Auteur Sujet: Mise au point d'un système haute fidélité.  (Lu 465 fois)

luiscrepy

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1230
    • mon installation hifi
    • E-mail
Mise au point d'un système haute fidélité.
« le: juin 17, 2019, 22:33:23 pm »
Dans les années 70, la mise au point de sa chaîne hifi consistait essentiellement à faire les bons choix parmi la quantité considérable d'éléments séparés à notre disposition. Une bonne platine tourne disque avec un bon bras et une bonne cellule avait toutes les chances de donner satisfaction à partir du moment où on y mettait le prix. La plupart des amplis des marques commerciales étaient largement au-dessus de ce que pouvait offrir le vinyle, ne restait donc que le choix de l'enceinte dont le son était fort différent d'un modèle à l'autre. Le passionné de hifi comblé était alors celui qui avait réussi à réaliser un assemblage donnant toute satisfaction. A l'époque, il était assisté d'un bonne quantité de revues qui le poussaient dans telle ou telle direction, au gré des accords publicitaires avec les différents annonceurs et des bancs d'essais.
Je ne me souviens pas d'avoir lu beaucoup d'articles à l'époque visant à traiter la pièce d'écoute ou à optimiser la restitution d'un quelconque maillon par un réglage ou l'utilisation d'un égaliseur tel que de nombreuses marques le proposaient. J'en ai acquis un à cette époque, sans réellement savoir ce que j'en ferais. Son insertion dans la boucle monitoring a eu pour effet d'apporter un souffle conséquent et un voile sur la transparence de la musique. Il a fini en pièces détachées.

Aujourd'hui, les passionnés de Hifi qui ne souhaitent pas mettre autant dans leur équipement audio que ce qu'ils mettraient dans un équipement autonome de production d'électricité ont à leur disposition des outils informatiques qui permettent d'avoir l'illusion de tout maîtriser dans la reproduction sonore.

Je fais partie de ces intoxiqués de la hifi et me fais pas mal de nœuds au cerveau depuis plusieurs années et cela d'autant plus que j'en apprends davantage sur les caprices des ondes sonores et de leurs propriétés mesurables mais aux mesures tellement délicates à interpréter.

Je pratique la mesure au point d'écoute. Je corrige l'amplitude sur la mesure non fenêtrée car j'estime que ce que l'oreille entend est proche de ce que le micro mesure et qu'il est pertinent de supprimer les bosses qui s'y forment. Je corrige la phase fenêtrée car non fenêtrée, elle est inexploitable. Quelle valeur de fenêtrage ? Celle qui supprime les rotations de 180 °. Cela peut être 15 cycles fonction de la fréquence dans le grave ou l'aigu comme 1/6 d'octave dans le médium là où ondes réfléchies et ondes directes s'entrechoquent le plus. Je retiens généralement 1/6 d'octave.
La mesure fenêtrée est censée isoler l'onde directe des ondes réfléchies. J'utilise les angles et les murs de la pièce pour renforcer l'amplitude du grave et du bas médium. Pour cette raison, les performances de mes voies grave et bas médium en anéchoïque sont sans intérêt, il me faut les valeurs d'amplitude réellement mesurées au point d'écoute là où le bon dosage entre onde directe et ondes réfléchies se fait. Le médium et l'aigu travaillent de façon plus conventionnelle loin des murs, mais je garde les mêmes types de mesures que dans le grave.

J'ai remarqué que mes mesures d'amplitude, lorsqu'elles sont assez fortement fenêtrées (entre 1/6 et 1/3 d'octave) présentent presque toujours entre 1 et 3 creux importants placés de manière aléatoire entre 20 et 20000 Hz alors que la mesure non fenêtrée est quasi droite. Je n'ai jamais réussi à trouver une relation de cause à effet qui pourrait me permettre d'éviter la formation de ces creux. Je pense qu'obtenir un réglage avec lequel courbe d'amplitude fenêtrée et courbe d'amplitude non fenêtrée seraient quasiment identiques serait gage de pièce d'écoute optimisée.

J'ai relaté récemment sur ce forum, mesures à l'appui, que le traitement de l'amortissement du sol avait une influence importante sur la courbe de réponse fenêtrée en déplaçant la fréquence d'un de ces creux alors que la réponse non fenêtrée ne subissait que peu de changements.

Je suis allé plus loin en mesurant son évolution avec le positionnement en hauteur de la voie médium. Il y a 3 jours, la tête médium-aigu était posée sur un socle de 20 cm. Le médium était donc très près du sol et l'aigu pas très haut. Ces têtes étaient donc inclinées vers le haut de quelques degrés pour des questions de directivité et d’impulsions synchrones sur les deux médiums. J'ai fait des mesures en remontant progressivement en hauteur les médiums. Au fur et à mesure que je remontais, le creux dans la réponse fenêtrée s'estompait pour revenir lorsque le médium s'approchait du milieu de la distance sol-plafond. J'ai adopté la position qui provoquait le creux le moins prononcé. A présent la courbe d'amplitude fenêtrée ressemble à la courbe non fenêtrée à laquelle on aurait appliqué une correction de tonalité "physiologique". Ce n'est pas encore l'objectif, mais ce compromis me convient et j'ai construit 2 nouveaux socles pour mes têtes médium-aigu. Elles sont retournées haut/bas afin que le tweeter se trouve à la même hauteur que les oreilles et les médiums sont à présent au-dessus du tweeter.
La séance d'écoute qui s'est déroulée cet après-midi m'a semblé avoir progressé. J'ai juste réajusté un peu la courbe cible qui est un peu plus descendante qu'avec les têtes près du sol. C'est à présent une droite avec le 20 Hz à 7 dB au-dessus du 20000 Hz.



luiscrepy

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 1230
    • mon installation hifi
    • E-mail
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #1 le: juin 17, 2019, 22:48:01 pm »
La morale de cette histoire, c'est qu'en essayant de positionner les enceintes de manière à avoir une courbe d'amplitude fenêtrée à 1/6 d'octave et une courbe d'amplitude non fenêtrée les moins différentes possible, je crois que l'écoute s'est retrouvée au meilleur niveau jamais atteint.

J'ai corrigé l'amplitude sur une mesure non fenêtrée au point d'écoute et cela s'avère payant.
Mais comme l'amplitude de la même mesure fenêtrée, donc simulant théoriquement l'onde directe, donc simulant aussi une mesure en anéchoïque est assez proche de la mesure fenêtrée avec juste une correction physiologique en plus, on pourrait dire qu'on a corrigé pour obtenir cette correction en anéchoïque.

On ne saura jamais quelle explication est la bonne. Les deux mon capitaine ! tout le monde a gagné. :ptdr:

jaffar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 827
    • E-mail
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #2 le: juin 18, 2019, 10:16:25 am »
Bonjour .

Tout est extrêmement logique dans ce que vous décrivez : une mesure fenêtrée permet la mise au point d'une enceinte hors de l'influence du local . Vos mauvaises conditions de mesure ( trop près des parois ) procurent une fenêtre trop courte et des accidents dans les mesures liées aux rebonds . Vos expériences ne font que renforcer ce que l'on vous suggère depuis longtemps . Mais certains fabricants tiennent compte de l'architecture de l'enceinte et des rebonds potentiels au sol pour adapter les filtres et notamment les fréquences de transition entre voies afin de minimiser l'influence des rebonds .
                                                                                      une mesure d'ambiance dans la zone d'écoute permet d'évaluer l'influence du local et de chercher des solutions aux problèmes posés par ce local . Cela permet aussi de vérifier l'efficacité des mesures prises pour traiter les problèmes . Ce type de mesure n'est généralement pas fenêtré ou alors fenêtré long ( >30 à 50 ms ) . On cherche notamment à évaluer le temps d'extinction des différentes fréquences .

Chaque type de mesure a ses indications et des résultats théoriques idéaux connus . On pourrait comparer ça à des médicaments : on ne traite pas la grippe avec un médicament pour la schizophrénie . Et quand on veut traiter un schizophrène on sait ce qu'on attend du médicament et on connait les outils d'évaluation du résultat .
« Modifié: juin 18, 2019, 10:27:25 am par jaffar »

pompon

  • Newbie
  • *
  • Messages: 155
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #3 le: juin 18, 2019, 14:01:38 pm »
Je corrige l'amplitude sur la mesure non fenêtrée car j'estime que ce que l'oreille entend est proche de ce que le micro mesure et qu'il est pertinent de supprimer les bosses qui s'y forment.

Une chose que j'ai tendance à faire, c'est d'écouter ma sweep de 60 sec et de regarder sur le graphique ce que j'entends réellement.

Si un accident ne s'entend pas et qu'on le corrige, on entendra la correction mais pas le bobo.

Avec Acourate, on peut séparer le lissage des basses de celui des aigues. On peut donc de manière automatique se coller un peu plus à ce concept.

Je corrige la phase fenêtrée car non fenêtrée, elle est inexploitable.

Comment un fenêtrage fonctionne étant donné que le signal (sweep) est continue ? Après quelques ms, le retour se mélangera inévitablement au son direct.


xnwrx

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2634
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #4 le: juin 18, 2019, 18:27:28 pm »
Le fenêtrage est un filtre dans l'espace temps, au même titre qu'un filtre standard est un filtre dans l'espace fréquence : vous prenez votre réponse impulsionnelle, donc réponse temporelle de votre système, vous lui appliquez un fenêtrage, donc dans l'espace temps, et vous faites une transformée de Fourrier pour obtenir votre réponse en fréquence fenêtrée.

Tonipe

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7599
    • E-mail
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #5 le: juin 18, 2019, 19:49:33 pm »
Bonjour

Citer
Comment un fenêtrage fonctionne étant donné que le signal (sweep) est continue ?

ARTA permet des mesures de deux façons :
- Avec un bruit rose continu "Periodic noise", et c'est vous qui arrêtez la mesure au bout du temps que vous jugez bon.
- Avec des fréquences glissantes du grave à l'aigu "Sweep", c'est le logiciel qui arrête la mesure.
C'est la 2eme méthode que j'ai retenu.

Quand vous parlez d'un "Sweep" de 60 s, là je ne comprends pas.

Cordialement, Dominique

pompon

  • Newbie
  • *
  • Messages: 155
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #6 le: juin 19, 2019, 13:07:46 pm »
La longueur du sweep est simplement la vitesse que le signal passe de 20-20000hz.

pompon

  • Newbie
  • *
  • Messages: 155
Re : Mise au point d'un système haute fidélité.
« Réponse #7 le: juin 19, 2019, 13:17:49 pm »
La fenêtre s'ajuste selon la fréquence ?
SInon, je la base sur quelle fréquence ?

Dans mon retour, j'ai toutes les fréquences. Une grande surface fera un pic puissant mais un petit vase qu'une légère oscillation dans les aigues.

Si je mesure mes aigues alors cette oscillation pourrait fausser la mesure ?