Auteur Sujet: Séparé : AES/SAE  (Lu 550 fois)

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 550
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #15 le: mai 05, 2018, 14:17:31 pm »
https://lechatrose.files.wordpress.com/2014/06/pipo.gif
J'ai reconnu le morceau rien qu'au mouvement de ses lèvres: 'Esquive' de Malem Barquet.
Siméon

gils

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1685
Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #16 le: mai 05, 2018, 15:23:38 pm »

jeanlouis2222

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 263
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #17 le: mai 05, 2018, 18:50:40 pm »
Bonsoir Siméon,

Pour ça il faut l'analyser de bout en bout.   
Ouhla, vous en demandez vraiment beaucoup ...  :refl:

@+
Jean-Louis
« Modifié: mai 05, 2018, 20:08:30 pm par jeanlouis2222 »

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 550
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #18 le: mai 05, 2018, 22:03:38 pm »
Bonsoir Siméon,
Pour ça il faut l'analyser de bout en bout.   
Ouhla, vous en demandez vraiment beaucoup ...  :refl:
@+
Jean-Louis
Bonsoir Jean-Louis2222
Faut dire ce qui est: la puissance d'un HP, c'est pas un sujet facile. L'impédance d'un HP varie fortement, c'est pas une simple résistance dont on peut mesurer la puissance qu'elle dissipe par la loi d'Ohm, P=U*I=U²/R. Dans les faits, la formule qui prévaut est P=U*I*cos(phi), phi étant le déphasage courant tension. Phi depend de la nature de l'impédance et l'impédance varie avec la fréquence.
Avec un HP dans un volume clos, on a deux points où phi=0° à la résonance, 50 Ohm par exemple,  et un creux pas prononcé à une fréquence trois fois au dessus, 5 Ohm par exemple. Avec un sinus de 40 V RMS, à la résonance, ça fait une puissance de 32 W, au creux ça fait 320 W. Si on garde la tension du sinus constante, la puissance dissipée va se ballader entre 32 et 320 W suivant le fréquence. Alors c'est quoi avec cette tension constante la puissance dissipée électrique dans le HP?
Heureusement pour nos oreilles, on écoute pas des sinus, mais des signaux très variables en tension , et en fréquence et bourrés d'harmoniques. Comment dans ces conditions déterminer la puissance maximale dissipable par un HP? Faut essayer de trouver un signal qui reflète les conditions que les HP ont à connaître. Bref, on l'a compris, ça n'a rien de simple.
Pour pouvoir comparer les performances en puissance des HP, il faut un protocole de mesures. Pas facile à établir.
Comme il en existe plusieurs, certains fabricants de HP précisent lequel ils ont employés dans les chiffres de leurs notices, c'est ce que pratique Beyma ici http://smf.petoindominique.fr/index.php?action=post;quote=70802;topic=3899.15;last_msg=70819
Siméon