Auteur Sujet: L'image sonore, filtre et autres petites choses  (Lu 9870 fois)

OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
L'image sonore, filtre et autres petites choses
« le: décembre 17, 2009, 11:46:56 am »
Je suis un petit nouveau sur ce forum, mon inscription n’est que de quelques jours, mais mon intérêt pour le site de Dominique Petoin "remonte" à 2005, et oui comme le temps passe…

Je vous livre ici mon expérience personnelle en relation avec ce que l'on appel l'image sonore et plus particulièrement de ce que j'ai pu en voir… au gré de quelques modifications de mon système, qui avait été conçu en 2005 donc!
J'ai essayé de traduire mes impressions auditives en données quantitatives et croyez moi, ce n'est pas aussi évident que cela puisse paraître. C'est sans doute pourquoi on lit trop souvent des avis sur telle ou telle modification apportant un gain, dont l'auteur lui-même a bien du mal à évaluer la valeur, parce que justement l'exercice n'est pas facile et encore moins précis. Du coup, on navigue dans le subjectif le plus total dans lequel personne à raison, mais où tout le monde à tors!
Si on laisse de coté la précision, on peut au moins faire l'effort d'imager les propos avec des notions "universellement" connus comme le mètre ou le litre, évitant ainsi d'interminables débats autour du mieux ou du bien, en ce posant enfin les questions: c'est mieux combien, c'est bien comment?


En maintenant bientôt 25 ans, je n'ai jamais acheté d'enceintes du commerce, étant persuadé depuis la première heure, que l'on peut faire soi-même mieux pour le même prix ou, aussi bien pour moins chère, et c'est ce second propos qui m'avait permis de privilégier mon budget à l'électronique tel qu'amplificateur, la platine CD, et le tuner.

Mes premières enceintes DIY avaient été construites à partir de plans trouvés dans des catalogues AUDAX et SIARE, des deux voies Bass-reflex en l'occurrence, constituées par des 21cm AUDAX LFX502 et d'un tweeter de même marque dont je ne me souviens plus de la référence. Ces enceintes m'on donné entière satisfaction pendant de nombreuses années, jusqu'au jour où j'ai constaté que les suspensions périphériques en mousse partaient en poussière!
Ne me voyant pas entreprendre une réparation, j'avais décidé de remplacer les HP par des HT240MO d'origines AUDAX… mais cette adaptation "sauvage" n'a jamais rendu la même chose, je comprends mieux pourquoi aujourd'hui…!

En 2005, l'envie de passer au multi-canal et de créer un système d'enceintes compatible avec mes moyens financiers et le célèbre "WAF", me conduisent naturellement à chercher, via internet cette fois, des exemples de réalisation DIY. Ces recherches vont entre autre me permettre de découvrir le site de D. PETOIN, dont les feuilles de calcule étaient à l'époque à télécharger et qui étaient à mon sens plus délicates à utiliser qu'aujourd'hui! J'en profite ici pour féliciter l'auteur de l'enrichissement apporté au site et de la mise en ligne des feuilles de calcule; j'apprécie tout particulièrement l'enchainement presque "enfantin" pour déterminer le type de charge approprié à un HP, à partir de la rubrique "L'impédance à la fréquence de coupure" même si ce point d'entrée n'est pas "intuitif", mais une fois trouver c'est un régale!

Mon idée donc, était de réaliser 5 enceintes deux voies capables de descendre suffisamment dans le grave pour s'affranchir d'un caisson de basse (au moins dans un premier temps), d'un encombrement compatible avec la susceptibilité de vous savez qui... et de mon budget.
Et puis vint l'opportunité d'acquérir en promotion 5 HP AUDAX AT130MO chez E44, ainsi que les 5 tweeters TM020J11 qui allaient prendre le relais dans le haut du spectre.
Après quelques heures passées sur WinISD et avec les feuilles de calcule de notre "hôte", le projet a pu démarrer selon l'architecture suivante: 4 enceintes colonnes Bass-reflex de 25L (H846, L190, P245) et une voie centrale Bass-reflex de 20L (H150, L460, P485).
Dans un premier temps, ce sont les deux enceintes principales et la voie centrale qui ont été construites, pour un résultat finalement satisfaisant en regard de mes exigences d'alors…!

Un projet beaucoup plus prenant, celui de la réhabilitation d'une vielle maison en l'occurrence, m'a contraint de suspendre provisoirement (3 années quand même!) la finalisation du système commencé, et c'est seulement depuis quelques mois que je "regarde" mes 3 enceintes dans leurs nouvel environnement.

En écoute stéréo, je trouve mes enceintes très directives et présentes, avec une sorte d'agressivité dans le haut-médium, il y a comme un "manque" autour de chaque enceinte et l'effet stéréophonique est quasis absent… En gros je me retrouve avec deux boîtes à "musique"!
Certes la surface de la pièce de 39m² par rapport aux 22m² du salon de mon précédent appartement y est certainement pour quelque chose! Mais à ce point, j'en viens à me dire qu'il y a autre chose qui ne va pas…

C'est donc tout naturellement que j'ai replongé dernièrement dans le site pour "réviser" et tenter d'analyser mon problème avec, sans aucun doute, une approche plus "adulte" à défaut d'être scientifique, domaine dans lequel j'ai quelques lacunes! J'avais d'ailleurs écris à D. PETOIN en 2005, il s'en souvient peut-être, que j'avais "laissés quelques neurones" en parcourant son site à l'époque…

Pardon pour ce préambule un peu long, mais je pense qu'un récit d'expérience(s) ne peut s'affranchir d'un minimum d'historique, une façon de planter le décor en quelque sorte!

Partant du constat que mes enceintes sont "agressives dans le haut-médium", ma première expérience fut de reconsidérer le grave… et de recalculer l'évent Bass-reflex en fonction de la fréquence de coupure du filtre, chose qui n'avait pas été prise en compte jusque là.
Oups! Mon évent de Ø56mm int. par 145mm de long est passé à Ø77mm int. par 28,9mm! Une (grosse) paille, même si dans le même temps la fréquence d'accord est passée de 42 à 39,5Hz!
Le résultat à l'écoute: j'ai toujours un peu d'agressivité dans le haut-médium, mais j'ai un niveau de grave plus important ce qui se traduit par des sons en plus, inaudibles avant et une ampleur qui semble rétablir l'équilibre entre le haut et le bas.
En revanche aucune amélioration en ce qui concerne la directivité et l'effet stéréo!

Ma deuxième expérience fut mener à partir des données nécessaires au calcul de l'évent et notamment par les valeurs des composants du filtre. Ce dernier, un 12dB sans correcteur d'impédance RC// coupant à 6,6kHz fut remplacé par un 6dB coupant à10kHz "pour voir", mais équipé du circuit RC// cette fois, toujours "pour voir"…
Et j'ai vu ! Au sens strict du terme!
Changement de dimension totale de l'image sonore: pour illustrer, si j'avais auparavant une image assimilable à un cône de chantier dont la pointe serait confondue avec le cône du HP et maintenu perpendiculairement à la face de l'enceinte vers moi, la base dudit cône de chantier ayantt à peu près 50cm de diamètre. Maintenant, l'image est plutôt assimilable à une parabole de réception satellite de plus de 1,2m de diamètre!
Impossible de dire si c'est du fait du RC// ou du passage à un filtre 6dB (il faudrait faire l'essai je sais!) mais j'ai aussi retrouvé l'effet stéréophonique. Sans doute grâce à l'augmentation du rayonnement de chaque enceinte!
Mes enceintes sont toujours un peu agressives en haut… mais c'est un peu plus supportable vue la "largeur" de chaque source.

Après quelques essais de positionnement des mes enceintes dans la pièce (merci pour le fichier de calcul) qui à mon avis, si ils n'ont pas radicalement modifié l'image sonore, ils ont permis de donner de la clarté au message: les sons sont plus nets. Ce qui démontre au moins que l'on peut "jouer" favorablement avec les longueurs d'ondes "imposées" par les dimensions de la pièce d'écoute, avec lesquelles du reste il faut bien "composer".
L'image sonore est présente au centre, mais j'entends encore trop de "doublés" comme si les deux enceintes jouaient leurs propres partitions, ainsi j'ai deux pianos, deux chanteurs, deux… etc.
L'image sonore parait aussi "plate" comme un écran de cinéma, ça manque de profondeur et le guitariste semble jouer (assez bien d'ailleurs) sur mes genoux… et ça j'aime moins!

Un ami passionné également, et qui possède un équaliseur numérique et un micro de mesure est venu il y a quelques semaines à la maison pour effectuer une série de mesures de niveaux en bruit rose.
Globalement pas si mal!
En bas, dans le grave, le niveau est quasis "plat" à ± 2dB de 40Hz jusqu'à 6kHz! Sous 40Hz c'est une chute rapide, pas mal quand même pour un Ø12cm!
En haut, c'est un peu le bazar: une remonté de 5 à 6dB à partir de 6kHz jusqu'à 10kHz puis, une chute de près de 10dB jusqu'à 20kHz!
Ce que je percevais à l'oreille comme une agressivité dans le haut-médium est confirmé, sauf que je ne me l'imaginais pas dans cette plage de fréquence, mais plutôt au-dessus de 10kHz. C'est d'ailleurs la courbe du tweeter qui m'avait incité à glisser un atténuateur de 1,2dB sur le circuit de ce dernier pour équilibrer le niveau avec le médium; l'atténuateur est efficace, mais un peu trop semble-t-il!
C'est donc le médium qui grimpe entre 6 et 10kHz, défaut déjà présent sur la courbe de réponse du HP seul mais entre 5 et 8kHz.
On s'est amusé à corriger le tir avec l'équaliseur numérique, c'était mieux bien sûr…!

Quelques jours après cette séance de mesure, à défaut de trouver une solution pour corriger les défauts de niveaux confirmés par les mesures (mais j'y travail), j'ai fait une autre expérience, celle de la mise en phase acoustique entre le HP et le tweeter… Quoi! Ce n'est pas encore fait, me direz-vous! Et bah non!
La petite astuce consistant à incliner l'enceinte vers l'arrière m'a intéressé et je voulais donc voir (encore!) l'effet de cette mise en phase sur mon système. Pas de calcul savant à faire, juste deux oreilles et un CD d'une certaine Diana KRALL, une nouvelle qui débute je crois!…
Une boîte de cassette audio sous chaque enceinte plus tard, à l'avant, après d'autres tentatives pas complètement satisfaisantes, et c'est Diana qui recule de 5 mètres (virtuellement) derrière le mur d'en face et grandie (tout aussi virtuellement, à moins qu'elle ne soit debout sur le meuble TV mais je l'aurai vu) au point que sa voie soit perçue à plus d'un mètre au dessus de l'axe des HP! Dans le même temps, mes enceintes ont presque "disparu" pour laisser place au centre, à une "scène" sonore de 4 mètres de diamètre et une enveloppe au delà qui prolonge l'espace! C'est grand, c'est profond, c'est détaillé, tout est à sa place, le piano, la contre-basse, la guitare etc. Je suis au deux ou troisième rang mais j'y suis, il ne manque plus que Diana… mais là je m'égare!

OUAF, quand je pense que je suis passé à coté de ça!

Mes propos vont peut-être paraitre exagérés, voir loufoques, d'autres diront que je partais de tellement loin, que je ne pouvais que trouver des améliorations. Certes, je l'admets volontiers, mon système n'est pas parfait et ne le sera sens doute jamais, suis-je le seul dans ce cas? Certainement pas, mais mon objectif a travers ces quelques lignes, était d'essayer de quantifier le "mieux" ou le "moins bien" par des valeurs et des grandeurs connues de tous.
Trop souvent à mon gout, telle ou telle solution apportée à un problème se solde par un "c'est mieux", pour ma part, j'aime bien savoir de combien c'est mieux, de 0,1% ou de 200%? C'est utile quand on est en face de problèmes complexes, et la fabrication des enceintes DIY est un sujet complexe, n'est-ce pas?

Cordialement
OH

JMK

  • Invité
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #1 le: décembre 17, 2009, 12:02:03 pm »
Bonjour,

Un autre petit 'truc' qui peut être excellent, et que j'ai découvert récemment.
Pour commencer, posez vos enceintes (au même endroit) sur des coussins de 30 à 40 cm de large (selon leur taille),
pas trop mou (pas des oreillers), les plus denses possible,
et ensuite, si vous le pouvez, mettez autant de tapis que possible entre les enceintes, devant elles (au moins sur une profondeur de 50 cm), derrière elles et sur les côtés itou, et si possible sous elles (une seule épaisseur suffit).
Sinon, des dalles de moquettes, même disparates conviendront très bien pour les essais.
Et racontez nous !
Le résultat a été tellement extraordinaire que j'ai mis quelques dalles d'insonorisation sous les enceintes et les tapis pour faire bonne mesure.
Transformation radicale de qualité - et à peu de frais !

Techniquement, je pense que ça supprime une grande partie des réflexions parasites (à l'origine), surtout grave et bas médium. D'où une aération et une clarté énormes dans ce registre. Ca ne vaut sans doute pas un traitement acoustique global de la pièce d'écoute, mais c'est un bon début (chez moi).




« Modifié: décembre 17, 2009, 12:05:23 pm par JMK »

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #2 le: décembre 17, 2009, 21:31:15 pm »
Votre avis fait plaisir à lire.

Un point me fait plus particulièrement plaisir, c'est la suggestion d'incliner votre enceinte vers l'arrière.
Ce point m'a été indiqué par un Internaute, il a enrichi le site, et il profite aux autres.
Cela me conforte dans l'idée de compléter petit a petit chaque chapitre du site en fonction des suggestions de chacun.
Un site n'est pas l'affaire d'une personne, c'est l'affaire de tous.

Pour votre filtre, avez vous essayé un correcteur d'impédance "RLC série" sur votre tweeter ?
Si non, avez vous la courbe d'impédance pour que l'on puisse le calculer ?
C'est un point qui peut vous apporter plus de clarté et d'informations dans le médium.

DJEvol

  • Invité
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #3 le: décembre 17, 2009, 21:59:47 pm »
Oui effectivement c'est un bon petit CR ça  ;)

Grogaz

  • Invité
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #4 le: décembre 17, 2009, 22:34:33 pm »
Superbe compte-rendu, merci beaucoup, c'était très intéressant à lire!

OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #5 le: décembre 19, 2009, 18:18:27 pm »
L'idée d'incliner les enceintes vient de JMK à travers ce que j'ai lu sur le site de D. PETOIN... finalement la boucle est bouclée!

Pour le filtre, votre suggestion d'interposer un circuit RLC série sur le tweeter m'intéresse, mais m'interroge également !
- n'y aura-t-il pas d'incompatibilité avec le RC// du grave-médium?
- n'y a t-il pas autre chose à faire avant, j'explique:
1) la coupure à 10kHz est certainement un peu haute pour le GM (sa courbe chute dans cette zone!), j'envisage de faire un essai de coupure à 3800Hz, soit 1,5 octave en dessous de la chute naturel du GM et 1,5 octave au-dessus de Fr du tweeter, c'est limite pour une pente à 6dB, mais passer à 12 ou 18dB augmente la résistance du filtre et pose des problèmes pour les paramètres bass-reflex...
2) l'atténuation de 1,2dB par R1 & R56 semble trop importante, j'envisage de le supprimer dans un premier temps avec le nouveau filtre à 3800, puis d'en ré-installer un si nécessaire après.
3) pendant que j'y suis, pour calculer le filtre, il faut bien prendre l'impédance du tweeter à Fc soit en gros 5,4 Ohms à 3,8kHz, et non l'impédance nominale Z= 8 Ohms en l'occurrence!? c'est juste pour lever un doute!

Je joins la courbe du tweeter quand même
A bientôt

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #6 le: décembre 19, 2009, 19:45:25 pm »
RLC tweeter :
http://www.petoindominique.fr/php/mesure.php
La variation d'impédance de 5.2 à 9.6 Ohms est trop faible pour qu'il y ai un intérêt dans le RLC.

Vous pouvez rester à 6 dB sur le GM, essayez de passer à 18 dB sur votre tweeter.



OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #7 le: décembre 20, 2009, 16:19:44 pm »
Merci pour la suggestion du 18dB sur le tweeter! Mais pour quelle coupure: 10k ou 3,8kHz, ou qu'importe?

D'autre part, j'ai toujours mon doute sur l'impédance à choisir pour calculer la branche passe haut du filtre, au point 3) de mon précédent message.
Alors, impédance lue sur la courbe à la Fc choisie ou celle de Z ?


JMK

  • Invité
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #8 le: décembre 22, 2009, 09:15:39 am »
Merci pour la suggestion du 18dB sur le tweeter! Mais pour quelle coupure: 10k ou 3,8kHz, ou qu'importe?

Il faut faire des essais !!

D'autre part, j'ai toujours mon doute sur l'impédance à choisir pour calculer la branche passe haut du filtre, au point 3) de mon précédent message.
Alors, impédance lue sur la courbe à la Fc choisie ou celle de Z ?


Il faut impérativement prendre la valeur lue sur la courbe, et non la fréquence nominale !!
Sans parler du fait que la courbe théorique peut être plus ou moins proche de la réalité,
(voire différente sur vos HPs de droite et de gauche)
et qu'il vaut mieux faire les mesures vous-mêmes si vous voulez un résultat optimal !




OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #9 le: décembre 24, 2009, 14:03:55 pm »
Un nouveau retour d'expérience!
J'ai réalisé deux filtres à 3,8kHz au lieu de 10k, mais sans atténuer le tweeter, et le résultat est décevant...

J'ai de nouveau deux fois la même partition aux fréquences hautes, même si l'image sonore est globalement bien au centre pour la voie de la chanteuse par exemple.
L'aigu est en revanche bien présent, voir trop cette fois, ce qui masque une partie du reste du message.

Même si les deux selfs de 0.33mH de récupération ne sont pas d'une grande qualité (R=0,2 Ohms!), le fait de couper plus bas semble avoir augmenté la directivité de chaque enceinte dans les aigus! (je suis à la fréquence limite pour couper le tweeter en 6dB: Fr=1520Hz)

Mes deux prochaines expériences seront les suivantes:
1) replacer les filtres 10kHz mais sans atténuer le tweeter cette fois, pour valider qu'une atténuation du tweeter est nécessaire ou non,
2) replacer les filtres 3.8kHz avec une atténuation, pour valider l'effet de cette dernière sur la directivité ressentie.

Je remercie JMK pour ses éclairages sur l'impédance à prendre en compte (à défaut de pouvoir la mesurer moi-même!)

J'en profite pour souhaiter à tous un bon Noël !

OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #10 le: janvier 02, 2010, 14:50:07 pm »
Bonne année à tous!

Un petit retour de mes expériences...
1) du filtre 10kHz sans atténuation, j'en tire la conclusion qu'il en faut une! J'ai l'impression d'écouter deux postes de radios à transistors de ma grand-mère... Y'a du grave, mais il est complètement "bouffé" par le haut-médium et l'aigu! C'est pas étonnant vu que le tweeter monte à 94dB! D'autre part, cette remonté occasionne de nouveau deux partitions, ce qui confirme la nécessité d'une atténuation du tweeter puisqu'avec elle je n'avais pas ce problème avant.
2) du filtre 3.8kHz avec atténuation, j'en tire les conclusions suivantes:

pour laquelle j'ai pris la valeur moyenne de l'impédance entre Fc et 20kHz (soit 6.1ohms au lieu de Z=8ohms) pour le calcul, ce qui donne R1 et R28 pour -1.7dB

OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #11 le: janvier 02, 2010, 15:55:48 pm »
Bis repetitas...

Un petit retour de mes expériences...
1) du filtre 10kHz sans atténuation, j'en tire la conclusion qu'il en faut une! J'ai l'impression d'écouter deux postes de radios à transistors de ma grand-mère... Y'a du grave, mais il est complètement "bouffé" par le haut-médium et l'aigu! C'est pas étonnant vu que le tweeter monte à 94dB! D'autre part, cette remonté occasionne de nouveau deux partitions, ce qui confirme la nécessité d'une atténuation du tweeter puisqu'avec elle je n'avais pas ce problème avant.
2) avec le filtre 3.8kHz avec atténuation, j'ai retrouvé l'image sonore au centre! A peu près comme avec le 10kHz (aussi atténué). L'avantage de couper à 3.8k, c'est que la remonté naturelle (+5dB!) dans le haut-médium (de 5 à 8kHz) de mon AT130MO "disparait" dans la pente du filtre. Après Fc, c'est le tweeter qui prend le relais et ce dernier est un peu plus facilement "domptable", notamment par l'ajout de l'atténuateur.

A ce propos, pour le calcul de l'atténuation, j'ai pris la valeur moyenne de l'impédance - est-je tors ou raison? - entre Fc et 20kHz (soit 6.1ohms au lieu de Z=8ohms) , ce qui donne R1 et R28 pour -1.7dB... pour voir!
Même si je pensais que cela serait trop, souvenez vous que je disais que -1.2dB semblait déjà trop importante. Et bien -1.7 (ou -1.2?) n'est pas suffisant!

En fait, mon problème ne venait pas "uniquement" du niveau du tweeter mais bien de la bosse du haut-médium de 5 à 8kHz!
Je pense que l'équilibrage des niveaux sera "un peu plus facile" maintenant que cet obstacle est "résolu".

Prochaine étape: atténuer de 5 voir 8dB le tweeter pour carrément calmer ses ardeurs... et, faire quelques mesures avec le matériel de mon ami.

petoind

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7574
    • Conception des enceintes acoustiques
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #12 le: janvier 02, 2010, 16:01:25 pm »
Impédance du tweeter :
Si la bosse d'impédance du tweeter à Fs est bien marquée, un correcteur d'impédance RLC série linéarisera cette impédance.
A partir de là tout les calculs, d'atténuateur et de filtre se font avec la valeur R6 du RLC.

En coupant bas, le RLC devient indispensable, si votre tweeter en a besoin.

Une bosse dans la réponse du médium peut s'atténuer au niveau du filtre, en mettant une self plus forte que ce que demande le calcul théorique.
A essayer à l'écoute.

JMK

  • Invité
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #13 le: janvier 03, 2010, 17:30:47 pm »
Pas trop vite pour les conclusions !

Avez-vous essayé d'inverser la polarité du tweeter ?

A chaque modif importante de la fréquence de coupure
il faut vérifier les polarités pour les couples boomer/tweeter,
boomer/médium, et médium/tweeter.

Un mauvais couplage peut faire un trou énorme - et l'impression de fréquences 'bouffées' !!

Tout comme il y a parfois un fossé entre la théorie et la pratique, pour cause de multiples facteurs
dont l'impact est difficile à évaluer et à maitriser.









« Modifié: janvier 03, 2010, 17:34:24 pm par JMK »

OH

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 437
    • E-mail
Re : L'image sonore, filtre et autres petites choses
« Réponse #14 le: janvier 04, 2010, 13:29:21 pm »
J'ai tout faut... ou presque!

J'ai emprunté un sonomètre digital pour faire quelques mesures en bruit rose au point d'écoute. Les courbes obtenues montrent que l'analyse que je fais à l'oreille n'est pas en phase avec la réalité mesurée (abstraction faite de l'erreur de justesse de mesure du matériel et de mon appréciation de la valeur moyenne lue, qui influencent aussi les résultats!) Celles-ci sont réalisée à partir d'un CD de test en bruit rose par tiers d'octaves en écoute stéréo.

Bref, ce que je crois être de l'aigu est en fait du médium et mon grave est chaotique!
La première courbe en bas est celle obtenues à un niveau général d'environ 70dB au point d'écoute. Comme ce n'est pas le niveau "normé" pour comparer les courbes entre elles, j'ai recommencé à environ 85dB (niveau à -20 sur mon ampli), c'est la seconde courbe. Toutes deux avec le filtre 3.8kHz avec une atténuation de -1.7dB sur le tweeter.

Deux constatations s'imposent:
- une chute vertigineuse après 5kHz comme si il n'y avait pas de tweeter et,
- un dos d'âne autour de 100Hz avec une remonté entre 70 et 100, puis un gouffre de 100 à 300.

La troisième courbe qui ce démarque de la seconde à partir de 2kHz est celle obtenue sans aucune atténuation des tweeters... +3dB en moyenne depuis ce point jusqu'à 16kHz.

En revanche je ne m'explique pas du tout le comportement du tweeter après 6kHz ?! Même si je préfère cette atténuation finalement assez proche de la courbe SMPTE au moins jusqu'à 10kHz!
Je me souviens simplement que les mesures faites avec l'équalizer de mon ami montraient déjà une telle chute, que nous avions mis sur le compte de l'atténuateur... mais pour la 3ème courbe ce ne peut pas être le cas puisqu'il n'y en a pas.

Au-dessus de 100Hz, je ne comprends pas bien non plus?! Mais une chose est sûre, j'ai aussi moins de grave à l'oreille, ce qui doit fausser un peu plus mon analyse concernant l'aigu (je me souviens qu'il y a qqc là dessus dans le site de notre hôte!)

Pour synthétiser, il semble que ma perception "d'aigu trop fort" est complétement erronée, ce serait plutôt la présence du médium (de 300 à 8k) à un niveau plus élevé que le reste qui masque et perturbe ma perception auditive!

A suivre donc...