Auteur Sujet: Courbe cible et distance d'écoute  (Lu 70 fois)

daftcombo

  • Newbie
  • *
  • Messages: 175
    • E-mail
Courbe cible et distance d'écoute
« le: octobre 03, 2018, 10:49:22 am »
Bonjour,

Si on écoute loin des enceintes, la courbe cible doit-elle être plus ou moins pentue que si on écoute près ?

J'ai un doute sur la question et voudrais une réponse avec des explications.

Merci par avance. Cordialement,

Thomas
Cordialement,

Thomas

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6061
    • E-mail
Re : Courbe cible et distance d'écoute
« Réponse #1 le: octobre 03, 2018, 16:42:26 pm »
Bonjour

La pente de la courbe cible change avec chaque pièce, puisque chaque pièce a un taux de réverbération différent.
Vis à vis de la distance, je ne sais pas.
J'aurai tendance à botter en touche, réglez la courbe cible adaptée à votre pièce, et à votre distance d'écoute habituelle.
Les deux se traitent en même temps, avec une seule mise au point à faire.

Cordialement, Dominique

luiscrepy

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 859
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Courbe cible et distance d'écoute
« Réponse #2 le: octobre 03, 2018, 18:14:33 pm »
Bonjour,

A mon avis, la "courbe cible" est la conséquence d'une courbe de réponse en amplitude donnant la sensation subjective à l'écoute d'un système rendu "fidèle" ou "réaliste" ou tout autre adjectif qualifiant un bon équilibre de son système par réglages et mise au point. Et non l'inverse. Je veux dire que je ne crois pas qu'il faille appliquer telle ou telle courbe cible en fonction d'une liste de critères exhaustive comme la taille de la pièce, son amortissement, la distance d'écoute, le type de hauts parleurs (pavillon, électrostatique, LA, etc...). Il est vraisemblable que l'on puisse établir une sorte de loi de variation de la courbe cible en fonction de ces critères, mais sa complexité serait telle qu'il vaut mieux obtenir le bon équilibre à l'oreille et constater quelle est la courbe cible qui s'avère être appliquée.

Au fond de ma pièce, le niveau de grave entre 20 et 60 Hz remonte énormément, modifiant inévitablement l'allure de la courbe cible par rapport à celle constatée vers les 4/10 de la pièce.

Personnellement, je règle à l'horizontale chacune de mes 3 ou 4 voies (ou très légèrement descendante de 1 à 2 dB) et ensuite j'ajuste les niveaux relatifs pour obtenir la pente voulue. Pour des raisons arbitraires j'aime bien que la courbe finale soit une droite la plus parfaite possible (bien que rien ne l'exige, au contraire, il est de coutume d'avoir une bosse puis un palier et une droite descendante) Cela fait que sur un système 4 voies avec chacune une largeur de 2,5 octaves et une pente de 1 dB, la différence entre le 20 Hz et le 20000 Hz sera de 4 dB. Si la pente est de 2 dB, on aura 8 dB avec à chaque fois une ligne droite. Une baisse de niveau des voies hautes de 1 dB par rapport à la précédente totalisera une différence de  7 ou 11 dB  pouvant grimper à 10 ou 14 dB si chaque baisse de niveau des voies est de 2 dB. L'avantage de cette méthode, bien que la courbe obtenue ne soit pas parfaitement rectiligne, est qu'il est possible de régler précisément la pente sur une plage confortable sans avoir à retoucher quoi que ce soit. J'avais utilisé une autre méthode plus élégante qui permettait d'avoir une courbe rigoureusement droite quelle que soit la correction de la pente, mais celle-ci provoquait une dérive de la correction de la phase : J'appliquais 1 filtre Low Selving et 3 High Shelving à des fréquences de 100, 1000 et 5000 Hz avec des valeurs de +x dB, -x dB, -x dB et -x dB ; x pouvant prendre n'importe quelle valeur entre 0 et 3 dB. Pour les utilisateurs de DCX, cette méthode reste utilisable, la phase étant de toutes façons dans les choux.