Auteur Sujet: Séparé : AES/SAE  (Lu 2360 fois)

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Séparé : AES/SAE
« le: mai 04, 2018, 08:09:01 am »
Bonjour
J'ai trouvé l'article original de Marcel Urban et Paul Bauman dans le "Journal of the Audio Engineering Society. Audio Engineering Society"
Alors Gils, pas sérieux l'AES? Pas moins de 70 ans d'existence et 12000 membres de toutes nationalités.
Siméon
« Modifié: mai 04, 2018, 19:46:35 pm par xnwrx »

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Re : Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #1 le: mai 04, 2018, 14:24:48 pm »
Bonjour
J'ai trouvé l'article original de Marcel Urban et Paul Bauman dans le "Journal of the Audio Engineering Society. Audio Engineering Society"
Alors Gils, pas sérieux l'AES? Pas moins de 70 ans d'existence et 12000 membres de toutes nationalités.
Siméon
ok, pourquoi tu ne continus pas l'autre sujet déjà commencé ?
Pour te rappeler que l'AES que tu as bassement insulté sans rien comprendre à la présence du terme là où il était, tu le vois mentionné en permanence dans tout ce qui touche à l'audio. Par exemple, les paramètre T&S des HP sans lesquels il est difficile de bosser, par quel moyen de diffusion crois-tu qu'ils sont devenus mondialement connus et adoptés si c'est pas par le biais de l'AES?
Citer
P (en W) est simplement issue d'un calcul mathématique de deux paramètres physiques que sont l'intensité de courant I que traverse le dipôle et la DDP aux bornes de ce dit dipôle.
C'est évidemment le calcul qu'applique l'AES.
Citer
Si tu as une formule exact pour me trouver une valeur d'une puissance électrique AES , allons-y !
La puissance électrique AES n'est pas une formule mais la valeur de puissance maximale admissible sans dommage et relevée selon un protococle précis. C'est une norme.  Si tu inventes une nouvelle méthode pour définir la puissance maximale admissible, il va falloir préciser que c'est elle qui a été employée dans les donnée - et pas celle de l'AES ou de l'ISO - par exemple en ajoutant quelques lettres à l'unité de puissance. Les W GILS ça le ferait, non?
Siméon

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Re : Re : Line-Array n°2 - Etape 1
« Réponse #2 le: mai 04, 2018, 20:02:18 pm »
tu es du genre pénible à vouloir prendre toujours les gens pour des cons !!
Reste correct. Pour l'instant, il n'y a que toi à dire n'avoir pas compris ce qu'était la norme proposée par l'AES que j'ai déjà expliquée trois fois.
Citer
ok !! ta norme fantôme, elle relate de quoi? quels critères? quels paramètres? développes un peu au lieu d'être dans la condescendances !! Alors que veut dire  W AES ? c'est simple à comprendre non ?
Très simple. Si ça t'échappe, j'y suis pour rien. J'ai donné les références. Cherche les équivalences en langue française ou européenne, les moteurs de recherche sont tes amis.
Citer
développes de ce que tu as compris !
Relis mes posts.
Siméon

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #3 le: mai 04, 2018, 21:24:52 pm »
Prenons les dB. Il y a les dBu, les dBv, les dBm, les dB SPL, etc.
u, v, m, SPL ont des significations précises, ce sont des valeurs de référence au dénominateur dans l'expression mathématique du calcul des dB.
Il y a aussi les dBA, les dBC qui ne sont pas du tout la même chose. A, C ne sont pas des références mais expriment qu'une pondération a été effectuée sur la réponse en fréquence sur la quelle a été effectué la mesure.

RMS indique une méthode de calcul sur des données, AES n'est pas du tout la même chose, c'est pas un calcul mais une indication de la méthode dont on s'est servi pour mesurer une performance, celle de la puissance maximale d'un HP dans l'exemple de la notice Beyma.

Siméon

Franck34000

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 285
Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #4 le: mai 04, 2018, 23:52:20 pm »
Bonsoir,

Si vous voulez bien me permettre un avis: l'AES est un protocole de mesures adopté par tous les fabricants de Hp .
C'est une mesure très peu stressante, mais qui est censé démontrer la puissance admissible en Wrms du HP .

Il y a MarcO sur son site "Hornplans" qui explique les limites de cette mesure et comment s'en servir (par exp. pour le choix et le réglage des amplis) .
http://hornplans.free.fr/aes.html
Voila, si ça peut aider les internautes qui suivent votre discussion .

Cordialement
Franck
_

Oriu

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 491
Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #5 le: mai 05, 2018, 06:11:23 am »
je ne connais pas les différentes normes de mesure de puissance admissible, mais c'est facile d'imaginer que c'est un paramètre très difficile à mesurer concrètement, tellement les paramètres sont multiples.
C'est normalement le but d'une norme ou d'une procédure de mesure que de fixer un cadre pour ne pas mesurer n’importe quoi.
Après que les fabricants se soient mis d'accord pour établir une norme favorable à leur produit, ce n'est plus de la technique, c'est du marketing.
En plus même ceux qui respectent une norme vont probablement essayer de trouver une méthode pour la détourner. Ensuite il y a la majorité des fabricants qui mettent bien ce qu'ils veulent, n'importe comment personne ne fera de mesure derrière. Ces constatations sont valables dans plein de domaine et pas que pour la puissance admissible des HP

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #6 le: mai 05, 2018, 07:59:55 am »
Bonjour
euh ?  là tu me parles d'unité de bruit exprimé en dixième de Bel qui correspond à différente courbe suivant les pondérations, là il n'y a aucun mystère.
Tu confonds bruit et signal sur bruit. Le dB n'est pas une unité et n'a pas en soi de dimensions. Le dB exprime un rapport entre deux valeurs. Souvent l'une des valeurs est prise comme référence et on ajoute un indice pour préciser cette valeur, u, v, m, SPL, etc. comme déjà dit. Si l'indice est A, B, C, il s'agit d'une pondération comme tu le dis, ça ne change rien au calcul proprement dit de la valeur en dB mais indique une méthode de mesure. Si tu n'es pas capable de faire la différence entre calcul et méthode de mesure, il est facile de comprendre pourquoi tu ne veux rien comprendre à la signification AES. Tu râles sans argument sur la méthode AES mais en attendant  tu te tais sur la méthode que toi tu emploierais pour dire quelle est la puissance maximale applicable à un HP.   
je ne connais pas les différentes normes de mesure de puissance admissible, mais c'est facile d'imaginer que c'est un paramètre très difficile à mesurer concrètement, tellement les paramètres sont multiples.
C'est normalement le but d'une norme ou d'une procédure de mesure que de fixer un cadre pour ne pas mesurer n’importe quoi.
C'est tout à fait ça. Ca permet de faire des comparaisons entre produits concurrents.
Citer
Après que les fabricants se soient mis d'accord pour établir une norme favorable à leur produit, ce n'est plus de la technique, c'est du marketing.
En plus même ceux qui respectent une norme vont probablement essayer de trouver une méthode pour la détourner. Ensuite il y a la majorité des fabricants qui mettent bien ce qu'ils veulent, n'importe comment personne ne fera de mesure derrière. Ces constatations sont valables dans plein de domaine et pas que pour la puissance admissible des HP.
Il y a des laboratoires indépendants qui peuvent fournir des données non déformées par les bureaux de marketing.
Ou encore des bancs de mesure complets qu'acquièrent les départements de recherche et développement. Après les fabricants publient ce qu'ils veulent. Mais ce qu'ils publient depuis une vingtaine d'années, même si c'est pas parfait, est quand même beaucoup plus fiable et détaillé que les notices d'il y a quarante ans. Pour s'en rendre compte, il faut voir par exemple l'évolution des catalogues d'Audax.
Siméon
« Modifié: mai 05, 2018, 09:01:22 am par etsimonogn »

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #7 le: mai 05, 2018, 09:40:06 am »
un HP vendu 2000 W / 1000 W AES qui brûle en 2 mn à 700 W .
Bravo. Précise dans quelles conditions, en commençant par le signal employé et l'ampli employé. C'est le B-A-BA de toute mesure.
La référence au protocole de mesure de l'AES dans le papier Beyma est parfaitement valide, mais c'est rien de plus qu'une référence et ça t'interdit pas de critiquer ce protocole lui-même... Pour ça il faut l'analyser de bout en bout.   
Siméon
« Modifié: mai 05, 2018, 12:35:25 pm par etsimonogn »

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #8 le: mai 05, 2018, 14:17:31 pm »
https://lechatrose.files.wordpress.com/2014/06/pipo.gif
J'ai reconnu le morceau rien qu'au mouvement de ses lèvres: 'Esquive' de Malem Barquet.
Siméon

jeanlouis2222

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 264
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #9 le: mai 05, 2018, 18:50:40 pm »
Bonsoir Siméon,

Pour ça il faut l'analyser de bout en bout.   
Ouhla, vous en demandez vraiment beaucoup ...  :refl:

@+
Jean-Louis
« Modifié: mai 05, 2018, 20:08:30 pm par jeanlouis2222 »

etsimonogn

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 951
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : Re : Re : Séparé : AES/SAE
« Réponse #10 le: mai 05, 2018, 22:03:38 pm »
Bonsoir Siméon,
Pour ça il faut l'analyser de bout en bout.   
Ouhla, vous en demandez vraiment beaucoup ...  :refl:
@+
Jean-Louis
Bonsoir Jean-Louis2222
Faut dire ce qui est: la puissance d'un HP, c'est pas un sujet facile. L'impédance d'un HP varie fortement, c'est pas une simple résistance dont on peut mesurer la puissance qu'elle dissipe par la loi d'Ohm, P=U*I=U²/R. Dans les faits, la formule qui prévaut est P=U*I*cos(phi), phi étant le déphasage courant tension. Phi depend de la nature de l'impédance et l'impédance varie avec la fréquence.
Avec un HP dans un volume clos, on a deux points où phi=0° à la résonance, 50 Ohm par exemple,  et un creux pas prononcé à une fréquence trois fois au dessus, 5 Ohm par exemple. Avec un sinus de 40 V RMS, à la résonance, ça fait une puissance de 32 W, au creux ça fait 320 W. Si on garde la tension du sinus constante, la puissance dissipée va se ballader entre 32 et 320 W suivant le fréquence. Alors c'est quoi avec cette tension constante la puissance dissipée électrique dans le HP?
Heureusement pour nos oreilles, on écoute pas des sinus, mais des signaux très variables en tension , et en fréquence et bourrés d'harmoniques. Comment dans ces conditions déterminer la puissance maximale dissipable par un HP? Faut essayer de trouver un signal qui reflète les conditions que les HP ont à connaître. Bref, on l'a compris, ça n'a rien de simple.
Pour pouvoir comparer les performances en puissance des HP, il faut un protocole de mesures. Pas facile à établir.
Comme il en existe plusieurs, certains fabricants de HP précisent lequel ils ont employés dans les chiffres de leurs notices, c'est ce que pratique Beyma ici http://smf.petoindominique.fr/index.php?action=post;quote=70802;topic=3899.15;last_msg=70819
Siméon