" (pondération c'est mieux) est un grand classique en traitement du signal pour les signaux temporellements ou spatialement bornés (ce qui est le cas spatial d'une enceinte) et permet de limiter les lobes secondaires mais élargit le lobe principal.
Pour simplifier le pourquoi de la courbure, elle a pour rôle de conserver une distance constante entre chaque transducteur et le point d'écoute afin que les ondes des trajets directs s'ajoutent en phase. Elle est directement liée à la taille de l'enceinte et à son orientation. Ainsi ceux qui vous disent qu'une LA doit être courbée n'ont rien compris à la chose. Sa forme doit être étudiée en fonction de sa taille, de son orientation et de la zone où on veut projeter le son.
Pour la CBT36, on comprend très bien avec ce schéma (en haut à droite) d'où vient cette forme "bizarre", permettant de mettre chaque point de la ligne à égale distance de la zone d'écoute (ici à 1m du sol, position classique assis). Si elle avait été plus haute ça ne marcherait plus, si elle avait été orientée différemment ça ne marcherait plus...L'avantage de cette forme est qu'elle rend aussi le design quasiment indépendant de la distance d'écoute (mais pas de la hauteur d'écoute).

 

La mienne restera bien verticale sans courbure, le mini-DSP me permettra de la "courber" et de "pondérer" artificiellement.
« Modifié: mai 13, 2018, 11:10:01 am par xnwrx »

Greg Lagarrigue

  • Newbie
  • *
  • Messages: 190
    • E-mail
Re : Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #54 le: mai 13, 2018, 11:34:44 am »
Je suis familier avec tout ça, c'est à la base mon métier ;)
 Le "shading" (pondération c'est mieux) est un grand classique en traitement du signal pour les signaux temporellements ou spatialement bornés (ce qui est le cas spatial d'une enceinte) et permet de limiter les lobes secondaires mais élargit le lobe principal.
Pour simplifier le pourquoi de la courbure, elle a pour rôle de conserver une distance constante entre chaque transducteur et le point d'écoute afin que les ondes des trajets directs s'ajoutent en phase. Elle est directement liée à la taille de l'enceinte et à son orientation. Ainsi ceux qui vous disent qu'une LA doit être courbée n'ont rien compris à la chose. Sa forme doit être étudiée en fonction de sa taille, de son orientation et de la zone où on veut projeter le son.
Pour la CBT36, on comprend très bien avec ce schéma (en haut à droite) d'où vient cette forme "bizarre", permettant de mettre chaque point de la ligne à égale distance de la zone d'écoute (ici à 1m du sol, position classique assis). Si elle avait été plus haute ça ne marcherait plus, si elle avait été orientée différemment ça ne marcherait plus...L'avantage de cette forme est qu'elle rend aussi le design quasiment indépendant de la distance d'écoute (mais pas de la hauteur d'écoute).

 

La mienne restera bien verticale sans courbure, le mini-DSP me permettra de la "courber" et de "pondérer" artificiellement.

Bonjour,
la courbure de la CBT n'a pas du tout pour objectif une distance constante transducteur / point d'écoute (ce serait raté ...).
L'objectif est de simuler une source ponctuelle, donc une distance constante point d'émission (fictif) / transducteur.
C'est ça qui permet une bonne mise en phase pour différent point d'écoute.
C'est pour cette raison qu'une bonne LA doit être courbe, que ce soit dans sa réalisation physique ou en simulant cette forme via signaux différents a chaque transducteurs ou groupe, au moyens d'un DSP par exemple.
C'est aussi pour cette raison qu'il faut des pavillons spéciaux pour les LA, le rayon de courbure du front d'onde d'une pavillon classique étant trop petit pour une L.A.

Un peu de lecture :
http://www.xlrtechs.com/dbkeele.com/CBT.php

cdlt

Greg

xnwrx

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2693
Re : Re : Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #55 le: mai 13, 2018, 12:32:24 pm »
Je suis familier avec tout ça, c'est à la base mon métier ;)
 Le "shading" (pondération c'est mieux) est un grand classique en traitement du signal pour les signaux temporellements ou spatialement bornés (ce qui est le cas spatial d'une enceinte) et permet de limiter les lobes secondaires mais élargit le lobe principal.
Pour simplifier le pourquoi de la courbure, elle a pour rôle de conserver une distance constante entre chaque transducteur et le point d'écoute afin que les ondes des trajets directs s'ajoutent en phase. Elle est directement liée à la taille de l'enceinte et à son orientation. Ainsi ceux qui vous disent qu'une LA doit être courbée n'ont rien compris à la chose. Sa forme doit être étudiée en fonction de sa taille, de son orientation et de la zone où on veut projeter le son.
Pour la CBT36, on comprend très bien avec ce schéma (en haut à droite) d'où vient cette forme "bizarre", permettant de mettre chaque point de la ligne à égale distance de la zone d'écoute (ici à 1m du sol, position classique assis). Si elle avait été plus haute ça ne marcherait plus, si elle avait été orientée différemment ça ne marcherait plus...L'avantage de cette forme est qu'elle rend aussi le design quasiment indépendant de la distance d'écoute (mais pas de la hauteur d'écoute).

 

La mienne restera bien verticale sans courbure, le mini-DSP me permettra de la "courber" et de "pondérer" artificiellement.

Bonjour,
la courbure de la CBT n'a pas du tout pour objectif une distance constante transducteur / point d'écoute (ce serait raté ...).
L'objectif est de simuler une source ponctuelle, donc une distance constante point d'émission (fictif) / transducteur.
C'est ça qui permet une bonne mise en phase pour différent point d'écoute.
C'est pour cette raison qu'une bonne LA doit être courbe, que ce soit dans sa réalisation physique ou en simulant cette forme via signaux différents a chaque transducteurs ou groupe, au moyens d'un DSP par exemple.
C'est aussi pour cette raison qu'il faut des pavillons spéciaux pour les LA, le rayon de courbure du front d'onde d'une pavillon classique étant trop petit pour une L.A.

Un peu de lecture :
http://www.xlrtechs.com/dbkeele.com/CBT.php

cdlt

Greg

Bonjour Greg,
nous avons le droit de ne pas être d'accord, et je ne suis pas d'accord. J'ai bien indiqué que je simplifiais.
Il n'est nullement question de simuler une source ponctuelle, donc une distance constante point d'émission "fictif" / transducteur. Si c'était le cas, la fonction d'interférences aux point d'écoute donnerait des choses variables en fonction de la fréquence et de la distance.
Le seul but  de Keel est de générer un diagramme de rayonnement qui est indépendant de la fréquence, dans une direction donnée, ce qui est tout l'opposé de ce que fait un HP. Pour que ça fonctionne, les interférences doivent être constructives dans la direction du rayonnement, et ce quelle que soit la fréquence. Et donc il faut que les distances des différents transducteur avec cette direction soient à peu près équivalentes.

Greg Lagarrigue

  • Newbie
  • *
  • Messages: 190
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #56 le: mai 13, 2018, 13:31:13 pm »
...
Bonjour Greg,
nous avons le droit de ne pas être d'accord, et je ne suis pas d'accord. J'ai bien indiqué que je simplifiais.
Il n'est nullement question de simuler une source ponctuelle, donc une distance constante point d'émission "fictif" / transducteur. Si c'était le cas, la fonction d'interférences aux point d'écoute donnerait des choses variables en fonction de la fréquence et de la distance.
Le seul but  de Keel est de générer un diagramme de rayonnement qui est indépendant de la fréquence, dans une direction donnée, ce qui est tout l'opposé de ce que fait un HP. Pour que ça fonctionne, les interférences doivent être constructives dans la direction du rayonnement, et ce quelle que soit la fréquence. Et donc il faut que les distances des différents transducteur avec cette direction soient à peu près équivalentes.

traduction de google :
Extrait du lien
"Provides broadband constant-directivity, beamwidth and coverage.

The CBT line-array concept dictates that multiple loudspeakers be evenly placed around a circular arc."

Traduction automatique :
"Fournit une directivité constante à large bande, une largeur de faisceau et une couverture.

Le concept de line-array CBT dicte que plusieurs haut-parleurs soient placés de façon égale autour d'un arc de cercle."

Pour mémoire, ce qui fait la directivité c'est la taille de la source ramenée a la longueur d'onde, une trop grande surface entrainant des déphasages hors axe, donc de la directivité, cette dernière variant selon la fréquence et la taille du transducteur.
De la vient l’intérêt de simuler une source ponctuelle pour arriver a quelque chose de peu directif quelque soit la fréquence. Dans le cas du CBT il faut donc arquer, pas le choix, on peu nuancer selon la couverture recherchée mais le principe est là.

La CBT a pour objectif d'être peu directive selon la fréquence, "d’arroser large", si comme vous le dite on plaçait les transducteurs a équidistance (physiquement ou virtuellement) du point d'écoute, le système serait au contraire très directif, ce ne serait plus une CBT. On retrouve les mêmes principes dans les L.A. mise en œuvre en sonorisation de grand espaces.
cdlt

Greg

jaffar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 844
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #57 le: mai 13, 2018, 14:38:58 pm »
C'est marrant j'avais plutôt compris que la CBT était au contraire "directive" mais que cette directivité était indépendante de la fréquence , contrairement aux autres techniques telles les pavillons . Il faudra que je retrouve l'extrait ou je pensais avoir lu ça .

Voila , il suffit de relire l'introduction de cet article qui explique les qualités du système mis au point par l'armée et celles recherchées en audio ; il est bien question de contrôle de la directivité à la demande et ce indépendamment de la fréquence
http://www.audioartistry.com/Papers/CBT%20Paper%201%20Application%20of%20CBT%20Theory%20to%20Loudspeakers.pdf
« Modifié: mai 13, 2018, 14:47:53 pm par jaffar »

Greg Lagarrigue

  • Newbie
  • *
  • Messages: 190
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #58 le: mai 13, 2018, 15:02:19 pm »
Bonjour Jaffar,
on peux faire beaucoup de chose avec la CBT, c'est un arrangement de transducteur.
Maintenant regardez les applications en audio type L.A. en sonorisation ou le lien que j'ai transmis sur Keele.

Greg

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7896
    • E-mail
Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #59 le: mai 13, 2018, 15:07:55 pm »
Bonjour

Je rajoute peu à peu les liens qui sont indiqués, pour ne pas les perdre.
Tout les compléments dans les chapitres sont possibles.

Pour moi une ligne acoustique "domestique" devait être droite, pour générer une onde sonore bien cylindrique.
Courber la ligne en donnant un gain différent entre les HP au centre et ceux aux extrémités, avec des valeurs intermédiaires entre est possible, il faudra détailler un peu plus la réalisation pratique.

Il y a actuellement un chapitre sur les lignes acoustiques droites, je travaille sur la ligne acoustique pavillonnée, je peux ajouter un chapitre spécifique sur les lignes acoustique courbées.
Il faut simplement du contenu dans le dernier. A vos plumes !!!

SONOMAG N°440 mai 2018, vient de sortir un test de 6 systèmes qui s'apparentent plus ou moins aux lignes acoustique.
Les deux qui s'en approchent le plus sont courbe. -6 dB à 8.5m, LD Systems CURV 500 TS et JBL Eon One Pro.
Celui qui a la ligne de HP la plus longue est plus éloigné à la mesure de celui courbe. -6 dB à 7.25m, HK Audio Elements Big Base.
A réfléchir ?

Cordialement, Dominique
« Modifié: mai 13, 2018, 17:14:48 pm par Tonipe »