Auteur Sujet: sans titre  (Lu 3727 fois)

gils

  • Invité
Re : Re : sans titre
« Réponse #15 le: décembre 10, 2018, 20:56:42 pm »
Bonjour Gils

Je vous avais dit, dans un message précédant de ce sujet, de ne pas effacer vos messages.
Vous n'en n'avez pas tenu compte.
Je suis bien obligé de tenir compte de votre choix.
Allez au bout de votre démarche, bye bye.

Cordialement, Dominique

bye Tonipe.

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 544
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #16 le: mars 08, 2019, 15:58:12 pm »
Bonjour,

Je ne prend pas le clavier pour commenter ce départ, celui de Gils.  C'est son affaire !

J'aime bien ces occasions qui, de temps à autre, nous frappent sans crier gare et permettent la réflexion sur la reproduction fidèle de la musique.

Nous sommes dans la section philosophique du forum alors je vous pose cette question, lorsqu'il est question de musique, savons-nous de quoi on parle ?

Suffisamment pour la reproduire fidèlement ?

Suffisamment pour augmenter l'illusion d'un groupe de musique devant nous ?

Ce ne sont que des questions pour fin de discussion.

Je précise que je ne juge pas mais en lisant sur les différents fora audio, je ne peux concevoir que nous ayons une base commune, que je qualifierais d'obligatoire, pour aborder la reproduction fidèle de la musique, cette science qui se complexifie chez l'audiophile de mois en mois, de découvertes en découvertes et s'entendre entre nous, puis de faire évoluer notre objectif, la reproduction fidèle de la musique.

L'audiophile n'est-il pas en bout de piste, seul dans sa salle de son !



Voici le résumé de ma réflexion audio en date d'aujourd'hui. 

Le silence absolu, dans la vraie vie n'existe pas sauf dans le monde numérique.  Ce silence numérique doit être mis au service de la musique et des bruits parasites qui l'accompagne et l'enregistrement doit en tenir compte en enregistrant les bruits tout comme la chaine audio dans son environnement doit les reproduire.  C'est, à mon avis, la condition sine qua non de la reproduction fidèle de la musique. Le parcours de la musique commence au musicien, passe par la technique d'enregistrement pour finir dans nos salles de sons. 

On se doit de comprendre que nous pouvons améliorer notre ordinaire audio sans jamais oublier l'ensemble des aspects sur lesquels nous n'avons pas le contrôle. Puis il faut mettre ça en mots et se centrer sur une définition commune.  C'est le défi.

R



« Modifié: mars 09, 2019, 12:48:14 pm par RicharD333 »
«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 544
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #17 le: mars 16, 2019, 15:00:49 pm »
 
La philosophie fait-elle peur ?

R



«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7343
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #18 le: mars 16, 2019, 17:35:07 pm »
Bonjour

Sur les forums je défends souvent l'idée que j'essaye d'avoir sur mon installation la même chose que ce que j'ai entendu au concert.
Et très régulièrement des internautes répondent que c'est impossible, vous pensez bien un orchestre symphonique atteint 130 dB crête, et ne rentre pas dans votre salon.

Le référence du concert n'est pas que le niveau sonore.
Le respect des timbres et des équilibres entre les graves et les aigus sont important.
Si vous comptez les coups des timbales au concert et pas sur votre chaîne, votre chaîne n'est pas au point.

Il faut aussi insister sur un effet d'échelle, nous n'écoutons pas un orchestre à 1 m mais plus à 32 ou 64 m.
Avec 1 m entre deux rangs de spectateurs, avec 32 m vous êtes au 32eme rang donc devant.
Pourtant le niveau sonore va perdre 6 dB à chaque fois que la distance double, -6 dB à 2 m, -12 dB à 4 m, -18 dB à 8 m, -24 dB à 16 m, -30 dB à 32 m et -36 dB à 64 m.
100 ou 94 dB crête sur une chaîne c'est possible, même si c'est très fort.

Imaginez aussi une scène de 30 m de large, que vous regardez à 32 ou 64 m de distance.
Dans votre salon à 4 m, pour garder le même angle de vue, la distance entre les enceinte doit être de
30 / 32 * 4 = 3.8 m, ou 30 / 64 * 4 = 1.9 m
Là encore ça rentre dans votre salon.

La référence du concert acoustique pour régler sa chaîne est une référence valable...

Cordialement, Dominique

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 544
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #19 le: mars 17, 2019, 17:17:14 pm »
Avant de vous répondre Dominique, j'aimerais partager mon ressenti sur la philosophie et la crainte de l'audiophile à l'égard de cette science. 

Refuser la philosophie c'est refuser une partie de soi.  C'est refuser la liberté de réflexion. C'est aussi refuser de souffrir en se posant des questions aux réponses qui font mal pour avancer.

D'accord ou pas avec ce que j'avance, demandez-vous ou en est la passion audio aujourd'hui ?  Où est la relève ?  C'est triste à dire mais la passion audio est une activité pour hommes vieillissants.

Attention ! Répondre à ce questionnement vous allez faire de la philosophie.  Pas toujours facile la vie !


Dominique

Depuis le temps que je fréquente ce forum, vous connaissez ma position par rapport au concert et aux bienfaits qu'ils génèrent. Tout ce que vous avancez est vrai.

Faire entrer un orchestre symphonique dans sa salle de son et que cela soit plausible, ce n'est pas gagné.  La haute fidélité, aujourd'hui, ce n'est pas que la fidélité des sons, il y a aussi l'illusion de l'orchestre devant soi.

De ma petite expérience, les courbes, données techniques etc. c'est pour fidéliser le son, idéalement en comparant avec nos connaissances personnelles du son véritable des instruments de musique, on revient à l'importance du concert.  Le positionnement des enceintes dans la salle de son ainsi que l'acoustique de la pièce, c'est l'histoire de l'image, le fameux 3D. 

Prenez un exemple simple, un orchestre de jazz acoustique composé d'un pianiste, contrebassiste et batterie.  À l'écoute de ce "band", vous devez aussi le voir, c'est à dire, sentir clairement un effet de profondeur pour positionner les instruments dans cet espace que vous libérez.  Avec des enceintes collées au mur, c'est impossible et l'EQ avec ses courbes et tout l'outillage numérique n'y peut rien.

Avant de me répondre que je suis dans le champ, décollez vos enceintes du mur, idéalement à plus de 1m50, peu importe si votre fauteuil d'écoute n'est plus dans le traditionnel triangle et écoutez.  Oubliez les courbes, vous n'êtes pas là pour l'instant, vous êtes dans la découverte de l'image, de l'illusion d'avoir un orchestre devant vous.

Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.


Il y a tellement de détails que nous ne connaissons pas lorsqu'il est temps de reproduire un enregistrement.  Cela va de l'intention de l'artiste et de son équipe technique, du niveau de bidouillage de cette même équipe jusque chez soi, cet environnement hostile, pas prêt pour le son et nous avons la prétention, audiophiles que nous sommes, de contrôler la reproduction fidèlement. 

Commencez par avancer vos enceintes dans la salle de son, de séjour, familiale, que sais-je encore et si vous êtes toujours intéressé de discuter, on le fera.  Si vous n'avancez pas vos enceintes, ceci vaut aussi pour les "ceuzes" qui aimeraient discuter, ne me faites pas perdre mon temps et ne perdez pas le vôtre.  Vous serez le/les seuls à croire que seul la technique suffit.

Bien à vous

R






«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7343
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #20 le: mars 17, 2019, 17:25:02 pm »
Bonjour

Citer
Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.

J'étais trop près des murs, 70 ou 80 cm.
Mais avec les porte fenêtres, je ne pouvais pas mettre les baffles devant.
J'ai renoncé aux baffles plans parce qu'ils étaient inadaptés à ma pièce, par parce que le principe ne marche pas.

Cordialement, Dominique

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 544
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #21 le: mars 18, 2019, 13:37:08 pm »
Dominique,

Peu importe le type d'enceintes, il faut libérer de l'espace derrière les enceintes pour placer l'image, il faut donner de l',air à l'ensemble qui joue de la musique. 

Pourquoi ne pas essayer à 2m ?  Ce n'est qu'un test après tout et gratuit en plus.  Je rappelle que si vous vous lancez, ce test n'est pas un test de son mais d'image.  Une fois cette dernière placée et satisfaisante, il sera temps de placer le son.

Ceci dit, l'audiophile me décourage.  Nous tuons la passion par ce formidable entêtement à ne pas changer, à ne pas essayer, à réfléchir seulement ce qui l'a été sans jamais remettre en question.

En philo, le doute n'est pas un défaut mais un puissant moteur d'avancement.

Je vous pose la question, vous avancez ?  vraiment !

R
«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7343
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #22 le: mars 18, 2019, 14:33:18 pm »
Bonjour

Les baffles plans sont complètement démantelés, les HP vendus.
Mes excellentes enceintes avec les DAVIS 20DE8 sont en panne, un sujet en parle. Réparation trop chère, tarif injustifiable.
Les nouvelles enceintes avec les ALTEC 420-8B sont en service depuis ce matin, mise au point commencée.

Est-ce que je progresse ?
Le passage du multivoies au LB seul est un progrès en terme de cohérence du message sonore.
Le remplacement de l'ampli FDA par un RME ADI-2 DAC + amplification analogique est un réel progrès.
Je ne saurai jamais entre le 20DE8 et le 420-8B : C'est difficile avec 5 mn entre deux écoutes, c'est impossible avec 3 mois entre.

Cordialement, Dominique

Borak

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 639
Re : sans titre
« Réponse #23 le: mars 18, 2019, 15:32:13 pm »
en repartant du questionnement de Richard :

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire. J'ai tendance à croire que tout le monde n'a pas les mêmes références ni le même besoin de réalisme
.
D'ailleurs ceux qui ont un faible besoin de réalisme ont l'énorme avantage de pouvoir se satisfaire d'une chaîne de faible niveau et d'en être très heureux. Quel chance ils ont :)

Quand on est exigent, c'est plus dur d'être satisfait.

tientien

  • Newbie
  • *
  • Messages: 149
    • E-mail
Re : Re : sans titre
« Réponse #24 le: mars 18, 2019, 22:06:40 pm »
Avant de vous répondre Dominique, j'aimerais partager mon ressenti sur la philosophie et la crainte de l'audiophile à l'égard de cette science. 

Refuser la philosophie c'est refuser une partie de soi.  C'est refuser la liberté de réflexion. C'est aussi refuser de souffrir en se posant des questions aux réponses qui font mal pour avancer.

D'accord ou pas avec ce que j'avance, demandez-vous ou en est la passion audio aujourd'hui ?  Où est la relève ?  C'est triste à dire mais la passion audio est une activité pour hommes vieillissants.

Attention ! Répondre à ce questionnement vous allez faire de la philosophie.  Pas toujours facile la vie !


Dominique

Depuis le temps que je fréquente ce forum, vous connaissez ma position par rapport au concert et aux bienfaits qu'ils génèrent. Tout ce que vous avancez est vrai.

Faire entrer un orchestre symphonique dans sa salle de son et que cela soit plausible, ce n'est pas gagné.  La haute fidélité, aujourd'hui, ce n'est pas que la fidélité des sons, il y a aussi l'illusion de l'orchestre devant soi.

De ma petite expérience, les courbes, données techniques etc. c'est pour fidéliser le son, idéalement en comparant avec nos connaissances personnelles du son véritable des instruments de musique, on revient à l'importance du concert.  Le positionnement des enceintes dans la salle de son ainsi que l'acoustique de la pièce, c'est l'histoire de l'image, le fameux 3D. 

Prenez un exemple simple, un orchestre de jazz acoustique composé d'un pianiste, contrebassiste et batterie.  À l'écoute de ce "band", vous devez aussi le voir, c'est à dire, sentir clairement un effet de profondeur pour positionner les instruments dans cet espace que vous libérez.  Avec des enceintes collées au mur, c'est impossible et l'EQ avec ses courbes et tout l'outillage numérique n'y peut rien.

Avant de me répondre que je suis dans le champ, décollez vos enceintes du mur, idéalement à plus de 1m50, peu importe si votre fauteuil d'écoute n'est plus dans le traditionnel triangle et écoutez.  Oubliez les courbes, vous n'êtes pas là pour l'instant, vous êtes dans la découverte de l'image, de l'illusion d'avoir un orchestre devant vous.

Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.


Il y a tellement de détails que nous ne connaissons pas lorsqu'il est temps de reproduire un enregistrement.  Cela va de l'intention de l'artiste et de son équipe technique, du niveau de bidouillage de cette même équipe jusque chez soi, cet environnement hostile, pas prêt pour le son et nous avons la prétention, audiophiles que nous sommes, de contrôler la reproduction fidèlement. 

Commencez par avancer vos enceintes dans la salle de son, de séjour, familiale, que sais-je encore et si vous êtes toujours intéressé de discuter, on le fera.  Si vous n'avancez pas vos enceintes, ceci vaut aussi pour les "ceuzes" qui aimeraient discuter, ne me faites pas perdre mon temps et ne perdez pas le vôtre.  Vous serez le/les seuls à croire que seul la technique suffit.

Bien à vous

R


Hello,

Avancer mes enceintes ?..........Ben, j'voudrais bien, mais j'peux point.......et je pense que dans mon cas, cela ne sert à rien !
J'ai un résultat très proche du concert.....acoustique bien sûr !

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !

Tous ceux qui sont intéressés sont les bienvenus.....

Mais, et c'est dommage, il y a beaucoup d'audiophile qui ne se déplacent que si le matériel vaut au moins quelques dizaines de kiloeuros, qui sont très souvent engloutis dans l’esthétique, les matériaux hors de prix, le marketing et les marges délirantes avec des résultats qui n'ont plus qu'un rapport lointain avec la réalité sonore.

Je suis en Belgique, pas à Munich......

Amicalement,
Etienne





mat: infraflex + ligne acoustique 8 x dynavox + heil ESSAmt1a

dexter59

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1193
    • E-mail
Re : Re : Re : sans titre
« Réponse #25 le: mars 18, 2019, 23:05:36 pm »
Avant de vous répondre Dominique, j'aimerais partager mon ressenti sur la philosophie et la crainte de l'audiophile à l'égard de cette science. 

Refuser la philosophie c'est refuser une partie de soi.  C'est refuser la liberté de réflexion. C'est aussi refuser de souffrir en se posant des questions aux réponses qui font mal pour avancer.

D'accord ou pas avec ce que j'avance, demandez-vous ou en est la passion audio aujourd'hui ?  Où est la relève ?  C'est triste à dire mais la passion audio est une activité pour hommes vieillissants.

Attention ! Répondre à ce questionnement vous allez faire de la philosophie.  Pas toujours facile la vie !


Dominique

Depuis le temps que je fréquente ce forum, vous connaissez ma position par rapport au concert et aux bienfaits qu'ils génèrent. Tout ce que vous avancez est vrai.

Faire entrer un orchestre symphonique dans sa salle de son et que cela soit plausible, ce n'est pas gagné.  La haute fidélité, aujourd'hui, ce n'est pas que la fidélité des sons, il y a aussi l'illusion de l'orchestre devant soi.

De ma petite expérience, les courbes, données techniques etc. c'est pour fidéliser le son, idéalement en comparant avec nos connaissances personnelles du son véritable des instruments de musique, on revient à l'importance du concert.  Le positionnement des enceintes dans la salle de son ainsi que l'acoustique de la pièce, c'est l'histoire de l'image, le fameux 3D. 

Prenez un exemple simple, un orchestre de jazz acoustique composé d'un pianiste, contrebassiste et batterie.  À l'écoute de ce "band", vous devez aussi le voir, c'est à dire, sentir clairement un effet de profondeur pour positionner les instruments dans cet espace que vous libérez.  Avec des enceintes collées au mur, c'est impossible et l'EQ avec ses courbes et tout l'outillage numérique n'y peut rien.

Avant de me répondre que je suis dans le champ, décollez vos enceintes du mur, idéalement à plus de 1m50, peu importe si votre fauteuil d'écoute n'est plus dans le traditionnel triangle et écoutez.  Oubliez les courbes, vous n'êtes pas là pour l'instant, vous êtes dans la découverte de l'image, de l'illusion d'avoir un orchestre devant vous.

Dominique, vous avez écrit qu'il y a un retour de son avec des baffles plans, à quelle distance étaient-ils du mur ?  Je vous pose la question car des retours de son je n'en ai pas.  Mes baffles sont à 2m20 du mur et ce que j'ai devant moi ?  Suffisamment d'espace pour loger un orchestre avec de l'air autour des instruments, quel qu'il soit l'orchestre car nous devons recréer une illusion.


Il y a tellement de détails que nous ne connaissons pas lorsqu'il est temps de reproduire un enregistrement.  Cela va de l'intention de l'artiste et de son équipe technique, du niveau de bidouillage de cette même équipe jusque chez soi, cet environnement hostile, pas prêt pour le son et nous avons la prétention, audiophiles que nous sommes, de contrôler la reproduction fidèlement. 

Commencez par avancer vos enceintes dans la salle de son, de séjour, familiale, que sais-je encore et si vous êtes toujours intéressé de discuter, on le fera.  Si vous n'avancez pas vos enceintes, ceci vaut aussi pour les "ceuzes" qui aimeraient discuter, ne me faites pas perdre mon temps et ne perdez pas le vôtre.  Vous serez le/les seuls à croire que seul la technique suffit.

Bien à vous

R


Hello,

Avancer mes enceintes ?..........Ben, j'voudrais bien, mais j'peux point.......et je pense que dans mon cas, cela ne sert à rien !
J'ai un résultat très proche du concert.....acoustique bien sûr !

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !

Tous ceux qui sont intéressés sont les bienvenus.....

Mais, et c'est dommage, il y a beaucoup d'audiophile qui ne se déplacent que si le matériel vaut au moins quelques dizaines de kiloeuros, qui sont très souvent engloutis dans l’esthétique, les matériaux hors de prix, le marketing et les marges délirantes avec des résultats qui n'ont plus qu'un rapport lointain avec la réalité sonore.

Je suis en Belgique, pas à Munich......

Amicalement,
Etienne

Salut Etienne, l'écoute de ton système m'inspire encore à l'heure actuelle, je ne peux que conseiller aux gens de ce forum d'aller écouter.  C'est un ensemble de très grande qualité. je suis reparti chez moi avec des frissons dans tout le corps.
C'est vrai que des baflles sont proches des murs, mais j'ai pas ressenti de gêne à ce niveau, peut être qu'en une après midi c'est dur de tout juger et jauger, mais bon quand ça marche ça saute aux oreilles du premier coup !

On peux toujours optimiser un système, il y aura toujours des défauts, mais lorsque les qualités  sont beaucoup plus grande que les défauts, c'est qu'on est sur la bonne voie.

Et pour reprendre ce que tu dis, il n'y a que l'écoute qui prévaut, tout le reste même si on peux en discuter ne sont que suppositions.




RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 544
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #26 le: mars 19, 2019, 14:11:54 pm »
Borak vous écrivez,

Le but d'une chaîne HiFi c'est de reproduire les sons d'une manière réaliste aux oreilles de son propriétaire.

Seulement les sons ? Vous avez raison, les sons sont importants mais n'y a t'il pas les ambiances, la vastitude du studio ou salle où a eu lieu l'enregistrement.  La dynamique, profondeur, largeur, petits instruments ou plus gros ?  Où a t'on voulu le spectateur, milieu de salle, direct devant la scène, sur scène ?  Rythmique aussi ?

Juste les silences devraient être un objectif de recherche permanent et une grande source de réflexion car il y a toutes sortes de silences.  La musique a ses silences, la vie aussi, les studios, les salles de spectacles, l'analogique et le numérique ont leurs silences et chacun de ces silences se doit d'être traiter et interpréter différemment, selon ses propres caractéristiques. 

Rien ou peu de ce que j'avance se calcule, se comptabilise mais est-ce une raison de ne pas s'en occuper ?  Je dirais que la section philosophique est un bon endroit pour en discuter.


Tientien à votre tour d'écrire

Les considérations qui ont prévalus (les vibrations de l'air) à la construction de mes hp, font que j'ai un champ diffus jusque dans l’extrême grave...... cela participe très fort au confort de l'écoute et à la "sensation" de l'image sonore grandiose, enfin quand l'enregistrement est bien fait.

Pour le constater, il n'y a que l'écoute bien évidement, souvent, les mots ne peuvent pas ou sont insuffisants pour décrire ce que l'on entend !


Que vous avez raison !  Malgré tous nos efforts pour faire comprendre l'émotion, il est rare d'y arriver. 

Votre démarche m'intéresse, surtout appuyer par la visite de Dexter qui a un bon sens de la musique je dirais.  Est-ce que vous avez laissé de la place à l'intuition, à ce qui ne se calcule pas ou vous y êtes allé technique seulement ?

R

«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7343
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #27 le: mars 19, 2019, 18:07:51 pm »
Bonjour

J'écrivais, dans mon message précédant :

Citer
Les baffles plans sont complètement démantelés, les HP vendus.

Avec la meilleure volonté du monde je ne peux plus faire de test en avançant de 2 m les baffles plan par rapport aux murs.
Cela aurait été certainement une bonne information à partager : Trop près des murs, ça ne marche pas, loin des murs ça marche.
D'autres feront le test, pour ma part je ne peux plus le faire.

Cordialement, Dominique

RicharD333

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 544
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #28 le: mars 19, 2019, 18:14:35 pm »
 Dominique, 

Le positionnement à plus de 1m5 prévaut pour tous types d'enceintes, pas que pour les baffles plans.
«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.» Arthur Schopenhauer

daftcombo

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 802
    • E-mail
Re : sans titre
« Réponse #29 le: mars 19, 2019, 19:23:48 pm »
Bonjour,

Dans les studios, on voit des moniteurs de proximité quasi collés aux murs. Cela ne semble pas poser problème ?

Quand à moi, je suis convaincu que beaucoup d'enceintes sonnent mieux loin des murs, mais chez moi c'est impossible. Il faut trouver un palliatif.

Cordialement,

Thomas